Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les Enjeux internationaux    Page 3 sur 3

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les Enjeux internationaux - le Lun 31 Jan 2011, 08:03

Rappel du premier message :

On devrait repasser la chronique de François Tual, de ce matin, en boucle dans tous les journaux de FC: il nous dit que le problème de l'égypte n'est pas politique, ni sociologique, mais structurel: lle nombre d'habitants a démesurément augmenté, il y a 18 millions d'habitants au Caire, 3 millions à Giseh, 60 millions dans toute l'Egypte, pour un espace cultivable de 145 millions de km2. la moitié des gens sont illettrés.
Quand on entend la plupart des journalistes ou certains producteurs d'émissions excités comme des puces, à interroger des manifestants au hasard et raconter n'importe quoi, parce qu'ils ont peur de ne pas être au coeur du sujet, ça fait plaisir d'entendre ce discours. Il rappelle aussi que pour les Etats-unis, dans ce secteur, ce qui importe c'est la libre circulation du pétrole et que la recherche de démocratie n'est qu'un habillage. Evidemment!
Le problème des journalistes est qu'ils n'ont pas vu venir la "révolution" de Tunisie et qu'ils sont vexés comme des poux. Alors, ils cherchent à se rattraper en Egypte en sautant sur n'importe quoi. Lamentable!
* * *

21
Répondre en citant  
Thierry Garcin s'autorise toutes les contre-vérités - le Mer 23 Mar 2016, 07:41

Philaunet(http://www.regardfc.com/t328-les-enjeux-internationaux#25025) a écrit: (...) Faudra-t-il ajouter une section "germanophobie" nourrie quasi exclusivement des présentations à charge de Thierry Garcin dans les Enjeux internationaux ?  (...)
Thierry Garcin semble croire, à l'instar de bien d'autres producteurs avec "leur" émission, que le créneau des Enjeux internationaux est sa tribune personnelle. L'absence de contradictoire y est particulièrement flagrante. (...)
Thierry Garcin a vraiment un grave problème et se croit légitime à systématiquement lancer des anathèmes sur un pays (cf. post 19). Drôle de conception de l'analyse et du service de l'information aux auditeurs de France Culture. Faute déontologique pour tout dire.

Le descriptif de l'émission du 23 mars signé par M. Garcin :
"l’Allemagne a géré la crise grecque à Bruxelles d’une façon impérieuse et peu communautaire ; elle pollue massivement, après la décision d’abandonner d’ici 2022 le nucléaire civil, en construisant de nombreuses centrales à charbon, contrevenant aux engagements de l’UE en matière de lutte contre la pollution ; elle a mis un immense désordre sur le continent dans le dossier des migrants proche-orientaux, imposant des quotas obligatoires, qui ne sont d’ailleurs aucunement respectés, tout en étant clairement débordée par le situation qu’elle a créée ; elle vient de demander officiellement la fermeture d’une centrale nucléaire française ; elle prend des décisions collectives à l’égard d’une Turquie bien peu recommandable."

Soit dit en passant, le lobby nucléaire français peut compter sur Thierry Garcin pour assurer sa promotion.

Les affirmations de M. Garcin mériteraient d'être contredites point par point, mais ce n'est pas ici le lieu de le faire. Un seul exemple de la manipulation de M. Garcin :  l'État allemand n'a jamais demandé la fermeture de la centrale de Fessenheim. Seule la présidente du Land Rhénanie-Palatinat frontalier de l'Alsace a écrit officiellement* au Président français pour lui demander de fermer la centrale et ce après l'annonce d'incidents y étant survenus.  Au fait qui a annoncé la fermeture prochaine de Fessenheim, la plus vieille centrale nucléaire française ? Ce ne serait pas l'actuelle ministre française de l'environnement ? **

* Der Störfall im französischen Akw Fessenheim ruft die rheinland-pfälzische Regierungschefin Dreyer auf den Plan. Sie verlangt vom französischen Präsidenten Hollande die sofortige Abschaltung. Dieses Ansinnen weist die französische Atomaufsicht zurück. Störfall im Akw Fessenheim  Samstag, 05. März 2016

** Ségolène Royal a demandé en octobre au géant de l'électricité d'entamer la procédure de fermeture de Fessenheim d'ici à "la fin juin 2016", en vue d'une fermeture effective en 2018 Fessenheim fermée en 2016 comme le dit Emmanuelle Cosse ? Pas exactement, répond Ségolène Royal

22
Répondre en citant  
M. Garcin et sa rengaine, sans contradictoire - le Mer 20 Avr 2016, 09:15

Depuis combien de temps monsieur "la catastrophe est complète et l'apocalypse est pour demain", alias Thierry Garcin, cultive-t-il le préjugé, bourre-t-il le crâne avec son anti-germanisme primaire ? Pas une semaine sans répétition des mêmes critiques sans qu'aucun contradictoire vienne équilibrer ses propos. Belle démonstration d'une radio au service d'une seule opinion, celle de M. Garcin.

Aujourd'hui, on relit dans sa présentation ce qu'on a pu lire et entendre les mois derniers, à savoir : "Plus récemment, l’Allemagne a de plus en plus agi d’une façon autonome, mais en engageant l’Union européenne : menace du Grexit ; construction de centrales à charbon très polluantes au lendemain de la tragédie de Fukushima ; porte ouverte à tous les réfugiés et imposition aux autres de quotas migratoires ; accord avec Ankara sur les migrants et la reprise des négociations d’adhésion".

Et personne pour apporter la contradiction à M. Garcin sur chacune de ses affirmations ?

En passant M. Garcin qui défend ouvertement le lobby nucléaire français (l'émission Les Enjeux internationaux est-elle une libre opinion de son présentateur ?) pourrait lire avec profit Ces trois dossiers qui coûtent cher à EDF et à Areva où il n'est pas question de bien d'autres coûts (enfouissement des déchets, démantèlement, etc).

Union européenne. Une cohésion mise à mal par des forces multiples

PS. Dans le descriptif : "Sa légitimité dépendra désormais de sa capacité à renégocier des causes exceptionnelles avec l'Union européenne " [des clauses ?]

23
Répondre en citant  
M. Garcin poursuit sa croisade - le Ven 13 Mai 2016, 00:05

Dans une série de repères chronologiques sur le thème Turquie. Ankara et l’Union européenne, on lit trois dates depuis 2000 (soit trois « événements » présentés comme pertinents en 16 ans) :

--2004 : adhésion de Chypre à l’Union européenne. 38 % de l’île sont occupés depuis 1974 par la Turquie, ce qui fait qu’un pays candidat occupe une large partie d’un pays membre.

--2005 : ouverture des négociations sur l’adhésion.

--2015 : accueil massif de migrants essentiellement syriens par l’Allemagne et relations privilégiées entre Berlin et Ankara.


"Accueil massif de migrants". Thierry Garcin les veut où, les migrants ? En France ? En Italie ? En Turquie ? Ça va faire deux ans qu'il nous bassine avec le rôle prétendument déstabilisant de l'Allemagne en convoquant dès qu'il le peut des commentateurs adoptant son point de vue. On ne sache pas que l'Allemagne ait joué un rôle prépondérant au Moyen-Orient ayant entraîné cet exode. En revanche sur la France et son action en Libye, désormais incontrôlée, d'où part une bonne partie des migrants, il n'y a apparemment rien à dire. Et si l'Allemagne n'avait pas ouvert ses frontières, où serait actuellement le million et demi de personnes arrivé dans ce pays ? Où ? Mais où donc ? En ex République yougoslave de Macédoine ? En Grèce ? En Slovénie ? Peut-être que M. Garcin a des idées, vu qu'il se donne des airs de spécialiste (en fait il lit Courrier International), pour savoir comment traiter avec un pays, la Turquie, dont de nombreux ressortissants vivent en Allemagne (population d'origine turque estimée à 3 millions, voir article de la RTBF de 2015 Immigration: les Turcs d'Allemagne pointent "les erreurs du passé").

Les Enjeux internationaux ou le commentaire en gros sabots.

24
Répondre en citant  
La leçon de morale, via France Culture, de Thierry Garcin - le Mer 18 Mai 2016, 13:15

Du jour, dans Vatican. Le pape François est-il "moderne" ?,  ou "Du Che à François", les idoles de France Culture :

"Aujourd’hui, on n’a pas besoin d’être écologique ou écologiste pour s’interroger sur les dégâts souvent irréversibles que l’homme provoque. Et l’on n’a pas besoin d’être marxiste pour dénoncer la société consumériste dans ce qu’elle a de pire : le culte de l’instant, ce que le pape François appelle « la culture du déchet », l’argent comme une valeur en soi voire comme « le » but, la recherche du profit pour le profit, la violence de la compétition, la technique facteur d’asservissement consenti (nous vivons dans un monde de plus en plus policier, paraît-il pour le bien de chacun), les conséquences vertigineuses de la révolution génétique.

Est-ce que l’encyclique « Laudato Si » et, plus généralement, l’Église catholique apportent quelque chose de plus à cette réflexion sur la destinée de l’homme et sur le sort de la planète?             Th. G.
"

Deux photos et neuf ( ! ) extraits vidéo, dont



avec cette légende : " François reçoit le prix européen Charlemagne en présence de Renzi et Merkel • Crédits : Osservatore Romano - Reuters "

"Renzi et Merkel". Machin et Bidule, quoi !

25
Répondre en citant  
France Culture manque d'être - le Lun 29 Aoû 2016, 08:59

Une autre des mauvaises surprises de la rentrée 2016, c'est la poursuite des Enjeux internationaux avec Thierry Garcin. Il n'y a visiblement pas d'autre journaliste en France pour faire une séquence géopolitique digne de ce nom.  

La partialité et l'expression défaillante caractérisent cette séquence. Ce matin un joli coup :  "Dès la fin des années 2000, la guerre civile en Syrie avait été crainte ou prévue. On l’avait annoncée également régionalisée et internationalisée, ce qui n’a pas manqué d’être."

D'être quoi ?

Et puis syntaxe "audacieuse", comme toujours, avec "la guerre civile en Syrie avait été crainte ou prévue". On ne parlera pas des titres à la Garcin : Syrie. Quelles impasses, quels espoirs ?

La pensée et l'expression Twitter ont envahi l'expression médiatique.

PS après avoir lu le descriptif, c'est gratiné : "Depuis 2011, c’est bien la curée, chacun se payant sur la bête, instrumentalisant des alliances contre nature ou à fronts renversés." (quelle élégance et quelle clarté dans l'expression !)

Les pays n'ont plus d'article (trop long), la France, c'est "France"...

Et pour terminer, l'expression qui tue : "En même temps, ce conflit particulièrement cruel est une véritable bouteille à l’encre." Pourquoi "en même temps", puisque c'est le constat (brouillon) qui vient d'être fait ?  Non, il fallait vite placer n'importe comment une expression devenue rare : l'illustration même de l'inculture.

26
Répondre en citant  
Le n'importe quoi comme ordinaire - le Lun 05 Sep 2016, 22:56

Une "belle" rentrée linguistique pour les Enjeux internationaux. Surtout ne rien changer, rester dans le pire avec Thierry Garcin :

"Si la Russie apparaît d’abord comme une puissance perturbatrice, notamment à l’extérieur de ses frontières mais à l’intérieur de celles de l’ex-Union soviétique, elle pèse sur de nombreuses questions internationales."

On lui donne un prix ?

La suite est plus ou moins à l'avenant.

Thierry Garcin est très content de l'image de complète médiocrité de ses descriptifs. Il va continuer à la cultiver.

France Culture en septembre, un air de piteuse fin de carrière.

Les Enjeux internationaux du 05 09 2016

27
Répondre en citant  
Thierry Garcin et l'antigermanisme primaire, une seconde nature - le Lun 19 Sep 2016, 18:01

Thierry Garcin, on le voit depuis longtemps, se sert de son quart d'heure quotidien pour présenter son point de vue sur l'Europe, dont l'essentiel est la mise en accusation de l'Allemagne. Chaque producteur a ses obsessions qu'il veut imposer aux auditeurs. Celle de Thierry Garcin est l'antigermanisme.

Son texte du jour :  "les accusations contre l’Allemagne, ou plutôt contre le gouvernement de coalition de Madame Merkel, se multiplient, au point que dans certains domaines, Berlin semble souvent sortir de l’enveloppe de l’Union européenne."

Que veut dire "sortir de l'enveloppe européenne" ? Une nouvelle formule vide ?

Ensuite, attention, prenez votre respiration : "Par exemple, lors de la crise de la dette souveraine, en particulier à l’égard de la Grèce ; après la décision de fortement polluer en construisant des centrales à charbon, au lendemain de la tragédie de Fukushima (abolition du nucléaire civil d’ici 2022) ; lors de l’afflux des migrants du Proche-Orient en 2015, provoqué par l’Allemagne (1,1 million de réfugiés dits aussitôt « politiques »), ce qui a mis à bas le principe et le fonctionnement des accords de Schengen ; lors de la réouverture en 2016 des négociations sur l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne, le régime autocratique et autoritaire du président Erdogan étant tout sauf démocratique."

Une belle présentation ! J'aime surtout le passage "la décision de fortement polluer en construisant des centrales à charbon". Voilà de la rigueur dans l'analyse... Le reste est du même tonneau, remarquez.

J'aime aussi l'antienne de la faiblesse de x ou de y dans "l’Allemagne profite en l’occurrence de la faiblesse de son partenaire français (...)".

La géopolitique a envahi les ondes de France Culture, matin, midi et soir, en semaine comme le week-end (voir Christine Ockrent). Avec quelle perspective ? Une présentation un tant soit peu scientifique ou du militantisme politique ?

Union européenne. Par-delà les élections régionales en Allemagne, la relation Paris-Berlin dans une Europe sans projet.

Une "Europe sans projet", en plus de l'Allemagne, le plus vil pays de la Terre, et la France, ce pays de grand faiblesse ? Thierry Garcin fait-il partie d'une secte apocalyptique ?  

28
Répondre en citant  
Xavier Martinet conduit magistralement ''Les Enjeux internationaux'' - le Ven 30 Sep 2016, 22:43

Qui est Xavier Martinet qui a pris le micro des Enjeux internationaux cette semaine ? Comme on le voit aux descriptifs soignés, sans faute (sauf une) et non entachés de mise en cause de tel ou tel pays, le niveau a fait un bond impressionnant. Même sur le dernier sujet (mis à part la photo dont on a déjà parlé) Référendum sur les quotas obligatoires de migrants en Hongrie : que veut Victor Orban ? l'entretien ne souffre pas du militantisme du producteur habituel.  

Xavier Martinet, voix solide, bonne préparation, pourrait néanmoins éviter de lire tout le texte de sa présentation avant de donner la parole à l'invité* salué brièvement en entrée d'émission.

N'ai pas été déçu non plus par le premier numéro sur Chypre (pour l'intervention du présentateur,  le spécialiste invité étant lui plutôt hésitant).

Le retour du producteur habituel est annoncé pour lundi, espérons que Xavier Martinet va finir par le remplacer et qu'on donne 5 minutes de plus à cette émission.

Chypre : nouvelle donne et nouveaux espoirs de réunification ?

Afghanistan. Vingt ans après la prise de Kaboul par les talibans, quelle unité nationale possible ?

République démocratique du Congo. Violence pré-électorale : quel dialogue possible?

Espagne. Vers la fin du blocage politique ?


*Hendrik Hansen : professeur de sciences politiques à l'université internationale en langue allemande Andrassy à Budapest

29
Répondre en citant  
Il faut d'urgence remplacer Thierry Garcin - le Mer 09 Nov 2016, 13:02

Il est quand même très grave d'avoir, depuis de nombreuses années,  à la tête d'une émission quotidienne de géopolitique un présentateur outrageusement germanophobe qui, dès qu'il est possible, range l'Allemagne [son "rôle prépondérant" !] dans les "maux durables [qui] assaillent et rongent l’Union européenne.". Les Enjeux internationaux (Thierry Garcin) : "Déficit démocratique, extrêmes droites, populismes, rôle prépondérant de l’Allemagne, graves atteintes à l’État de droit, Brexit… tant de maux durables assaillent et rongent l’Union européenne. ".

Là, la coupe est pleine et on ne va pas laisser les choses en l'état.

Pour la langue française misérable qu'écrit Garcin et qui déshonore quotidiennement le site de France Culture, voir le descriptif de l'émission d'hier.  

30
Répondre en citant  
La Moldavie présentée par la chaîne de télévision ''Public Sénat'' - le Mer 16 Nov 2016, 22:43

Dans un long entretien publié dans une revue il y a deux ans, Thierry Garcin retraçait  l'histoire des Enjeux internationaux et faisait en même temps l'histoire de France Culture sur une période de 30 ans vue de l'intérieur. Très instructif, j'y reviendrai.

Après avoir été vindicatif à l'endroit du présentateur dans le post précédent, sans doute parce que je ne retrouve plus du tout maintenant le formidable Thierry  Garcin du début des années 1990 dont je ne manquais aucun numéro, il me faut signaler que la dégradation progressive de sa voix que l'on entend très fragilisée dans le numéro ci-dessous fait vraiment de la peine. Souhaitons-lui le meilleur.

Plutôt que d'écouter en premier l'émission Moldavie. Second tour de la présidentielle : premiers enseignements., je conseille vivement de regarder d'abord la seconde vidéo proposée, un très bon reportage de Public Sénat du 10 10 2015 (29'55). J'ai beau connaître de première main la situation moldave, voir ces enfants et leur situation fend vraiment le cœur. Aucun de leurs parents émigrés (sur 4 millions d'habitants, entre 1 et1,5 millions d'expatriés en Europe et dans les pays limitrophes, Ukraine et Russie) ne souhaite revenir au pays après avoir connu la vie en France ou en Allemagne.

Le reportage saisit bien la déréliction des campagnes laissées à l'abandon (surtout que le tournage a eu lieu en hiver...). En revanche, on ne voit pas les nouveaux riches de Chisinau, la capitale.

J'avais signalé une émission de SWR 2 en septembre 2015 qui secoue l'auditeur : « Comment j’ai essayé de vendre un de mes reins en République de Moldavie »

Et aussi en 2014, deux émissions animées par Antoine Perraud Oleg Serebrian, ambassadeur de Moldavie (avec une pastille sonore dans le billet toujours audible) et Moldavie qui donne un aperçu du pays à travers son théâtre.

Les Enjeux internationaux     Page 3 sur 3

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum