-->
Forumactif
Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » La Grande table - Tirons la nappe !

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29 ... 32 ... 36  Suivant

Accueil / France Culture

La Grande table - Tirons la nappe !    Page 28 sur 36

Bas de page ↓   

271
Répondre en citant  
Michel Serres et le polythéisme - le Mar 02 Jan 2018, 19:46

Philaunet(http://www.regardfc.com/t337p260-la-grande-table-tirons-la-nappe#29693) a écrit:Le grand âge autorise à dire ce que l'on pense. Michel Serres n'a rien à perdre en critiquant Olivia Gesbert et Antoine Mercier à la fin du numéro Contre le déclinisme avec Michel Serres pour La Grande table (2ème partie) 20/12/2017 (cf. post 269 ci-dessus) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12360-20.12.2017-ITEMA_21529933-1.mp3" debut="33:39" fin="34:10"]

Michel Serres n'aime pas le mot "résilience" et se fait fort de le dire  : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12360-20.12.2017-ITEMA_21529933-1.mp3" debut="13:12" fin="13:37"]

Comme on l'a noté plus haut, le résumé et les citations de la page ne reflètent pas le contenu de l'émission, notamment les beaux passages sur la guerre et la mémoire.
Qui n'a pas envie d'écouter cette émission peut en lire la transcription partielle dans le numéro du 30 décembre du journal Le Temps (l'éditeur n'a pas mal fait les choses...) sous le titre provocateur : Michel Serres: « L’espèce humaine est constituée de braves gens ». On retrouve mot pour mot des paroles prononcées lors de l'émission et sans doute ailleurs quand il présente son livre.

Pas présents dans l'émission les propos en conclusion de l'article :

"Des personnes peu connues aujourd’hui seront peut-être les personnages historiques de demain. Nous avons d’ailleurs déjà sous les yeux des enterrements grandioses.
Vous parlez de Johnny Hallyday?
Moi qui ne regarde jamais la télé, j’ai passé trois heures devant. Bergson disait qu’une société est naturellement une machine à fabriquer des dieux. Et là, nous y étions, avec une véritable analyse sociologique de la religion. Les romains appelaient cela le processus d’apothéose: la transformation d’un homme en dieu. Nous avons assisté à une cérémonie polythéiste où l’on a transformé un homme en dieu. Et les invités autour étaient également des idoles du cinéma, de la télé, de la politique, c’est-à-dire des gens en attente d’apothéose, demi-dieux devant un vrai dieu. Et dans cette grande église, le monothéisme chrétien reculait devant une marée polythéiste. C’était prodigieux. J’en ai tiré l’idée que croire en Dieu est une affaire individuelle, mais que le collectif continue de produire du polythéisme."

Voir le profil de l'utilisateur

272
Répondre en citant  
La Grande Table, tirons la nappe, scions les pieds, autant en faire du bois de chauffe... - le Mar 02 Jan 2018, 20:07

2018 ne s'annonce guère comme une grande année pour la Grande Table. France Culture cultive son carnet d'adresses à l'EHESS, auprès de directeurs/trices de recherches qui se fondent admirablement dans le moule des causes obligatoires et de lectures étriquées du monde qui les entoure. La culture souffre. Beaucoup..

C'est une coutume à France Culture d'énoncer des faits imaginaires sans s'appuyer sur quoi que ce soit, et donc on décide que "L'histoire de l'art fait sa mue"

Il convient donc de développer le sujet avec un paragraphe qui contient tous les bons mots-clés :

Le développement de certains domaines d'étude, comme la subalternité ou le genre, permet d'apporter un regard nouveau sur la création artistique passée et présente. Anne Lafont analyse aujourd'hui la mue de l'art, notamment à travers les prismes de l'histoire des femmes et de la notion de "race".

On ajoute une citation (de l'invitée ? Ce n'est pas précisé), qui ne veut pas dire grand chose, c'est un nuage de mots oralisé, tellement flou qu'il inflige une courte migraine à quiconque essaie de le comprendre :

"Ce qui m'a intéressée c'est comment l'objet choisi pour rentrer dans les cabinets de curiosité devient un lieu de plaisir, mais aussi un lieu où sa qualité de merveille oblige à adopter une dimension intellectuelle pour le comprendre."


C'est si vrai, si profond.

Et puis il faut conclure, avec un paragraphe de substance,  une espèce de parodie de langue universitaire qui ne trompe personne. Si vous devez relire les phrases deux fois, c'est normal, c'est mal écrit et non relu :

On interroge aujourd'hui ce que les nouveaux axes de la recherche que sont les études de genre ou les études subalternes nous apprennent, et comment la déconstruction des stéréotypes et de leur poids dans les processus de discrimination et de domination est appliquée à l'histoire de l'art ; comment enfin en retour celle-ci nous renseigne sur la représentation de celles et ceux qu'on rendait invisibles dans la société. Et il reste du chemin à faire... Pour nous y aider, nous recevons aujourd'hui l'historienne de l'art Anne Lafont, directrice d'études à l'EHESS, titulaire de la chaire "Histoire de l'art et créolités".


Et il reste du chemin à faire...
On admire la servilité des nouveaux producteurs de France Culture, ceux qui ont le temps d'antenne le plus précieux, et qui collectionnent les bons concepts (domination, déconstruction, discrimination, stéréotypes etc.) sans aucune espèce de distance critique ni scepticisme. Leur paradigme, c'est une flèche, simplette, qui pointe dans la bonne direction, et tout ce qui retarde le parcours de sa trajectoire est à condamner. Il y a du chemin à faire -> nous approuvons tout ce qui est dit et à aucun moment n'allons-nous contempler l'idée qu'il peut y avoir d'autres points de vue sur ces sujets de société. On laisse donc parler la directrice de recherche, qui déroule confortablement son argumentaire à la mode, c'est à dire un véritable copié/collé des délires frénétiques qui secouent les universités américaines, et que l'on essaie d'importer par ici. France Culture devrait prendre de la distance, poser des questions, mettre ces notions en lumière et pointer tout ce qui ne tient pas. Nos insoumis radiophoniques, nos petits rebelles subventionnés lapent tout cela comme du petit lait. La direction ne fait rien, la tutelle non plus, le CSA n'en parlons pas. Y a-t-il un député qui puisse prendre à bras le corps la cause d'une radio culturelle pour tous, et opérer une refondation complète de la station sur des bases rationnelles ?

Voir le profil de l'utilisateur

Carbone 15 


Invité

273
Répondre en citant  
On a beau voir... - le Mar 09 Jan 2018, 13:55

"France Culture devrait prendre de la distance, poser des questions, mettre ces notions en lumière et pointer tout ce qui ne tient pas. Nos insoumis radiophoniques, nos petits rebelles subventionnés lapent tout cela comme du petit lait. La direction ne fait rien, la tutelle non plus, le CSA n’en parlons pas. Y a-t-il un député qui puisse prendre à bras le corps la cause d’une radio culturelle pour tous, et opérer une refondation complète de la station sur des bases rationnelles  ?"

Ainsi s'exprimait Yann114 au précédent post :

Encore une deuxième partie de la grande table  ce jour pour laquelle la vaisselle n'a pas été faite, on va kamême pas lécher les assiettes?
Et ce titre : qui a peur de simone de "bavoir"? (spéciale grande table)
Qui a peur d'une femme en habit vert avec une épée ?
Les invitées sont copines, sont-elles payées pour leur prestation ?
Pas un mec non-porc pour causer avec elles dans le poste.
Cela devient un marronnier...
Poncif, stéréotypes, bonne conscience il ne manque qu'un bouquin à vendre.
UN PETIT CALVA EN DIGESTIF POUR VOUS LES FEMMES

NB : Olivia est très jolie , allez les nanas balancez-moi pour cette drague soft.

illustration musicale inventée : j'aime les filles de Jacques Dutronc

et pour la suite du programme ; les pieds dans le purin de porc avec une nana qui chiale

FRance culture l'esprit d'ouverture  des boites de conserves avariée de quoi attraper le scorbut
Je suis fâché un peu , c'est leur cerveau qui les gouvernent ces productrices du jour.

C'est la mère danielle (Salnave)
qui a perdu Culture
elle crie par la fenêtre qui la lui rendra
C'est l'bon père Lvstvcru
qui lui a répondu
Allez la mère Danielle
Culture est bien perdu

Sur l'air du tra la la la
Sur l'air du trou la la la
Sur l'air du tra dé ri dé ra, et trou là là

Finalement je dois être en colère  

274
Répondre en citant  
''Drague soft'', mais de qui ? - le Mar 09 Jan 2018, 21:11

Fontaine, alias Carbone 15(http://www.regardfc.com/t337p270-la-grande-table-tirons-la-nappe#29814) a écrit:"France Culture devrait prendre de la distance, poser des questions, mettre ces notions en lumière et pointer tout ce qui ne tient pas. Nos insoumis radiophoniques, nos petits rebelles subventionnés lapent tout cela comme du petit lait. La direction ne fait rien, la tutelle non plus, le CSA n’en parlons pas. Y a-t-il un député qui puisse prendre à bras le corps la cause d’une radio culturelle pour tous, et opérer une refondation complète de la station sur des bases rationnelles  ?"

Ainsi s'exprimait Yann114 au précédent post :

Encore une deuxième partie de la grande table  ce jour pour laquelle la vaisselle n'a pas été faite, on va kamême pas lécher les assiettes?
Et ce titre : qui a peur de simone de "bavoir"? (spéciale grande table)
Qui a peur d'une femme en habit vert avec une épée ?
Les invitées sont copines, sont-elles payées pour leur prestation ?
Pas un mec non-porc pour causer avec elles dans le poste.
Cela devient un marronnier...
Poncif, stéréotypes, bonne conscience il ne manque qu'un bouquin à vendre.
UN PETIT CALVA EN DIGESTIF POUR VOUS LES FEMMES
Qui a peur de Beauvoir ?

Et de Virgina Woolf ?

La personne ayant rédigé le descriptif a un petit problème avec l'orthographe du français : "Danièle Sallenave est écrivaine " ; "Michelle Perrot, historienne, professeure"  ; "l'auteure ne s'est revendiquée féministe". France Culture est une radio publique qui non seulement laisse des fautes sur le site, mais en plus écrit comme bon lui semble. N'importe quoi...

Avec cette question très franceculturienne : "Où en est le clivage entre universalistes et différentialistes ? " C'est une préoccupation des auditeurs de la station ?

Citations :

   L'émancipation des femmes doit être l'émancipation des femmes par elles-mêmes. On ne peut juger les choix, notamment le voile, de certaines femmes. Danièle Sallenave

   L'affaire Weinstein est un événement : il faut faire attention à ne pas diminuer sa portée historique. Il s'inscrit dans la réflexion sur le corps de Simone de Beauvoir. Michelle Perrot
NB : Olivia est très jolie , allez les nanas balancez-moi pour cette drague soft.
Vu la voix langoureuse de fipette que prend OG, c'est plutôt elle qui devrait se voir reprocher des velléités de "drague soft". Son ton est particulièrement déplacé et peu journalistique.
illustration musicale inventée : j'aime les filles de Jacques Dutronc
ici (à l'index prochainement comme la cigarette au cinéma ?). Je préfère Les cactus...
et pour la suite du programme ; les pieds dans le purin de porc avec une nana qui chiale (...)
Dans Les Pieds sur terre ? "Ils racontent une histoire qui leur est arrivée au cours de l'adolescence qu'ils sont en train de quitter. Le thème qui revient le plus souvent est la difficulté d'exprimer ses sentiments."

De la radio éminemment culturelle, quoi...
FRance culture l'esprit d'ouverture  des boites de conserves avariée de quoi attraper le scorbut
Je suis fâché un peu , c'est leur cerveau qui les gouvernent ces productrices du jour.

C'est la mère danielle (Salnave)
qui a perdu Culture
elle crie par la fenêtre qui la lui rendra
C'est l'bon père Lvstvcru
qui lui a répondu
Allez la mère Danielle
Culture est bien perdu

Sur l'air du tra la la la
Sur l'air du trou la la la
Sur l'air du tra dé ri dé ra, et trou là là (...)
Je vous propose un Lustucru qui va élever le niveau, voir ici celui de Kurt Weill dans Marie Galante.

Voir le profil de l'utilisateur

275
Répondre en citant  
qui est le public? - le Mer 10 Jan 2018, 15:09

Philaunet(http://www.regardfc.com/t337p270-la-grande-table-tirons-la-nappe#29817) a écrit:Avec cette question très franceculturienne : "Où en est le clivage entre universalistes et différentialistes ? " C'est une préoccupation des auditeurs de la station ?



Votre question (C'est une préoccupation des auditeurs de la station ?) me surprend ! France-Culture, comme d'ailleurs les autres stations du service public, doit-elle s'adresser aux "auditeurs de la station" (c'est à dire le public qui l'écoute déjà), ou à l'ensemble du public potentiel (c'est à dire national, puisque le financement est assuré par l'Etat). Elle doit évidemment s'adresser à l'ensemble du public national auquel elle propose un programme culturel. Mais votre question laisserait entendre quelque chose comme une volonté de préemption, un droit de regard sur son contenu, par un public auto-proclamé, déjà auditeur...


Voir le profil de l'utilisateur

276
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - le Mer 10 Jan 2018, 15:39

Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t337p270-la-grande-table-tirons-la-nappe#29821) a écrit: (...) Votre question (C'est une préoccupation des auditeurs de la station ?) me surprend ! (...)
Votre surprise me surprend, mais là n'est pas la question. Dans France Culture, il y a "culture". Le mot "culture" a un champ sémantique très étendu selon la direction (et selon certains contributeurs). On peut considérer qu'une station dite culturelle devrait offrir de temps en temps autre chose que des questions floues du genre « Où en est le clivage entre universalistes et différentialistes ?  » en conclusion d'un paragraphe* qui ne mène pas à la compréhension de ces deux termes dans le contexte du sujet. D'abord parce que le clivage est une scie entendue plusieurs fois par heure sur la chaîne pour tout et n'importe quoi et que c'est un raccourci paresseux et outré pour tous les synonymes de "désaccord" ; ensuite parce que savoir "où en est le clivage" n'est certainement pas ce qui motive une large portion du "public national" à écouter une station ayant une mission de diffusion culturelle.

Les programmes de France Culture s'adressent malheureusement à une frange assez limitée du public (ce que nous regrettons tous) et non à "l'ensemble du public national" qui trouverait plus de satisfaction dans l'exposé des progrès de la médecine, de la technique, des sciences etc. que dans une énième discussion sur "Où en est le clivage entre universalistes et différentialistes ?".

La plupart des auditeurs h/f exclusifs de France Culture et de France Inter n'ont aucune idée de ce que peut être une large offre culturelle ouverte à un vaste public. Pour cela il faut aller voir ailleurs. J'en ai donné quelques exemples dans d'autres rubriques (cf BBC, SWR, RTBF, RTS), lesquelles ne reçoivent aucun retour. L'ouverture, oui, mais surtout entre ses œillères...

Voir aussi Des idées pour France Culture (58 posts) ; Quelle est la vocation de France Culture ? (218 posts) ; Les sujets obsessionnels de France Culture (124 posts) ; Pourquoi encore écouter France Culture ? (34 posts) ; La Direction de France Culture et son projet culturel (362 posts).

Bonne lecture et bonne réflexion.

* Ensemble, et à l'occasion des cent dix ans de la naissance de Simone de Beauvoir, elles se penchent sur les questions actuelles posées par les luttes féministes. Quels sont leurs nouveaux visages et acteurs et actrices ? Qui se réfère encore aujourd’hui à Simone de Beauvoir ? Où en est le clivage entre universalistes et différentialistes ?

Voir le profil de l'utilisateur

277
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - le Jeu 11 Jan 2018, 15:18

Philaunet(http://www.regardfc.com/t337p270-la-grande-table-tirons-la-nappe#29822) a écrit:
Les programmes de France Culture s'adressent malheureusement à une frange assez limitée du public (ce que nous regrettons tous) et non à "l'ensemble du public national" qui trouverait plus de satisfaction dans l'exposé des progrès de la médecine, de la technique, des sciences etc. que dans une énième discussion sur "Où en est le clivage entre universalistes et différentialistes ?".(...)

Que savez-vous des attentes culturelles du public national ? D'ailleurs, avec des programmes qui ne correspondent pas tous à mes attentes (ni apparemment aux vôtres), mais cela n'est pas choquant, l'audience augmente. Probablement la population actuelle a-t-elle des appétences culturelles parfois différentes des nôtres ? L'avez-vous envisagé ? Âge moyen plus jeune, origines, formations, éducations plus diverses... Comme chacun sur ce Forum, vous défendez simplement les thèmes que vous souhaitez écouter.
Il est même imaginable, probable peut-être (soyons audacieux) que, y compris dans votre classe d'âge et avec un bagage culturel du même ordre, d'autres auditeurs souhaitent écouter à la radio des programmes autres que les vôtres, sachant que l'offre culturelle se trouve également dans les livres (surtout pour les sciences), au cinéma etc... Mais pas sur twitter tout de même.
"énième discussion sur "Où en est le clivage entre universalistes et différentialistes ? " dites-vous ? Je ne me souviens pas... et puis ce thème est suffisamment important pour être réfléchi.


Philaunet(http://www.regardfc.com/t337p270-la-grande-table-tirons-la-nappe#29822) a écrit:
La plupart des auditeurs h/f exclusifs de France Culture et de France Inter n'ont aucune idée de ce que peut être une large offre culturelle ouverte à un vaste public.(...)
Ah bon ? (comme dirait Philaunet). Mais vous, Philaunet, savez et nous enseignez.


Philaunet(http://www.regardfc.com/t337p270-la-grande-table-tirons-la-nappe#29822) a écrit:
Bonne lecture et bonne réflexion.
à vous aussi. Et bonne année.


"

Voir le profil de l'utilisateur

278
Répondre en citant  
Ce forum n'est pas né de la dernière pluie - le Jeu 11 Jan 2018, 18:02

Pour toutes les questions que vous (vous) posez, voyez les liens dans le post 276, apparemment vous n'avez pas pris le temps de lire les nombreux posts traitant de vos interrogations. Vous y trouverez des réponses développées.

Voir le profil de l'utilisateur

279
Répondre en citant  
Ah, euh, euh, euh, ah, euhhhhhh, euh... - le Jeu 11 Jan 2018, 21:24

Faut-il commenter  Les vies plurielles de Didier Fassin ? 11/01/2018

C'est tellement caricatural d'un France Culture sous emprise et totalement vain que, non, qui a du temps à perdre à cela ?

Donc pastilles pour d'éventuels chercheurs ou curieux, mais si votre temps est précieux, passez sans écouter.

Introduction 4' [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18722-11.01.2018-ITEMA_21553020-3.mp3" debut="00:23" fin="04:24"]

Mercier, inquiet : "Excusez-moi, ça reste un peu abstrait ce que vous nous dites là..." 3' [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18722-11.01.2018-ITEMA_21553020-3.mp3" debut="04:24" fin="07:30"]

Le fond du descriptif ? No comment.
La forme ? "Pour se faire, il analyse (...)"

Didier Fassin mentionné dans Regards sur France Culture :  La Grande table - Tirons la nappe ! - Nessie le Jeu 19 Déc 2013 et Sens unique - le Sam 03 Jan 2015

Voir le profil de l'utilisateur

Auditeur lamda 


Invité

280
Répondre en citant  
culture universelle ou culture différentielle ? - le Jeu 11 Jan 2018, 22:13

quel sujet...

"Que savez-vous des attentes culturelles du public national ?"

La culture n'a pas de public, elle est simplement la culture et justement france culture vise un public prêt à applaudir les édulcorants (invitations promotionnelles, rires en studio semblant vous dire on est chez vous, avec vous, on vous donne l'illusion de vous inclure dans notre petit cercle...) et l'audimat nous dit que vous mangez à notre râtelier bande de bœufs.  

"Il est même imaginable, probable peut-être (soyons audacieux) que, y compris dans votre classe d'âge et avec un bagage culturel du même ordre, d'autres auditeurs souhaitent écouter à la radio des programmes autres que les vôtres, sachant que l'offre culturelle se trouve également dans les livres (surtout pour les sciences), au cinéma etc... Mais pas sur twitter tout de même."

C’est comme dire  :  cette pâtisserie ne vous convient pas mais il existe bien des boucheries qui vous semblent bonnes.
L’offre culturelle des livres, du cinéma est du même tonneau que celle de la radio, il faut faire du tri pour ne dégager qu'une infime partie intéressante qui ne soit pas de l'ordre de la consommation et twitter Laporte  c'est aussi de la culture spectacle puisque l'Arnaud travaille à France Culture. Beurk...

En bref un bon producteur doit se positionner comme un artiste qui se demande s'il a sculpté, peint ,écrit un travail qui  est débarrassé de son ego apportant un supplément d'âme au regardeur, au lecteur ou à l'auditeur. Oui c'est un peu grandiloquent
mais pour moi cela met au panier la moitié des propositions dites culturelles de la station ;
La jeunesse, les "gens" ne se posant pas la question du culturel ne méritent pas qu'on leur propose un abaissement de niveau en prétendant qu'on aille dans le sens de leurs présumés goûts.
La culture est un voyage vers l'inconnu bien loin des modes et de la manipulation.
La culture ne s'accorde pas à nos désirs, elle est le lien de toutes nos différences.

"Ils" ne vont quand même pas sortir leur révolver?  pirat

281
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! - le Ven 12 Jan 2018, 12:10

Fontaine, alias Mulitipseudo(http://www.regardfc.com/t425p110-france-inter-radio-culturelle#29827) a écrit:Bonjour, (...) Il est impossible de se connaitre sur un forum
Anyway grand merci d'y participer (...)
Le contributeur que vous remerciiez alors s'est désinscrit (pseudo Lulu le bel devenu "invité"). Peut-être souhaitait-il avoir une discussion suivie avec un ou des interlocuteurs identifiables ? J'y repensais en cherchant un de vos propos, Fontaine, pour vous citer. Mais il n'est pas possible de le trouver, vu vos posts disséminés en des rubriques n'ayant rien à voir avec le sujet et sous des pseudos toujours différents. C'est fort dommage, et pour certains fort irritant.  Anyway : "Spinoza montre que nos affects sont fondamentaux, ils précèdent nos pensées, nos idées. Frédéric Lenoir". Ce que, Fontaine, vous avez trouvé récemment chez les invités scientifiques de Martin (Nicolas) et dont vous vous ébahissiez...

Frédéric Lenoir, l'un des plus mauvais intervieweurs que cette station ait eus*. Mais qui a su sentir l'air du temps pour devenir une référence et un vendeur à succès de livres.

Il était à la Grande table du 22 12 2017 pour Le gai savoir de Frédéric Lenoir.

Je suggère de comparer sa manière, sans tact aucun, avec des formules toutes faites, d'interroger Gabriel Ringlet* dans un ancien numéro des Racines du ciel et celle marquée par la grande intelligence relationnelle et l'écoute attentive de Pascale Tison dans Par Ouï dire du 13 12 2017 [signalé comme "Disponible encore 11 heures", car 4 semaines en ligne, aussi ici]


* Gabriel Ringlet

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


282
Répondre en citant  
Re: La Grande table - Tirons la nappe ! -

La Grande table - Tirons la nappe !     Page 28 sur 36

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29 ... 32 ... 36  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum