Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Grille de rentrée - Septembre 2011    Page 1 sur 11

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Grille de rentrée - Septembre 2011 - le Ven 24 Juin 2011, 17:36

Bouleversement à prévoir : tiré de Télérama Radio, voici l'article de Véronique Brocard, qui se conclut sur le rendez-vous du 28 juin. Tous vos commentaires seront les bienvenus.

= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =
Arrêts d'émissions, nouvelles attributions d'horaires, départs d'animateurs et producteurs,
arrivées d'autres : les grandes manœuvres sont en cours à France Culture pour construire
la grille de la rentrée de septembre prochain. Olivier Poivre d'Arvor, nouveau directeur
de la chaîne (il est arrivé le 6 septembre 2010) se livre pour la première fois à cet exercice
forcément périlleux qui consiste à slalomer entre envie de renouvellement, respect
des auditeurs et identité de la station.

L'architecture de France Culture risque toutefois de changer avec, entre autres, le départ
de Raphaël Enthoven qui quitte la station à sa demande, pour se remettre à l'écriture,
laissant ainsi vacante son heure quotidienne des Nouveaux chemins de la connaissance,
du lundi au vendredi à 10h. Francesca Isidori n'animera plus ses Affinités électives,
le samedi à 22h10. Jacques Munier, animateur de la quotidienne A plus d'un titre signera
désormais une chronique, le matin à 6h45. Mais alors, quid de l'émission ? Le chroniqueur
Alain-Gérard Slama ne sera plus à l'antenne qu'une fois par semaine seulement. Il intervient
actuellement tous les jours. Marc Kravetz (L'histoire du jour, chaque matin) quitte lui aussi
France Culture. D'autres changements sont en cours qui ne sont pas encore calés (notamment
dans la tranche du soir). Ils diffusent un parfum d'inquiétude dans une maison qui ne gagnerait
pas à être trop secouée. Olivier Poivre d'Arvor se refuse pour l'instant à tout commentaire.
« Il est trop tôt pour en parler, assure t-il. Je présenterai d'abord la grille d'été, mardi 28 juin ».

= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

Je trouve cet article bien pessimiste et bien ignorant du passé. "Pour la première fois" dit Véronique Brocard. C'est avoir la mémoire bien courte. Poivre Jeune peut bien démolir tout ce qu'il veut, il n'en flinguera jamais autant que Laure Adler entre 1999 et 2002 : depuis 10 ans il ne restait plus grand chose à dégommer. Ce qui survit des belles années de la chaine, son 10% culturel sera-t-il encore réduit ?

2
Répondre en citant  
Re: Grille de rentrée - Septembre 2011 - le Ven 24 Juin 2011, 18:03

Cela dit, je ne suis pas certain que la répartition entre Culture et Actu demeure encore longtemps ce qui permettra de distinguer entre l'un et l'autre programme offert par cette radio.

Ce qui est à craindre, c'est que sous prétexte de faire encore plus une radio de combat -objectif déjà discutable pour le service public, qui ne respecte ainsi que la moitié du pays- on en fasse encore et toujours plus une radio de larmoyance, d'alarmisme, de plaqué humanitaire et de bons sentiments en toc, avec une bonne dose de sensationnalisme.

Depuis septembre dernier c'est de pire en pire. Si cette radio continue à se mettre au service du camp obligé dans les luttes partisanes qui vont marquer la prochaine saison, elle aura achevé l'abandon de sa mission, et une mutation vers la médiocrité médiatique. 12 ans de route et 4 directeurs pour faire une telle daube à partir d'un diamant. Qu'en dirait Yves Jaigu ?

3
Répondre en citant  
grille de rentrée - le Ven 24 Juin 2011, 18:31

Je ne regretterai pas Enthoven : son obsession de montrer tant à ses invités qu'aux auditeurs qu'il mérite plus qu'eux la première marche du podium justifie largement qu'au lieu de nous pomper l'air à jouer les premiers de la classe, il reste chez lui à suer pour qu'on voie si son œuvre est à la hauteur de sa prétention.
En revanche, pour les Passagers de la nuit, s'il le désire, ça vaudrait la peine de soutenir et défendre bec et ongles le travail de Thomas Baumgartner.
Les "puissants" sont durs d'oreille, mais pas sourds : il faut juste gueuler très fort, encore plus fort, vraiment très fort...

4
Répondre en citant  
Re: Grille de rentrée - Septembre 2011 - le Ven 24 Juin 2011, 18:42

Une petite rectification, cher Nessie : ce "pour la première fois", c'est pour Poivre, pas dans l'histoire de la chaîne.
Et dans mon souvenir, les premiers sérieux coups portés le furent à la rentrée 1995, quatre ans avant la mère Adler qui s'attacha elle carrément à saborder consciencieusement le navire, transformant la radio de création culturelle en radio d'information sur l'actualité "culturelle".
Je ne sais plus quel était le directeur, en cette rentrée 1995. Pas Jeanneney, j'espère.

5
Répondre en citant  
Re: Grille de rentrée - Septembre 2011 - le Ven 24 Juin 2011, 18:46

Moi j'avais apprécié nombre des modifications de Gélinet (1997 plutôt). Le glissement vers l'actualité n'avait pas été si marqué que maintenant, et la disparition de quelques émissions de documentaire n'avait pas remis en question la couleur de l'ensemble.

Jeanneney, lui, a été établi comme producteur par Laure Adler, 12 ans après avoir été sacqué de la direction de Radio France, c'était en d'autres temps.

6
Répondre en citant  
Re: Grille de rentrée - Septembre 2011 - le Ven 24 Juin 2011, 19:48

(j'ai pris la liberté de supprimer un long copier/coller revanchard posté par quelqu'un qui apparemment souhaitait faire dériver le sujet vers de la prise de bec politique : il faut faire l'effort de politesse de s'adresser à ses interlocuteurs plutôt que d'asséner des cop/coll cryptiques).

J'avais l'intention d'ouvrir le sujet de la grille de septembre 2011, me doutant que les dernières finitions de celle-ci devaient être apportées au moment où nous écrivons, mais j'ai été grillé, et avec moins de pessimisme que ce que j'allais développer... Avec ce nouveau directeur, qui a maintenant les coudées franches pour imposer sa marque (c'est que tous les directeurs font), on peut s'attendre à une évolution dans la lignée de ses premières initiatives : la célébration de l'évènement politique (24h à ...) par le commentaire censément unique à France Culture (c'est vrai que les révolutions arabes, la crise financière, le système de justice américain, il n'y a que France Culture pour en parler), le morcellement des formats, et l'étiquette "culture" pour justifier tout et n'importe quoi. "Culture Monde" (son idée) n'est qu'un simple rendez-vous de géopolitique traitée selon les causes médiatiques du moment, sans aucune thématique culturelle, juste une couverture journalistique des causes du moment à l'étranger, bravo l'imagination). J'ai peur de voir encore une direction estimer que "la culture ça marche pas on va pas faire d'audience avec ça on a essayé ça marche pas alors laissez-nous tranquille", et d'utiliser le mot pour tartiner du commentaire à n'en plus finir, spéculer, militer, faire la leçon, tourner autour... Une radio d'info avec des pages culture. Ca ne vous fait jamais sursauter, d'entendre tel ou tel producteur dire "et maintenant : la page culture" ?
Les déçus de France Culture se réfugient souvent sur France Musique. Pourquoi? Parce que cette radio a une vocation : parler avec ambition et exigence de musique. Pas de chichis, pas d'excuses pour dériver sur autre chose, pas de marottes du moment, pas de partenariats débiles au détriment des programmes, pas de billets d'humeur moralisants, pas d'instrumentalisation de l'antenne, pas de réflexes idéologiques encroûtés. Du travail de fond mis en forme respectueusement pour des auditeurs. Pendant que France Musique continue ses explorations, France Culture passe pour une radio qui fait semblant : "la culture, c'est tout ce qui nous intéresse politiquement. Un sujet culturel ne vaut rien s'il n'est pas l'émanation d'un fait politique ou sociologique." Une radio qui a honte de sa vocation, qui a peur de la ringardise, et qui s'enfonce précisément dans le travers qu'elle veut éviter, en imitant des formats usés, en reprenant des sujets traités partout ailleurs.
Préparons-nous pour une longue saison de tables rondes répétitives, d'indignations chorégraphiées, de spéculations électorales, de producteurs-vedettes en pleine autopromotion collante, de dilettantisme critique, de couverture médiatique étouffante, de suivisme sans distance... On pourrait croire qu'à France Culture, il y aurait de la place pour de l'histoire de l'art, du patrimoine, de l'archéologie, par exemple... Presque rien, du très peu visible. C'est une station qui renonce à tout, sans courage, sans ambition, sans vision. Juste ce grand courage et cette grande astuce qui consiste à imiter tout ce qui se fait ailleurs, à ne pas profiter de la position unique de cette station, la seule chaîne culturelle en France, et à s'en féliciter.

7
Répondre en citant  
Re: Grille de rentrée - Septembre 2011 - le Ven 24 Juin 2011, 21:21

Désolé d'être prévisible, contrairement à Elsa (et à bien d'autres!) je regretterai Enthoven. Il a beaucoup de défauts mais a fait une bonne émission de vulgarisation. Il reconnaissait lui-même que son travail était beaucoup plus fouillé pour son ancienne émission "les vendredis de la philosophie/commentaire", je pense qu'il pourrait faire un truc pas mal si on lui confiait ponctuellement une émission de temps à autres.
Sinon je ne sais pas trop ce que désigne la tranche du soir, mais si c'est le créneau de Goumarre, ça me parait difficile de faire pire (sauf s'ils mettent Martel bien sûr) donc il y a peut-être du bon à espérer.
Sinon rien à rajouter ou à retirer sur les tendances lourdes pointées par yann 114.

8
Répondre en citant  
Grill de rentrée. - le Ven 24 Juin 2011, 21:37

Jérôme Bouvier répondant à une auditrice qui déplorait l'absence d'émission bouffe
(et qui regrettait la fameuse et défunte tranche dominicale) :

La direction des programmes de France Culture nous fait savoir qu'elle envisage de recréer
un rendez vous gastronomique dans la prochaine grille de septembre.

Mais sans attendre, vous pourrez dés cet été vous régaler d'une demi heure quotidienne de midi à midi trente,
du lundi au vendredi, dédiée à la cuisine des cinq continents. Une émission confiée à Alain Kruger.

9
Répondre en citant  
''Emission bouffe'' : y aura-t-il à boire et à manger ? - le Sam 25 Juin 2011, 10:22

Pour répondre à Franswa : \"pas d\'émission bouffe\" mais nombre d\'émissions bouffonnes en prévision ?
Rappelons-nous que Renée Elkaïm Bollanger faisait une émission remarquable sur la cuisine, la nourriture et les habitudes alimentaires. Emission qui a, à juste raison, ses nostalgiques ! Ce qui laisse craindre avec la nouvelle mouture est la mention \"cinq continents\" qui laisse un arrière goût de connerie branchée dans l\'air du temps, genre \"cuisine fusion\". Il s\'agit certes d\'un procès d\'intention puisque nous n\'avons pas encore eu l\'occasion d\'écouter cette émission à venir mais les innovations made in OPA n\'ayant guère brillé par leur originalité ou leur profondeur, je crains le pire en matière de superficialité, vaguement branchouille. Pno

10
Répondre en citant  
Re: Grille de rentrée - Septembre 2011 - le Sam 25 Juin 2011, 10:39

Pour le reste, je ne dirai pas que je regrette Enthoven ou que je ne le regrette pas. A mes yeux, ce n\'est pas vraiment sa personne qui importe mais cette tranche horaire encore assez conséquente où était proposée une émission de vulgarisation digne d\'intérêt sur des questions de philosophie ou sur des écrivains.

Aussi si France Culture perd \"Les nouveaux chemins de la connaissance\" au profit d\'une émission superficielle où la réflexion sera bannie au profit de quelques banalités rédigées par des attachées de presse désireuses de placer leurs spectacles ou leurs auteurs ou de quelques artistes désireux de promouvoir leur ego (que tout le monde aura oublié d\'ici l\'été prochain), alors oui, il y a du souci à se faire.

Dès lors, constater que Jacques Munnier qui donnait un espace de parole aux sciences humaines, qui parlait de l\'actualité de revues dans ce même champ disciplinaire, se retrouve cantonné à un quart d\'heure matinal, voici qui est inquiétant. D\'autant plus inquiétant que ce que faisait Munier était unique puisqu\'il permettait à tout un pan de la pensée de sortir de la confidentialité de la pensée d\'une élite intellectuelle.

Je fais un voeu, j\'espère que là où nous avions encore des perles de caviar, nous n\'allons pas trouver des grumeaux de bouillie. Pno

Grille de rentrée - Septembre 2011     Page 1 sur 11

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum