Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La musique à France Culture

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Accueil / France Culture

La musique à France Culture    Page 10 sur 10

Bas de page ↓   

91
Répondre en citant  
Fiodor Chaliapine (1873-1938) par Laetitia Le Guay en 1998 - le Sam 20 Jan 2018, 23:02

Écoutons Laetitia Le Guay en 1998 nous présenter Fiodor Chaliapine, l'enfant de Kazan (Les Nuits de France Culture par Philippe Garbit, le 26/11/2017).

Laetitia Le Guay était une référence pour la musique et la littérature à France Culture, sa voix, son style, sa préparation, tout respirait toujours la qualité. Tiens, on avait parlé d'elle à propos d'un Uvuo Sandor Marai de 2014

Fiodor Chaliapine (1873-1938) a laissé des traces dans la mémoire. Quelques enregistrements subsistent. Laetitia Le Guay diffuse, entre autres,  la scène de la mort de Don Quichotte de Massenet

Sans lui, l'art lyrique du XXème siècle n'aurait sans doute pas été tout à fait le même. Fiodor Chaliapine, immense célébrité en son temps, fut parmi les premiers à associer à une voix extraordinaire à une présence scénique et une intelligence des rôles qui participèrent de sa renommée. Ami de Rachmaninov, inoubliable Boris Godounov dans l'Opéra de Moussorgski, Don Quichotte pour la caméra de Pabst, Chaliapine avait aussi la particularité d’être un autodidacte. En 1998, Laetitia Le Guay retraçait son parcours dans l’émission « Les grands musiciens », en commençant par un portrait du chanteur, et de cette trajectoire singulière. « Fiodor Chaliapine : l'enfant de Kazan », une émission diffusée pour la première fois le 3 juillet 1998.

   Par Laetitia Le Guay
   Réalisation : Marianne Manesse                
   Les grands musiciens - Fiodor Chaliapine 1/5 : L’enfant de Kazan
   1ère diffusion  : 06/07/1998
   Indexation web : Documentation Sonore de Radio France
   Archive Ina-Radio France

Voir le profil de l'utilisateur

92
Répondre en citant  
Thelonious Monk « Le rythme et la raison » en 1989 - le Mer 21 Fév 2018, 11:25

Thelonious Monk a été choisi par Jean-Pierre Luminet pour sa Nuit rêvée du 18 février. Une émission de très belle facture où il est question de... musique (au contraire de l'émission signalée plus bas) avec des témoignages de musiciens présentés par Gérard Tourtrol, lequel a fait les beaux jours des concerts de musique indienne sur France Musique : Les Nuits de France Culture par Philippe Garbit  Thelonious Monk, un prophète énigmatique : Monk compositeur* 18/02/2018. On a le droit de commencer l'écoute à 1'21'' après les mots de la présentatrice.

Les dernières minutes : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-18.02.2018-ITEMA_21573913-9.mp3" debut="22:50" fin="30:00"]

À comparer ou à compléter avec le numéro d'Une vie une oeuvre consacré au pianiste, émission dont une courte recension a été faite dans Thelonious Monk (1917–1982) - le Lun 08 Jan 2018.


1989 |"Le rythme et la raison" : "Thelonious Monk, un prophète énigmatique" cette série produite en 1989 proposait 5 émissions sur le pianiste et compositeur de génie, Thelonious Monk. Le troisième volet de cette série s'intitulait "Monk compositeur" (1ère diffusion : 11/10/1989).

Le pianiste Thelonious Sphere Monk, né en 1917 en Caroline du Nord, mort en 1982 à New York, est l'auteur de 53 morceaux qui comptent parmi les plus célèbres du répertoire jazzistique du vingtième siècle. Round Midnight, Evidence, Mysterioso, Epistrophy ou encore Crepuscule With Nelly, pour citer quelques uns des titres dont il est l’auteur, sont autant de partitions à la forme singulière, dont la structure, le tempo et la construction mélodique sont complexes et difficiles à analyser. En 1989, dans le troisième volet d'une série de cinq émissions consacrées au jazzman,  Gérard Tourtrol et Yvan Amar s'intéressaient à cette dimension spécifique de son œuvre, et donnaient surtout à l'entendre...

Avec Johnny Griffin, Phil Woods, Steve Lacy et Roy Haynes - Avec les voix de Pannonica de Koenigswarter et Thelonious Monk.


• Par Gérard Tourtrol et Yvan Amar
• Réalisation Régine Barjou

********************

* https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/thelonious-monk-un-prophete-enigmatique-monk-compositeur

Voir le profil de l'utilisateur

93
Répondre en citant  
Heureusement Gilles Cantagrel est là ! - le Sam 03 Mar 2018, 16:47

Où ne va-t-on pas chercher  la contrainte et l'autoritarisme ! Voilà qu'une certaine Lydia Goehr fait le bonheur de France Culture en les trouvant dans l’œuvre musicale... Lydia Goehr, Le musée imaginaire des oeuvres musicales aux Chemins de la philosophie animés par une remplaçante (attention... "question" embrouillée - what else ! -)  : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18755-02.03.2018-ITEMA_21604339-1.mp3" debut="12:05" fin="13:23"] et le sous-texte ajoutera "et ça c'est extrêmement violent et autoritaire"...

On note la traduction malheureuse de "I'm extremely interested in the authoritarian aspect of the musical institution" (littéralement : je suis très intéressée par l'aspect autoritaire de l’institution musicale) en "ça m'intéresse beaucoup ce qui fait autorité dans la musique, dans cette institution musicale". La traduction simultanée peut contenir des contre-sens, qui s'en soucie à France Culture ?

Bref, encore une nouvelle occasion pour France Culture de sortir la carte de l'indignation face à une prétendue répression (nous sommes tous, et surtout toutes, des victimes). Si l'on veut en savoir plus sur les idées de Mme Goehr on peut toujours écouter Philosophy of music, politics of music by Lydia Goehr, mais comme le temps est limité et que le choix est vaste parmi les vrais connaisseurs de la musique (pensons à tous les grands producteurs de France Musique), on préférera, et de très loin, écouter  l'échange entre Frédéric Lodéon et le grand musicologue Gilles Cantagrel sur France Musique (cf. ''Bach - l’œuvre instrumentale avec Gilles Cantagrel'') par exemple [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13994-02.03.2018-ITEMA_21603967-0.m4a" debut="48:16" fin="54:10"]

Pièce dans la pastille : 1er concerto pour violon BWV 1041 : Allegro moderato Hilary Hahn Los Angeles Orchestra Jeffrey Kahane
DEUTSCHE GRAMMOPHON 00289 479 8318 (5 CD) titre du coffret : 100 Violin Masterworks Deutsche Grammophon

Gilles Cantagrel invité au Carrefour de Lodéon - 02 mars 2018

Voir le profil de l'utilisateur

94
Répondre en citant  
Alain Planès - le Dim 04 Mar 2018, 10:07

Mathieu Conquet ne quitte pas ce débit pressé qu'on lui a connu dans ses chroniques du matin, ainsi que cette mauvaise oralisation de longs textes ponctués de "hein" et de "euh" pour faire semblant de parler sans lire.

Il a aussi la prosodie bête (couleur sonore homogène de France Culture ?) des jeunes femmes embauchées sur d'autres critères que leur art radiophonique, les Richeux, Farine, Mosna-Savoye,  les donzelles de la Fabrique de l'histoire, des Pieds sur terre, etc, que Mme D. (98 ans) appelle "les nénettes" :  l'allongement des voyelles finales, notamment  dans les énumérations de synonymes (parce que l'on est à court de choses à dire).

Si l'on veut écouter des producteurs connaissant la musique, il est loisible d'aller sur la chaîne culturelle France Musique. Il est néanmoins possible de penser que c'est avec cette forme de parole sur France Culture  que de potentiels auditeurs (les 13-18 ans ?) découvriront Alain Planès. On laisse à Conquet le bénéfice du doute. Et pour compenser la critique, on donne le lien vers l'émission pour augmenter un peu les statistiques de popularité à présenter à la direction : Continent Musiques par Matthieu Conquet  (59 min)  Debussy : Pour le piano d'Alain Planès*  03/03/2018

* A l'occasion du centenaire de la mort du compositeur Claude Debussy (1862-1918), rencontre avec Alain Planès, pianiste iconoclaste et passionné d’art, qui signe une intégrale de l’œuvre pour piano de Debussy.

Voir le profil de l'utilisateur

95
Répondre en citant  
Philippe Cassard : une leçon de culture à la ''Grande table'' - le Sam 10 Mar 2018, 20:08

Le post ci-dessus rendait compte de la manière dont France Culture via "Continent Musiques" avec le pianiste Alain Planès commémorait l'anniversaire de la mort de Debussy.

Cette fois-ci, c'est "la Grande table" (1ere partie) qui invitait le pianiste Philippe Cassard, producteur à France Musique, qui laisse loin derrière son vis-à-vis (Olivia Gesbert) durant l'entretien.  Donc Cassard fête Debussy* de belle manière.  

Pour compléter cette demi-heure de promotion et de familiarisation avec Debussy pour les profanes, on peut aller vers un numéro d'Une vie, une œuvre de très belle facture diffusé il y a six ans jour pour jour, le 10 mars 2012 : Claude Debussy (1862-1918), un homme au songe éveillé dont j'avais rendu compte à l'époque et qui avait été l'occasion d'un échange de 3 posts sur les mérites comparés de France Culture et de la BBC.

* Il le joue depuis toujours, connait chacune des notes qu'il a posées sur le papier... Le pianiste Philippe Cassard, qui publie un ouvrage hybride, entre biographie et essai, sur le compositeur Claude Debussy.

Voir le profil de l'utilisateur

96
Répondre en citant  
Musiques judéo-espagnoles et yiddishs - le Ven 23 Mar 2018, 22:03

Du France Culture d'une qualité exceptionnelle : Musiques judéo-espagnoles et yiddishs (1).

C'était en été, il y a 16 ans : 1ère diffusion, les 12 et 13/08/2002

C'était rediffusé le 19/03/2018 dans Les Nuits de France Culture et cela dure 1h59.

Difficile de ne pas penser à notre défunt contributeur, Fred de Rouen, mélomane ouvert à tous les univers musicaux, populaires comme savants. C'est en sa mémoire que je signale cette série de trois émissions d'une heure chacune. La production est signée Claire Zalamansky qui fait ici œuvre patrimoniale.

Extraits ajoutés le 23 03 : de 26'10 à 35'06  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-19.03.2018-ITEMA_21620632-0.mp3" debut="26:10" fin="35:07"]

et de 35'07 à 43'55 [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-19.03.2018-ITEMA_21620632-0.mp3" debut="35:07" fin="43:56"]

Voir le profil de l'utilisateur

97
Répondre en citant  
''La Rosa Enflorece'', du cancionero séfarade - le Dim 25 Mar 2018, 15:42

Philaunet(http://www.regardfc.com/t261p90-la-musique-a-france-culture#30364) a écrit:Du France Culture d'une qualité exceptionnelle : Musiques judéo-espagnoles et yiddishs (1).

C'était en été, il y a 16 ans : 1ère diffusion, les 12 et 13/08/2002

C'était rediffusé le 19/03/2018 dans Les Nuits de France Culture et cela dure 1h59.

Difficile de ne pas penser à notre défunt contributeur, Fred de Rouen, mélomane ouvert à tous les univers musicaux, populaires comme savants. C'est en sa mémoire que je signale cette série de trois émissions d'une heure chacune. La production est signée Claire Zalamansky qui fait ici œuvre patrimoniale. (...)
En souvenir de Fred N. de Rouen qui prisait particulièrement ce répertoire musical : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-19.03.2018-ITEMA_21620632-0.mp3" debut="50:10" fin="53:42"]

Toujours dans la série exceptionnelle mentionnée ci-dessus, cette fois-ci dans le deuxième numéro de ce programme  estival de 2002 : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-19.03.2018-ITEMA_21620632-0.mp3" debut="95:10" fin="99:45"]

et pour terminer une version contemporaine (2001) du grand classique judéo-espagnol, La Rosa Enflorece [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-19.03.2018-ITEMA_21620632-0.mp3" debut="113:03" fin="119:50"]

La Rosa Enflorece

La rosa enflorece, en el mes de mayo
Mi alma s'escurece, sufriendo de amor
Sufriendo de amor

Los bilbílicos cantan, suspirando el amor
Y la pasión me mata, muchigua mi dolor
Muchigua mi dolor

Más presto ven palomba,
más presto ven a mí
Más presto tú mi alma, que yo me voy morir
Que yo me voy morir

La rosa enflorece, en el mes de mayo
Mi alma s'escurece, sufriendo de amor
Sufriendo de amor
Sufriendo de amor

Traduction en français

La rose fleurit
La rose fleurit au mois de mai,
Mon âme s’obscurcit, souffrant d’amour
Souffrant d’amour.

Les rossignols chantent, soupirant d’amour,
Et la passion me tue, ma douleur redouble
Ma douleur redouble.

Viens plus vite, ma colombe,
Plus vite viens à moi,
Plus vite toi mon âme, car je me sens mourir
car je me sens
mourir.

La rose fleurit au mois de mai,
Mon âme s’obscurcit, souffrant d’amour
Souffrant d’amour.
Souffrant d’amour.

Sephardic Folk - La Rosa Enflorece

Voir le profil de l'utilisateur

C. Farad 


Invité

98
Répondre en citant  
Retour à Séfarad - le Lun 26 Mar 2018, 21:15

"Retour à Séfarad" est  le titre du dernier livre de Pierre Assouline de l'Académie Goncourt.
Roman  Gallimard.
Sa Majesté Felipe VI par une loi nouvelle offre le retour en Espagne aux séfarades ,"comme vous nous avez manqué"a -t-il ajouté.
Une réflexion sur l'identité nous précise la quatrième de couverture.  

... et merci pour cette rose fleurie.

99
Répondre en citant  
Re: La musique à France Culture - le Mer 25 Avr 2018, 13:42

Il est difficile de souffler Renaud Machart de France Musique* (cf. fil Zig-Zag)), mais Olivia Gesbert y a réussi en laissant sans réponse immédiate le producteur et critique musical, traducteur et spécialiste de la musique nord-américaine. À celui qui fréquente la musique de Leonard Bernstein, la présente et la diffuse depuis plusieurs décennies, elle reproche d'être dur avec le chef d'orchestre et compositeur.

C'est "amusant", Olivia Gesbert n'a aucune connaissance en matière musicale, hormis celle de ses fiches préparées par les collaborateurs qu'elle lit avec conviction pour tromper son monde, mais elle émet des jugements sur les spécialistes. Notons que Renaud Machart est présenté comme journaliste, critique musical et auteur, alors que son activité la plus connue est celle de producteur à France Musique (à un autre étage de la Maison de la Radio que France Culture) depuis trois décennies... Passons.  

Bernstein's story 25/04/2018.
Renaud Machart, journaliste au Monde, spécialiste de la musique nord-américaine et auteur de "Leonard Bernstein" (Actes Sud, 2007) et Francis Wolff, philosophe, professeur émérite à l’Ecole Nationale Supérieure de la Rue d’Ulm, sont nos invités.

* Zig Zag
Un libre parcours d’une carte musicale sans frontières qui fera s’agréger les musiques par affinité organique plus que thématique.

Voir le profil de l'utilisateur

100
Répondre en citant  
Rime (presque riche) avec ''jéroboam'' - le Jeu 26 Avr 2018, 11:48

Pas plus qu'à Olivia Gesbert ne faut-il demander des connaissances musicales à Mathilde Serrell produit de Radio Nova, la station modèle de France Culture :

Zibaldone(http://www.regardfc.com/t171p370-la-chronique-des-chroniques#30488) a écrit:La chroniqueuse culturelle nous gratifiait d'un billet ce matin où elle a réussi à placer un massacre patronymique difficilement concevable lorsqu'on prétend se piquer de culture. Faut-il l’imputer à un goût trop tôt développé pour la contre-culture au détriment de sa parente jugée trop orthodoxe et surannée ?
https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-culturel/le-billet-culturel-du-jeudi-26-avril-2018 (vers 1'35'' pour les impatients)
Merci pour votre amusant "teasing" : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12814-26.04.2018-ITEMA_21660212-0.mp3" debut="01:42" fin="01:51"]

Daniel Barenboim est tellement connu que le prononcer "bwam" est révélateur des fréquentations culturelles de l'ex de Ping-Pong, ici floutée.

Nota dans le texte de la chronique : "des comparaisons types [ceci]" ; "la réaction d’ajustement s’est mué" (allez, les Serrell, Richeux et consorts, retour au CP à la Blanquer Calcul et lecture : les consignes de Blanquer aux instituteurs)

Voir le profil de l'utilisateur

101
Répondre en citant  
Pourquoi donc Jack Kerouac orne-t-il la page d'accueil de 'Regards' ? - le Ven 11 Mai 2018, 14:53

Le premier numéro de la série Nocturne, Janis Joplin, par Jeanne-Martine Vacher : France Culture à son meilleur (1995) a déjà été signalé dans le fil des Nuits.

Voici le second Sur la route de Janis Joplin (2/5) ("Janis Joplin et la scène beatnik 1962-1966")  Les Nuits de France Culture par Philippe Garbit, le 30/04/2018.

On y entend une belle introduction de Jeanne-Martine Vacher [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-30.04.2018-ITEMA_21663857-2.mp3" debut="01:50" fin="03:54"]

puis Strange Fruit pour "l'atmosphère" de l'époque (déjà discutée ici),  la première mention de Kerouac, et Another man done gone (par qui ? Dylan ? ) pour les amateurs de guitare sèche  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-30.04.2018-ITEMA_21663857-2.mp3" debut="31:14" fin="36:16"]

et une visite à la librairie de Lawrence Ferlinghetti (né en 1919, poète) qui évoque les écrivains de la beat generation, dont Kerouac et son On the road, bien sûr. Qui identifiera la pièce de jazz : Miles Davis ? John Coltrane ? Le descriptif ne donne aucun détail des morceaux diffusés  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-30.04.2018-ITEMA_21663857-2.mp3" debut="38:04" fin="45:13"]

La pastille s'arrête à mi-chemin de l'émission, et il reste encore de belles musiques de l'époque à écouter....

Quiz : quelle station de radio Jack Kerouac écoute-t-il sur la photo dans le coin à droite de cette page ?  

************

PS. Si le chargement des pastilles est trop long (par exemple sur Firefox), changer de navigateur (Chrome, Edge, etc).

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


102
Répondre en citant  
Re: La musique à France Culture -

La musique à France Culture     Page 10 sur 10

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum