Annonce : Un défaut a eu lieu récemment sur le système de vérification des messages, empêchant les utilisateurs non-inscrits de contribuer. Ce défaut est maintenant corrigé, il n'est plus nécessaire d'être inscrit pour participer.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

France Culture avant et maintenant    Page 10 sur 10

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
France Culture avant et maintenant - le Ven 18 Fév 2011, 10:37

Rappel du premier message :

C’est une proposition de fil pour que la mémoire radiophonique de cette radio ne sombre pas dans les oubliettes de l’ignorance.

Toutes et tous, sur ce forum, déplorons la médiocrité passe-partout de cette radio. Certains auront beau jeu de nous réduire à une bande de geignards, accrochés à je ne sais quel fantasme passéiste.

Aussi, je propose que ce fil soit dévolu à une défense et illustration de France Culture telle qu’elle a existé et telle qu’elle a forgé ses lettres de noblesse qu’elle continue à exploiter quand bien même sa production actuelle est banale et faiblarde dans l’immense majorité des cas.

Il faudrait donc que celles et ceux qui ont l’habitude d’écouter les rediffusions nocturnes, viennent, sur ce fil, expliquer comment, pourquoi ces émissions leur ont apporté des contenus culturels, ouvert des horizons insoupçonnés, permis de réfléchir, rêver, élaborer des idées, découvrir une radio vraiment différente, tant dans ses recherches formelles que dans son fond.
* * *

91
Répondre en citant  
La musique plutôt que ''Les Pieds sur terre'' de Kronlund... - le Mer 18 Oct 2017, 08:24

Voir ci-dessus : où sont patents les dégâts que provoque l'écoute pâmée des Pieds sur Terre. Sonia Kronlund est un neurotoxique...

92
Répondre en citant  
Un diagnostic lucide et irréfutable - le Mer 18 Oct 2017, 08:44

fred de rouen(http://www.regardfc.com/t261p80-la-musique-a-france-culture#29132) a écrit:On ne compte plus les courriers d'auditeurs ni les contributions sur ce forum qui s'élèvent contre les infléchissements d'une station qui n'a plus désormais à nous offrir qu'une version étriquée, partisane et parfois erronée de la culture.
Celle que défend Monsieur Ressaisissez-Vous (M. R.V.)...
Un exemple de capture d'écran, ce matin, qui pourrait être de tous les matins :



Cela n'amuse plus personne. Le mauvais goût le dispute désormais aux obsessions.
Votre lucidité est un réconfort. L'aveuglement, illustré par exemple par M. R.V., est conforme à ce que France Culture provoque chez les auditeurs sans recul.
Alors je suis retourné 20 ans en arrière, en m'intéressant à la part que la station ménageait aux émissions musicales. Observons la grille hebdomadaire de la saison 97-98. Le résultat est édifiant (...)
Faut-il s'en étonner quand on a eu à partir de 1999 comme directeurs successifs une Laure Adler ne jurant que par le rock et l'électro (voir le fil de son émission dans ce forum), un Poivre d'Arvor n'ayant aucun intérêt pour les arts et maintenant Sandrine Treiner ?
On me dira que la sociologie, la politique, l'économie font partie de la culture. Bien sûr. Mais l'histoire, la littérature, les arts, les sciences et la musique également.
Que vous deviez faire cette précision montre le niveau accablant de certain contributeur.
Il y a vingt ans, des producteurs érudits, passionnés, cultivaient cet art subtil de la transmission, de la curiosité, de l'ouverture. Combien d'auditeurs doivent à des émissions comme Décibels, les chemins de la musique ou Black & Blue une grande partie de leurs connaissances. On voyait large, on offrait, mû par une démarche humaniste et lucide.
Ce qui faisait de France Culture une référence internationale. Elle est désormais une sorte de Paris Match doublé (cet été par exemple) de Détective.
Aujourd'hui? La musique est un accompagnement sonore lardé de commentaires ineptes, une occasion promotionnelle, ou l'objet d'erreurs consternantes. France Culture semble avoir abandonné à France Musique le champ culturel musical.
Bien vu
Un reniement et une abdication qui révèlent, plus encore qu'une incompétence, des choix erratiques, étriqués et méprisants. Nous assistons, chaque jour un peu plus, à l'abandon cynique d'une mission humaniste. (...)
On  ne peut mieux dire. Merci Fred de Rouen.

93
Répondre en citant  
Re: France Culture avant et maintenant - le Mer 18 Oct 2017, 11:14

@SamVa a écrit:"croyance à l'efficacité de la discussion bien ordonnée" : on ne peut souhaiter mieux.

Vous avez raison, et ce serait beaucoup plus facile si vous ne passiez pas votre temps à vous contorsionner et vous contredire pour essayer de justifier tout ce que vous voyez et entendez  à l'aune de vos convictions politiques si prévisibles. J'avoue avoir bien ri, à nouveau, en vous lisant accuser la Grande Décadence Bourgeoise des 70s pour expliquer le fait qu'à partir de ... 1999, le programme culturel de la station s'est considérablement dégradé sous l'impulsion volontariste d'une direction clairement affichée à gauche, à tel point que les directions qui lui ont succédé ont continué sur la même lancée. Et avec quel argument ? Celui que la transmission de connaissances était une mission élitiste, discriminante, et que les émissions "difficiles" (traduire : pas intéressantes pour ces nouvelles directions ultra-politisées) n'étaient réservées qu'à un petit nombre, alors qu'il s'agissait, en réalité, d'une université populaire. On détruit d'autant plus facilement ce que l'on comprend mal, surtout s'il y a un projet de lissage politique pour l'accompagner. La démontage progressif de la programmation culturelle a justement pu avoir lieu à cause de cet argument de la culture engagée :

- supprimer les traitements culturels "dégagés" en faisant croire qu'il s'agit d'un loisir studieux pour classes privilégiées

- s'adresser à une catégorie fantasmée : les "masses populaires",  un segment de population tellement complexe qu'il a fallu en créer une définition imaginaire pour avoir l'impression de s'adresser à eux. Il ne faut donc traiter que de sujets qui "ne peuvent que les intéresser" : inégalités, violences sociales, revendications etc. Aujourd'hui, avec le paradigme récent du rajeunissement et de la féminisation de l'antenne, on assiste de nouveau à une programmation artificielle, conçue autour de l'idée que la direction se fait des jeunes et des femmes.

Il y a bel et bien un projet politique derrière la dégradation du programme culturel, un projet politique qui s'aligne trait pour trait avec les idées que vous copiez/collez ici. Affirmer que ces gens qui pensent comme vous sont responsables du démantèlement que vous dénoncez d'un programme culturel, pardonnez-nous, mais c'est un peu difficile à analyser. Et puis on  ne sait même plus si vous désapprouvez ou non de la politisation de l'antenne.

Si vous souhaitez donc une discussion bien ordonnée, pourquoi ne pas être cohérent avec vous-même ? Parce que là, ce que vous racontez ne tient pas debout, ça tient plutôt de la performance d'improvisation au gré du vent.

J'ai donc une question pour vous : dormez-vous avec votre barbe au-dessous ou au-dessus de votre couverture? Et pourriez-vous justifier votre choix à la lumière de votre engagement politique ? Vous êtes très doué pour ces exercices d'improvisation idéologique et j'ai hâte de voir comment vous allez réussir à recycler vos éléments de langage. Je vous laisse travailler, je vais chercher du pop corn.

94
Répondre en citant  
Quelques remarques - le Mer 18 Oct 2017, 17:33

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t261p90-la-musique-a-france-culture#29144) a écrit:(...) vos convictions politiques si prévisibles. (...)
(...) ça tient plutôt de la performance d'improvisation au gré du vent (...).
Vos suppositions sur mes éventuelles opinions politiques ne sont évidemment que vos phantasmes personnels : on s'en contrefiche. Passons.

Sur le fond, je vous soumets quelques remarques personnelles :

La culture (au sens le plus large) est en déclin en qualité et diversité. C'est une banalité de le dire,  sans doute une phase de l'Histoire, comme il s'en est déjà produit, par exemple à la suite de la Révolution de 1789. ---->>> France Culture en est le reflet et la victime. Les producteurs et responsables de la station ont été élevés dans ce contexte, inutile d'en attendre la même prestation qu'il y a 50 ans.

Les causes de ce déclin sont la mondialisation (qui écrase toutes les singularités et la diversité), l'embourgeoisement (qui financiarise toute la création et la production culturelles) et Internet (qui trop souvent donne à l'ignorance et à la vulgarité l'apparence de la culture et nivelle tous niveaux de connaissance)

Ce que j'apprécie à propos de FC actuel :
    - Que la sociologie, l'économie, la politique y soient maintenant admises puisqu'elles sont parties prenantes de la culture, comme le reconnaît Fred de Rouen, à travers documentaires (exemple : Les Pieds sur Terre) et débats (exemple : Le Grain à Moudre). En particulier parce que la diversité du monde ne se rencontre pas seulement sur les autres continents, mais également en France, à nos portes ;
    - Que les émissions d'économie, de sociologie et de politique puissent mettre en évidence les "fléaux" poisons de la culture (mondialisation, financiarisation) évoqués ci-dessus
    - Que les thèmes traditionnels (peinture, littérature, poésie, sciences...) soient toujours présents ; j'ai suffisamment souligné les émissions sur Ovide et Virgile.
    - Toutes les émissions qui me font découvrir des manières de penser que je ne connaissais pas : souvent chez A. Finkelkraut, et H. Gardette, hier soir à propos des genres ;
    - La poursuite des rediffusions d'émissions anciennes la nuit ; mais le fonds est limité, et on en est aux multi-rediffusions...

Ce que je n'apprécie pas dans FC actuel :
    - Les émissions particulièrement embourgeoisées : typiquement L'Esprit Public version Meyer (sauf Meyer lui-même) dont les participants ronronnaient au long une émission devenue inutile ;
    - Des émissions comme "Le temps des écrivains" : très pauvre sur le fond (mais n'est-ce pas la littérature elle-même qui est devenue si pauvre sous l'effet des fléaux (mondialisation, embourgeoisement, internet) et dans la forme (au "goût du jour")
    - Que FC perde son temps sur les réseaux sociaux : mais que va faire FC dans ces galères Facebook et Twitter ? l'état d'esprit de ces réseaux déteint probablement sur l'antenne ;
    - Une émission du type "Lu pour vous sur Internet" : Brice Couturier avec "le Tour du monde des idées"

Ce qui me manque :
    - une ouverture plus large sur les autres civilisations du monde (tant qu'il en reste !) présentes ou passées.
    - une version renouvelée des "Papous dans la tête", qui risque sinon de disparaître...

Un doute : tout cela n'est-il pas simplement une nostalgie de vieux, une manière de se vanter de ses goûts et connaissances culturels ?

95
Répondre en citant  
Re: France Culture avant et maintenant - le Jeu 19 Oct 2017, 16:02

Pardonnez-moi, mais il est toujours aussi difficile de ne pas rire. Votre première phrase ("Vos suppositions sur mes éventuelles opinions politiques ne sont évidemment que vos phantasmes personnels : on s'en contrefiche. Passons.") est immédiatement contredite parce que vous développez ensuite. Et à l'image du poisson qui ne sait  pas qu'il est entouré d'eau, quasiment tout ce que vous argumentez concernant le programme de FC est alimenté par un réseau de croyances politiques bien particulier, et aisément identifiable. Difficile de retenir son hilarité lorsque sortent, comme un automatisme, les mots-clés "embourgeoisement" et "fléau de la mondialisation". Et comme le fait France Culture, vous brandissez de grands et vastes concepts que vous simplifiez pour les rendre coupables de ce qui vous arrange.

Je reprends donc vos remarques point par point

La culture (au sens le plus large) est en déclin en qualité et diversité. C'est une banalité de le dire,  sans doute une phase de l'Histoire, comme il s'en est déjà produit, par exemple à la suite de la Révolution de 1789. ---->>> France Culture en est le reflet et la victime. Les producteurs et responsables de la station ont été élevés dans ce contexte, inutile d'en attendre la même prestation qu'il y a 50 ans.

Les producteurs et responsables ont-ils tous été élevés dans la même grande maison familiale ? N'autorisez-vous donc aucune diversité dans les parcours personnels ? Je sais qu'il est plus facile de simplifier pour mieux dénoncer, c'est une astuce rhétorique qui permet de donner l'illusion d'avoir tout compris et de savoir ce qui est en cause, mais c'est trop extraordinairement vague et généralisant pour être crédible. Et dire que "la culture est en déclin en qualité et en diversité", c'est beaucoup trop flou pour savoir à quoi vous faites référence. Donc, pour ce premier point : je vous ai connu plus précis! Il faut vous ressaisir.

Les causes de ce déclin sont la mondialisation (qui écrase toutes les singularités et la diversité), l'embourgeoisement (qui financiarise toute la création et la production culturelles) et Internet (qui trop souvent donne à l'ignorance et à la vulgarité l'apparence de la culture et nivelle tous niveaux de connaissance)

De quelle mondialisation et de quel internet parlez-vous? Vous faites peut-être référence à l'extrême facilité de circulation de l'information que permet cette mondialisation ? D'aucuns vous répondront que la libéralisation des moyens de communication a permis de mettre à disposition des trésors de contenus culturels, passés et actuels. D'autres pays vivent ce qu'on appelle l'âge d'or du podcast. Les moyens techniques apportés par la mondialisation permettent aussi de réaliser plus facilement des documentaires (audio et vidéo) sur toutes sortes de sujet, avec de plus grandes facilités de production. La mondialisation permet à ces producteurs de toucher un très large public, et de se financer plus facilement. C'est assez méprisant de votre part de considérer que cet accès plus facile, et cette facilité technique à produire des contenus est un nivellement par le bas. Mais je mets cela sur le compte de votre aptitude à généraliser pour mieux faire entrer ces questions dans le petit goulot de vos idées politiques : un peu comme certains journalistes de FC qui aiment pratiquer un journalisme de confirmation (sélection de l'info pour confirmer un biais) plutôt qu'un journalisme d'investigation.

Ce que j'apprécie à propos de FC actuel :
   - Que la sociologie, l'économie, la politique y soient maintenant admises puisqu'elles sont parties prenantes de la culture, comme le reconnaît Fred de Rouen, à travers documentaires (exemple : Les Pieds sur Terre) et débats (exemple : Le Grain à Moudre). En particulier parce que la diversité du monde ne se rencontre pas seulement sur les autres continents, mais également en France, à nos portes ;
   - Que les émissions d'économie, de sociologie et de politique puissent mettre en évidence les "fléaux" poisons de la culture (mondialisation, financiarisation) évoqués ci-dessus
   - Que les thèmes traditionnels (peinture, littérature, poésie, sciences...) soient toujours présents ; j'ai suffisamment souligné les émissions sur Ovide et Virgile.
   - Toutes les émissions qui me font découvrir des manières de penser que je ne connaissais pas : souvent chez A. Finkelkraut, et H. Gardette, hier soir à propos des genres ;
   - La poursuite des rediffusions d'émissions anciennes la nuit ; mais le fonds est limité, et on en est aux multi-rediffusions...

Ce qui est le plus susceptible de relayer vos indignations est en première position, et on est ravi de voir que les champs culturels de type littérature, peinture ou science rencontrent vos faveurs et méritent de rester à l'antenne. Ouf!


Ce que je n'apprécie pas dans FC actuel :
   - Les émissions particulièrement embourgeoisées : typiquement L'Esprit Public version Meyer (sauf Meyer lui-même) dont les participants ronronnaient au long une émission devenue inutile ;
   - Des émissions comme "Le temps des écrivains" : très pauvre sur le fond (mais n'est-ce pas la littérature elle-même qui est devenue si pauvre sous l'effet des fléaux (mondialisation, embourgeoisement, internet) et dans la forme (au "goût du jour")
   - Que FC perde son temps sur les réseaux sociaux : mais que va faire FC dans ces galères Facebook et Twitter ? l'état d'esprit de ces réseaux déteint probablement sur l'antenne ;
   - Une émission du type "Lu pour vous sur Internet" : Brice Couturier avec "le Tour du monde des idées"

C'est tout de même difficile de savoir ce que vous voulez dire avec le terme embourgeoisement : un plombier de province qui vit bien sa vie et un "bobo écolo équitable" parisien qui fréquente la vie culturelle de sa ville sont bourgeois tous les deux. Que "Le temps des écrivains" soit très pauvre semble plutôt être le fait d'une absence d'ambition culturelle de la part du producteur et de la direction, qui ont déjà, sans doute, oublié ce à quoi peut ressembler une émission littéraire de fond. Il suffit d'étudier ce qui se fait ailleurs, car tout le monde, curieusement, ne subit pas cet embourgeoisement connecté et mondialisé (presque sic). Quant aux réseaux sociaux, il ne s'agit, après tout, que de "tuyaux" et certains médias, groupes, associations, blogueurs etc. font des merveilles avec ces nouveaux moyens. Il suffit de s'en inspirer. Voilà, de nouveau, une généralisation qui laisse entendre que vous sélectionnez soigneusement parmi un large domaine pour en faire un argument... qui ne porte pas.

Ce qui me manque :
   - une ouverture plus large sur les autres civilisations du monde (tant qu'il en reste !) présentes ou passées.
   - une version renouvelée des "Papous dans la tête", qui risque sinon de disparaître...

Je suis d'accord : certaines civilisations n'intéressent pas la station car elles sont en dehors de leur bulle de référence (les "Sud" à l'exclusion du reste, aussi pour des raisons politiques). Quant aux Papous, en effet, ils gagneraient à ne pas se reposer sur un fonctionnement historique, moins faire confiance à une drôlerie de plus en plus imaginaire. Il y aurait de nouveau de belles choses à faire avec cette émission, qui se replie aujourd'hui beaucoup sur cet esprit de petit club. On peut le regretter.

96
Répondre en citant  
(...) suite (...) - le Jeu 19 Oct 2017, 18:13

En écrivant mes quelques remarques, je n'avais pas l'ambition de vous convaincre : nous ne nous connaissons pas, nos profils culturels sont probablement différents, nous convaincre réciproquement  n'a pas d'intérêt et ne peut être un objectif.

Je souhaitais simplement répondre à votre invite puisque vous aviez l'amabilité de m'interroger sur mon point de vue, comme je m'intéresse moi-même à ceux qui sont présentés dans ce Forum.

Mais voilà :
Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t261p90-la-musique-a-france-culture#29156) a écrit:Pardonnez-moi, mais il est toujours aussi difficile de ne pas rire.(...)"
Votre rire, ironique, ne facilite pas forcément la compréhension de l'autre. Vous illustrez bien par là une tendance actuelle à remplacer l'écoute par le rire et la dérision. Il me semble d'ailleurs que Finkielkraut en avait fait le thème de l'une de ses émissions. Le rire fait vendre, avec l'érotisme (de bon aloi s'entend, BCBG) et l'obligation financière de profit  explique en partie ce que je perçois comme un déclin de la littérature (et peut-être aussi des arts plastiques).

Et puis :
Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t261p90-la-musique-a-france-culture#29156) a écrit:(...) quasiment tout ce que vous argumentez concernant le programme de FC est alimenté par un réseau de croyances politiques bien particulier, et aisément identifiable (...)
Autre tendance actuelle :  pour penser, il faut tout ranger dans des boîtes bien identifiées, éventuellement labellisées "réseaux de croyances". La pensée diverse, complexe, l'ouverture aux nuances n'est plus possible. Il est ensuite plus facile et plus rapide d'y répondre par des réponses standards associées à la boîte. C'est rapidement gérable sur Twitter ou Facebook, et facilement gérable (concept-valise cher à la bourgeoisie gestionnaire qui gère aussi la pensée, et gère la culture pour la rentabiliser) par des algorithmes sur Internet.

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t261p90-la-musique-a-france-culture#29156) a écrit:(...) Vous faites peut-être référence à l'extrême facilité de circulation de l'information que permet cette mondialisation ? D'aucuns vous répondront que la libéralisation des moyens de communication a permis de mettre à disposition des trésors de contenus culturels (...)
Ne pas confondre "informations" (matière première commercialisable, valorisable financièrement, bourgeoisement) et "culture". La mise à disposition rapide de contenus permet certes souvent de rire, mais la culture c'est tout autre chose : de la réflexion, une digestion lente.
140 caractères, c'est un peu juste pour communiquer des points de vue.

Enfin :
Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t261p90-la-musique-a-france-culture#29156) a écrit:(...) Ce qui est le plus susceptible de relayer vos indignations est en première position (...)
Non : j'ai mis en première position l'effort de FC, que je salue ainsi, pour réintroduire dans le champ culturel les domaines qui n'auraient jamais dû en sortir, mais qui étaient occultés dans les années 1970, années que notre nostalgie de haute volée mythifie.

97
Répondre en citant  
Re: France Culture avant et maintenant - le Jeu 19 Oct 2017, 21:21

Je ne ricane pas (c'est un rire méchant), mais disons qu'il y a de quoi sourire, avant d'être un peu interloqué. Il ne s'agit pas de tout cataloguer avec cette passion de l'étiquetage, et il me semble que vous répondez à côté : il s'agit avant tout de savoir de quoi on parle, de définir des termes et sans cela, toute discussion est impossible. Vous rendez l'internet, la bourgeoisie et la mondialisation coupables de la terrible décadence décliniste qui nous afflige, mais vous ne prenez même pas le temps de définir ce que vous entendez par internet, bourgeoisie et mondialisation.

Par exemple (soyons précis, je me ressaisis) : vous réduisez l'internet à ... Twitter et ses 140 caractères. On pourra vous répondre aisément, sans trop de difficulté, que dans le meilleur des cas, Twitter sert aussi aux écrivains, critiques, artistes etc. pour promouvoir un article, une oeuvre, énoncer une pensée courte etc. Par exemple, être abonné au compte Twitter de Pierre Assouline me permet de me tenir au courant d'une certaine actualité littéraire, de la traduction etc. Et tout cela par jeu de renvoi (les tweets renvoyant à des articles de fond). Comment cela serait-il possible sans internet? Et d'autre part, vous savez que l'internet ne se réduit pas à Twitter. Vous ne vous êtes jamais abonné à des blogs de spécialistes, de passionnés, d'enthousiastes qui écrivent de longs articles sur leur spécialité? Il y en a des trésors sur internet. On ne compte plus les plateformes consacrées à tous les champs de connaissance (excusez-moi, mais j'ai l'impression que nous sommes revenus avant 1995 tout à coup...). Internet a ouvert un âge d'or culturel, nous avons même accès à la presse du monde entier, ce qui nous permet de faire des comparaisons cuisantes avec notre presse hexagonale. Vous devriez jeter un coup d’œil du côté des grands journaux américains (oui, je sais, l'impérialiste yankee), le jour où nous aurons une telle variété et une telle qualité en France...

Bref, vous me semblez faire un usage particulièrement chagrin de l'internet, qui pour vous n'est qu'un genre de produit un peu dégénéré de la bourgeoisie. Nous vivons un âge d'or culturel, mais vous semblez passer à côté. Je crois que vous êtes à plaindre.
Et pour terminer sur votre vision décliniste des choses : vous accusez un vaste mouvement mondial de dégénérescence de la culture dans votre grand élan généralisateur, mais comment expliquez-vous que d'autres pays disposent encore de radios culturelles de grande qualité, produisant des programmes solides et sérieux de la qualité de l'ancienne France Culture, qui font de l'audience, et que ces productions soient modernes, de leur temps tout en étant résolument culturelles? Selon votre schéma de pensée, c'est une aberration, cela ne devrait pas exister, et pourtant, elle tourne !

Ce que vous dites ne tient pas debout. Discutons sérieusement, voulez-vous? Il faut d'abord cesser vos grandes généralisations. Et il faut vous mettre à la page tout de même. J'ai l'impression que vous nous faites perdre notre temps à tous.

98
Répondre en citant  
Re: France Culture avant et maintenant - le Ven 20 Oct 2017, 08:27

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t343p90-france-culture-avant-et-maintenant#29159) a écrit: Il y en a des trésors sur internet. On ne compte plus les plateformes consacrées à tous les champs de connaissance (...) vous ne prenez même pas le temps de définir ce que vous entendez par internet, bourgeoisie et mondialisation. (...)
Apparemment, Internet ne suffit pourtant pas à faire comprendre ces termes courants : mondialisation, bourgeoisie, et... Internet que vous me demandez de vous expliquer ! Lisez plutôt les livres, documentez-vous, approfondissez.

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t343p90-france-culture-avant-et-maintenant#29159) a écrit:(...) Ce que vous dites ne tient pas debout.(...)
Disons peut-être que vous ne partagez pas mon point de vue ? mais il semble que la fréquentation des réseaux sociaux ne développe pas la courtoisie dans les relations.
Je ne cherche d'ailleurs pas à vous convaincre, simplement je réponds à votre proposition de présenter mon point de vue.
Peut-être pourriez-vous à votre tour nous présenter le vôtre ? de façon synthétique : ce que vous attendez de FC, ce que vous appréciez de cette station, vos regrets...

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t343p90-france-culture-avant-et-maintenant#29159) a écrit:(...) il faut vous mettre à la page tout de même.(...)
C'est sûr ! c'est souvent ce que je me dis lorsque je vous vois regretter certaines évolutions de FC, ou que je partage vos regrets et votre nostalgie des années 1970 ou 1990 !

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t343p90-france-culture-avant-et-maintenant#29159) a écrit:(...) J'ai l'impression que vous nous faites perdre notre temps à tous.(...)
Qui est ce "nous" ? est-ce un "nous" de majesté ?
Je vous rappelle à ce sujet ci-dessous l'étonnement d'un autre contributeur à ce sujet (14/09/2017), auquel vous n'avez pas eu encore le temps de répondre :
Sanyi(http://www.regardfc.com/t94p440-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28845) a écrit:Un petit peu frisquette l'atmosphère sur ce forum : qui est ce "nous" qui nous fustige ? Et quel est ce comité central qui décide de la ligne ?

99
Répondre en citant  
''Ressaisissez-vous'', SmV ! - le Ven 20 Oct 2017, 08:42

SamVa(http://www.regardfc.com/t343p90-france-culture-avant-et-maintenant#29170) a écrit: (...) Lisez plutôt les livres, documentez-vous, approfondissez. (...)
Eh, SmV, vous ne vous moquez pas du monde avec vos impératifs à la noix ? Passez à autre chose au lieu d'exprimer vos états d'âme,  d'inonder les rubriques de vos lamentations sur le fonctionnement de ce forum (il ne tient qu'à vous de ne plus le lire, non ?) Ce fil est consacré à la radio et son analyse. Créez-vous, si vous pensez que cela intéresse les lecteurs, un fil idoine en Conversatoire. Suggestion de titre : "Les pensées mirifiques du géant SmV".

100
Répondre en citant  
Re: France Culture avant et maintenant - le Ven 20 Oct 2017, 10:21

Je sens bien que vous commencez à vous agacer, mais comprenez-moi, je ne comprends pas ce que vous essayez de me dire parce que les termes sont trop flous. Aucun livre, aucune forme de documentation ne me dira si, ce que par internet, vous voulez dire :

- blogs
- réseaux sociaux
- sites d'information
- jeux en ligne
- podcasts
- radios
- newsletters
- forums
- plateformes participatives (Reddit etc.)
- applications mobiles
- moteurs de recherche
- messageries

Et votre terme de mondialisation, connoté négativement, est aussi trop flou. Il serait très facile de penser que vous regrettez l'échange des idées et la mise à disposition de contenus culturels permis par la mondialisation.

La seule façon pour moi de savoir ce que vous voulez dire, de pouvoir préciser votre pensée en ouvrant des livres et en me documentant, c'est si quelqu'un écrivait une grande exégèse des pensées de SamVa, et proposait des interprétations de vos grands concepts vagues.

101
Répondre en citant  
Re: France Culture avant et maintenant - le Sam 21 Oct 2017, 20:35

fred de rouen(http://www.regardfc.com/t163p630-au-fil-de-l-ecoute#29183) a écrit:(...) je me souviens d'une autre France Culture le samedi matin. J'écoutai, au hasard, Littérature pour tous, Grand angle, Panorama (saison 84-85), Contes : les histoires du Pince Oreille, La mémoire en chantant, Archéologiques (saison 91-92). Les Vivants et les dieux, Projection privée (saison 96-97).

Je parle d'une station qui remplissait sa mission de transmission culturelle.
Oui, transmettre la culture et la création pour la joie des auditeurs de découvrir d'autres domaines et pour susciter des vocations.

Aujourd'hui ? Faire ambiance, parler entre soi, défendre un projet de "rénovation sociale" du matin au soir, exclure une bonne partie de l'auditorat. Est-ce un phénomène généralisé ? Non.  Il est spécifique à la Maison de la Radio à Paris  où les jeunes et moins jeunes producteurs et journalistes (f/h) se voient en héros rebelles. Ils parlent de droits, mais n'ont pas le moindre commencement de connaissance en droit, comme c'est patent à France Culture où les sujets véritablement juridiques sont absents (Antoine Garapon assurant le bavardage brouillon autour de la "justice").

D'autres radios étrangères culturelles publiques n'ont pas ces caractéristiques, notamment cette arrogance et cette grossièreté que l'on trouve de plus en plus chez les productrices et producteurs d'émissions à Radio France qui se croient les propriétaires du micro.

Les personnes rémunérées à Radio France comme producteurs ou autres, ne travaillent pas à la radio pour elles-mêmes, mais pour assurer un service public défini par un cahier des charges. Combien de fois faudra-t-il le rappeler, puisque cela ne semble pas du tout évident ?

Contenu sponsorisé 

102
Répondre en citant  
Re: France Culture avant et maintenant -

France Culture avant et maintenant     Page 10 sur 10

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum