Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le paradigme idéologique de France Culture    Page 9 sur 12

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 28 Avr 2011, 14:25

Rappel du premier message :

Ce qui pourrit le travail de cette station, c’est la façon dont le message idéologique et moral s’y trouve instillé, distillé, saupoudré, présent, archi présent, à toute heure du programme, à chaque page du site. Les grandes lignes sont celles d’une morale à la fois simpliste, héritée de la morale catholique peut-être, mais poussée à un excès et dérivant en discours bifide : militant et moralisateur.

Il n’y a pas même besoin d’être en désaccord ni avec cette idéologie, ni avec cette morale, pour trouver pesant ce qu’en fait la station : un terrorisme de correction -paradoxal car parfaitement hypocrite par ailleurs- et un martelage pesamment infligé à l’auditeur. Ca fait 15 ans que France Culture prend ses auditeurs pour des mômes. Ca fait 15 ans que le préchi-précha nous y attend à chaque détour, à chaque recoin d’émission. Ca fait 15 ans que les journaux de FC sont moins occupés à nous informer des événements qu’à nous dire comment nous devons en juger : à l'aune de l'égalitarisme (sacro-sainte lutte des classes), du tiers-mondisme, du féminisme, de l'écologisme (douchez-vous à l'eau froide et chiez dans de la sciure c'est pour sauver la planète), de l'anti-colonialisme avec promotion de la repentance, enfin et surtout à l'aune de l'anti-économie. Le tout est copieusement servi par cette humilité aussi hypocrite qu'obligatoire, connue sous le nom de haine de soi.

Ce pétrissage de moraline est infect, indigeste, et la soupe en est détestable.

Ce fil en donnera des exemples (on en trouve plusieurs chaque jour). S’il y a des bonnes volontés ou si l’agacement dépasse le supportable, il s’ensuivra peut-être une réflexion ou une analyse de cet insupportable terrorisme moral.
* * *

81
Répondre en citant  
Duke Ellington taupe du transgenre - le Ven 19 Fév 2016, 15:46

Il faut écouter France Culture ce vendredi pour apprendre que Duke Ellington est un précurseur de la subversion transgenre. C'est vers 15h15 qu'un musicien-anthropologue, chercheur en ethnomusicologie et cette semaine invité de Matthieu Conquet, nous explique que le jazz est une musique fondamentalement ambiguë portée ou porteuse de  la trangenranéité. Eh oui, et c'est bien en conclusion de cette parenthèse qu'il cite la musique de Duke Ellington, lequel apprend-on disait en loucedé ce que les rappeurs beuglent aujourdh'ui.  Enfin, les rappeurs transgenre hein, merci de suivre, et pas ceux qui ont des gros biscotteaux et plusieurs matraques.  

Cette révélation historique n'est pas à porter au crédit de Conquet, qui -certes non sans défauts- continue de livrer une des meilleures prestations de la chaîne dans son rôle de musicologue tout-terrain. A moins qu'à l'instar d'autres producteurs, il ne sélectionne soigneusement ses invités pour coller au projet maison : fumer le progressisme par tous les bouts du cigare. Et finalement la question qui hante l'auditeur subissant toute l'année ce bourrage de crâne sera la suivante : est-ce le collège des producteurs de France Culture qui est ainsi obsédé par un crédo idéologique en béton ? Ou bien est-ce le monde de la recherche en France qui après plusieurs autres institutions du pays subit une mutation sans partage au service du même paradigme (effet Terra-Nova aussi appelé chape-de-plomb) qui les oblige à militer au moins une fois par heure pour l'une des causes sacrées du progrès saucial : égalité, féminisme, écologie, antiracisme, transgenranéité ?

82
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Ven 19 Fév 2016, 16:26

Quand on soulève cette question paradigmatique auprès du médiateur, ça peut passer, mais en version light et emballé dans un gros paquet cadeau de compliments.

83
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Lun 22 Fév 2016, 10:50

Ah qu'il semble loin le temps où OPA, directeur en fonction de FC, appelait à voter pour l'actuel président...




Seraient-ils déçus ?

84
Répondre en citant  
Le commentaire politique permanent - le Lun 22 Fév 2016, 20:36

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t370p80-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#24549) a écrit:Ah qu'il semble loin le temps où OPA, directeur en fonction de FC, appelait à voter pour l'actuel président...

Seraient-ils déçus ?
Lamentable billet de Says, François Hollande, le président sans étiquette, qui fait du commentaire politique tellement attendu : gauche/droite, droite/gauche, il n'y a que dans ce pays où être de droite ou être de gauche confine à l'enjeu existentiel. L'esprit France Culture cultive le binaire où l'un des pôles est le bien et l'autre le mal. Il n'y a rien dans ce billet et pourtant il coûte à la station comme tant d'autres objets du même acabit. Pas de culture, mais de l'opinion, du bavardage, du vent quoi.

Il y a trop de politique à France Culture et pas assez de culture, on le savait déjà. Pendant que l'argent est versé aux commentateurs et chroniqueurs de tous poils, des pans entiers du savoir sont laissés en friche.

85
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Ven 26 Fév 2016, 16:42

Triomphe ce matin au journal de 8h : Amélie Perrier annonce la découverte à Nîmes de trois tombes musulmanes du haut moyen-âge, découverte qui "prouve la présence d'une communauté de musulmans dès[Amélie élève la voix] le huitième siècle". Mais ce n'est pas tout, ces tombes ont été trouvées non loin de sépultures chrétiennes, "signe de la coexistence de ces musulmans avec les populations autochtones".

Autrement dit : l'implantation des communautés musulmanes en France remonte à des temps immémoriaux et l'archéologie nous apprend que cela s'est passé dans le plus parfait multiculturalisme. Mais quel auditeur de FC pouvait en douter ?

Seulement l'étude qui révèle la fameuse découverte est en ligne : http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0148583

Et qu'y lit-on ?

Que les armées musulmanes ont occupé Nîmes pendant quelques dizaines d'années il y a 1 200 ans.
Qu'à cette époque les sépultures étaient dispersées parce que la formule cimetière regroupé, par confession, ne s'était pas encore constituée.
Que lesdits musulmans (des berbères) n'ont laissé aucune trace dans la génétique des autochtones.

Bref, il y a eu des musulmans en garnison à Nîmes pendant quelque temps, certains sont mort comme cela arrive dans la vie, on les a enterrés sur place, et les relations avec les indigènes ont été si intense qu’elles n'ont pas été sexuelles.


On notera au passage que FC accepte, puisque c'est pour la bonne cause, de parler d'une étude s'appuyant sur, horreur, la génétique des populations, discipline interdite d'ordinaire dans les médias français. Elle enregistre pourtant des percées significatives ces derniers mois, régulièrement publiées dans les plus grandes revues scientifiques et largement répercutées dans les médias étrangers. Mais on peut y lire des horreurs, qui contredisent frontalement le catéchisme dispensé par les invités permanents de FC, comme JP Demoule. L'histoire pourrait être faite d'invasions violentes, d'exterminations brutales de populations, les langues et innovations techniques ne se répandraient pas par simple diffusion culturelle de proche en proche... (cachez par exemple cet article de Nature que l'on ne saurait voir : http://biorxiv.org/content/early/2015/02/10/013433 ).

86
Répondre en citant  
The children of Lyssenko - le Ven 26 Fév 2016, 17:53

Szut(http://www.regardfc.com/t370p80-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#24622) a écrit:Triomphe ce matin au journal de 8h : Amélie Perrier annonce la découverte à Nîmes de trois tombes musulmanes du haut moyen-âge, découverte qui "prouve la présence d'une communauté de musulmans dès[Amélie élève la voix] le huitième siècle". Mais ce n'est pas tout, ces tombes ont été trouvées non loin de sépultures chrétiennes, "signe de la coexistence de ces musulmans avec les populations autochtones".
Autrement dit : l'implantation des communautés musulmanes en France remonte à des temps immémoriaux et l'archéologie nous apprend que cela s'est passé dans le plus parfait multiculturalisme. Mais quel auditeur de FC pouvait en douter ?
Seulement l'étude qui révèle la fameuse découverte est en ligne : http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0148583
Et qu'y lit-on ?
Que les armées musulmanes ont occupé Nîmes pendant quelques dizaines d'années il y a 1 200 ans.
Qu'à cette époque les sépultures étaient dispersées parce que la formule cimetière regroupé, par confession, ne s'était pas encore constituée.
Que lesdits musulmans (des berbères) n'ont laissé aucune trace dans la génétique des autochtones.
Bref, il y a eu des musulmans en garnison à Nîmes pendant quelque temps, certains sont mort comme cela arrive dans la vie, on les a enterrés sur place, et les relations avec les indigènes ont été si intense qu’elles n'ont pas été sexuelles.
On notera au passage que FC accepte, puisque c'est pour la bonne cause, de parler d'une étude s'appuyant sur, horreur, la génétique des populations, discipline interdite d'ordinaire dans les médias français. Elle enregistre pourtant des percées significatives ces derniers mois, régulièrement publiées dans les plus grandes revues scientifiques et largement répercutées dans les médias étrangers. Mais on peut y lire des horreurs, qui contredisent frontalement le catéchisme dispensé par les invités permanents de FC, comme JP Demoule. L'histoire pourrait être faite d'invasions violentes, d'exterminations brutales de populations, les langues et innovations techniques ne se répandraient pas par simple diffusion culturelle de proche en proche... (cachez par exemple cet article de Nature que l'on ne saurait voir : http://biorxiv.org/content/early/2015/02/10/013433 ).
Lisant surtout L'Humanité*,  la rédaction de France Inculture et M. Jacques Munier ne rendront jamais compte de l'article que je vous remercie d'avoir porté à ma connaissance.
*Ce faisant, le petit noyau (ou le petit groupe ou le petit clan) qui accapare une chaîne radiophonique publique accomplit sa prière quotidienne.

87
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Sam 27 Fév 2016, 00:53

Antoine Arnoux(http://www.regardfc.com/t370p80-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#24623) a écrit:
Lisant surtout L'Humanité*,  la rédaction de France Inculture et M. Jacques Munier ne rendront jamais compte de l'article que je vous remercie d'avoir porté à ma connaissance.
*Ce faisant, le petit noyau (ou le petit groupe ou le petit clan) qui accapare une chaîne radiophonique publique  accomplit sa prière quotidienne.
Jacques Munier, énième régression dans l'ère nouvelle (qui aurait cru que l'on tomberait plus bas ?), n'a plus le droit de traiter des essais et revues, son périmètre est désormais limité aux hebdos et quotidiens. Il aurait donc été bien en peine de dénicher la moindre mention de cet article de Nature dans la "grande presse" française qui à ma connaissance, hormis une brève de deux lignes dans Sciences et Vie, n'en a absolument pas fait état.

88
Répondre en citant  
Vous reprendrez bien un peu de matraquage ? - le Dim 06 Mar 2016, 19:34


"A l'occasion de la Journée internationale des droits de la femme, Christiane Taubira, a dressé, en dix mots, un inventaire des préjugés à l’égard des femmes. Elle sera toute la journée sur notre antenne pour déconstruire, entre chaque émission, dans des textes courts, savants et incisifs, le dictionnaire du sexisme.

Christiane Taubira sera sur France Culture mardi 8 mars 2016 de 6h30 à 21h.
8 mars 2016, Christiane Taubira, une grande voix pour les droits des femmes."


C'est ce qu'annonce la page FB de la station, donnant en lien ses entretiens pour A Voix Nue, dont le descriptif (pour une ministre encore en exercice à l'époque), nous confirme bien que France Culture est une agence idéologique sans une ombre de scepticisme, de doute ou même d'un certain devoir de réserve exigé pour un service public :

Christiane Taubira a un parcours de combattante. Celui d’une Guyanaise qui a eu très tôt l’envie d’en découdre avec des pratiques politiques d’un autre âge celui d’une idéaliste capable d’en appeler pêle-mêle à Malcolm X, Léon-Gontran Damas, Costa-Gavras pour ne pas sombrer dans la médiocrité celui enfin d’une femme politique habitée par le verbe et qui, malgré les couleuvres à avaler, continue de brandir son caractère, sa liberté comme son indépendance.

89
Répondre en citant  
Bien penser les primaires américaines - le Mar 15 Mar 2016, 17:07

Le dernier élément à rajouter obligatoirement à la panoplie idéologique du parfait petit franco-culturiste : la trumpophobie. Vue la façon dont FC nous assène le mépris qu'il convient d'avoir pour The Donald, on pourrait croire que bon nombre de ses auditeurs votent dans les primaires républicaines.

Exemple du phénomène, Nadine Epstain au journal de 12h30 [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10059-15.03.2016-ITEMA_20936512-0.mp3" debut="19:37" fin="20:18"]

« La plupart de ses derniers meetings se sont terminés par des heurts » Ben, oui, Nadine. Quand des milliers de gens essaient d'empêcher par la force un rassemblement démocratique, il y a des heurts. La faute à qui ?

90
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 17 Mar 2016, 06:48

Assez fine cette pub de Trump anti-Hillary Clinton, non?
https://www.youtube.com/watch?v=gE4h6tOgVgc
Russophobe?

91
Répondre en citant  
Re: Le paradigme idéologique de France Culture - le Jeu 17 Mar 2016, 10:52

Ah, mais si c'est de la finesse que vous cherchez, Alain, essayez donc Ted Cruz.

C'est tout le problème à FC : ils sont viscéralement pro-américains, mais ils ne comprennent rien aux Américains, ni à la politique aux États-Unis. Ils ont un tas de potes Américains, et tous sans exception détestent Trump. Ipso facto, pour eux il est impossible que Trump gagne. Seulement voilà : leurs potes ne sont pas plus représentatifs de la population américaine en générale qu'eux-mêmes ne le sont de la population française. Ces gens qui parlent sans cesse des dangers du  « repli sur soi » semblent curieusement incapables de concevoir que tout le monde ne leur ressemble pas, et même pas du tout.

La politique aux États-Unis est d'une violence et d'une grossièreté que l'on ignore à FC. Donc, on rapporte une énormité de Trump, et on s'imagine que cela représente quelque chose d'exceptionnel. Mais on n'entendra jamais sur FC « We came, we saw, he died » . De même, on voit dans les médias français Trump faire le clown, mais sans la pub que vous citez, on n'aurait jamais vu les clowneries de Clinton.

Tout ça est grave, parce que le phénomène Trump est d'une importance majeure. Il mériterait d'être analysé longuement et sérieusement, ce serait le rôle d'une véritable radio culturelle. Au lieu de ça, on a droit à un rejet réflexe et aux moqueries empruntés aux médias US.

Juste pour la rigolade, un exemple (authentique) de ce que la politique aux États-Unis peut produire comme pub : Demon Sheep. (Si vous avez 3m21 de libre,la version complète vaut le détour.)

Le paradigme idéologique de France Culture     Page 9 sur 12

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum