Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Ce qu'il faut dénoncer...    Page 1 sur 7

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Ce qu'il faut dénoncer... - le Mer 13 Avr 2011, 19:22

Quand est-ce que France Culture va donc se décider à épouser la culture de l’exhaustivité contradictoire, contribuant ainsi à faire vivre le peu de démocratie dont on dispose encore ?



Que soit ici dénoncer l’absence totale de points de vue réellement divergents à la hauteur et aux heures où la pensée dominante nous est assénée par des intervenants qui suintent l’auto-satisfaction et un conformisme que l’actualité jour après jour, vient pourtant contredire dans les faits, et ce depuis des années.

On dénoncera aussi l’absence de polémistes.

Pas d’humour non plus sur cette antenne - humour corrosif, subversif, créatif, dérangeant...

Absence de conflits, d’enjeu, comme si rien n’importait. Pas un mot plus haut que l’autre dans une culture manifestement à la recherche du risque zéro...

Culture mouroir ! Aucun souffle ! Pas de vision ! Sans caractère !

Culture bunker, hors du monde, comme un fait exprès, des pans entiers de la vie intellectuelle contemporaine, de ses débats, controverses et modes d’expression sont absents de cette antenne.

***


Plus de trente heures hebdomadaires de programmes dits d’information, et cependant, aucun témoignage, aucune parole, et quels que soient les interlocuteurs, aucun désir de chercher à rendre compte de tout ce qui se pense et se dit autour des sujets suivants :




Rien sur la banque, et les banques ! de leur nationalisation à leur sauvetage sans conditions…

Rien sur l’Euro ! de son renforcement à son abandon…

Rien sur l’Europe ! de… "plus d’intégration" à sa sortie…

Rien sur le Moyen-Orient et la politique d’Israël ! de la passivité et du refus d’intervention de la France et/ou de l’Europe à son immixtion totale avec menace de sanctions…

Rien sur l’immigration ! de... "Il faut fermer les frontières et expulser tous ceux qui refusent de se conformer !" à ... "Accueillons-les tous... la loi des grands nombres aidant, on y trouvera aussi notre compte avec les meilleurs !".

Rien sur les minorités visibles ! de l’indifférence à l’égard de leur histoire et de leur humiliation à la recherche et à l’analyse de tous les courants qui les traversent, aussi extrémistes soient-ils…

Rien sur l’Iran ! de la politique de diabolisation à la juste compréhension et évaluation des craintes que soulèvent les interventions militaires arbitraires et inconsidérées des Etats-Unis et de l’Europe dans le monde.

Rien sur les médias et l’information ! de… « tout va bien dans le meilleur des mondes » à … la dénonciation de toutes les connivences, toujours plus infâmes et mortifères...

Rien sur les prochaines élections présidentielles ! de la satisfaction d’une offre politique diversifiée et crédible à la dénonciation de l’absence totale de véritable alternative en 2012...



Rien sur la Chine ! de… « ennemi mortel à abattre » jusqu’au désir d’établir avec cet Etat une relation franche et amicale en tant que nouveau partenaire à séduire…





Rien donc sur tous ces sujets... sinon des émissions inqualifiables aux producteurs-animateurs chroniqueurs de la presse écrite, quotidiens et hebdos ("La rumeur du monde" ! Colombani et J.C Casanova - tout est dit !) ; émissions sans enjeu ni désir de présenter tous les points de vue, d’où qu’ils viennent.





Alors oui ! France Culture nous cache le monde tel qu’il est, et tel qu’il a toujours été, ce qui aggrave sensiblement la responsabilité de cette radio amnésique, hémiplégique ou bien… menteuse par omission : c’est au choix.




***





Parole et représentation interdites... exclusion en veux-tu en voilà !


France Culture est bien à l’image de ce qu’est devenue la France ; pays qui ne sait plus faire qu’une chose : rejeter, bâillonner, censurer, stigmatiser, traduire devant les tribunaux la moindre tentative d’exercice de liberté d’expression politique et artistique (rappeurs, auteurs, essayistes, pamphlétaires, artistes de scène, syndicalistes, activistes)...




France Culture... qui ignore sciemment d’innombrables réalités et expressions culturelles, politiques et sociales, ses producteurs, ses animateurs, chroniqueurs et journalistes y contribuent, chaque jour, chaque semaine...





2
Répondre en citant  
Humour… piège à cons - le Mer 13 Avr 2011, 20:17

@Serge ULESKI a écrit:… aucun humour sur cette antenne - humour corrosif, subversif, créatif, dérangeant...

Un jour la radio publique (Inter :ficelée, cadenassée, muselée,) décida de faire éclater sa gangue. À petits pas dans l’Oreille en Coin du Dimanche matin, dans le Tribunal des Flagrants Délires puis complètement débridée revendiqua l’impertinence et de façon ostentatoire enterra la finesse et la subtilité d’un Pierre Dac ou d’un Desproges. Inter en manque d’invention singea les périph’ et installa quelques marioles avant le flash machin ou l’invité truc. Et voilà institué l’humour pas du tout risible à grands renforts de slogans à la méthode Coué. Et pour clore d’un grand éclat de rire, M. Loyal, Jean Luc Hees, adouba le p’tit rigolo Val (on pissait de rire à lire ses chroniques philotopiques dans Charlie-Hebdo) pour plomber l’intégralité de la chaîne plus du tout déchaînée.

Guillon se guillotina, Porte se la prit en travers et Val mis son costume de croque-mort en refilant les cases à des plus tristes que lui ! Minable, sordide, nul !

De son côté FCulture jamais en reste depuis 99 de singer l’air ambiant à fait venir ses p’tits rigolos ! Ali Baddou (beuglant), Sonia Kronlund (socialant), Kravetz (désopilant), Colombani MDR (pontifiant), Laporte (gnangnan) et le plus drôle de tous Martel-Mainstream-Nonfictionnant. La taulière sacque les Décraqués, Jean-Louis Ezine se clone en mouton de lui-même et on ressort du chapeau cette année Meyer (celui du dimanche) pour imiter sa chronique d’Inter du temps des années 80.

Pour l’humour corrosif, subversif, créatif, dérangeant... y’aurait Angelier il lui faudrait une quotidienne en lieu et place des Pieds sur Terre. Il forcerait pas le trait, des fois il serait grave et avec humour. Pas besoin d’instituer l’humour sur Culture mais commencer par mettre à la porte ceux qui ricanent, ceux qu’appuient leurs vannes de zinc rouillé, ceux qui s’écoutent ronfler sans oublier ceux qui enterrent l’art radiophonique. Circulez y’a rien à entendre !

Faisons le gros dos. La nouvelle grille démarrera le 5 septembre, à moins qu’ils aient des fourmis à trop se griller la grille sur le sable et qu’ils démarrent le 29 août. Soit on se prend une grande claque et on ira rejoindre Patrick Dewaere qu’aura préparé nos mouchoirs, soit on amorcera un sourire. Si en plus on peut trouver "caché derrière" un peu d’humour on se tapera sur les cuisses.

3
Répondre en citant  
Soutien et réaction - le Mer 13 Avr 2011, 21:19

Merci pour ce rebond (et votre soutien ?!)

4
Répondre en citant  
Re: Ce qu'il faut dénoncer... - le Mer 13 Avr 2011, 21:24

@Serge ULESKI a écrit:

On dénoncera aussi l’absence de polémistes et de provocateurs : aucun humour sur cette antenne - humour corrosif, subversif, créatif, dérangeant...


Comment voulez-vous qu’ils soient drôles? on dirait des gardes rouges sans Mao, pour la plupart.Sans cesse à faire leur autocritique en notre nom : le peuple est écrasé,le peuple est malheureux, on va tout de même pas rigoler!

Ils sont tellement coincés que l’année dernière, le matin où l’on a appris que Jean Ferrat était mort, Voinchet n’a pas passé une seule chanson de lui au 7-9! il a fallu attendre les retransmission d’A voix nue, avec jean Ferrat, pour qu’on ose en parler, le soir ou le lendemain!

5
Répondre en citant  
Re: Ce qu'il faut dénoncer... - le Mer 13 Avr 2011, 21:47

@ Antonia : Ferrat était solaire - Nos pitres de FC sont sinistres. Ils prospèrent sur le malheur et l’amertume. Leur ciboulot est ranci comme celui de grincheux institutionnels.

Même quant il militait avec son doigt gauche fourré dans son oeil gauche jusqu’au coude du même nom, Jean Ferrat avait du coeur ; dans une seule de ses chansons même prise parmi les plus engagées on trouvera plus d’âme et d’amour que sur toute la façade de la middle-intelligentsia qui s’exprime à France Culture sur le ton du soupçon hargneux et de l’intimidation morale au nom d’une vertu obligée (qui est la petite soeur de la terreur).

La mentalité de gauche crève de ce mauvais esprit.

Et c’est toute la gauche française qui se plante quand elle tourne le dos à la liberté : qu’elle suive son credo moral tout en respectant cette dernière et en se débarrassant de son vernis de supériorité auto-attribué (voir les bourdes de François Noudelmann), et c’est tout le pays qui se retourne.

6
Répondre en citant  
Re: Ce qu'il faut dénoncer... - le Mer 13 Avr 2011, 21:59

Rire? Quelle indécence, avec tout ce qui se passe dans le monde... Même chose pour la culture. C’est une honte de vouloir se cultiver alors que tant de gens souffrent.

Ne riez pas, c’est ce qu’on vous répond, souvent, lorsque vous déplorez le recul d’une programmation culturelle sur France Culture. Vous avez raison, Antonia, et ce n’est pas avec des Flore Vasseur, C de Karvasdoué ou Clémentine Autain que nous risquons de nous échapper un peu... France Culture devrait nous ouvrir une boutique : on y vendrait une cilice avec le logo de la station, une réplique en laiton de la louche qui fut la première à être utilisée pour "servir la soupe aux marchés financiers", une lampe halogène pour dissiper l’obscurité des "heures les plus sombres de notre histoire", et pour les enfants, un jeu de jenga pour voir qui le premier fera s’effondrer le système du capitalisme-roi...
Ce qui frappe, surtout, c’est que ces journalistes sont pas incapables de mettre en difficulté les invités avec lesquels ils sont d’accord. Ils se contentent d’accompagner leur argumentaire. Les autres, par contre, ont droit aux froncements de sourcils, aux "eeeeeuuuuh kaMEEME! euuuuuuuuuuh", aux foires d’empoigne où tout le monde se parle dessus... On est loin d’une certaine éthique journalistique à la BBC. Il m’est arrivé récemment d’entendre un des journalistes du Today Programme, recevant son propre patron, le mettant impitoyablement sur le grill au sujet des coupes budgétaires drastiques annoncées il y a quelques mois. Et il ne défendait ni son statut, ni son employeur, mais posait les questions utiles. France Culture a du chemin à (re)faire. Il faudrait, et c’est une idée, que la station se dote d’une rédaction. Ce serait bien, non?

7
Répondre en citant  
Re: Ce qu'il faut dénoncer... - le Mer 13 Avr 2011, 22:10

@antonia a écrit: Comment voulez-vous qu’ils soient drôles? on dirait des gardes rouges sans Mao, pour la plupart.Sans cesse à faire leur autocritique en notre nom : le peuple est écrasé,le peuple est malheureux, on va tout de même pas rigoler!

Paradoxalement, je pense que c’est plutôt bon signe, et preuve que les choses s’améliorent dans notre société, une fois de plus à la pointe du progrès humain. Voila qui ne va pas plaire à Serge, pourtant sur au moins un point chuidakoravexerge et j’y reviendrai. Que l’intelligentsia (même middle, même low-lower) décide cette croisade morale, c’est quand-même un sacré progrès dans les idées, il me semble : non nous ne sommes pas les meilleurs, oui notre histoire si glorieuse elle est pleine de saloperies, non le monde dont nous croyions pouvoir nous flatter il n’est pas si joli-joli.

Bon.
Bon bon bon bon bon ...

Le problème ? Ben, on dirait du Max Gallo un lendemain de cuite : une fois mis le doigt sur ces quasi-évidences, suit la posture morale qu’on va forcer au public (les lecteurs, les auditeurs) à grand renforts de rhétorique-bourrage de crâne. C’est un mélange de modestie et de supériorité-morale-quand-même, hein. Comme des curés mais en version laïque, quoi. En un mot : la vertu obligée. Et ils s’étonnent que le prolo résiste à leur moraline ? Pffff ils ont TOUT à apprendre de la propagande, nos idéologues à la redresse.

Et puis lutter contre l’autosatisfaction sauciale tout en affichant sa propre auto-satisfaction morale, ben oui ça fait un peu tache hein. Quand on joue la carte du mea-culpa il faut y aller jusqu’au bout hein.

Donc oui, je pense que c’est bon signe ce vernis moral, sauf qu’ils sont encore au milieu du gué : les Clarini, Confavreux, même Kronlund, d’abord ils devraient aller jusqu’au bout de leur morale de partageux, et tout d’abord en premier lieu pour commencer avant toute chose illico renoncer à leur salaire : ils font un boulot passionnant, donc le SMIC devait leur suffire, spas ? Tout le monde sait qu’en période de pénurie d’emploi, un travail (fixe ou non) est un privilège. Pourquoi un privilège devrait-il être EN PLUS adorné d’un salaire supérieur à celui de l’ouvrier (car en plus on se bat pour l’ouvrier tout en gagnant 5 fois plus que lui, hum hum ça fait désordre ça). En fait Julie Clarini qui lutte chaque matin contre les inégalités, elle en profite à plein : elle est débordante de santé et de charme, elle est éduquée, dotée d’une famille et d’une position enviable, pourquoi devrait-elle avoir en plus la richesse, puisque tout cela (lisons Bourdieu que diable !) ne lui vient que d’un héritage socio-culturel ??

Eh oui quoi pour être crédibles, plutôt que d’entrer leurs conclusions morales dans le ciboulot de l’auditeur-lecteur par le forçage et le bourrage de crâne, ils devraient plutôt pratiquer la propagande par l’exemple. Au milieu du gué, je vous dis, toute cette troupe.

Ah la la, ’reuzement qu’il y a des forumeurs pour leur montrer la voie hein ...

8
Répondre en citant  
Re: Ce qu'il faut dénoncer... - le Jeu 14 Avr 2011, 10:14

@Nessie a écrit:

Paradoxalement, je pense que c’est plutôt bon signe, et preuve que les choses s’améliorent dans notre société, une fois de plus à la pointe du progrès humain. Voila qui ne va pas plaire à Serge, pourtant sur au moins un point chuidakoravexerge et j’y reviendrai. Que l’intelligentsia (même middle, même low-lower) décide cette croisade morale, c’est quand-même un sacré progrès dans les idées, il me semble : non nous ne sommes pas les meilleurs, oui notre histoire si glorieuse elle est pleine de saloperies, non le monde dont nous croyions pouvoir nous flatter il n’est pas si joli-joli.

oui, je pense aussi que c’est un bon signe.
Mais Julie Clarini, je l’ai entendue hier parler d’un livre sur l’alimentation carnivore de l’homme: en gros, si j’ai bien compris, lorsqu’on est carnivore modérément, on aime mieux les animaux, on en est plus proche que lorsqu’on est végétarien.Théorie qui n’est pas totalement idiote.
mais justement, cette théorie qui a séduit presqu’aux larmes, Julie, elle devrait se l’appliquer à elle-même et à tous ses collègues issus du même milieu socioculturel (en gros , ls bobos, mais ce n’est pas aussi simple, il y a des tas de catégories de bobos).Il est évident qu’il y a maintenant une immense distance entre les immigrés, les SMICards, les RMIstes et les gens de son milieu à Julie et qu’ils ne tiennent guère à s’en rendre compte.
Quand j’étais au collège, on n’avait pas vraiment de raisons d’être envieux de nos camarades plus fortunés car ils ne nous parlaient pas de vacances à la Réunion: ils allaient chez leurs grand-parents à la mer ou la campagne et avaient quasiment les mêmes jeux que ceux qui ne partaient pas. Quand on allait goûter chez eux, on était à la cuisine qui n’était pas si différente des nôtres et avec leurs domestiques avec qui on pouvait se sentir à l’aise.
Je ne fais pas l’apologie des domestiques d’autrefois, honteusement traités pour la moitié d’entre eux et exploités pour au moins un autre quart mais ainsi les gens de diverses classes sociales se rendaient compte plus facilement de la vie des uns et des autres.
Enfin, il me semble , du moins.

9
Répondre en citant  
Pourtant que la culture est belle… - le Jeu 14 Avr 2011, 11:10

@antonia a écrit:Ils sont tellement coincés que l’année dernière, le matin où l’on a appris que Jean Ferrat était mort, Voinchet n’a pas passé une seule chanson de lui au 7-9! il a fallu attendre les retransmission d’A voix nue, avec jean Ferrat, pour qu’on ose en parler, le soir ou le lendemain!

Les deux fois où j’ai écouté Tunnelinfo Voinche présentait gauchement (sic) niaisement le morceau de musique en intermède sans âme, sans joie, sans culture. Minable comme d’hab !

10
Répondre en citant  
Bien sûr qu'on rigole à France Culture la preuve par les chiffres ! - le Jeu 14 Avr 2011, 14:46

C’est des copains i s’retrouvent tous les dimanches matin. Pas au café du commerce (pas assez intello) non derrière un micro et i causent dedans. Soft. Manièré et quelquefois même i s’écoutent parler. Ils savent tout sur tout et ils nous en font part et c’est de la bonne compagnie à défaut d’être de la franche rigolade (sont pas payés pour ça non plus). Hors un jour après s’être eux-mêmes complètement plombés leur dimanche l’un deux propose de faire un truc pour un peu rigoler ou pour se faire une petite marge (à défaut de se faire une petite ligne). Ils sont prêts à décaler. À donf, MDR, zyva !

C’est alors qu’à peu près de la même façon que la pomme heurta le crâne de Newton l’un deux s’écria "on a qu’à fêter l’anniversaire de l’émission ! Original, n’est-il point ? Déjà en soi on avait eu en septembre au p’tit matin l’apibeurdais de la Richeux qu’on avait pas digéré les cahouètes. "Oui mais l’anniversaire c’est quoi les 12 ans, les onze, … ?" Perplexe le pilote Meyer se gratte la chevelure ! Lui qui quelquefois a du tirer le diable par la queue s’écrie "Eureka (trade mark) on n’a qu’à fêter la 666ème " Alors vous auriez entendu les rigolades et les exclamations à tout va ! Bidonnés qu’ils étaient les mousquetaires de l’esprit. Tout ragaillardis par une telle idée de génie !

À grands renforts de promo au lance-flammes fallait pas rater la commémo allongée d’une demi-heure. Je sais pas vous, mais moi j’ai bien ri quand le facétieux Antoine Perraud y a été de son couplet. Hé ça marque un homme de se voir passer le relai par Le Meyer en personne dimanche après dimanche (depuis 6 mois seulement quand même). Et Perraud navrant, privé d’esprit a fait dans le cirage à quat’ sous. Tragique, inutile.

Heureusement passées les infos dominicales on a bien ri avec les Papous qui eux, dimanche après dimanche, depuis plus de 666 émissions nous font rire et phosphorer. Ils ont l’humour modeste et la passion des mots.
Quand d’autres se haussent du col et en font des caisses sans jamais qu’on rigole !

Ce qu'il faut dénoncer...     Page 1 sur 7

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum