Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs    Page 3 sur 6

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs - le Jeu 17 Fév 2011, 18:50

Rappel du premier message :

Le fil consacré à Répliques a vu démarrer en fond de page 4 une série de digressions sur Brice Couturier et ses orientations (politiques). C’est le moment de canaliser tout ça dans un sujet dédié.

En reprenant (et sur le mode de la provocation) :

Sur le fil Répliques (dernier refuge), Langevin a écrit:Ah, mon cher Frédéric, vous avez raison, j’ai peut-être cédé à un goût coupable pour la formule éristique et à une pratique du débat qui me porte moins vers les froufrous de la guerre en dentelle que vers la franche et joyeuse brutalité du Cosaque du Kouban.

Je vois, verser dans l’argument, c’est tremper dans la mollesse ? Allez, un bon bourre-pif, ça convaincra les besogneux du syllogisme Smile

Il a aussi été le cas que Langevin a écrit:Brice Couturier : j’y reviendrai plus longuement, mais le pauvre garçon me fait l’effet d’un enfant né trop tard dans un monde trop vieux, d’un faux libéral qui [...]

En quoi n’est-il pas un vrai libéral ? Le libéralisme politique a ses courants, tempérer son libéralisme de quelques registres d’exceptions (quoi, son conservatisme social, à Couturier ?) c’est n’être plus un libéral ?
Autre chose : Si le libéralisme (le vrai) est voué à la faillite, être un faux libéral c’est un moindre mal ? Non ? Ou bien le vrai libéralisme, vous en attendez quelques succès ?

Dans la suite de la phase, le même a écrit:[...] voit le monde avec les lunettes de Gerald Ford, d’un antitotalitaire autoproclamé qui poursuit de sa vindicte un cadavre sans penser un instant la faillite intellectuelle profonde, totale d’un modèle intellectuel fugace, le néoconservatisme à l’étasunienne, dont il fut un ardent défenseur (pour ne pas dire propagandiste).

Neocon ou libéral (aspirant-Aron), il faut choisir l’étiquette qu’on lui colle. Les néo-conservateurs sont d’authentiques interventionnistes, et ne se réclament pas du libéralisme.

Et, bien que les Bush n’étaient pas vraiment néo-conservateurs, c’est dans les faits qu’on constatera l’échec de certains partis pris néo-conservateurs. On ne démontrera pas "intellectuellement" la fausseté de principes très généraux comme l’anti-totalitarisme ou l’anti-relativisme social et moral, ou de thèses à visées pratiques comme la défense de la position dominante américaine et les moyens d’empêcher les possibilités de sa remise en cause. On peut les démonter par l’exemple - ça a ses limites, le champ d’expérience étant limité et pas de rejeu possible des situations -, mais "faillite intellectuelle" ?

Par ailleurs, à tant piétiner le modèle en question, on pourrait faire croire qu’il n’est pas tout à fait mort.

Je ne connais pas bien Brice Couturier, mais dans son tandem, le principal fournisseur de chiffres, en moyenne le meilleur connaisseur des dossiers traités, et le pourvoyeur de questions certes polémiques, mais correctement aiguisées, c’est lui. Ce sont ses qualités d’animateur du débat, pas ses orientations politiques qui comptent à son poste.

Sur la faiblesse et la force "sur le champ des idées dominantes", désolé mais c’est un travers universel, j’ai l’impression, de se représenter que les idées adverses dominent, "insidieusement" pense-t-on facilement, les esprits et les mentalités : Acrimed et compagnie voient le libéralisme et la droite partout, Slama, Couturier et Finkie n’ont de cesse de traquer l’antiracisme et la bien-pensance universellement répandue, pouvoir social véritable; Dieudonné, Soral ou quantité d’autres plus fréquentables ne cessent de croire se heurter à l’emprise sioniste omniprésente, quand le précédent Finkielkraut, et combien d’autres personnalités juives (pas de polémique sur ce qualificatif svp) s’imaginent l’antisémitisme ronger le coeur de la société et bientôt déboucher sur une nouvelle catastrophe.

Voilà une pelote d’objections de plus où moins bonne foi, qui vous donneront l’occasion de froufrouter un peu sur le dos de Brice Couturier. La démêler vous sera un jeu agréable, agira maïeutiquement sur vos idées, et permettra au forum de profiter un peu de votre lecture, et celle des autres pourvoyeurs de bons mots qui sévissent ici.
* * *

21
Répondre en citant  
''Le Japon est une démocratie parfaite'' - le Ven 16 Jan 2015, 08:43

À 8h38 Brice Couturier a dit "Le Japon est une démocratie parfaite". Quand va-t-on empêcher ce personnage de profaner des stupidités ?

22
Répondre en citant  
Déconoclaste. - le Ven 16 Jan 2015, 09:32

(car Brice est un profanateur de ces cultures)

23
Répondre en citant  
Mise en abyme partielle (attention à la chute !) - le Ven 16 Jan 2015, 10:15

A 8h43,\"korsikaferie" a écrit:À 8h38 Brice Couturier a dit "Le Japon est une démocratie parfaite". Quand va-t-on empêcher ce personnage de profaner des stupidités ?

24
Répondre en citant  
Re: Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs - le Ven 16 Jan 2015, 13:02

Je préconise de profaner les profanateurs de scépulture.

(cf Le génie des alpages - tome 1)

25
Répondre en citant  
BC, grand profanateur - le Lun 09 Mar 2015, 09:14

À 8h43, Brice Couturier continue à profaner des stupidités en comparant Daech aux nazis (démocratiquement élus, dont les crimes de masse étaient connus et tais depuis 1941) et en oubliant que les Occidentaux ont détruit, tout au long de l'histoire, toutes les oeuvres d'art de civilisations ou de religions qui n'étaient pas la leur ( en Amérique, en Orient, en Asie). Il faut avouer que l'on venait de l'accuser de profaner.

26
Répondre en citant  
Re: Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs - le Lun 09 Mar 2015, 09:20

C'est gratiné votre truc, dites.

Je vais le ranger avec vos précédents chefs d'oeuvre si vous n'y voyez pas d'abjection, car aussi bien pour raison culinaire que thérmatique sa place me semble avec les autres diatribes que vous aviez profanatées précédemment.

27
Répondre en citant  
Re: Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs - le Lun 09 Mar 2015, 09:36

Voila qui est fait

28
Répondre en citant  
Invasion of the Brice Snatchers - le Lun 09 Mar 2015, 13:13

Ah, oui, en si peu de mots, ça demande un certain talent... Peut-être devrait-on les envoyer à Poda pour en faire une lecture dramatisante?
France Culture a "retaillé" son auditoire et il est à craindre que ce genre de thèses soit conçue comme tout à fait valide scientifiquement par une majorité grandissante... Au vu des commentaires anti-couturemane sur le site (et pour rester dans les Body Snatchers), j'imagine toujours ainsi ces néo-auditeurs engagés réagissant lorsque la matinale leur fait entendre une opinion ou des faits qui ont le malheur de ne pas être identiques aux leurs :
http://cdn-static.denofgeek.com/sites/denofgeek/files/images/16539.jpg
"Libérâââââââââââââlllllllll" (*gasp gasp*)

29
Répondre en citant  
La connerie est un secteur hautement concurrentiel : - le Lun 09 Mar 2015, 14:10

Serge Uleski a du mouron à se faire, il a désormais un challenger assez sérieux.

Pat de Mérignac 

30
Répondre en citant  
J'ai déplacé ce post (Nessie) - le Mar 31 Mar 2015, 09:09

@Nessie a écrit:./...

Et j'ajoute ce commentaire de Brice Couturier. Oui le Brice Couturier qu'il est de bon ton de piétiner sous prétexte qu'il n'adhère que très modérément (euphémisme) au paradigme dominant de la maison, et qu'il commet la faute morale impardonnable de s'afficher Libéral (mais de gauche, ouf !).

Hi hi...Couturier "libéral de gauche"...elle est bien bonne, celle-là !
Privé de Matins, je parcours dans le Diplo du mois l'article critique de F.Lordon sur le dernière livre de D.Picketty (" Le capital au XXIème siècle")
Tiens...en voilà une idée d'émission...inviter nos deux protagonistes à commenter l'état actuel du capitalisme et les meilleures façons d'en corriger les dérives !
Bah...à défaut d'une brutale conversion anti-libérale de FC, nous y gagnerons peut-être le silence de notre Brissounet national devant toute cette science, qui sait !

31
Répondre en citant  
Libéral de gauche, c'est lui-même qui le dit - le Mar 31 Mar 2015, 09:29

La conversion anti-libérale de FC est établie depuis une bonne quinzaine d'années. Philippe Manière a un strapontin, Brice Couturier sert de punching-ball aux ministres de gauche du moins à ceux qui n'ont aucun résultat positif à présenter.

Enfin j'ai préféré déplacer votre message ici, d'ailleurs initialement je vous avais pris pour Korsikaferi, désolé. Si on doit s'enliser sur le libéralisme (qu'il soit néo, hyper, méga, ultra ou téra ou même térato) en un échange à pistolets mouchetés ou avec fleurets à blanc,  autant se déporter dans le sujet prévu à cet effet, deux sous-forum plus bas que celui où on cause de France Culture.

Anattendant ce jour, voici quelques lectures pour distraire le peuple :
- Le MLG, mouvement des libéraux de gauche : http://www.libgauche.fr/
- Le blog Gauche libérale : http://www.gaucheliberale.org/ qui n'a pas l'air hyper-vivant mais vu son étiage habituellement bas, il n'est pas aussi moribond que ne l'est la gauche tout court

J'ajoute la page de Wikibéral sur les libéraux de gauche. N'hésitez pas à demander d'autres pages d'information.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs     Page 3 sur 6

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum