Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Michel Onfray, chroniques et émissions estivales

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Accueil / France Culture

Michel Onfray, chroniques et émissions estivales    Page 20 sur 21

Bas de page ↓   

191
Répondre en citant  
Re: Michel Onfray, chroniques et émissions estivales - le Ven 23 Oct 2015, 14:26

dans le fil des Matins après le passage d'Onfray et les réactions diverses, Altian a écrit:
@Nessie a écrit:je n'y ai jamais entendu un seul exposé d'économie, ni jamais un seul exposé synthétique résumant correctement et sans biais ou omission grave une thèse qu'il se propose de discuter.

Dans ces conférences, plutôt qu'un exposé construit l'habitude est plutôt de lacher une saillie d'une demi-phrase et de la faire suivre par une glose pouvant durer de 15 à 45 minutes. Par exemple quand Onfray parle d'économie, son truc c'est plutôt un "Le salariat c'est l'esclavage" et badaboum c'est parti. Alors concernant son savoir en économie, espérons qu'il n'en est pas demeuré à une vision dix-neuvièmiste de l'exploitation du prolétariat par l'entrepreneur capitaliste quoique je n'en serais guère surpris.

Si j'ai laissé passer quelque docte exposé sur les notions de base de l'économie, merci à vous de m'indiquer même très approximativement où je peux trouver ça dans les dernières années de cours. Je me ferai un plaisir d'écouter ça attentivement et de publier mon mea culpa.

Votre parti pris hostile est on ne peut plus clair (freudien, existentialiste ?) Wink
Il expose à mon sens clairement le libéralisme que ce soit celui de Smith ou de Stuart Mill, entre la 4e et la 6e année, fin de "les ultras des lumières", "l'eudémonisme social", "la construction du surhomme".
Mais je me doute de ce que vous écrivez que vous n'y trouverez rien puisque vous n'avez jamais rien trouvé chez lui que du néant... Nous avons donc deux perceptions assez différentes de ce philosophe / professeur pour moi (bien qu'à critiquer sur certains points), et d'un néant visiblement pour vous.

Ce n'est pas grave. On ne peut pas plaire à tout le monde ! Et il en faut pour tout les goûts, non ?

Pour ma part, en tant qu'écologiste, je trouve qu'il est trop pris encore, effectivement dans l'opposition traditionnelle libéralisme économique / socialisme libertaire.

Mais au final je ne vois rien d'autre en réalité chez les "modernes" qui ne dépasse cette opposition qu'en adoptant un effondrement intellectuel sur une opposition rénovée entre ultra libéralisme / libéralisme modéré.

Pour ma perception, mes connaissances, c'est une défaite de la pensée, un aveu d'incapacité à penser l'histoire humaine, et l'histoire du vivant dans l'univers... dont une réduction nombriliste due à l'individualisme (surtout).

Si Onfray fait à mon sens l'erreur inverse, pas bien meilleure, il a compris en revanche le prima de la démographie (avec Chaunu dit-il mais il l'avait déjà lu plus jeune donc je pense qu'il a activé Chaunu grâce à Clastres, mais bon... je finasse Wink ).

Enfin voilà, pas de quoi se disputer donc ! Smile

Aneffet, comme j'abondai il y a quelques instants dans le fil des Matins : y a pas de quoi disputer mais de quoi discuter, ce que je vais faire ci-après....

Voir le profil de l'utilisateur

192
Répondre en citant  
Re: Michel Onfray, chroniques et émissions estivales - le Ven 23 Oct 2015, 15:22

@Altian a écrit:
Votre parti pris hostile est on ne peut plus clair (freudien, existentialiste ?) Wink
Il expose à mon sens clairement le libéralisme que ce soit celui de Smith ou de Stuart Mill, entre la 4e et la 6e année, fin de "les ultras des lumières", "l'eudémonisme social", "la construction du surhomme".
Mais je me doute de ce que vous écrivez que vous n'y trouverez rien puisque vous n'avez jamais rien trouvé chez lui que du néant...  Nous avons donc deux perceptions assez différentes de ce philosophe / professeur pour moi (bien qu'à critiquer sur certains points), et d'un néant visiblement pour vous.

Ce n'est pas grave. On ne peut pas plaire à tout le monde ! Et il en faut pour tout les goûts, non ?

Pour ma part, en tant qu'écologiste, je trouve qu'il est trop pris encore, effectivement dans l'opposition traditionnelle libéralisme économique / socialisme libertaire.

Mais au final je ne vois rien d'autre en réalité chez les "modernes" qui ne dépasse cette opposition qu'en adoptant un effondrement intellectuel sur une opposition rénovée entre ultra libéralisme / libéralisme modéré.

Pour ma perception, mes connaissances, c'est une défaite de la pensée, un aveu d'incapacité à penser l'histoire humaine, et l'histoire du vivant dans l'univers...  dont une réduction nombriliste due à l'individualisme (surtout).

Si Onfray fait à mon sens l'erreur inverse, pas bien meilleure, il a compris en revanche le prima de la démographie (avec Chaunu dit-il mais il l'avait déjà lu plus jeune donc je pense qu'il a activé Chaunu grâce à Clastres, mais bon... je finasse Wink ).

Enfin voilà, pas de quoi se disputer donc ! Smile
Merci du tuyau, je vais tenter de retrouver l'émission conseillée, quoiqu'elle risque de se trouver en deça de la période archivée par mes soins.

Hostilité est bien le mot, même si celui de parti-pris me semble peu adéquat : une opinion forgée après plusieurs années d'écoute n'a que peu en commun avec le parti-pris. En tous cas, hostilité ma foi oui, et ardente même. Mais non par suite d'une divergence de vue sur les thèmes que vous posez en hypothèses : je suis nettement anti-freudien, anti-sartrien. En ce qui concerne le premier de ces deux sujets j'ai eu tout loisir d'écrire ici dans les pages précédentes qu'Onfray n'a fait que reprendre et fort mal quelques unes des critiques portées à l'encontre de la psychanalyse, longtemps après leur publication par des auteurs plus compétents, et alors qu'il n'avait pas senti poindre en lui le moindre doute pendant les décennies où il enseignait la pensée de Freud à des lycéens.

Hostilité donc oui, certainement, et qui nait d'un prodigieux agacement à l'écoute de ces exposés où même les bons sujets sont sabotés, où le B-A-BA des disciplines convoquées (en SHS) n'est visiblement pas maîtrisé, où l'on relève usuellement une bourde à la minute -on est donc bien loin du néant- sur fond d'une absence totale d'auto-critique, d'une satisfaction de soi et d'une auto-complaisance dont je ne trouve l'équivalent que dans les différentes tranches horaires de France Culture , où il est donc bien naturel que Michel Onfray ait fini par trouver à occuper une case à l'année. Non sans logique: Onfray partage avec la Direction de France Culture un choix méthodologique : celui de la conviction par le bourrage de crâne et en l'absence de contradiction sérieuse. C'est un peu dommage, d'ailleurs, car comme on l'a relevé dans  le fil des Matins, Onfray est bien meilleur quand on le met face à des opposants plutôt que devant un public conquis.

Je vous ai aiguillé sur le présent fil pour vous donner à y constater -sous réserve d'une assez longue patience- quelques unes des raisons précises de cet agacement dont je n'avais fait que donner les axes principaux. Vous trouverez donc ici un échantillon de ses bourdes, échantillon à la fois épais et bien mince si on le rapporte au corpus exhaustif que ne manquerait pas de bâtir une écoute impitoyable.

Cela dit, dans ce fil on trouve aussi des remarques qui vont dans le sens de l'éloge, certes mesuré. J'ai salué à plusieurs reprises l'indépendance d'esprit qui permet à Onfray de n'être d'aucune chapelle et de n'en démolir non plus entièrement aucune. J'apprécie son énergie dans l'engagement oral, et pour tout dire je pense qu'en passant de l'Education nationale à l'intelligentsia, il a privé la première d'un élément de valeur tout en incrémentant la seconde d'un item supplémentaire de médiocrité.


_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.
Voir le profil de l'utilisateur

193
Répondre en citant  
Re: Michel Onfray, chroniques et émissions estivales - le Jeu 19 Nov 2015, 00:18

Concernant Onfray, dans le post 325 du fil des Matins, j'avais écrit
[...] selon lui les deux plaies de l'humanité sont : 1) la religion et 2) le libéralisme, ou le capitalisme, là il ne connait pas vraiment la différence et serait d'ailleurs bien incapable de produire une définition improvisée de chacun des deux ni même de dire en quoi on peut les distinguer, et il ne fait pas non plus l'effort de se renseigner, mais ça ne l'empêche pas de répéter qu'un philosophe a le droit de parler de tout. Eh bien malgré cette double ou triple détestation augmentée d'une ignorance acharnée, dans une discussion où on le mettrait au pied du mur, je parie gros qu'il parviendrait encore à relativiser cet éreintement idéologique en reconnaissant que le capitalisme élève le niveau de vie, et que la religion construit du lien saucial. Je suis certain de ne pas courir un gros risque, tant j'ai remarqué qu'Onfray n'est vraiment pas bloqué sur ses prises de position comme le serait un éléphant d'appareil. Cette indépendance d'esprit et une authentique souplesse d'esprit lui permettent de se tirer de bien des embarras.

Ce qu'Altian, dans ce post en réponse avait qualifié de "charges illusoires".

Je constate que je ne suis pas le seul à avoir remarqué l'incompétence crasse en la matière de notre ami Onfray : dans l'Esprit public du 8 novembre Bourlange place, sur un sujet où je le crois compétent, une remarque qui va dans le même sens. Pour les curieux je propose ci-après :
- Un extrait long : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/11/s45/NET_FC_ad6e85aa-4645-4ccf-973f-b2680ae52a39.mp3" debut="27:59" fin="29:10"]
- Un extrait court : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/11/s45/NET_FC_ad6e85aa-4645-4ccf-973f-b2680ae52a39.mp3" debut="28:50" fin="29:10"]

Je ne suis pas le seul à penser que taxer Onfray soit d'ignorance, soit de grave simplification ce soit là tout sauf une charge illusoire.


_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.
Voir le profil de l'utilisateur

194
Répondre en citant  
Etapes d'une reconversion - le Sam 09 Jan 2016, 13:32

Il y a de cela une grosse demi-heure, au micro de Guillaume Erner (puisque Mathilde Wajman n'était peut-être pas au niveau), Michel Onfray brosse un panorama de la musique contemporaine (celle d'hier tout au moins) comme le ferait un journaliste sourd qui a passé 15 minutes à consulter la wikipedia.

Il pourrait intégrer l'équipe d'Arnaud Laporte, justement flinguée par Jean-Luuc dans ce commentaire bien envoyé, au moins le petit groupe y gagnerait un peu d'élégance, sans y perdre en vanité....


_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.
Voir le profil de l'utilisateur

195
Répondre en citant  
Reconversion, suite - le Dim 10 Jan 2016, 20:22

On est loin du recours à la forêt, non?
http://kiosque.lefigaro.fr/figaro-magazine

Proposition pour le Figaro. Un débat entre Onfray et Redeker sur.....le rugby.
Michel Onfray ne connait probablement rien sur le sujet mais il va tout lire sur le rugby et,  en deux ou trois jours, il sera prêt pour le débat.
Vraiment trop forts nos philosophes. Ils savent tout, sur tout.

Voir le profil de l'utilisateur

196
Répondre en citant  
''Les archives à partir de Louis XVI, ou de Louis XIV, je ne sais plus, enfin...'' - le Lun 11 Juil 2016, 15:07

C'est reparti ! Mais avec un autre titre qui témoigne de la modestie du projet : Une brève encyclopédie du monde. Diderot s'était entouré de collaborateurs, Onfray, fait tout tout seul, naturellement.

Tombé donc par hasard sur la fin de cette heure et demie (qui peut écouter Onfray 90 minutes ? Et même les trois minutes de sa chronique servie par Erner ?).

[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12526-09.07.2016-ITEMA_21028997-0.mp3" debut="85:41" fin="88:20"]
- "Et à  bientôt".
- Non.

Extraits : "Dans ce monde où tout le monde dit n'importe quoi, où le débat n'est plus possible, où il n'y a plus que de l'insulte (...), réfléchir là-dessus (...) c'est interdit, il faut pas (...)"

"Dans une civilisation où on commence à virer les gens qui écrivent des livres, j'ai plutôt tendance à croire que c'est celui qu'écrit des livres et qui  s'fait virer qu'a raison sur les autres..."

Sur la page du site, on admire aussi la grammaire dans l'emploi de l'articulation logique de la comparaison/opposition "autant... autant..." : "Autant Aristote peut mener tout seul ce projet, grâce à une école (le lycée) et en faisant travailler ses élèves. Mais arrive un moment où les savoirs sont tellement vastes que l’encyclopédie n’est rendue possible que par le travail d'un grand nombre de personnes.".  Un joli coup grammatical, vraiment !

Et France Culture d'écrire dans son programme d'été :  [Michel Onfray] présente la Contre-histoire de la philosophie depuis 2002 sur France Culture, un vrai succès. C’est le podcast le plus téléchargé de l’été 2015 (900 000 podcasts août 2015) (combien écoutés réellement, combien jetés sur-le-champ ?).

Voir le profil de l'utilisateur

197
Répondre en citant  
''Estime infinie'' est quand même de trop... - le Mar 12 Juil 2016, 16:29

Pour "compléter" le post ci-dessus, un copié-collé de chez le médiateur qui commence à nous faire de la concurrence pour ce qui concerne les doléances...

"Commentaire sur l’émission intitulée « Une ontologie materialiste » par Michel Onfray, que je viens tout juste d’écouter
Driss DECHAVANNE 12/07/2016 9:58 France Culture

Cher médiateur de la non moins très chère France culture,
Je m'excuse de vous écrire car je n'ai vraiment trouvé que vous à qui adresser le bref commentaire à propos de l'émission intitulée "Une ontologie matérialise" par Michel Onfray, que je viens tout juste d'écouter, et sur laquelle je ne résiste, mais alors vraiment pas du tout, à l'envie de vous dire ce que j'en pense.
Comment vous dire... J'ai été tout simplement abasourdi par ce que je ne peux qualifier que de bouillie pseudo philosophique et pseudo intellectuelle prononcée par cet auteur bien connu depuis des années maintenant, lors de ce programme.
Je regrette beaucoup de ne disposer ni du savoir, ni de la méthode requis pour faire une véritable critique de cette émission, et dans les règles de l'art, si j'ose dire - n'étant moi-même qu'un ouvrier qui ne suis jamais allé bien loin dans mes études - Néanmoins, tout profane que je suis, je crois vraiment pouvoir dire sans crainte de me tromper que Michel Onfray a réussi à vous vendre ainsi qu'aux auditeurs de France culture une vraie bouillie, mais alors une de ces bouillie qu'on ne voit que rarement !!! et qui ferait vraiment rire si ce pseudo intellectuel n'arrivait pas à truster l'une des rares chaîne que je porte tout particulièrement dans mon coeur, et ce depuis plus de 20 ans.
Voila, c'est dit !!
A par ça, tout va bien !!!
Avec mon estime infinie pour France culture
Driss DECHAVANNE
De Montpellier


et pour préciser ce que je voulais dire en réponse à surpris ici, un autre commentaire d'une autre tonalité :

"MERCI MILLE FOIS
Nelly R. Robbins 11/07/2016 8:59 France Culture

Merci a France Cutture, Michel Onfray et Anne Pascale Devignes pour diffuser chaque weekend les interventions de Mr Onfray. Je vous ecoute de l'autre bout de la terre ( je vis aux USA ) avec beaucoup d'interet.
Respectueuses salutations
NR
"

Voir le profil de l'utilisateur

filou zof 


Invité

198
Répondre en citant  
au plus profond de la pensée contemporaine - le Mar 12 Juil 2016, 22:38

Que diriez-vous d'un entretien Onfray-Debray = (Onf -Deb)(ray)
pour l'été 2017 à 11h00 et 19h00 du lundi au vendredi
sur France Culture?

199
Répondre en citant  
Sagesse en toc - le Mar 12 Juil 2016, 22:41

filou zof(http://www.regardfc.com/t34p190-michel-onfray-chroniques-et-emissions-estivales#26311) a écrit:Que diriez-vous d'un entretien Onfray-Debray = (Onf -Deb)(ray)
pour l'été 2017 à 11h00 et 19h00 du lundi au vendredi
sur France Culture?
Filou zof en a rêvé, Treiner saura le créer (vous verrez !).

Voir le profil de l'utilisateur

200
Répondre en citant  
« Pourquoi on continue à faire des voitures qui polluent ? » - le Mar 09 Aoû 2016, 09:50

Quand on tombe sur ça, on se dit que le comptoir en zinc a de l'avenir...  Ça s'appelle : les "meilleures réponses de Michel Onfray" (que doivent être les autres !) [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12526-07.08.2016-ITEMA_21046260-0.mp3" debut="34:42" fin="36:06"]

Brève encyclopédie du monde Question du public (1)

Les causeries d'Onfray, émissions le plus téléchargées de l'été...

Voir le profil de l'utilisateur

201
Répondre en citant  
Onfray équilibré par Debray ? - le Sam 20 Aoû 2016, 09:18

Pour qui ne fréquente pas le site du médiateur, un billet publié la veille du post précédent. La réponse de Sandrine Treiner, qui occupe la fonction de directrice de la chaîne, suit :

chant du cygne sous formre de logorrrhée
thierry Gillet 08/08/2016 13:52 France Culture

j ai écouté ce jour, en voiture, Michel Onfray, j avais le souvenir d'un critique acerbe et stimulant des philosophes établis qui vous amenait à vous interroger, à questionner vos certitudes, à relire différemment, ce que vous aviez crus comprendre.
. Catastrophe, aujourd'hui il présente sa vision du monde, faite de raccourcis, de clichés et d'amalgames, sans aucune approche critique de ses propres assertions, quelque fois, sans queue ni tête; aujourd'hui il nous parlait entre autres: des "islamogauchistes" qui valorisent tout ce qui est musulman pour rejeter tout ce qui est judéo-chrétien, ces islamo-gauchistes seraient très nombreux dans les directions des médias.
On voit là se vérifier une fois de plus la loi de Peter, un prof de philosophie souvent brillant dans son domaine, se mêle de sociologie politique, d'histoire, et se transforme en un commentateur "logorrhéïque" du café du commerce. Pitié!!! que ces émissions (le monde selon MO) soient son chant du cygne et qu'on nous offre à nouveau des visions stimulantes, par exemple une approche de la pensée complexe d'Edgar Morin.
bien à vous Thierry Gillet un auditeur régulier de Franceculture

Voici la réponse de la directrice de France Culture :

Bonjour

La présence des cours de l’université populaire de Caen étaient auparavant diffusés toute la semaine, du lundi au vendredi. Ils ont été réduits à deux cours par semaine, le week-end au lieu de cinq. C’est donc pour la première fois beaucoup moins que ces dix dernières années.
Nous avons ouvert l’antenne cet été à d’autres penseurs, Regis Debray pendant deux semaines et une semaine d’émissions consacrées à Raymond Aron, dans un souci de pluralisme des idées.
Je comprends votre message mais j’espère que ces explications vous satisferont suffisamment. Beaucoup de nos auditeurs sont très attachés à la parole de Michel Onfray. Il nous a semblé bien de priorité cet été une offre équilibrée.
Merci de votre attention et de votre écoute.
Bien à vous
Sandrine Treiner
Directrice de France Culture


"La présence des cours de l’université populaire de Caen étaient auparavant diffusés toute la semaine" ; "Il nous a semblé bien de priorité cet été une offre équilibrée". Attention à la langue française et relecture, pas le fort de la Direction...



Dernière édition par Philaunet le Dim 21 Aoû 2016, 07:43, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


202
Répondre en citant  
Re: Michel Onfray, chroniques et émissions estivales -

Michel Onfray, chroniques et émissions estivales     Page 20 sur 21

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum