Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24, 25  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

La Grande table - Tirons la nappe !    Page 21 sur 25

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
La Grande table - Tirons la nappe ! - le Ven 11 Fév 2011, 13:15

Rappel du premier message :

Est-il possible de connaitre aussi mal le monde dans lequel on vit ?

J'écoute en direct, pour une fois, la Grande table, l'émission du midi par Hervé Gardette et Caroline Broué.
Sujet : le bal
Prétexte : une exposition
Invitées : les commissaires de l'exposition
Dans le rôle de l'erreur de casting : les deux producteurs.
Je suis sidéré d'entendre les questions qu'ils posent à leurs invitées.
D'ailleurs elles mettent un temps à répondre, tellement les questions sont basiques, bébètes, creuses, plates, vides.

On se demande si Gardette et Broué ont jamais ouvert les yeux sur le monde dans lequel ils vivent. Je ne parle pas du monde social, ou plutôt je parle de ça et du reste. Et scotché depuis 10 minutes à un tel monument de rien, je ne sais pas si je suis désarçonné par l'insondable stupidité de leurs questions, ou par leur air perpétuellement contents d'eux-mêmes, ou par l'Himalaya d'inculture ou tout simplement de méconnaissance du monde qui découle aussi clairement de leurs questions.


C'est ahurissant.
* * *

201
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - le Jeu 18 Fév 2016, 18:26

Rowan(http://www.regardfc.com/t337p190-la-grande-table-tirons-la-nappe#24481) a écrit:[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12360-18.02.2016-ITEMA_20916309-1.mp3" debut="01:57" fin="02:30"]

verbicruciste

cruciverbiste

Amusant...

202
Répondre en citant  
La fosse Caroline - le Ven 19 Fév 2016, 12:12

@ les 3 posts ci-dessus


Sur une radio où l'on idolâtre Dgeorges Perec, un tel étendard d'ignorance relève soit de l'inconscience, soit d'un art consommé de l'autoflagellation...

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

203
Répondre en citant  
Un verbicruciste n'est pas un cruciverbiste - le Ven 19 Fév 2016, 12:55

Nessie(http://www.regardfc.com/t337p200-la-grande-table-tirons-la-nappe#24496) a écrit:@ 3 posts ci-dessus


Sur une radio où l'on idolâtre Dgeorges Perec, un tel étendard 'ignorance relève soit de l'inconscience, soit d'un art consommé de l'autoflagellation...

Ma précision en post précédent : pour indiquer qu'elle ne se trompe aucunement. Elle précise bien la définition du verbicruciste qu'est Jacques Drillon.

@ Rowan, où est sinon le problème dans l'extrait choisi ?

204
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - le Ven 19 Fév 2016, 13:27

Ah, Caro nous aura donc appris ce mot et une leçon : qu'il ne faut jamais se précipiter lorsqu'une apparente aberration semble typique des sorties habituelles entendues sur FC...

205
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - le Ven 19 Fév 2016, 17:07

Philaunet(http://www.regardfc.com/t337p200-la-grande-table-tirons-la-nappe#24498) a écrit:

@ Rowan, où est sinon le problème dans l'extrait choisi ?

Parfois ma concision nuit à la compréhension, selon ma compagne cruciverbiste. Ce qui nous faisait rigoler, c'était la joie enfantine de Broué découvrant un nouveau mot, que l'on croyait ( à tort ? ) assez commun.

Etantdonné 

206
Répondre en citant  
fromage et dessert, café et pousse-café - le Mar 08 Mar 2016, 07:12

Pas de grande table aujourd'hui dans la grille des programmes on passe de la vie moderne aux pieds dans la bouillasse.
J'ai loupé un épisode? Qu'arrive-t-il à ma Caro? Pour moi cette journée commence mal.

Hier c'était Denis Lavant qui nous parlait de la question :
"dis-moi Céline les années ont changé..." du philosophe Hugues On-Auffray

J'aime beaucoup Lavant mais il n'y a aucun intérêt à dire cela et pour ce qui est du pinard (propos hors sujet) il en connait un rayon à un tel point que j'aimerais être son pote. Je vous parle de boisson parce que, vous comprenez, (Céline disait souvent "vous comprenez ou comprenez-vous") il y a longtemps que Louis-Ferdinand à posé ses tripes sur la grande table  et on en a déjà parlé.

Par mille verbicruciste, Caro revient.

207
Répondre en citant  
la quintessence de France Hyperculture - le Mar 08 Mar 2016, 13:39

La deuxième partie de la grande table est un monument,chaque seconde révélè les intervenants moi-je moi-je  suis ethno chose et moi socio truc et Karo a même été traitée  d'animatrice, peut-être même de mère de famille.

Un régal je vous dis, Coluche va te faire voir .

Tassion  la Sauce yoyo logis est épaisse, c'est du tapioca.

PS:  For Ness : Totobira (j'adore les Antilles)cite jules Renard, ô fâme et sa journée...

Puis vînt les pieds sur terre mais quelle radio ! INCROYABLE !!!!!!! m exclame-je insolemment

208
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - le Mar 08 Mar 2016, 17:40

Il y avait bien de la Grande table aujourd'hui, où l'on a pu entendre en deuxième service les acrobaties conceptuelles de l'anthropologue Jean-Loup Amselle en plein exercice non de relativisme culturel, mais bien conceptuel au point que relativisant l'existence même des cultures, il en vient finalement finalement à nier leur existence ce qui est tout de même fortiche pour un anthropologue. Un instant sa trajectoire argumentaire frôle le post-bourdieusisme : l'appartenance de classes va-t-elle remplacer l'appartenance culturelle ah non il a dû discerner la trajectoire potentielle du boulet car après tout les classes sont encore plus aisément relativisables que les cultures et après une telle gaffe il pourrait se faire retirer sa carte d'invité privilégié sur Radio-lutte-des-classes.

Venu pour casser la gueule non à Hugues Lagrange mais à ses thèses 'wacistes, le pauvre Amselle avait fort à faire face à un Gérald Bronner pas meilleur ni moins bon qu'à son habitude c'est à dire quelque peu poseur et assez hypocrite pour embobiner celui à qui il donne du "cher collègue" un peu comme le font les avocats de deux parties adverses quand ils se donnent du "mon cher maître" entre deux coups de faux dans les jarrets. A sa charge on notera que Bronner ne sait pas écrire "corrélation" ou plutôt que s'il l'écrit comme il le prononce (en doublant le 'l' : coréllla tion) il va se faire allumer pas Philaunet et d'ailleurs aussi par moi.

Anyway, le débat fut plaisant entre l'anthropologue ouvertement engagé et le sociologue prétendûment scientifique mais ne faisant pas mystère de ses choix idéologiques. On trouvera même dans la bouche de ce dernier un résumé analytique de sa position, qui ne vaut pas tripette mais avait de quoi faire fumer la cervelle de Caroline Broué et envoyer une Marie Richeux dans la 4eme dimension de l'herméneutique : les migrants sont des chances pour la France s'ils y apportent des valeurs concurrentes aux nôtres, mais ils sont de trop s'ils apportent des valeurs contradictoires. Valeur concurrente = couscous. Valeur contradictoire = Islam. Evidemment c'est dur à avaler pour Amselle qui est capable de dire un coup que l'Islam "n'existe pas" et quelques minutes plus tard qu'il n'y a pas assez de mosquées en France et que c'est vraiment trop injuste comme le dit si bien Kalim-Héro .

Amselle a déjà vitupéré Israël pendant le journal. Manque de pot, il s'est fait remettre à sa place par l'Ambassadrice de l'apartheid-sur-Jourdain, et même pas soutenu par le journaliste il a dû se ravaler sa dernière réponse. Qu'à cela ne tienne, il n'en aura que plus d'énergie face à Bronner pour vitupérer le catholicisme et le judaïsme, tout aussi attardés que l'Islam (qui pourtant n'existe pas- essayons de suivre). Il cite en appui de cette condamnation l'anecdote dans laquelle un juif orthodoxe a refusé de s'asseoir près d'une femme dans un avion. Dans ces conditions, comment en vouloir aux violeurs de Cologne, surtout qu'on ne sait pas vraiment s'il y a eu viol, et dans ce cas ça peut aussi bien résulter d'un coup organisé par l'extrême-droite allemande. En clair :  on ne sait pas où est Alésia d'ailleurs on n'y a perdu aucune bataille et de toutes façons Alésia n'existe pas (et Jules César non plus). C'est là ce qu'on appelle du débat d'idées à France Culture, ou plutôt dans certains cercles intellectuels qui ont porte ouverte à France Culture.

Voila voila. Le tout avait été introduit vers 12h50 par le rire sonore de Caroline Broué qui se croit au Théâtre Antoine et manifeste sa joie par une sorte de hennissement doux émis en ponctuation de ce qu'elle prend manifestement pour une scène comique, en fait une petite prise de bec entre le même Jean-Loup Amselle et l'ambassadeur d'Israël qui ne digérait pas de se faire portraiturer en représentant d'un pays waciste. Donc il répond au trublion, qui réclame derechef un droit de réponse mais sagement le journaliste carré entre les deux réussit à couper court parce que vous comprenez il est de notre devoir de présenter maintenant la météo. On a connu Ludoviuc Piétenu plus mal inspiré et plus militant, serait-ce cette nouvelle responsabilité qui l'inspire ? En tous cas, après cette insoutenable tension, Caroline reprend la parole ainsi : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-08.03.2016-ITEMA_20931181-6.mp3" debut="26:38" fin="26:43"]

(Ceux qu'intéresse cette échaufourrée trouveront dans cet autre fil un extrait plus complet)

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

209
Répondre en citant  
a bout de souffle - le Mar 08 Mar 2016, 18:15

Suite à ton post Nessie je voudrais apporter une petite sciure (pas de jeu de mot cette fois)
Tu dis ailleurs " Ludovic Piétenu, qu’on a connu moins bien inspiré, coupe court à cet échange non sans dégager de façon quelque peu veule jusque dans la surface de Caroline Broué, qui trouve tout cela très drôle ma foi comme en témoigne son rire plein de santé"

Rire plein de santé ? écoute plutôt un rire en peine d'inspiration.

Deux secondes de plus et la deuxième partie de la grande table était remplacée par un requiem.

210
Répondre en citant  
Remoudre l'histoire - le Mer 16 Mar 2016, 20:54

Je souhaite témoigner ici que le 8 Mars 2016, lors de l'émission La grande table première partie, un peu avant le journal, une invitée au débat du jour - le jour étant celui du Droit des Femmes - a prononcé la phrase suivante:

Il faut remoudre l'Histoire de la musique pour y injecter des femmes.

Personne ne tiqua et surtout pas l'animatrice.

211
Répondre en citant  
Caro à table cela va refroidir, vite. - le Jeu 17 Mar 2016, 13:22

Au sujet du post précédent on aurait pu entendre :

"Il faut remoudre l'Histoire de la musique pour y infecter des gemmes."
( = crapauds)

je m'injecterais bien une meuf même féministe   sous couvert du mutuel consentement.

La Grande table - Tirons la nappe !     Page 21 sur 25

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24, 25  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum