Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs    Page 4 sur 6

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs - le Jeu 17 Fév 2011, 18:50

Rappel du premier message :

Le fil consacré à Répliques a vu démarrer en fond de page 4 une série de digressions sur Brice Couturier et ses orientations (politiques). C’est le moment de canaliser tout ça dans un sujet dédié.

En reprenant (et sur le mode de la provocation) :

Sur le fil Répliques (dernier refuge), Langevin a écrit:Ah, mon cher Frédéric, vous avez raison, j’ai peut-être cédé à un goût coupable pour la formule éristique et à une pratique du débat qui me porte moins vers les froufrous de la guerre en dentelle que vers la franche et joyeuse brutalité du Cosaque du Kouban.

Je vois, verser dans l’argument, c’est tremper dans la mollesse ? Allez, un bon bourre-pif, ça convaincra les besogneux du syllogisme Smile

Il a aussi été le cas que Langevin a écrit:Brice Couturier : j’y reviendrai plus longuement, mais le pauvre garçon me fait l’effet d’un enfant né trop tard dans un monde trop vieux, d’un faux libéral qui [...]

En quoi n’est-il pas un vrai libéral ? Le libéralisme politique a ses courants, tempérer son libéralisme de quelques registres d’exceptions (quoi, son conservatisme social, à Couturier ?) c’est n’être plus un libéral ?
Autre chose : Si le libéralisme (le vrai) est voué à la faillite, être un faux libéral c’est un moindre mal ? Non ? Ou bien le vrai libéralisme, vous en attendez quelques succès ?

Dans la suite de la phase, le même a écrit:[...] voit le monde avec les lunettes de Gerald Ford, d’un antitotalitaire autoproclamé qui poursuit de sa vindicte un cadavre sans penser un instant la faillite intellectuelle profonde, totale d’un modèle intellectuel fugace, le néoconservatisme à l’étasunienne, dont il fut un ardent défenseur (pour ne pas dire propagandiste).

Neocon ou libéral (aspirant-Aron), il faut choisir l’étiquette qu’on lui colle. Les néo-conservateurs sont d’authentiques interventionnistes, et ne se réclament pas du libéralisme.

Et, bien que les Bush n’étaient pas vraiment néo-conservateurs, c’est dans les faits qu’on constatera l’échec de certains partis pris néo-conservateurs. On ne démontrera pas "intellectuellement" la fausseté de principes très généraux comme l’anti-totalitarisme ou l’anti-relativisme social et moral, ou de thèses à visées pratiques comme la défense de la position dominante américaine et les moyens d’empêcher les possibilités de sa remise en cause. On peut les démonter par l’exemple - ça a ses limites, le champ d’expérience étant limité et pas de rejeu possible des situations -, mais "faillite intellectuelle" ?

Par ailleurs, à tant piétiner le modèle en question, on pourrait faire croire qu’il n’est pas tout à fait mort.

Je ne connais pas bien Brice Couturier, mais dans son tandem, le principal fournisseur de chiffres, en moyenne le meilleur connaisseur des dossiers traités, et le pourvoyeur de questions certes polémiques, mais correctement aiguisées, c’est lui. Ce sont ses qualités d’animateur du débat, pas ses orientations politiques qui comptent à son poste.

Sur la faiblesse et la force "sur le champ des idées dominantes", désolé mais c’est un travers universel, j’ai l’impression, de se représenter que les idées adverses dominent, "insidieusement" pense-t-on facilement, les esprits et les mentalités : Acrimed et compagnie voient le libéralisme et la droite partout, Slama, Couturier et Finkie n’ont de cesse de traquer l’antiracisme et la bien-pensance universellement répandue, pouvoir social véritable; Dieudonné, Soral ou quantité d’autres plus fréquentables ne cessent de croire se heurter à l’emprise sioniste omniprésente, quand le précédent Finkielkraut, et combien d’autres personnalités juives (pas de polémique sur ce qualificatif svp) s’imaginent l’antisémitisme ronger le coeur de la société et bientôt déboucher sur une nouvelle catastrophe.

Voilà une pelote d’objections de plus où moins bonne foi, qui vous donneront l’occasion de froufrouter un peu sur le dos de Brice Couturier. La démêler vous sera un jeu agréable, agira maïeutiquement sur vos idées, et permettra au forum de profiter un peu de votre lecture, et celle des autres pourvoyeurs de bons mots qui sévissent ici.
* * *

31
Répondre en citant  
Libéral de gauche, c'est lui-même qui le dit - le Mar 31 Mar 2015, 09:29

La conversion anti-libérale de FC est établie depuis une bonne quinzaine d'années. Philippe Manière a un strapontin, Brice Couturier sert de punching-ball aux ministres de gauche du moins à ceux qui n'ont aucun résultat positif à présenter.

Enfin j'ai préféré déplacer votre message ici, d'ailleurs initialement je vous avais pris pour Korsikaferi, désolé. Si on doit s'enliser sur le libéralisme (qu'il soit néo, hyper, méga, ultra ou téra ou même térato) en un échange à pistolets mouchetés ou avec fleurets à blanc,  autant se déporter dans le sujet prévu à cet effet, deux sous-forum plus bas que celui où on cause de France Culture.

Anattendant ce jour, voici quelques lectures pour distraire le peuple :
- Le MLG, mouvement des libéraux de gauche : http://www.libgauche.fr/
- Le blog Gauche libérale : http://www.gaucheliberale.org/ qui n'a pas l'air hyper-vivant mais vu son étiage habituellement bas, il n'est pas aussi moribond que ne l'est la gauche tout court

J'ajoute la page de Wikibéral sur les libéraux de gauche. N'hésitez pas à demander d'autres pages d'information.

Pat de Mérignac 

32
Répondre en citant  
Trollement nourissant ! - le Mar 31 Mar 2015, 10:00

Merci pour l'autorisation d'émettre, grand Nessie, c'est vrai qu'en matière de "trollisme" politique, j'ai du retard sur certains sur ce forum...!
Douloureusement privé des élucubrations de notre bien-aimé Couturier, Grand Phare de la pensée libérale de gauche, je m'en vais de ce pas me repaître des liens mis à disposition...Miam miam (...çà, c'est pour alimenter le style argumentaire !)

33
Répondre en citant  
Re: Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs - le Mar 31 Mar 2015, 10:05

Désolé Mister Mérignac j'ai modifié mon message précédent juste dans le temps que vous déposiez la réponse ci-dessus. Ayant subitement réalisé que c'était par étourderie que je vous avais confondu avec notre Komica/Korsika à qui je mijotais depuis quelques temps une réponse en ces termes anti-trollesques. Pour cette confusion je vous présente mes excuses.

Pour le libéwalisme de gauche, il n'est pas la foutaise que vous semblez croire enfin je crois. Malgré ma grande sympathie pour le libéwalisme, je ne suis pas certain de gober tant que ça ses extrêmistes, qui sont assez pénibles et d'ailleurs totalement absents de FC sauf parfois comme invités du Grain. En revanche ou plutôt par contre, de la sympathie je suis certain de ne plus en avoir pour la gauche depuis un jour de 2002.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

34
Répondre en citant  
Pronostic pire mais vraisemblable - le Mer 24 Juin 2015, 05:14

Achille a écrit: Avec le départ de Goumarre de France Culture, c'est une heure d'écoute "stratégique" qui se libère.
Des pronostics pour le remplacer?

J'ai un autre pronostic, le pire n'étant jamais sûr mais toujours probable : Brice Couturier.

Inamovible, peut-être bénéficie-t'il, comme Finkelkraut, de protections "internationales ?". Sinon, sa présence sur FC est inexplicable. Et sa prestation devant M.Valls devrait lui valoir une promotion.

Dans une tranche stratégique "cullture / idées", ce serait un contre-emploi intéressant : ses compétences restent très obscures, et ses idées restreintes à quelques obsessions simplistes. Mais il pourrait toujours continuer à lire des articles trouvés sur Internet.

35
Répondre en citant  
Re: Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs - le Mer 24 Juin 2015, 07:06

Protections internationales : pourquoi ne dis-tu pas précisément ce que tu penses ? Que Couturier est un agent du pouvoir juif comme tu l'as déjà moultement expliqué dans le forum. Ou bien franc-maçon, peut-être. Ou alors mieux : bien les deux ? Tu peux aussi pousser jusqu'à la Trilatérale, Bilderberg dont il n'est pas membre mais dont il est certainement agent stipendié.

Comme hypothèse c'est très très sot mais c'est de ton niveau. Evidemment, hormis par un ridicule procès en propos génocidaires, tu n'as toujours pas produit un argument solide sur l'incompétence du gars. Qu'il ne soit pas de l'élite des journalistes soit. Mais à France culture il est largement au dessus du niveau général. Mais pas idéologiquement bien sûr, où tu le sens pousser vers le génocide une radio que tu considères déjà comme alarmante par ses tendances d'extrême droite.

Eh bien en parlant d'obsessions tu m'as l'air d'être un sacré numéro, à part ça.

Ne t'en déplaise, le Grain à moudre, débat quotidien produit par Couturier de 2006 à 2011, était de bien meilleur niveau que ce que nous en offre aujourd'hui Gardette. Mais connaissant ton habitude de dégoiser sur une radio que tu n'écoutes pas tellement, je gage que tu préfèrerais entendre entre 19h et 20h aux commandes d'une émission culturelle, quelqu'un comme Marie Richeux dont tu fais un éloge mesuré.

Une heure de critique littéraire avec Couturier ou avec Richeux ? Pour toi le choix est fait, d'avance. Pour moi aussi


_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

36
Répondre en citant  
Têtes de Turc - le Mer 24 Juin 2015, 08:01

@Nessie a écrit:(...) Une heure de critique littéraire avec Couturier ou avec Richeux ?

Pollux activateur de nessisme ? Vous m'avez doublé, Nessie, mais je savais que ça allait bouillir.

Ma réaction première : une des caractéristiques de ce Forum est la mise en boîte de la tête de Turc (ou Turque...). Qui n'a pas la sienne ? Voinchet pour l'un, Richeux pour l'autre (mea culpa), Enthoven,  Adler, Plenel, Laporte, Tourret, Finkielkraut et Couturier dernièrement (liste non exhaustive, car Ockrent, car Souchier, car Broué, etc.).

Ça peut être amusant un temps, puis lassant, si la critique ne s'appuie pas sur  l'illustration très précise  de l'incompétence ou de la mauvaise foi  de X ou de Y,  montrant ainsi un défaut de fonctionnement de la radio culturelle.

En un mot, il faut étayer par des exemples et des arguments. Jean-Luuc l'a fait récemment dans une longue transcription d'un dialogue chez Laporte ;  Antoine Arnoux donne régulièrement à lire et écouter de vastes bêtises tirées de toutes sortes d'émissions, d'autres le font aussi évidemment.

L'affirmation en l'air n'est jamais de la critique, c'est plutôt l'expression d'une frustration et ce Forum en reçoit, en a reçu. Ce n'est pas le meilleur de ce qu'on y lit.  Je note aussi que les posts nocturnes ont souvent une nature très vindicative, du genre « Je ne dors pas, je vais me défouler et montrer que j'existe ».

À part ça, spéculer sur qui fait quoi en septembre, ça nous apporte quoi ? Pourquoi ne pas plutôt écrire à votre député, saisir l'Académie française ou je ne sais qui pour relayer les critiques à l'égard de France Culture ?  Et en faire part ici pour inspiration.

Je retourne aux conférences de l'été 2014, dont  XIXème siècle (3/10) : "Le Rouge et le noir" de Stendhal (par André Maurois en 1949) avant le 15e et dernier numéro de l'adaptation radiophonique de mars 2015.  C'est un conseil d'écoute.

37
Répondre en citant  
Etayons ! - le Mer 24 Juin 2015, 10:36

@Philaunet a écrit:
En un mot, il faut étayer par des exemples et des arguments. (...)

Je suis d'accord avec vous.

Mes remarques sur M. Couturier portent, vous le savez, sur des questions d'éthique professionnelle : le fait de lire des textes "trouvés sur Internet" (il le fait toutes les semaines) est non seulement le niveau zéro du journalisme, mais de plus dénote une attitude intellectuelle qui n'assume pas : il lui sera toujours possible de dire "ce n'est pas moi qui l'ai écrit, moi, je n'ai fait que le lire". D'autre part, ses interventions matinales sont généralement indigentes, sur des matières que visiblement il ne maîtrise pas, comme l'économie. Là encore, il se contente souvent de citer des statistiques trouvées sur Internet.

Je ne suis visiblement pas le seul à être choqué par cette attitude professionnelle : le médiateur a été alerté par suffisamment de remarques significatives pour en faire état, et OPA a dû préciser, sans explication, que M. Couturier était à l'abri. Je m'interroge donc sur la raison de son caractère inamovible, et, je crains malheureusement qu'il prenne sur l'antenne encore plus de place qu'actuellement

Le cas de Marie Richeux est différent : elle (et son émission) a effectivement des défauts, mais de jeunesse, jamais d'éthique. Par contre, les critiques que, comme vous, je lis ici, sont déroutantes par leur côté systématique, presque hystérique : il paraît que même sa voix est insupportable ; bientôt c'est sa coiffure qui sera critiquée ? A côté de ce véritable lynchage, mes critiques de M. Couturier restent rares et mesurées.

38
Répondre en citant  
Etaiement (suite) - le Mer 24 Juin 2015, 11:45

Il me revient en mémoire un exemple représentatif des prestations journalistiques matinales de M. Couturier. Le thème ce jour-là était la "ferme des mille vaches".

M. Couturier découvrait visiblement le concept d'"économie d'échelle". Il s'extasiait sur ce qu'il avait trouvé sur Internet : "aux USA, il y des fermes de 10 000 vaches et même beaucoup plus !", son enthousiasme était audible pour sa découverte "trouvée pour nous" sur Internet.

Nulle réflexion de sa part (ou relance de son invitée) sur la qualité de la production de ces fermes ; rien sur les conditions de vie animale ; aucune remarque sur le modèle de société que ces fermes supposent ; pas d'idées sur l'impact économique... mais quel bel enthousiasme, quel beau libéralisme : en fait, il suffit d'aller sur Internet (ou d'écouter le journalisme selon M. Couturier) pour arrêter de penser.

39
Répondre en citant  
Cette critique est d'une imbécillité qui mérite d'être saluée - le Mer 24 Juin 2015, 12:14

Pollux a écrit:le fait de lire des textes "trouvés sur Internet" (il le fait toutes les semaines) est non seulement le niveau zéro du journalisme
Argument lamentable : les textes ne sont pas trouvés mais cherchés et sélectionnés. Ils ne sont pas lus mais présentés et commentés.

Pollux a écrit:mais de plus dénote une attitude intellectuelle qui n'assume pas : il lui sera toujours possible de dire "ce n'est pas moi qui l'ai écrit, moi, je n'ai fait que le lire"

Voila ce qui s'appelle jeter sottement ses qualités aux autres. Quant aux textes et aux idées relayées par Couturier, le choix en étant largement idéologique il est étrange de s'imaginer qu'il se refuserait ultérieurement à les assumer. Tout le monde n'a pas l'habitude de baisser son froc en cas de difficulté. De là mon soupçon de projection Polluxienne (définition de la projection en psychologie : voir chez l'autre ce qu'on refuse d'assumer chez soi). Car on voit comment le rédacteur de ce torchon de critique a besoin de se couvrir par son appartenance à un troupeau. Chapeau !! Voila qui s'appelle "assumer" :
Je ne suis visiblement pas le seul à être choqué par cette attitude professionnelle : le médiateur a été alerté par suffisamment de remarques significatives pour en faire état, et OPA a dû préciser, sans explication, que M. Couturier était à l'abri.
Et une fois de plus Pollux déforme, car outre que Poivre a expliqué son choix (la nécessité d'un grain de contradiction),ça n'a guère rassuré les auditeurs qui apprécient le rôle joué par Couturier dans la matinale, et qui savent qu'il est à front renversé contre le paradigme idéologique de la chaine.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

40
Répondre en citant  
Re: Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs - le Mer 24 Juin 2015, 12:20

Il faut avoir de la semoule à la place du cerveau pour imaginer qu'un journaliste de 60 ans pourrait ignorer la notion et l'existence d'économies d'échelle.

Mais la véritable raison qui rend Pollux hystérique, est plus probablement l'inscription délibérée et assumée de Couturier au courant libéral :
Pollux a écrit:quel beau libéralisme
Puisque Couturier se revendique comme un libéral de gauche.

Dans une station où le libéralisme est considéré comme l'abomination économico-politique, Couturier est effectivement une exception, pour cette raison et non pour des raisons de compétence ou de qualité. Maintenant, de même qu'il faut un libéral à France Culture, il faut une caricature de gauchisme dans notre forum. Voila pourquoi on apprécie d'y lire Pollux  (en tous cas moi).

Prochain épisode : certainement l'éloge de Paul Jorion. L'homme qui applaudit quand un ex-footballeur devenu économiste de bistrot lance un appel au Bank Run.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

41
Répondre en citant  
Re: Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs - le Mer 24 Juin 2015, 13:25

pollux a écrit:Le cas de Marie Richeux est différent : elle (et son émission) a effectivement des défauts, mais de jeunesse, jamais d'éthique. Par contre, les critiques que, comme vous, je lis ici, sont déroutantes par leur côté systématique, presque hystérique : il paraît que même sa voix est insupportable ; bientôt c'est sa coiffure qui sera critiquée ? A côté de ce véritable lynchage, mes critiques de M. Couturier restent rares et mesurées.

Très intéressant en vérité, par la confusion conceptuelle, qui je dois le dire n'est guère surprenante.

Ainsi il y aurait chez certains des défauts d'éthique et chez d'autres des défauts de jeunesse. Qu'est-ce que c'est que cette philosophie de débutant ? C'est toute la chaine qui viole journellement la déontologie journalistique. Ce forum regorge d'exemples. Et l'on est heureux d'apprendre que la jeunesse mettrait à l'abri de ces erreurs-là. Pourquoi ? Comment ? Voila qui serait beaucoup demander. Et qui peut croire vraiment que Richeux, placée par sa mère dans la maison, est un modèle d'éthique ? Et ensuite on vient dénigrer un producteur en lui inventant une protection personnelle ? Sans l'ombre d'une piste hormis la complicité de Couturier avec le lobby juif, qu'il faut s'attendre peut-être à voir revenir comme argument-clé dans un post de 4h du matin après une nouvelle crise nocturne ?

C'est certainement à force de savourer les émissions de militantisme social que Pollux a oublié la raison d'être de la chaine : la culture. Il serait de meilleure farine d'évaluer la place et le rôle de Brice Couturier par son apport à la mission culturelle de la chaine. Elle est un peu en deçà de celle d'un Philippe Meyer, entendez presque nulle.

Pourtant, les deux producteurs ont montré en diverses occasions qu'ils pourraient faire une émission culturelle, pour peu qu'on leur en confie la mission. Pour Meyer ça crève les yeux : il suffit d'écouter ses brèves dans l'Esprit public. Quant à Couturier, il suffit de l'avoir entendu signaler de temps à autres lors des rares matinales culturelles, qu'il avait versé dans le journalisme d'actualité politique à son corps défendant, parce que son intérêt spontané l'aurait plutôt poussé vers la littérature.

Mais peu importe : un libéral déclaré ne mérite qu'une chose : se faire dégommer par les Tullius Détritus qui à grand renfort de bannissement idéologique ou d'insinuations fielleuses en général étayées par rien du tout, demandent sa tête sur le site de FC ou dans les rares forums du Web où les auditeurs mécontents ont pris l'habitude de la ramener.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs     Page 4 sur 6

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum