Annonce : Un défaut a eu lieu récemment sur le système de vérification des messages, empêchant les utilisateurs non-inscrits de contribuer. Ce défaut est maintenant corrigé, il n'est plus nécessaire d'être inscrit pour participer.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le paradigme idéologique de France Culture    Page 14 sur 16

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 28 Avr 2011, 14:25

Rappel du premier message :

Ce qui pourrit le travail de cette station, c’est la façon dont le message idéologique et moral s’y trouve instillé, distillé, saupoudré, présent, archi présent, à toute heure du programme, à chaque page du site. Les grandes lignes sont celles d’une morale à la fois simpliste, héritée de la morale catholique peut-être, mais poussée à un excès et dérivant en discours bifide : militant et moralisateur.

Il n’y a pas même besoin d’être en désaccord ni avec cette idéologie, ni avec cette morale, pour trouver pesant ce qu’en fait la station : un terrorisme de correction -paradoxal car parfaitement hypocrite par ailleurs- et un martelage pesamment infligé à l’auditeur. Ca fait 15 ans que France Culture prend ses auditeurs pour des mômes. Ca fait 15 ans que le préchi-précha nous y attend à chaque détour, à chaque recoin d’émission. Ca fait 15 ans que les journaux de FC sont moins occupés à nous informer des événements qu’à nous dire comment nous devons en juger : à l'aune de l'égalitarisme (sacro-sainte lutte des classes), du tiers-mondisme, du féminisme, de l'écologisme (douchez-vous à l'eau froide et chiez dans de la sciure c'est pour sauver la planète), de l'anti-colonialisme avec promotion de la repentance, enfin et surtout à l'aune de l'anti-économie. Le tout est copieusement servi par cette humilité aussi hypocrite qu'obligatoire, connue sous le nom de haine de soi.

Ce pétrissage de moraline est infect, indigeste, et la soupe en est détestable.

Ce fil en donnera des exemples (on en trouve plusieurs chaque jour). S’il y a des bonnes volontés ou si l’agacement dépasse le supportable, il s’ensuivra peut-être une réflexion ou une analyse de cet insupportable terrorisme moral.
* * *

131
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Mer 18 Jan 2017, 08:23

Nessie(http://www.regardfc.com/t370p130-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#28046#28046) a écrit:@ Philaunet
On pourrait y ajouter la critique de Debray-Ritzen dans La psychanalyse cette imposture ou la Scolastique freudienne. Roudinesco, en bon petit soldat, l'avait éreinté en son temps, pas pour ses arguments, mais parce qu'il était plutôt de droite. Ce fou avait osé prendre le contrepied de Dolto, celle que, aujourd'hui, plus un psychanalyste n'ose citer, même à voix basse.

132
Répondre en citant  
La psychanalyse (3) - le Mer 18 Jan 2017, 19:54

Comme complément à ce post : "Les Matins des psys : Réparer les divans (2ème partie) le 16 janvier 2017" : Le temps d’un jour, Les Matins de France Culture deviennent donc Les Matins des psys. Des psys – psychologues, psychanalystes, psychiatres, psychothérapeutes – se succéderont au micro et assureront les chroniques et entretiens. Il sera question de santé mentale, de troubles psychiques, de dépression et d’angoisse, mais aussi de bien-être, de thérapie, d’accompagnement et de méditation.

avec
Alain Ehrenberg, président du nouveau Conseil national de la santé mentale
Christophe André : médecin psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne, spécialisée dans le traitement et la prévention des troubles émotionnels (anxieux et dépressifs). “Et n’oublie pas d’être heureux” chez Odile Jacob.
Caroline Eliacheff : pédopsychiatre et psychanalyste
Sarah Chiche : psychanalyste, psychologue clinicienne


À propos de Christophe André, un post passé de Jean-Luuc Sans commentaire - le Mar 05 Juil 2016 et au autre à venir dans le fil idoine à propos de "A 8h20, Alain Ehrenberg sera rejoint par le psychiatre Christophe André. '3 minutes à méditer', le livre audio tiré de ses chroniques diffusées cet été sur France Culture, paraît le 19 janvier .prochain."

133
Répondre en citant  
Comme une idée fixe - le Sam 21 Jan 2017, 01:01

Une journée normale sur le site de France Culture : féminisme, révolutions, genre, corps des femmes, j'ai dû manquer quelque chose aujourd'hui (lire la grille du vendredi 20 janvier 2017)

134
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Sam 21 Jan 2017, 15:35

Ce n'est pas une "journée normale", je crois avoir vu que la semaine d'investiture de Donald Trump, connu pour ses saillies misogynes, avait été choisie pour mettre en avant des émissions avec des thèmes sur les femmes, l'égalité homme / femme, le genre etc.

135
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Sam 21 Jan 2017, 23:03

Xavier Brossolette(http://www.regardfc.com/t370p130-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#28069) a écrit:Ce n'est pas une "journée normale",  je crois avoir vu que la semaine d'investiture de Donald Trump, connu pour ses saillies misogynes, avait été choisie pour mettre en avant des émissions avec des thèmes sur les femmes, l'égalité homme / femme, le genre etc.

Merci, dans ce cas, la journée du 8 mars est fin prête.

136
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Lun 06 Mar 2017, 09:26

Jean-Luuc, le 21 janvier 2017 (http://www.regardfc.com/t370p130-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#28070) a écrit:
Xavier Brossolette(http://www.regardfc.com/t370p130-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#28069) a écrit:Ce n'est pas une "journée normale",  je crois avoir vu que la semaine d'investiture de Donald Trump, connu pour ses saillies misogynes, avait été choisie pour mettre en avant des émissions avec des thèmes sur les femmes, l'égalité homme / femme, le genre etc.

Merci, dans ce cas, la journée du 8 mars est fin prête.

Qu'avais-je dit la journée, la semaine oui, en tout cas pour La fabrique de l'histoire.
France Culture, l'antenne prévisible qui bégaye chaque jour un peu plus : Écrire l'histoire des femmes et du genre aujourd'hui (06 mars 2017)

137
Répondre en citant  
Une évidence - le Ven 30 Juin 2017, 13:01

Sur la page "Médiateur de Radio France" : Trop c’est trop

"gérard VANDESTIEN 29/06/2017 9:41 France Culture

Auditeur fidèle des matins de France culture,entre autres,il me semble que ,depuis plusieurs semaines,nous avons droit au cours de cette tranche horaire et plus généralement dans les journaux de la mi journée et du soir,à une campagne anti Macron que je trouve de plus en plus outrancière .Le choix des intervenants, les éditos,la non séparation entre information et commentaire,tout est instruit à charge.ce matin encore,la décision de Macron de réunir le congrès lundi à Versailles,précédant l'exposé du premier ministre le lendemain est présenté sous d'un monarchisme qui ne dit pas son nom ,de même,à l'occasion de l'invitation de Trump pour les cérémonies du 14 juillet,nous avons droit à un petit billet ironique ayant pour titre:Macron est-il le plus beau , Et en ce qui concerne la réforme du code du travail par ordonnance,nous avons bien compris que la rédaction de France culture faisait campagne contre.
Je suis quand même très surpris de cet engagement partisan de la part d'une rédaction dont j'attendais d'avantage d'équité ."


Une constatation que l'on peut faire en maints endroits de la grille. par exemple, chaque débat de la Grande Table 2e partie donne à entendre une critique, provoquée et approuvée par le tandem Mercier-Gesbert, du "rassemblement" droite/gauche. Hier, avant-hier et précédemment, sous diverses formes, les intervenants judicieusement invités se moquent de la nouvelle composition de l'Assemblée nationale et font l'apologie des postions politiques tranchées et de l'affrontement idéologique.

France Culture aime les (pseudo) rebelles, les subversifs à la petite semaine, les petites filles de l'après-midi qui se délurent en appelant à l'insurrection.  Le modèle politique idéal de France Culture,  c'est l'affrontement de deux camps, celui du prétendu bien contre celui du prétendu mal. Ah quelle époque passionnante ce devait être, celle de la guerre froide !  L'état d'esprit général à France Culture, radio publique nationale, c'est "vive la Sociale ! " (d'où les déclarations d'admiration passionnée pour les nuit-deboutistes).

Cette radio donne une affreuse impression de ringardise sous la grimace jeuniste.

138
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Ven 30 Juin 2017, 14:31

Pour aller dans le même sens, il falait entendre Mercier et je ne sais quel acolyte se moquer de la photo officielle sur le thème de "tout était préparé, voulu". Ces deux journalistes pourraient-ils nous citer une photo officielle de PR qui n'ait pas été soigneusement préparée? On se souvient que Depardon avait eu le plus grand mal avec Hollande… Bref commentaires sans intérêt mais néanmoins repris dans un entretien avec un ancien mini-ministre que Mercier pousse à commenter l'image avec la conclusion obligatoire depuis quelques jours: nous allons vers l'installation d'un monarchisme, d'un bonapartisme, etc. C'est "l'analyse" de FC présentée comme naturelle, étayée, de toute bonne foi, alors que c'est exactement le contraire.
Sur Simone Veil, on nous explique qu'elle était une femme extraordinaire… mais jamais qu'elle appartenait politiquement au centre droit. Cela ferait sans doute tache à FC.

139
Répondre en citant  
La Modernisation de France-Culture est en marche - le Sam 01 Juil 2017, 17:42

Nous pouvons vous rassurer, Philaunet et munstead, ces désordres ne devraient pas durer.
Il est vrai que certains journalistes se permettent encore quelques critiques, très mal venues alors que nous sommes tous rassemblés autour de Notre Président (jeune et moderne). Parfois même, une ironie subreptice semble se glisser dans un commentaire. Nous sommes d'accord : c'est intolérable. Cependant vous aurez noté comme moi que, depuis que le porte-parole du gouvernement a souhaité que les journalistes n'entravent pas l'action de la ministre du travail, nous n'avons plus d'informations déplacées à propos des irrégularités constatées dans les responsabilités antérieures de cette ministre. Ce modeste résultat est tout à fait encourageant.
Il faudra ensuite exiger que les compliments à l'égard de Notre Président (jeune et moderne) soient plus fréquents : il est déplorable qu'aucun journaliste n'ait souligné que Notre Président (...) a résolu en un mois l'affaire Grégory.
La grille de rentrée sera modernisée. Je suis en mesure de vous révéler deux éléments importants :
- L'institut Montaigne (institut modernisateur), qui a déjà ses entrées à France Culture, animera une émission quotidienne de pédagogie. Il répondra aux questions telles que : les réformes vont-elles assez vite assez loin ? l'Allemagne est-elle satisfaite ? Et bien entendu, Notre Président (jeune et moderne) est-il le plus beau ?
- Les bulletins d'informations seront tous assurés par Brice Couturier (déjà moderne) qui "lira pour nous" le site internet du gouvernement gouv.fr
France Culture compte sur les auditeurs vigilants pour évaluer les progrès de cette modernisation. En particulier, ils s'assureront que toute mention de Notre Président (jeune et moderne) sera accompagnée du qualificatif "jupitérien". Tout manquement à cette règle pourra être signalée au médiateur (qui sera lui aussi modernisé).
C'est ainsi qu'Allah est grand, Macron jupitérien, la démocratie modernisée, et moi inquiet.

140
Répondre en citant  
Pauvre Pétrarque - le Mar 11 Juil 2017, 08:02

Le bourrage de crâne estival avec l'inénarrable Milner...

"J’ai moi-même vécu des périodes de fluidité. Quand il en est ainsi, la notion d’avenir a un sens ; chacun est convaincu qu’il vivra mieux un jour prochain et, si ce n’est pas mieux, ce sera du moins autrement. Qui croit cela de nos jours ? Nul ne sort de son groupe de naissance ; s’il le tente, tout l’entrave ; s’il y parvient, le mépris et la calomnie le menacent. La France de 2017 ressemble davantage à celle de 1788 qu’à celle des années 1960. Elle est redevenue un pays d’inégalités rigides. Il ne faut donc pas s’étonner que le lexique de la révolution revienne."

Il ne fallait pas que France Culture manquât de retransmettre ces belles paroles...

Leçon inaugurale par Jean-Claude Milner : "Relire la Révolution"

"Leçon inaugurale" : quand le geai se pare des plumes du paon... Mais au lieu d'être "bafoué, berné, sifflé, moqué, joué", il est applaudi.

141
Répondre en citant  
On passe son tour (de la France par deux enfants) - le Ven 01 Sep 2017, 14:52

Faire entrer de force au chausse-pied le passé dans le soulier contemporain en vente dans la boutique de France Culture :   [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11498-02.04.2017-ITEMA_21279188-0.mp3" debut="00:43" fin="01:00"] et [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11498-02.04.2017-ITEMA_21279188-0.mp3" debut="06:05" fin="06:48"] (pastilles fonctionnent)

Deux extraits de l'entretien avec Jean-Noël Jeanneney en introduction à Scènes mémorables du Tour de la France par deux enfants actuellement en Proposition d'écoute suggérée par un lecteur de Regards. Il y aurait bien d'autres choses à citer qui font bondir, mais pas de temps à perdre.

À l'époque Regards avait mentionné ce week-end de l'entre-soi bienpensant de France Culture avec Marie Richeux en maîtresse de marelle devant le Centre Pompidou, je n'y reviens pas (et nous n'en revenions pas).

Il faut plus de sept minutes pour que, enfin, Jeanneney mentionne, mais seulement en passant, que les deux enfants quittent, c'est-à-dire fuient, la Lorraine fraîchement occupée par les Allemands en 1871. C'est la donnée première de ce livre et par quoi le reste s'explique. Par ailleurs, la présentatrice et l'ex-directeur de la BNF rivalisent d'adjectifs pour louer le style du texte. Il ne faut jamais avoir lu un livre, par exemple de contes de Perrault, pour dire une ânerie pareille, sauf si "bien écrit" signifie aligner "sujet verbe complément" 150 pages d'affilée. Jeanneney assimile "bien écrit" à "phrases courtes"... On ne s'étonne plus du Prix Nobel à Modiano et de la durassomanie. Allez, Proust  au pilon ! En plus d'être soporifique, ce livre est illisible aujourd'hui. Sa qualité est probablement d'être twitto-compatible, d'où l'émerveillement...




Le paradigme idéologique de France Culture     Page 14 sur 16

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum