Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Sur les docks - Le Documentaire    Page 6 sur 9

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Sur les docks - Le Documentaire - le Sam 06 Nov 2010, 04:23

Rappel du premier message :

J'ouvre ce fil à un moment où le débat s'accélère sur notre forum, et j'en veux pour preuves :

- un coup de gueule dans Au fil de l'écoute pour signaler un documentaire des plus tartignoles de vécu pur style avec émotion à 4 sous. Avec dans la foulée un ajout placé dans un autre de nos sujets, quand on a compris -bien tard- que c'était du docu-fiction, du coup on a réagi dans le fil de la critique

- une prise de bec en fil "Laurent Goumarre", où dans une polémique à épisodes, Vincent avait écrit : << Et puis, dans une attaque très hardie (je ne suis pourtant pas un moulin à vent), vous m'accusez d'avoir le cerveau aussi sec qu'un prompteur de i-télé, alors il faut que je vous détrompe. Je suis tout à fait pour qu'on me transporte ou m'émerveille... Il y a eu quelques Sur les docks pour faire ça, de mémoire et par exemple: un accident d'avion dans les Alpes, à l'origine des services de secours en montagne, ou des inondations aux Pays-Bas... Il y en a qui diront “encore des catastrophes!”, il n'empêche: j'étais scotché. Il y a aussi les diapos de Marie Richeux, pour moi ça marche! En fait, je suis très crédule. Je vais vous dire: j'ai longtemps cru à Monsieur X, vous savez, sur France Inter! C'est sûr qu'avec Welles, j'aurais fait comme les autres, vert de trouille! >>
* * *

51
Répondre en citant  
« Pères malgré eux » - le Sam 18 Jan 2014, 23:40

« Pères malgré eux ». Un documentaire qui retient l'attention par les deux témoignages et par les deux analyses juridiques (dans la seconde partie de l'émission). Un travail sérieux. Des commentaires contrastés sur le site de FC.

Un documentaire d'Olivier Martinaud et Marie-Laure Ciboulet
Portrait de deux hommes – Antoine, 32 ans et Moshé, 68 ans.
Tous les deux sont assistés par la même avocate, maître Mary Plard.
Rencontre également avec le député Erwann Binet.

52
Répondre en citant  
« Lève-toi et marche » - le Lun 03 Fév 2014, 11:29

Mission accomplie pour ce beau documentaire de Sur les Docks intitulé « Lève-toi et marche ». On écoute avec une attention soutenue les trois intervenants concernés directement par le handicap :

Avec Marc et sa femme Véronique
Marc Merger est victime d'un accident de la route qui le laisse paraplégique. A partir de cette date, il ne se déplace plus qu'en fauteuil roulant. En 2000, il participe à une expérience médicale dont l'objectif est de réussir à le faire tenir debout et de lui permettre de marcher grâce à la stimulation électrique de ses muscles

Stéphanie, ancienne sportive de haut niveau, amputée d’une jambe il y a quelques années, évoque comment une prothèse électronique dernière génération lui permet de marcher depuis fin 2013

Beaucoup de propos interrogent vraiment « au niveau du vécu ». Un documentaire qui rappelle la situation des handicapés, le regard porté sur eux, la force de volonté de certains et les progrès de la science médicale.

De ce côté, on peut regretter que François Teste n'ait pas diffusé de propos de chercheurs et de médecins. N'était-ce pas possible ? Au lieu de cela, il a fallu se farcir (oh la, modérons-nous, modérons-nous, la moutarde vient facilement au nez au nom de) David Le Breton, anthropologue à l'Université de Strasbourg, spécialiste du corps.

Ce David Le Breton-là (il y en a d'autres) est devenu une icône, l'incontournable interviewé de toute émission tournant autour du corps. Sa voix n'est pas désagréable et c'est bien, car elle a une fonction de transition sonore comme les musiques, mais en moins bien. Pour le contenu, c'est rien.  Sa parole à ce titre mériterait une analyse. Je l'ai entendu plusieurs fois à FC et directement à Strasbourg, c'est lieu commun sur lieu commun. Cet anthropologue (titre qui en impose !) abaisse le niveau de l'ensemble, alors qu'il est choisi pour l'élever en raison de sa fonction et des titres de ses livres. Au lieu de cela, on aurait pu entendre un professeur en médecine, un spécialiste d'éthique, ou encore une personne de l'entourage de Stéphanie.

À part ce bémol (les propos de DLB sont assez brefs), l'émission vaut vraiment le détour.

Tiré du premier lien de la page (bien tenue, sans faute) :
On dénombre aujourd'hui en France quelque 30 000 paraplégiques (paralysie des membres inférieurs), et 6000 personnes dont les quatre membres ne fonctionnent plus (tétraplégiques). Leur moyenne d'âge est de 31 ans. [chiffres de 2000]
Troisième lien vers Yanous, le magazine francophone du handicap qui semble avoir une vision critique approfondie de l'emploi des ressources allouées au « handicap ». Mériterait un vrai débat dans une émission médicale à France Culture qui ne soit pas, pour une fois, de la brosse à reluire d'invités.

53
Répondre en citant  
Réformés P 4 - le Mar 01 Avr 2014, 19:40

Lecteur, as-tu fait ton service militaire ? Oui ? Ce documentaire est pour toi. As-tu été exempté ? Il est aussi pour toi. T’es-tu fait réformer en cours de service : écoute-le sans attendre. Lectrice également.

« Réformés définitivement » réalisé par Oliver Chaumelle et Guillaume Baldy le 15 janvier 2014.

Olivier Chaumelle a produit là un documentaire très sensible et intelligent sur ces jeunes gens qui, alors que la conscription était encore en vigueur, ont cherché à interrompre par divers moyens leur séjour à l’armée.

« Voici les récits de cinq expériences militaires écourtées, depuis la guerre d’Algérie jusqu’à la fin des années 1990. Ces histoires ont parfois un aspect cocasse ou absurde, mais elles comprennent toutes une part accentuée de tragédie et d'angoisse.

Patrick Clervoy, psychiatre militaire, livre des éléments pour comprendre les préoccupations, les réactions et le fonctionnement de l’institution militaire en cette matière.
»

Il y a des moments poignants et d’autres plus drôles, comme celui-ci qui montre que l’étude de la poésie française est un atout pour ne pas confondre certains mots... Savoir ce qu’est une diérèse, par exemple, souvent utilisée dans les chansons (ici de type militaire) aurait pu être utile en ce cas précis :
[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/01/s03/RF_EEA08A48-6FF0-48D3-B0FE-1AB2AF0A7D7B_GENE.MP3" debut="22:45" fin="23:35"]

Une très bonne page de présentation, exempte de faute, comme c’est toujours le cas à Sur les Docks qui relit ses textes.


En lien sur le site  « Par quel subterfuge évitait-on le service militaire ? » Une bonne lecture par Jean Rouaud d’un extrait de son roman « Comment gagner sa vie honnêtement », durée 5’00’’ (Son Libération)

« Réformés définitivement » Production : Olivier Chaumelle ; Réalisation : Guillaume Baldy ; Prise de son : Didier Sudres ; Mixage : Alain Joubert

54
Répondre en citant  
Polyglottes - le Mar 22 Avr 2014, 00:08

Voilà un numéro de très belle facture qui permet d'entrer dans les bâtiments de la Commission européenne et se voir expliquer le fonctionnement de l'administration et la coordination entre cette Commission, le Parlement européen et le Conseil européen (les Chefs d'État des 28 pays membres de l'UE) : l’écriture d’un pouvoir européen à Bruxelles. Un discours pédagogique, bien huilé, avec un grain de sable à 45'00, la voix discordante de Michèle Rivasi (députée Europe écologie-les Verts du Parlement européen), spécialiste des questions liées au tabac.

55
Répondre en citant  
Modernes coupe-bourses - le Lun 19 Mai 2014, 23:16

Un documentaire qui ne laisse ni indifférent, ni un déférent (canal) : Ma vasectomie

Le reportage qui conte dans tous les détails le processus menant à l'opération du narrateur est bien fait. On y entend le volontaire, sa compagne, ses amis (pour et contre), une psychologue, un médecin, une conseillère. Les questions tournent autour de la contraception et de l'opération en soi, et là, âmes sensibles s'abstenir, car le patient sous anesthésie locale encourage le médecin à décrire ce qu'il fait au cours de l'opération.

C'est donc l'histoire intéressante d'une expérience personnelle décomplexée qui suscite des interrogations sur la modification volontaire du  corps (presque une obsession à Sur les Docks). La focalisation sur une même et seule personne permet de créer un récit cohérent, mais un contrepoint avec les voix d'autres demandeurs de cette opération aurai pu élargir et élever le sujet. L'éclairage en l'état reste néanmoins très instructif.

56
Répondre en citant  
Ça promet - le Mer 28 Mai 2014, 08:51

Une obsession... «  interroger les genres » dans Shakespeare au collège ou l’adolescence du genre.

« l’adolescence du genre », quésaco ? Faut écouter, direz-vous.

57
Répondre en citant  
Radio Londres - le Lun 07 Juil 2014, 09:30

Un documentaire initialement diffusé dans la Fabrique de l'histoire en 2002 et rediffusé le 08 mai 2014. Du beau travail : La liberté au bout des ondes, Radio Londres, 1940-1944

58
Répondre en citant  
OPdA au switch ? - le Lun 07 Juil 2014, 20:29

Dans cette excellente émission où l'on admire les transitions professionnelles et la voix d'adulte de la productrice Aurélie Luneau : La liberté au bout des ondes, Radio Londres, 1940-1944, on entend ceci [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/05/s19/RF_72BC7A50-D325-49FE-B179-A47B43F44207_GENE_0.MP3" debut="27:28" fin="29:00"]

Comme propriétaire de la BBC, l'Angleterre exerçait son droit sur la parole de ceux invités à y parler dans un contexte de guerre. Mais comme le dit un speaker français d'alors : « la liberté était très grande ».

Comme elle l'est d'ailleurs à France Culture, pour le meilleur et pour le pire. Je ne crois pas que l'on pourrait entendre à la BBC une émission comme ce Répliques , ni cet Atelier intérieur.
Par ailleurs seraient non pas censurés, mais pas du tout embauchés des chroniqueurs comme celui-ci ou celui-là.

59
Répondre en citant  
Être aveugle - le Dim 28 Juin 2015, 17:51

Où est le producteur ou l'employé atteint de cécité à France Culture ? Et plus généralement où est l'employé handicapé moteur ?

Parmi les diverses discriminations ayant lieu à France Culture (envers de  potentiels collaborateurs de plus de 50 ans, envers des personnes d'origine asiatique, envers les personnes des DOM-TOM et de régions de la métropole hors Ile-de-France, etc.), celle envers les handicapés physiques, et notamment les aveugles, semble la plus frappante et la plus injuste dans un média où c'est la voix et non le visuel qui prime (croyons-nous).

J'y pensais en écoutant ce numéro de Sur les docks du 8 avril 2013 Blessures (1/4) : Vivre avec une canne blanche.  La case documentaire abritait donc une production de Radio Canada qui vaut largement d'être écoutée (attention, l'accent et le vocabulaire canadiens peuvent parfois limiter la compréhension) : Vivre avec une canne blanche du 08 02 2013.

Il est toujours curieux  de se rendre compte des manières diverses de juger une émission. Charlène Nouyoux de Télérama en livrait  une dans un article du 6 avril 2013 en contradiction, me semble-t-il, avec la tonalité générale du documentaire où les témoignages sont plutôt factuels (sauf Réjeanne  et la toute fin du documentaire, touchante) .

***************
Pour info (une cause qui ne semble pas trop intéresser France Culture) :
 1 français sur 100 est malvoyant.
  Les aveugles représentent un français sur 1000.
  Sur 750 000 naissances 100 000 ont ou auront un problème de déficience visuelle.
  En France métropolitaine les aveugles ou malvoyants profonds seraient environ de  207 000 (c’est à dire aveugles ou ayant une vision résiduelle limitée à la distinction de silhouettes parmi lesquelles 61 000 seraient aveugles complets). Les malvoyants moyens seraient  932 000, avec une incapacité visuelle sévère en vision de loin (beaucoup de difficultés ou une incapacité totale à reconnaître un visage à quatre mètres) ou en vision de près (beaucoup de difficultés ou incapacité totale à lire, écrire ou dessiner).

Source  Fédération des aveugles de France

tabernacle 

60
Répondre en citant  
point sur les i, accent sur les e - le Dim 28 Juin 2015, 22:35

Cher philau
c'est ben l'fun d'écouter vos conseils du précédent post de même
mais calice l'accent  y est québécois et ma tante est canadienne.
Le sirop d'érable vous tienne en gourmandise

61
Répondre en citant  
Tabernac', un indépendantéste ! - le Dim 28 Juin 2015, 23:11

tabernacle a écrit:Cher philau
c'est ben l'fun d'écouter vos conseils du précédent post de même
mais calice l'accent  y est québécois et ma tante est canadienne.
Le sirop d'érable vous tienne en gourmandise

Si vous voulez, oui, mais le québécois n'est-il pas du français canadien ? J'avais la bannière de Radio Canada devant les yeux au moment où j'écrivais le post... Et je n'aurais sans doute pas parlé de  français des États-Unis pour décrire le français cajun, mais du français de Louisiane. Je réclame votre indulgence...

Sur les docks - Le Documentaire     Page 6 sur 9

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum