Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le paradigme idéologique de France Culture    Page 13 sur 14

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 28 Avr 2011, 14:25

Rappel du premier message :

Ce qui pourrit le travail de cette station, c’est la façon dont le message idéologique et moral s’y trouve instillé, distillé, saupoudré, présent, archi présent, à toute heure du programme, à chaque page du site. Les grandes lignes sont celles d’une morale à la fois simpliste, héritée de la morale catholique peut-être, mais poussée à un excès et dérivant en discours bifide : militant et moralisateur.

Il n’y a pas même besoin d’être en désaccord ni avec cette idéologie, ni avec cette morale, pour trouver pesant ce qu’en fait la station : un terrorisme de correction -paradoxal car parfaitement hypocrite par ailleurs- et un martelage pesamment infligé à l’auditeur. Ca fait 15 ans que France Culture prend ses auditeurs pour des mômes. Ca fait 15 ans que le préchi-précha nous y attend à chaque détour, à chaque recoin d’émission. Ca fait 15 ans que les journaux de FC sont moins occupés à nous informer des événements qu’à nous dire comment nous devons en juger : à l'aune de l'égalitarisme (sacro-sainte lutte des classes), du tiers-mondisme, du féminisme, de l'écologisme (douchez-vous à l'eau froide et chiez dans de la sciure c'est pour sauver la planète), de l'anti-colonialisme avec promotion de la repentance, enfin et surtout à l'aune de l'anti-économie. Le tout est copieusement servi par cette humilité aussi hypocrite qu'obligatoire, connue sous le nom de haine de soi.

Ce pétrissage de moraline est infect, indigeste, et la soupe en est détestable.

Ce fil en donnera des exemples (on en trouve plusieurs chaque jour). S’il y a des bonnes volontés ou si l’agacement dépasse le supportable, il s’ensuivra peut-être une réflexion ou une analyse de cet insupportable terrorisme moral.
* * *

121
Répondre en citant  
« Edwy dans le Maitron » (Raymond Culot) - le Lun 28 Nov 2016, 15:55

A une heure aujourd'hui Mme Gesbert posait la question suivante : « Pourquoi les classes populaires* sont-elles oubliées de la grande histoire ? » (0'20-0'25).  Afin de répondre à cette question (dont France Inculture ne nous rebat aucunement les oreilles**) était invité, avec Mme Michelle Zancarini-Fournel, M. Edwy Plenel (à qui France Inculture accorde encore trop peu la parole sans doute).
Mme Olivia Gesbert (qui forme des questions pareilles à celles que cisèle M. Laurentin) : « Edwy Plenel pourquoi aujourd'hui euh à quel(s) rétrécissement(s) euh quelque part identitaire(s) assiste-t-on pour euh reprendre les mots de l'historien Patrick Boucheron*** du Collège de France qui s'apprête d'ailleurs lui aussi à son tour à publier un ouvrage collectif L'histoire mondiale de la France qui prend racine alors bien plus tôt euh que le vôtre euh Michelle Zancarini-Fournel avec la grotte de Chauvet [sic] et qui suspend son vol en en 2015 à quel(s) rétrécissement(s) identitaire(s) euh assiste-t-on et pourquoi souhaitiez-vous y répondre avec cet ouvrage Edwy Plenel Voyage en terres d'espoir ? »  (9'25-9'57.)
M. Edwy Plenel (extrait de sa réponse filandreuse) : « (…) alors j'en reviens au Maitron c'était...  moi c'est une oeuvre que je que jeuh je visite depuis très longtemps euh parce que elle me réconcilie [sic] euh ceux qui se lamentent aujourd'hui ceux qui se disent euh euh l'espoir est bouché [resic] euh  nous avons aujourd'hui une ultra-droite et et une gauche en partie convertie à la droite euh qui veulent s'attaquer à nos droits rac... il faut écouter euh l'époque dans laquelle nous sommes on veut mettre en causeuh la durée euh obligatoire du travail pourquoi pas l'travail des enfants pendant qu'on y est euh on veut s'attaquer malgré c'qui a été dit sur votre antenne tout à l'heure [par M. Bruno Retailleau dans le bulletin dit d'information] à la sécurité sociale c'est-à-dire au droit à la santé on veut s'attaquer et on l'a entendu dans le débat de droite aux droits des femmes (...) » (11'25-12'10).
Voilà la « culture » selon Mme Olivia Gesbert.  
https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/classes-populaires-les-oubliees-de-lhistoire
*Voici la manière dont Mme Gesbert définit icelles : « (…) ceux qui n'ont traditionnellement pas voix au chapitre les ouvriers les femmes les immigrés les colonisés les minorités religieuses (...)» (0'50-0'59).  On reconnaît dans cette définition (bien « particulière ») la sainte quinquité à laquelle incessamment retourne France Inculture.  
**« La fabrique de l'histoire » et « La suite dans les idées » (entre bien d'autres émissions (dont celle de Mme Gesbert)) labourent indéfiniment (et presque exclusivement) ce champ.
*** Parodiant certain roi de comédie, M. Boucheron peut dire de France Inculture :
« Mais à certains regards, je crois, sans trop d'erreur,
Qu'elle n'a pas pour moi d'insurmontable horreur. »      
https://www.franceculture.fr/personne-patrick-boucheron.html

122
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 12 Jan 2017, 09:02

Un paradigme illustré du matin au soir par la journée du 9 janvier :

Le Journal des idées
La relance... des inégalités

Le Billet économique
Favoriser les riches, est-ce bon pour les pauvres?

L'Invité des Matins
Cartographie des inégalités françaises

Le Billet politique
Quelles inégalités devant le vote ?

Le Journal de la culture
Qu'en est-il de l'égalité face aux pratiques culturelles ?

Deux minutes papillon
"Punir, une passion contemporaine" de Didier Fassin

La Grande table (2ème partie)
Justice : un catalyseur d'inégalités ?

Du Grain à moudre
Hervé Gardette
Revenu de base : une mesure de justice sociale ?

123
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 12 Jan 2017, 09:43

Que va-t-il se passer après les présidentielles? En dehors de l'hypothèse Mélenchon, à laquelle beaucoup préfèrent ne pas croire, il y a des chances que cette gauche si bien représentée à FC perde ses appuis dans les couloirs du pouvoir. On voit mal une nouvelle équipe politique supporter, au sein du Service public, cette tribu post-marxiste, ce radeau de la Méduse bourdieusien qu'est devenu FC. Soit ses journalistes aigris, moralisateurs, d'une extraordinaire prétention et d'une réelle médiocrité décident de partir d'eux-mêmes en faisant le maximum de bruit, soit il seront priés de partir et nous aurons alors de multiples opérations à la Aude Lancelin (aller se plaindre dans tous les médias, écrire un livre, remâcher son éviction ad nauseam et, chic, jouer les victimes ). Dans tous les cas ils démontreront qu'ils n'étaient que des militants infiltrés dans une radio publique. Reste une troisième solution : ils font profil bas, restent en place, se reconvertissent dans une gauche plus honnête et passeront le reste de leur vie à regretter cette période où ils avaient pris le pouvoir dans une station de radio sans que qui que ce soit, pendant des années, n'ose venir leur rappeler les quelques principes de neutralité et d'objectivité sur lesquelles repose le service public.

124
Répondre en citant  
Suggestion pour M. Gardette - le Jeu 12 Jan 2017, 11:41

Philaunet(http://www.regardfc.com/t370p120-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#27963) a écrit:Un paradigme illustré du matin au soir par la journée du 9 janvier
Bonjour Philaunet,
Quelques remarques par rapport au résultat de votre recensement.

- Il n'est pas anormal que dans la période de la "primaire de gauche" les thèmes débattus à cette occasion soient également discutés sur FC. De la même façon, les thèmes "de droite" étaient débattus à l'époque de cette primaire, par exemple le démantèlement de la sécurité sociale qu'avait annoncé M. Fillon a fait l'objet de plusieurs interviews (particulièrement à la Grande Table) pour la commenter quand elle a été annoncée, puis lorsqu'elle a été confirmée, puis encore la commenter lorsqu'elle a été édulcorée.

- Le problème de l'économie, c'est quand même surtout de réduire la pauvreté et les inégalités. Mais je me souviens que le 19/12, nous avons entendu un reportage sur un financier qui, fortune faite à 35 ans, nous a expliqué pendant 30 mn qu'il regrettait que les "réformes qui s'imposent" n'aillent pas plus vite, pour que tout le monde puisse faire ce beau métier (acheter et revendre des PME) puis, déguisé en Père Noël, confondait charité et justice. C'était intéressant sur un plan sociologique, mais on ne peut cependant pas multiplier les documentaires sur ce thème. (Ré)écoutez "Les pieds sur Terre" du 19/12 ("Le millionnaire").

J'ai vu récemment sur FR3 une interview relativement longue (peut-être 1mn...) et d'un genre assez rare : il s'agissait de la présidente d'une association locale de SDF, elle-même SDF, qui expliquait, édentée mais visiblement cultivée, intelligente et posée, bien que fatiguée, la situation de ses adhérents. La journaliste la questionnait avec empathie. Je rêve d'une émission sur FC (peut-être "Du grain à moudre" ?) réfléchissant avec une telle personne qui exposerait son point de vue, et sa rationalité.

Ce serait une suggestion de thème pour M. Gardette, peut-être nous lit-il ? car finalement, il ne faut pas se faire d'illusions : même dans les émissions que vous avez recensées,Philaunet, ce sont toujours des personnes d'une catégorie sociale aisée, des intellectuels s'intégrant finalement dans la rationalité du "millionnaire" des Pieds sur Terre, qui ne discutent que de quelques variantes, savamment.

Cordialement.

125
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 12 Jan 2017, 12:36

munstead(http://www.regardfc.com/t370p120-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#27964) a écrit:Que va-t-il se passer après les présidentielles? En dehors de l'hypothèse Mélenchon, à laquelle beaucoup préfèrent ne pas croire, il y a des chances que cette gauche si bien représentée à FC perde ses appuis dans les couloirs du pouvoir. On voit mal une nouvelle équipe politique supporter, au sein du Service public, cette tribu post-marxiste, ce radeau de la Méduse bourdieusien qu'est devenu FC. Soit ses journalistes aigris, moralisateurs, d'une extraordinaire prétention et d'une réelle médiocrité décident de partir d'eux-mêmes en faisant le maximum de bruit, soit il seront priés de partir et nous aurons alors de multiples opérations à la Aude Lancelin (aller se plaindre dans tous les médias, écrire un livre, remâcher son éviction ad nauseam et, chic, jouer les victimes ). Dans tous les cas ils démontreront qu'ils n'étaient que des militants infiltrés dans une radio publique. Reste une troisième solution : ils font profil bas, restent en place, se reconvertissent dans une gauche plus honnête et passeront le reste de leur vie à regretter cette période où ils avaient pris le pouvoir dans une station de radio sans que qui que ce soit, pendant des années, n'ose venir leur rappeler les quelques principes de neutralité et d'objectivité sur lesquelles repose le service public.
Merci pour ce constat lucide. Vous avez bien résumé la teneur générale des journaux (analysés régulièrement dans le fil Les journaux et la rédaction de FC) que prolongent dans la même logique les Matins de France Culture, la Grande table et Le Grain à moudre, à savoir les créneaux dits "de grande écoute".

On se souviendra sinon que dans France Culture, il y a le mot "culture". Celle-ci a été remplacée à l'antenne par l'actualité socio-politique et économique française et internationale. Illustration du jour, la Une du site de France Culture : "L’Occident est-il son meilleur ennemi ?" avec Michel Onfray.

126
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 12 Jan 2017, 12:56

@ Sarabande. Vous avez une façon assez particulière de voir les choses. Philaunet recense l'illustration du thème des inégalités rendu incontournable par Piketty en une seule journée. Et vous considérez qu'il est normal que tout FC se mobilise en faveur de la dénonciation de ces déséquilibres. Vous y opposez le "débat" sur les propositions Fillon. Quel débat ? A part un bref entretien avec un des responsables de la campagne du candidat de la droite, il y a eu essentiellement la dénonciation (une fois encore) du démantèlement supposé ou prévisible des principes de la SS. Donc pour vous, seul le sujet compterait, pas la manière dont il est traité? Étrange.
Quant à vos remarques sur une radio/Télé idéale qui donnerait la parole à ceux qui ne l'ont pas. N'est-ce pas tout simplement  le rôle du journaliste? Et qu'il ou elle soit d'origine sociale différente des personnes interrogées n'a pas grand chose à voir avec le besoin et l'envie d'informer. Et sur FC, je préfère que les journalistes soient des intellectuels (je regrette souvent qu'ils ne le soient pas assez) plutôt que des SDF, ou alors je vais sur l'une des centaines de radio de communautés qui existent ailleurs.  Ou alors, c'est le Bondy Blog généralisé, avec les dérives que l'on connait.

127
Répondre en citant  
sortir de la rationalité ENA / Sciences-Po / Sces Eco - le Jeu 12 Jan 2017, 14:23

munstead(http://www.regardfc.com/t370p120-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#27967) a écrit:@ Sarabande.
Quant à vos remarques sur une radio/Télé idéale qui donnerait la parole à ceux qui ne l'ont pas. N'est-ce pas tout simplement  le rôle du journaliste? Et qu'il ou elle soit d'origine sociale différente des personnes interrogées n'a pas grand chose à voir avec le besoin et l'envie d'informer. Et sur FC, je préfère que les journalistes soient des intellectuels (je regrette souvent qu'ils ne le soient pas assez) plutôt que des SDF, ou alors je vais sur l'une des centaines de radio de communautés qui existent ailleurs.  Ou alors, c'est le Bondy Blog généralisé, avec les dérives que l'on connait.
@munstead
J'ai dû mal m'exprimer : ma suggestion est que M. Gardette (par exemple, mais il semble avoir les qualités professionnelles et humaines nécessaires) invite cette SDF (qui n'est pas journaliste mais présidente d'une association de SDF) dans son émission avec peut-être d'autres invités, pour sortir, pour une fois, de la rationalité développée par ENA / Sciences-Po / Sces Eco.
Cordialement

128
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 12 Jan 2017, 16:48

munstead(http://www.regardfc.com/t370p120-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#27967) a écrit:@ Sarabande. Vous avez une façon assez particulière de voir les choses. Philaunet recense l'illustration du thème des inégalités rendu incontournable par Piketty en une seule journée. (...) . Et sur FC, je préfère que les journalistes soient des intellectuels (je regrette souvent qu'ils ne le soient pas assez) plutôt que des SDF, ou alors je vais sur l'une des centaines de radio de communautés qui existent ailleurs.  Ou alors, c'est le Bondy Blog généralisé, avec les dérives que l'on connait.
À propos de Piketty, la rock-star de l’économie était aujourd'hui l'invitée des inénarrables Gesbert & Mercier de la Grande table pour un sujet de haute culture : "Quel projet pour la gauche ?".  

Et à propos du Bondy Blog dont les représentants ont été maintes fois invités et traités en bons copains par Marie Richeux (Nouvelles vagues) et Louise Tourret (Rue des écoles), ceci de Gilles Kepel  : "Au mois de mai dernier, j'ai été invité par le Bondy Blog à participer à un débat. J'ai beaucoup travaillé sur la Seine-Saint-Denis, à Clichy, Montfermeil, et j'avais des contacts avec leurs journalistes. Des jeunes issus de l'immigration qui étaient dans une logique d'insertion sociale, qui voulaient créer un journalisme alternatif et ouvert. A ma stupéfaction, les trois journalistes chargés de m'interviewer m'ont accusé pendant tout l'entretien d'être islamophobe ! C'était juste avant que je sois condamné à mort par Larossi Abballa dans sa vidéo du 13 juin au soir. Mais ils ne parlaient jamais des attentats et uniquement de l'islamophobie : les femmes voilées traînées par terre, la société française islamophobe, etc. J'ai compris depuis lors que le Bondy Blog avait été totalement repris en main par cette frange frériste qui a fait de l'"islamophobie" son principal slogan. " Gilles Kepel : "Les islamo-gauchistes, ces charlatans !" (en abonné, mais repris intégralement par un autre site).

129
Répondre en citant  
Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 12 Jan 2017, 17:41

Jeu : avec ces mots fabriquer en deux phrases l'introduction de France Culture  à une conférence que l'antenne promeut sur son site "discriminations /exclut/stigmatise/domination/implacable"

Réponse au jeu :  Les plus consultés 12 01 2017

130
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 12 Jan 2017, 20:31

Philaunet(http://www.regardfc.com/t370p120-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#27971) a écrit:
Jeu : avec ces mots fabriquer en deux phrases l'introduction de France Culture  à une conférence que l'antenne promeut sur son site "discriminations /exclut/stigmatise/domination/implacable"

Réponse au jeu :  Les plus consultés 12 01 2017

Ha! Seulement deux ? Avec les permutations possibles, on peut sans doute générer automatiquement une bonne vingtaine de présentations. On peut s'en réjouir, au moins, sur Facebook, l'annonce de cette conférence a généré un déluge de commentaires plutôt durs contre cette attitude de déresponsabilisation et de nivellement par le bas.

Et au sujet de FB, vous échappez aux présentations de ces conférences, invariablement illustrées d'accroches particulièrement jargonnantes et peu appétissantes. France Culture est atteinte de dissertationnite : pour combler le vide et l'absence de parcours personnels chez la nouvelle génération, on projette l'attitude de l'intello en nous étouffant avec ces mots vagues qui font intello.

Un petit exemple (pas le pire) :

"Patrick Boucheron : "Décentrer et désorienter notre regard sur la Méditerranée.
Quels sont alors les jalons nécessaires à l’intelligibilité historique de cet espace ?

Sans sacrifier au fantasme irénique d’une Méditerranée unique qui tiendrait plus de la chimère que de l’histoire, Patrick Boucheron cherche des repères dans le passé pour reconsidérer les modes d’échange entre des rives qui sont liées par le partage de multiples mémoires."


Une écoute de la conférence aurait permis à la personne communiquante de saisir quelques faits saillants et d'en rédiger une synthèse assez brève pour stimuler la curiosité de l'auditeur. Au lieu de cela, on préfère faire dans le méta-débat et la projection d'attitude. La forme du sujet de dissertation semble idéale pour eux...

Je ne résiste pas à celui-ci non plus :

[DÉBAT] Si le mal est souvent dit injustifiable, incompréhensible, inhumain, ces expressions tendent à faire oublier la banalité d’un mal beaucoup moins excentrique, et bien plus humain. Il suffit de regarder la cruauté innocente des enfants, ou de la violence de certaines indifférences...
Le mal commence avec l'indifférence et la résignation
Comment s’approprie-t-on ce mal et comment conjuguer avec au quotidien ?


Est-il seulement possible de comprendre cet étrange langage ?
Déprimant...

131
Répondre en citant  
De l'égalité dans la Chine ancienne selon Adèle van Reeth - le Dim 15 Jan 2017, 20:48

Un des mots-clé de l'idéologie-maison : égalité.

Véritable obsession dans le collège des producteurs, la thématique de l'égalité s'invite à toute heure, comme une idée fixe. Et cela même chez les ceux et celles qui paraissent ordinairement peu soucieux de donner de la leçon de morale.

On en trouve un exemple avec cet extrait des Chemins de la philosophie du 2 janvier 2017, émission évoquée ces temps-ci dans le forum. On y entend Adèle van Reeth qui, au moment de ponctuer un propos de son invitée, sort de dessous la table ou bien de son chapeau l'égalité, alors qu'Anne Cheng ne parlait nullement d'égalité : son développement certes erratique et bafouillant traitait de la décentralisation du pouvoir politique dans la Chine pré-impériale. Mais peu importe : le propre d'une idée fixe est de surgir quand on ne l'attend pas. C'est ce qui se produit ici.

Ca se passe à la 24e minute. On entend de la voix d'Adèle van Reeth ceci : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-02.01.2017-ITEMA_21183980-2.mp3" debut="23:20" fin="23:27"]
Anne Cheng venait seulement de présenter le concept d'ordre (ordre social, ordre politique ?) sans y placer la moindre référence à l'égalité. Adèle avait d'ailleurs elle-même introduit ce moment de la discussion, en ces termes : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-02.01.2017-ITEMA_21183980-2.mp3" debut="21:30" fin="23:27"]

A ce point de la réflexion, Anne Cheng elle même ne semble pas accorder à l'égalité la moindre importance, comme on pourra le constater en écoutant la suite de la séquence :  [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-02.01.2017-ITEMA_21183980-2.mp3" debut="23:25" fin="24:35"]

C'est là un fait de radio menu mais révélateur. Que peut-on en conclure, sinon que l'égalité quand bien même elle n'a pas grand chose à y faire, s'invite naturellement dans le flux de parole qui sort du robinet de France (in)Culture. Au point où on en est, je me demande si un sondage par tirage au sort ne serait pas la meilleure méthode pour montrer à quel point l'antenne et donc les cerveaux sont envahis par les idées fixes.

./...

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

Le paradigme idéologique de France Culture     Page 13 sur 14

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum