Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

La musique à France Culture    Page 3 sur 8

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
La musique à France Culture - le Dim 07 Nov 2010, 18:05

Rappel du premier message :

Un samedi après-midi d’automne. Vous hésitez entre passer l’aspirateur ou commencer à relire votre collec’ complète reliée de Bibi Fricotin. Absolument incapable de prendre une décision énergique vous vous affalez dans le sofa… Quelques grésillements électriques vous tirent à peine de votre léthargie. Une micro-coupure a stoppé net le ronron ronronnant d’une radio qui semblait enfiler les perles. Mais vous n’écoutiez pas. Trop brouillon. Trop braillard. Trop salmigondis.

Vous appuyez machinalement sur la télécommande de votre récepteur sans autre but que d’installer une présence. Ça parle et ça se superpose à trois voix. Ça vous parvient comme au café du commerce. Manque que l’entrechoquement des tasses et des verres. Vous ne pouvez fixer votre attention quand, pourtant très loin, vous semblez reconnaître une voix masculine assez caractéristique. Mais c’est quoi cette radio ? L’écran indique 94.2. Pas question de chercher à quoi correspond cette fréquence… Vous laissez filer, un peu plus attentif à ce qui ressemble à une discussion autour du rock français.

La voix qui vous semble familière se précise. Vous avancez à voix basse quelques noms. Vous corrigez. Quand comme frappé par la foudre vous criez « Philippe Manœuvre » ! Mais c’est quoi cette radio ? Philippe Manœuvre un samedi après-midi ! RTL ? Europin ? Chérie FM ? France Impair ? Inimitable Ph. Manœuvre adolescent définitif et auto-proclamé rock-critic ! Ce qui ressemble à un autre spécialiste de la culture rock intervient moins et vous n’en reconnaissez pas la voix même si ce qu’il dit semble pertinent et étayé.

Mais c’est quoi cette radio ? Et qui donc pose ces questions plates, faciles, banales en feuilletant le livre que le dit Manœuvre vient de publier ? Et qui, se croyant sans nul doute au fait de la chose rock, cite comme une mécanique sans âme les-noms-des-groupes-français-dont-il-achetait-les-vinyls-quand-il-était-jeune ? Ceci ânnoné avec autant de conviction que la lecture du nom des saints du calendrier des postes.

Il est 16h55. Mais c’est quoi cette radio ? Un dernier morceau de musique et vous guettez la désannonce. Vous avez à peine eu le temps d’entendre les noms d’une équipe pléthorique (tout ça pour faire ça !) qu’un jingle vous remet les esprits en place : «… la belle équipe de Radio Libre, tout de suite votre après-midi se poursuit sur France Culture… ».

Vous en laissez choir votre tasse de thé, vous pestez contre la recherche aléatoire de votre télécommande, vous pestez contre le service public qui a fourgué les bandes d’Inter à Culture, vous pestez de n’avoir pas passé l’aspirateur (au moins votre carrée serait proprette !!), vous pestez contre Laporte (et oui c’était lui l’animateur de l’émission, vous avez vérifié sur le site de la radio). Ça vous démange ! Cette fois-ci vous allez écrire à la Directrice des Programmes d’Inter (1) pour qu’elle se garde Laporte pour qu’enfin vous retrouviez le Bon Plaisir de vos samedis après-midi voluptueux.

(1) Laurence Bloch, ex-directrice adjointe de FC qui a fréquenté A.L. du Pays d’Ici jusqu’à Tout arrive,
* * *

21
Répondre en citant  
Arthur Dreyfus (2) - le Mar 29 Déc 2015, 14:28

Vous savez tout ou presque sur Arthur Dreyfus avec la contribution précédente et les liens vers la presse « « « culturelle » » ».

L'émission La musique du bonheur, le bonheur en musiques a des qualités. Elle n'est pas pour les mélomanes avertis (qui iront sur France Musique), elle s'adresse au public visé par la direction de la chaîne : les jeunes adultes qui n'ont pas de culture musicale. Peut-être ceux-ci auront entendu qu'Arthur Dreyfus parle d'amour et de bonheur (sur le un ton guimauvien, mais on n'attire pas les mouches avec du vinaigre) et qu'ils tenteront l'écoute de cette série. Là, ils seront peut-être touchés par un tube de 3'00 extrait d'une oeuvre* d'une heure ou davantage (Messe en si ; Clavier bien tempéré, etc) et auront envie d'en écouter davantage quand par hasard ils tomberont sur un CD ou une vidéo sur Youtube.  C'est sans doute là le pari de Garrigou-Lagrange avec cette première émission. Pourquoi pas. À moins que ce ne soit pour donner le change et justifier toute la médiocrité proposée depuis des semaines dans cette case horaire. Mais prêtons de bonnes intentions à la chaîne (trêve des confiseurs oblige) et recommandons cette émission aux jeunes (et moins jeunes) qui ont bien d'autres choses dans leur casque que la sélection reproduite ci-dessous (Libération avait fait une série « T'as quoi dans ton casque » interrogeant des personnes dans la rue : je n'ai jamais lu que quiconque écoutait un podcast de France Culture ou France Musique...).

Vu le programme des émissions 2, 3, et 4, et la voix ridiculement enjôleuse du présentateur au français martelé, je ne sais pas si je vais poursuivre. Peut-être est-ce à destination des personnes ne connaissant pas la musique mainstream ?

Au fait, Arthur Dreyfus glisse de temps en temps des paroles à la Paulo Coelho ou autre mage moderne. On peut en sourire ou trouver cela bien vu (voir l'enchaînement pièces 5, 6 et 7) : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/12/s52/NET_FC_8b4a6f19-cb49-4b84-9171-dbc8ce114c9c.mp3" debut="23:35" fin="25:19"]

PS Lire le commentaire d'un auditeur érudit sur la page de l'émission. On se dit que France Culture ne mérite pas certains auditeurs parfois... ou en tous les cas que les plus savants ne sont pas du côté de la radio culturelle.

* Playlist du bonheur:
1/ Jean-Sebastien Bach: Messe in H-molle BWV 232 : IV. Gloria in Excelsis, dirigé par Marc Minkowski album Messe en si (Naïve)
2/ Glenn Gould: Prélude et fugue No. 2 en C Mineur, Glenn Gould joue Bach :Clavier bien tempéré (Sony)
3/ Maria Yudina: Godlberg Variations BWV 998, Album Les Variations Goldberg (Melodiya)
4/ Jean-Philippe Rameau: Les Indes Galantes, interprété par Patricia Petibon sur l’album Nouveau Monde (Deutsche Grammophon/ Universal)
5/ George Frideric Handel : Serse: Aria “Ombra Mai Fù” Acte I, Scène I, interprété par Andreas Scholl sur l’Album Ombra Mai Fù (London)
6/ Fairuz: Wa Habibi, Album Chants sacrés (Annajm)
7/ Hans Bloemendal: Meloch Alkol Haloam, Album Chants sacrés juifs (MLP)
8/ Barbara: Attendez que ma joie revienne, Album Une femme qui chante (Harmonia Mundi)
9/ Thelonious Monk Septet: Abide with me, Album Monk’s Music (Universal Music)
10/ Mozart interprété par Igor Knipis: Fantasia with Two Pianos on Mozart Variations: “Ah! Je vous dirais Maman” Album Mozart on the 1793 Fortepiano (Music and Arts Programs of America)
11/ Mozart interprété par Cecilia Bartoli: Exsultate, Jubilate, Album A Hymn for the World (Deutsche Grammophon)
12/ Fred Viola: The Turn, Album The Turn (Because Music)
13/ Kurt Weill et Teresa Stratas: Youkali Tango from Marie Galante, Album September Songs (Sony)
14/ François de Roubaix: Bande originale du film Où est passé Tom? De José Giovanni en 1971

22
Répondre en citant  
Arthur Dreyfus (3) - le Mer 30 Déc 2015, 17:36

Respect

[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/12/s52/NET_FC_b25627f7-de7f-45e6-9ee7-2618f39cc1be.mp3" debut="19:44" fin="22:46"]

La musique du bonheur, le bonheur en musiques (2/4)

7/ Jean Sebastien Bach par Pablo Casals: Ouverture No.3 en D Majeur, Album Encores (Alliance)

23
Répondre en citant  
Etienne Menu nous récrée - le Mar 05 Jan 2016, 08:31

Quand le fils devient le père, nouvelle fable... Dans La Revue musicale de Matthieu Conquet, présentée par un certain Etienne Menu, il était question des concertos pour clavecin interprétés par Andreas Staier et le Freiburger Barockorchester.

On peut entendre et lire : « La plupart d’entre eux sont des transcriptions d’autres œuvres, de Bach lui-même mais aussi de son père Carl Philipp Emmanuel ». Chacun sait, sauf un chroniqueur écrivant sur Bach à France Culture, que Carl Philipp est le plus connu des fils du Cantor de Leipzig.

À part ça ? Eh bien rien de nouveau, c'est français fautif dans toutes les largeurs :

sept concertos pour clavecin de Bach, BWV 1052 à 1058, interprété

Les concertos pour clavecin, de nos jours plus souvent interprétées sur pianoforte,

L’origine historique de ce concerto est tout aussi curieuse, puisque encore indéterminée par les spécialistes du compositeur [voici une explication fort éclairante... Notez l'emploi de « puisque », utilisé systématiquement à contre-emploi sur le site de France Culture, voir chez Richeux, par exemple).

à force de vouloir récréer artificiellement l’original

[il a publié] une anthologie baroque au titre prometteur, “Pour passer la mélancolie”, qui vient justement d’une pièce d’un contemporain de Bach qu’il y interprète, Froberger. [rien compris - AJOUT : un correspondant me signale les dates du contemporain Froberger : 1616-1667, très contemporain en effet de Bach (1685-1750) !]

le premier de ces concertos, dont nous venons d’écouter le début du premier mouvement, est marqué par une singulière récurrence d’unisson du soliste et du tutti, que l’on entend dès l’ouverture. [ça en jette « la singulière récurrence d’unisson du soliste et du tutti », et l'on entendrait cette « récurrence » dès l'ouverture ? De la grande musicologie...]

Il était question des

24
Répondre en citant  
Une heure de radio d'ambiance - le Dim 10 Jan 2016, 22:06

Somme toute un numéro très honorable que La musique du bonheur, le bonheur en musiques (2/4)* déjà mentionné plus haut post 17.

Une heure de musique et de chansons bien coordonnées par Arthur Dreyfus qui joue sa partition avec une certaine sensibilité que l'on appréciera si l'on écoute d'une oreille indulgente et si l'on réussit à oublier (difficile) sa prosodie de journaliste d'actualité (cf. observations peut-être sévères plus haut posts 20 et 21)

Pour accompagner les vœux à Mister Fontaine, Monsieur Chanson du Forum, un extrait (j'ignorais l'histoire de Jean Ferrat) : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/12/s52/NET_FC_b25627f7-de7f-45e6-9ee7-2618f39cc1be.mp3" debut="37:54" fin="41:00"]

À noter, le début intéressant d'une nouvelle série présentée  par un autre animateur de France Inter, de passage à France Culture, un certain Vladimir Cagnolari dont le grain de voix (tabac brun quand tu nous tiens !) devrait en rappeler une de France Culture côté sciences...  [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2016/01/s01/NET_FC_c6442afe-7ef2-44c9-a513-a5b1d4143a5e.mp3" debut="01:02" fin="01:33"] (Naissance, mariage, divorce et funérailles : Ce qui vous attend en 2016 !)



* 1/ Air: Ce matin-là, Album Moon Safari (Source)
2/ Camille: Allez allez allez, Album Ilo Veyou (EMI)
3/ Vera Hall: Trouble So Hard, Album Sounds of the South (Atlantic)
4/ Sister Rosetta Tharpe: Sit Down, Album Cotton Plant Gospels (SunCoast Music)
5/ Paolo Conte : Sotto le Stelle del Jazz, Album éponyme (Compagnia Generale Del Disco)
6/ Nina Simone: The Twelfth of never – Live at Carnedie, Album Triple Best Of (Parlophone)
7/ Jean Sebastien Bach par Pablo Casals: Ouverture No.3 en D Majeur, Album Encores (Alliance)
8/ Les Yeux Noirs: Les Deux Guitares, Album Suites (Les Yeux Noirs)
9/ Marlene Dietriech: Lili Marlene, Album Deluxe Lili Marlene (DMI)
10/ Il Nuovo Canzoniere Italiano: Bella Ciao (Partigiana), Album Bella Ciao (Visage Music)
11/ Jean Ferrat: C’est beau la vie, Album Les 50 Plus Belles Chansons (Barclay)
12/ Mickey Katz: Paisach in Portugal, Album Jewish Humour 1958 (Vintage Music)
13/ Carlos Ramos: Nao Venhas Tarde, Album 50 best Fado (EMI)
14/ Kourosh Yaghmaei: Gole Yakh, Album Gole Yakh – Persian Music (Caltex Record)
15/ Django Reinhardt: La Marseillaise, album Echoes of France - La Marseillaise (Intense)

25
Répondre en citant  
Jean Clair le dit haut et fort - le Lun 25 Jan 2016, 09:28

La musique dans la matinale de France Culture vue par Jean Clair interviewé à France Inter : extrait sélectionné sur Radiofanch, bravo ! Brunch #21 .

Dans le billet du radio-blog, quelques propos bien sentis sur les déclarations de Sandrine Treiner à propos du nouveau site de la radio culturelle de service public (j'aime à rappeler ces qualificatifs...).

Concernant « Culture Musique », je partage le regret exprimé sur sa disparition. Même si les séries étaient destinées à un public post-adolescent et faites en direct avec plus ou moins de bonheur (plutôt moins, évidemment), elles avaient un potentiel et la grande qualité de renouer avec les producteurs tournants (une semaine l'un, une semaine un autre).

À la place, eh bien voyez plutôt... Virginia Woolf (ceux qui disent « Encore ! » ne comprennent rien à la culture). Et puis viendra cet écrivain qui évidemment est le nec plus ultra de la littérature française, Marguerite Duras. Sandrine Treiner au Parisien :  « Marguerite Duras viendra forcément, il y a un tropisme durassien sur France Culture ». Avec Laure Adler en coulisses et les incultes maison, qui s'en étonnerait ?

26
Répondre en citant  
45 tours - le Jeu 28 Jan 2016, 09:28

@ Fontaine : avez-vous encore la pochette du 45 tours  et le mange-disque ? [son mp3="https://static.franceculture.fr/sites/default/files/sons/2016/01/s01/NET_FC_c6442afe-7ef2-44c9-a513-a5b1d4143a5e.mp3" debut="29:02" fin="30:38"]

Étienne Klein présentait-il ce numéro de Culture Musique Naissance, mariage, divorce et funérailles : Ce qui vous attend en 2016 ! (1/4) du 04.01.2016 ? On le croirait, non ?

Ce numéro est prometteur pour les suivants : un présentateur professionnel, de bons choix, des enchaînements surprenants et de qualité.

Je crois que l'émission Culture Musique a été supprimée parce qu'elle renouait avec le système des producteurs tournants, lesquels plus imaginatifs et motivés que les installés risquaient de déstabiliser une maison conservatrice dans son essence. La création de ces émissions quand même assez complexes au point de vue du temps (surtout en direct) a aussi pu leur nuire, la direction de la chaîne préférant sans doute un format et des sujets courants, d'où le retour des Virginia Woolf, Marguerite Duras, etc.

Comment ceci n'aurait-il pas fait aimer l'anglais à un jeune adolescent ? [son mp3="https://static.franceculture.fr/sites/default/files/sons/2016/01/s01/NET_FC_c6442afe-7ef2-44c9-a513-a5b1d4143a5e.mp3" debut="39:41" fin="42:46"] Jolie pochette du 33 tours...

Voir l'enchaînement des plages 17 à 19 de la liste de pièces, à partir de 39'03, original !

27
Répondre en citant  
Comparons - le Ven 29 Jan 2016, 11:51

Dans le fil des Matins
@surpris a écrit:Merveilleux moment aujourd'hui (28 janvier 2016), vers la fin des Matins, avec, si je me souviens bien, Eric Fiat évoquant - et nous faisant entendre - un disque d'Aldo Ciccolini consacré à la valse. Enfin un peu de vraie musique sur France Culture, incroyable ! Et enfin quelqu'un qui sait en parler (un art particulièrement difficile). Hélas, il faut que cela vienne de quelqu'un qui est complètement étranger à la station, si je ne me trompe.

Le 29 janvier retour à la réalité de France Culture avec la chronique musicale de Matthieu Conquet, Rihanna et les montagnes russes d’ANTI

On pourra comparer avec le philosophe invité à faire cette chronique hier avec la pastille postée ici : Eric Fiat, lettre à Aldo Ciccolini

28
Répondre en citant  
Rihanna, un bon filon - le Ven 29 Jan 2016, 19:16

Dans le fil des Matins sous le titre Pauvre G. Erner
julie31 a écrit:bonjour à tous, (...) J'ai comme vous beaucoup apprécié  la présentation faite récemment du disque d'Aldo Ciccolini (des valses) . Mais je ne voudrais pas  l'écouter tous les matins!
Sinon merci pour votre travail, j'apprécie vraiment. Beaucoup de découvertes grâce à vos suggestions et discussion.

Bonjour et merci pour votre appréciation. Concernant La Revue Musicale de Matthieu  Conquet, aucun danger de retrouver un billet de la qualité de celui d'Eric Fiat, voir le choix du jour dans le post précédant immédiatement celui-ci...

Sur la matinale, RDV dans le fil idoine.

29
Répondre en citant  
“Bébé Concert” - le Mer 17 Fév 2016, 15:20

Dans La musique classique rend-elle les bébés plus intelligents ? : "A l'origine de ce projet donc, aucune revendication d'un caractère supérieur de la musique classique." L'équipe de Pixel est rassurée et la direction de France Culture a dans ces conditions donné son aval à ce reportage...

Sinon, rien à voir avec des recommandations orthographiques discutées actuellement, "seulement" une absence d'attention à la grammaire de base : "la récupération cognitive et la maturation cérébrale se faisait [sic] plus rapidement".  Rien de nouveau à "France (in)Culture".

30
Répondre en citant  
Si L’orchestre m’était conté - Schéhérazade - le Mar 23 Fév 2016, 12:52

Applaudissements nourris et ovation pour cette coproduction du service des fictions de France Culture et de l’orchestre philharmonique de Radio France : Si L’orchestre m’était Conté - Schéhérazade*

Engagement formidable de l'orchestre, lecture sans faute et interprétation remarquable de Judith Chemla du texte écrit par Antoine Galland (voilà ce qu'il faut faire lire et entendre pour donner le goût de la langue française), la représentation d'une heure mérite les éloges.

Qu'elle soit cachée dans la rubrique Fiction à l'émission "Samedi noir" (du 4 juillet 2015) ne lui offre pas une très grande visibilité alors que sa promotion devrait être large. Par comparaison, l'adaptation de Tintin, elle, a eu les honneurs d'on ne sait trop combien d'émissions jusqu'au mal nommé médiateur venu vendre le produit sur l'air de  "Vous allez critiquer la BD [non, pourquoi nous prêter cette idée ?] mais on s'en fout, on a décidé de vous rincer avec Tintin et Milou".  

Après l'écoute, retour à votre édition des Mille et une Nuits par Antoine Galland, un grand bol d'air frais (du XVIIIe siècle) après la prose pauvre et rance du site de France Culture.

* Etape d’une longue collaboration entre le service des fictions de France-Culture et le programme pédagogique de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, « Shéhérazade » a donné lieu à 3 concerts jeune public à l’auditorium de la maison de la radio en mars 2015. Mêlant la musique de Rimski-Korsakov et des extraits des mille et une nuits adaptés par Juliette Heymann, ces concerts ont été interprétés par l’Orchestre Philharmonique de Radio France et la comédienne Judith Chemla.


31
Répondre en citant  
Le rire entre soi, la marque des radios débiles - le Jeu 10 Mar 2016, 20:55

Aux Matins on aime éclater de rire en groupe, Broué presque battue : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13455-10.03.2016-ITEMA_20932940-0.mp3" debut="00:00" fin="02:35"]

Si vous n'écoutez pas Radio Nova sur France Culture à 19h, rabattez-vous donc sur les Matins où le goût est le même. Le mot culture a-t-il un sens pour Guillaume Erner et sa bande ? Et le mot "décence" ?

La Revue musicale Jeudi 10 mars 2016

PS Guillaume Erner et l'anglais : 2 sur 20 ? "I am a djapenize mouneteillene" "Voilà, exactement, oui, oui", répond l'autre. Affligeant.

La musique à France Culture     Page 3 sur 8

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum