Annonce : Un défaut a eu lieu récemment sur le système de vérification des messages, empêchant les utilisateurs non-inscrits de contribuer. Ce défaut est maintenant corrigé, il n'est plus nécessaire d'être inscrit pour participer.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le paradigme idéologique de France Culture    Page 17 sur 17

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 28 Avr 2011, 14:25

Rappel du premier message :

Ce qui pourrit le travail de cette station, c’est la façon dont le message idéologique et moral s’y trouve instillé, distillé, saupoudré, présent, archi présent, à toute heure du programme, à chaque page du site. Les grandes lignes sont celles d’une morale à la fois simpliste, héritée de la morale catholique peut-être, mais poussée à un excès et dérivant en discours bifide : militant et moralisateur.

Il n’y a pas même besoin d’être en désaccord ni avec cette idéologie, ni avec cette morale, pour trouver pesant ce qu’en fait la station : un terrorisme de correction -paradoxal car parfaitement hypocrite par ailleurs- et un martelage pesamment infligé à l’auditeur. Ca fait 15 ans que France Culture prend ses auditeurs pour des mômes. Ca fait 15 ans que le préchi-précha nous y attend à chaque détour, à chaque recoin d’émission. Ca fait 15 ans que les journaux de FC sont moins occupés à nous informer des événements qu’à nous dire comment nous devons en juger : à l'aune de l'égalitarisme (sacro-sainte lutte des classes), du tiers-mondisme, du féminisme, de l'écologisme (douchez-vous à l'eau froide et chiez dans de la sciure c'est pour sauver la planète), de l'anti-colonialisme avec promotion de la repentance, enfin et surtout à l'aune de l'anti-économie. Le tout est copieusement servi par cette humilité aussi hypocrite qu'obligatoire, connue sous le nom de haine de soi.

Ce pétrissage de moraline est infect, indigeste, et la soupe en est détestable.

Ce fil en donnera des exemples (on en trouve plusieurs chaque jour). S’il y a des bonnes volontés ou si l’agacement dépasse le supportable, il s’ensuivra peut-être une réflexion ou une analyse de cet insupportable terrorisme moral.
* * *

161
Répondre en citant  
Des Universités Populaires en France - le Ven 27 Oct 2017, 19:18

Les universités populaires, d’hier à aujourd’hui Conférence de l'université populaire 2016/2017
17/10/2017 (mis à jour le 22/09/2017 à 10:05
) [dates intéressantes à comparer]

La première décennie du XXIe siècle a vu fleurir les « UP » en France. Certaines véhiculent des convictions politiques, telles celles de Nîmes ou d’Amiens, dans une proximité affichée avec Attac. D’autres sont adossées à des institutions : l’UP du Havre est « portée » par l’université locale et une scène nationale ; celle du Musée du quai Branly, bénéficiant d’emblée de l’aura du lieu, accueille des invités hors du commun. Ici et là, l’accent est mis sur le savoir. D’autres encore se réfèrent à un héritage pédagogique et républicain, telle celle de Narbonne. Il y a aussi les UP réunies dans l’AUPF (association des universités populaires de France), certaines fort anciennes, dotées d’appellations diverses. Partout, donc, des UP, dissemblables. Au XIXe siècle, elles répondaient à un souci d’éducation populaire des classes laborieuses. Quels sont, aujourd’hui, leurs enjeux ?

Gérard Poulouin, anciennement enseignant, syndicaliste, est le cofondateur de l’Université populaire de Caen. Il a dirigé l’ouvrage collectif Universités populaires, hier et aujourd’hui (2012).


Les quatre suggestions d'écoute automatiquement générées par le sujet de la page (pourquoi les trois premières ?) :  
Les utopies réelles, en lieu et place de la Révolution
Les sept péchés capitaux de la sociologie : une vieille histoire
Les frontières intérieures de la République
La Corée du Nord entre mythes et réalités - Conférence de l'université


Pour qui s'intéresse aux contenus variés d'une Université Populaire, je conseille de parcourir le livret de l'Université Populaire Européenne (Cliquer UPE 2017-2018]

Pour la mycologie, c'est page 43...

162
Répondre en citant  
''Le symptôme d’enfants gâtés'' (Marc Lambron) - le Lun 06 Nov 2017, 11:39

Dans le fil sur la langue française, un extrait d'article relevé ici :
Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t693p50-langue-francaise-le-meilleur-et-le-pire#29344) a écrit:Après le mélodrame du "péril mortel", des propos de bon sens et une belle charge contre ce nouveau délire militant, et toujours depuis l'Académie :

Contre l'absolutisme navrant de l'écriture inclusive
par Marc Lambron, de l'Académie française
(...)
« Cette querelle autour de l’écriture inclusive est le symptôme d’enfants gâtés de démocraties saisies par la tentation suicidaire. Les Etats-Unis, grande démocratie, ont élu Trump, un antidémocrate, les Anglais se sont tiré une balle dans le pied en votant le Brexit et la Catalogne, région riche et prometteuse, se fourvoie dans le psychodrame indépendantiste. Si j’ose ce rapprochement, la France, avec l’écriture inclusive, est atteinte de cet étrange tropisme de vouloir compromettre et mutiler ce qui ne marche pas si mal. Sous prétexte d’égalitarisme, une forme de nihilisme est à l’œuvre. (...)
(Libération, 6 novembre 2017)
Ce paragraphe me semble parfaitement convenir pour décrire l'état d'esprit d'une grande majorité de producteurs h/f de France Culture (et de Radio France dans son ensemble).

Ah le déconstructivisme ! Il semble aussi être la base de toute opinion  proférée à France Culture. Il faudrait tout "refonder", "repenser", "reconstruire" sous la direction de prétendus sauveurs qui auront mis auparavant tout à bas en appelant à la révolution. Erner, Gesbert, Gardette, Delorme, Broué, Richeux, Worms, etc, même combat "d'enfants gâtés".

Qu'est-ce qui est mis en valeur, voire encouragé, à France Culture : l'instabilité, l'incertitude, la perméabilité, le flou, etc. En lettres grasses aujourd'hui cette citation sur la page d'accueil de la station pour une émission de 21h : Karim Moussaoui : "Il est impossible de marcher par conviction, il est seulement possible de marcher dans un état de doute permanent". Ne donnez pas à lire cette phrase à un funambule ! Ni aux pèlerins, ni aux sportifs ou aux randonneurs.

On ne compte pas les occurrences quotidiennes de l'expression "fin du monde" et de ses avatars sur la station. par exemple, ce soir dans "Le Coran, la philosophie et la fin du monde" dans les Discussions de 22h de F. Worms, lequel, invité régulier de FC puis producteur, a vite appris le langage obligatoire pour durer à l'antenne (comme Vincent Charpentier de Carbone 14).

Ce serait drôle si cet état d'esprit ne laissait pas de traces chez les auditeurs et les lecteurs. Mais ça en laisse et c'est pourquoi il faut l'identifier et ne pas le laisser s'imposer.

163
Répondre en citant  
La cause - le Jeu 09 Nov 2017, 11:09

Le magazine sociopolitique du matin traite "De la condition des femmes avec Marlène Schiappa et Monique Pelletier" Les Matins Par Guillaume Erner. Dans la matinée on devrait avoir de gros titres sur le portail avec des citations des deux intervenantes.

[Billet initialement posté durant l'émission - À cette heure la page est actualisée, et plus que ce qui y est écrit, il semble que ce soient les photos des deux femmes qui aient fait l'objet de soin dans la mise en page ; la bibliographie de Monique Pelletier est signalée, pas celle de Marlène Schiappa, qui en a une pourtant, pourquoi ? ]

Hier à 21h, l'heure de discussion, avant l'autre heure de discussion, Par les temps qui courent titrait La comédienne Anne Alvaro est à l’affiche du spectacle "Les Bacchantes". Long descriptif où nulle part n'est indiqué que "le spectacle" est une pièce d'Euripide (-480 à -406). En revanche : "Et au milieu, les femmes… Les femmes, dont l’exaltation passe pour folie, dont le feu est un affront fait à la Grèce. Au milieu les femmes, encore pourrait-on dire, déjà, contre qui l’on envoie boucliers lourds et chevaux aux pieds rapides.".

164
Répondre en citant  
Le syndrome de la reconstruction - le Sam 18 Nov 2017, 18:03

Un des grands refrains quotidiens de France Culture : reconstruire, rebâtir, refonder, etc. Sous-entendu : ce qui est n'est pas bon, d'ailleurs l'existant s'est effondré et nous vivons sur un champ de ruines. Objet direct des verbes ? Tout. L'école, la démocratie, le travail, le couple, bref, la société dans son ensemble... Changez tout pour une vie qui vaille le coup...

Tout ? Non, une chose résiste au changement : France Culture. Là, on ne risque pas de voir du nouveau, de nouvelles formes et de se remettre en question. Depuis presque vingt ans, France Culture est sur les mêmes rails : l'actualité sociopolitique généraliste, le nombrilisme et la revendication comme horizons ; la culture et le savoir, eux, considérés comme des contraintes imposées par le cahier des charges, lequel est d'ailleurs allègrement détourné.

La Suite dans les idées par Sylvain Bourmeau :  Re-découvrir la démocratie "Et si l'usage aussi sauvage qu'intempestif du mot ''populisme'' s'avère souvent le symptôme d'une véritable haine de la démocratie. Raison de plus pour la reconstruire proposent la philosophe Sandra Laugier, le sociologue Albert Ogien, puis, en dialogue avec eux, l'écrivaine [sic] Cloé Korman." 18 novembre 2017

Avis critique par Raphaël Bourgois Penser et repenser la démocratie (avec le même livre que dans l'émission ci-dessus) 18 novembre 2017.

Extrait de la présentation : "Les auteurs proposent une solution : une radicalisation de la démocratie comme mode de vie, contre toutes les manifestations de ce qu’ils désignent par ce terme donc d’antidémocratie. La notion est à la fois précise et vaste : elle caractérise tout mouvement de résistance à l’extension du pouvoir des citoyens, de leur accès aux fonctions de contrôle et d’initiative. Ils remettent en cause l’idée de représentation au profit d’une approche plus directe."

Contenu sponsorisé 

165
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture -

Le paradigme idéologique de France Culture     Page 17 sur 17

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum