Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Interwiewer Mme Le Pen    Page 1 sur 6

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Interwiewer Mme Le Pen - le Mer 09 Nov 2011, 15:35

Je voudrais interroger la manière dont on peut aborder l’extrême droite en général dans les médias et particulièrement Mme Le Pen, ce matin sur vos ondes.

Visiblement elle a réussit à déstabiliser l'ensemble des animateurs, pourtant bien aguerris, du plateau.

Ceux-ci, forts de leurs arguments et de leurs chiffrages, ne sont pas parvenus à contrecarrer la logique simpliste, populiste, irréaliste, de leur invitée. La représentante du FN s'exprime sur le terrain de l'agressivité et ne laisse pas la place à la moindre hésitation.

Ainsi Monsieur Vuertas s'est vu désarçonné avec la notion de "débat"qu'il a nié et s'est -forcement- immédiatement retournée contre lui. La brèche était facile.
M. Couturier après avoir exposé des éléments très concrets et très factuels sur les conséquences de la France sans l'Euro, n'a pas pu synthétiser sa démonstration.

La véhémence Le Peniste commande le ton et le tempo.

Comment interviewer avec pédagogie et sans verser dans l'opposition systématique le front national ?
Si on ne l'invite pas il se place sur le terrain de la victimisation, si on l'invite trop on banalise son discours.

Je pense qu'il a été maladroit de dire à Mme Le Pen, "je suis d'accord avec vous sur ce point" car on créé la "légitimité France-culture".

Le problème n'est pas simple et va devenir de plus en plus sensible jusqu’à mai 2012...

2
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Mer 09 Nov 2011, 17:40

@Nils a écrit:Je voudrais interroger la manière dont on peut aborder l’extrême droite en général dans les médias et particulièrement Mme Le Pen, ce matin sur vos ondes.

Visiblement elle a réussit à déstabiliser l'ensemble des animateurs, pourtant bien aguerris, du plateau.

Ceux-ci, forts de leurs arguments et de leurs chiffrages, ne sont pas parvenus à contrecarrer la logique simpliste, populiste, irréaliste, de leur invitée. La représentante du FN s'exprime sur le terrain de l'agressivité et ne laisse pas la place à la moindre hésitation.

Ainsi Monsieur Vuertas s'est vu désarçonné avec la notion de "débat"qu'il a nié et s'est -forcement- immédiatement retournée contre lui. La brèche était facile.
M. Couturier après avoir exposé des éléments très concrets et très factuels sur les conséquences de la France sans l'Euro, n'a pas pu synthétiser sa démonstration.

La véhémence Le Peniste commande le ton et le tempo.

Comment interviewer avec pédagogie et sans verser dans l'opposition systématique le front national ?
Si on ne l'invite pas il se place sur le terrain de la victimisation, si on l'invite trop on banalise son discours.

Je pense qu'il a été maladroit de dire à Mme Le Pen, "je suis d'accord avec vous sur ce point" car on créé la "légitimité France-culture".

Le problème n'est pas simple et va devenir de plus en plus sensible jusqu’à mai 2012...

Cher Nils, soyons lucides s'il nous est permis de l'être ... Si Marine Le Pen parvient à destabiliser les journalistes des "Matins", c'est qu'ils ne sont pas aussi aguerris que vous le croyez ou qu'ils n'ont guère préparé leur entretien. Que je sache, la rhétorique, les idées et les propositions de M. Le Pen sont assez connues pour qu'ils puissent les contrer.

Quant à "la légitimité France Culture" ! Vous me faites frémir ! De quel droit, les journalistes des "Matins" de France Culture offriraient-ils une légitimité à Le Pen fille ou à quiconque ou lui concédant un point dans une discussion ? Ces gens ne sont pas des gourous, ni des maîtres à penser (quand bien même ils se rêveraient tels ! Siffle ) et ils ne sont pas là, dans l'absolu, pour donner des gages de légitimité. Ils sont là pour donner des informations aussi objectives que possibles. Siffle

Je n'ai pas écouté cette interview avec M. Le Pen mais si je comprends ce que vous en dites, je crois que ce n'est jamais que la démonstration non pas de la soi-disant habileté diabolique de la famille Le Pen mais de la redoutable incompétence des journalistes des "Matins", aveuglés ou éborgnés par leurs oeillères, leur manque de préparation, de recul, de pensée politique, de connaissance économique.

Hélas, trois fois hélas car c'est tous les matins et sur bien d'autres sujets que leur "légitimité" usurpée déverse sa médiatique incompétence.

3
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Mer 09 Nov 2011, 17:43

Ayant posté dans le même temps sur le même sujet, j'en viens donc naturellement à vous répondre Nils :

Je trouve très problématique cette posture dominante du préjugé sur le FN. Certes méfiance il doit y avoir, et soins d'autant plus grands doivent être apportés à des entretiens avec les représentants de ce mouvement, et au premier chef avec sa candidate à l'élection présidentielle...

Mais ce n'est certes pas dans les moyens à développer pour la coincer ou la piéger. Aucun de ces moyens ne piègerait ou ne coincerait l'intelligence des auditeurs, qui préfèrent, soyez-en sûr, un débat précis, débarrassé des miasmes idéologiques chez les questionneurs pour mieux faire justement ressortir les éléments problématiques de l'idéologie des questionnés, qu'ils soient du FN, du NPA, de l'UMP ou du PS...

Un traitement équitable, mais avec un travail de fond, une réflexion, une maîtrise réelle des sujets plutôt qu'une mascarade mal fagotée, préparée à la va-vite et se reposant sur de bonne vieilles méthodes traditionnelles de montée de l'agression, qui ne trompe personne, et certainement pas les auditeurs de France Culture !

Si le travail à fournir est trop lourd pour quelques journalistes (lire plusieurs programmes, être aussi à l'aise sur le politique que l'économique, que le social etc..) ne peut-on alors diversifier les questionneurs ? De manière à ce qu'ils puissent préparer sérieusement (avec une vraie valeur de ce mot) leurs entretiens ?

J'en doute fortement, je le dis sur l'autre fil, lorsqu'il apparaît surtout sur le long terme qu'il ne s'agit que de véhiculer une idéologie molle et dominante, économiciste, science-potarde, influencée par une distance sociale des journalistes de FC plus grande avec le bas de l'échelle qu'avec le haut...

4
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Mer 09 Nov 2011, 17:47

Bonjour et bienvenue ici, Nils.

Je suis un des modérateurs du forum. Votre message et votre point de vue y ont leur place, je ne doute pas qu'ils peuvent susciter matière à débattre (j'ai moi-même un avis sur la question, que le manque de temps m'empêchera de développer pour le moment), mais tel quel, c'est en sujet unique dans ce sous-forum qu'il n'est pas à sa place.

Deux options : soit on intègre votre message au fil des matins, soit je on lui conserve son fil propre, mais en section "Le Conversatoire", mieux à-même de recevoir les commentaires de technique politique, rhétorique et autres qu'il appelle.

Je vous en laisse le choix (en tranchant d'ici un ou deux jours si vous ne vous prononcez pas).

Bonne journée.

5
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Mer 09 Nov 2011, 17:56

Je dirais que ça irait bien dans le fil "Matins" comme le post de Cancoillote sur la chronique de Raphi, d'ailleurs. Me gourré-je ?

6
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Mer 09 Nov 2011, 18:09

Pas sûr, car la question posée par Nils, c'est :

@Nils a écrit:Je voudrais interroger la manière dont on peut aborder l’extrême droite en général dans les médias et particulièrement Mme Le Pen, ce matin sur vos ondes

Question qui déborde celle des matins.

Au fait, et en relisant cette intro, pour Nils : nous ne sommes pas un forum lié ni affidé à France Culture, mais un espace de critique indépendant. Ce ne sont pas nos ondes qui vous ont déçues ce matin Smile

Pour le Raph, c'est vrai et j'y remédie de ce pas, mais en plaçant ces messages dans la Chronique des chroniques.

NB : Tous ces commentaires méta-forumiques s'autodétruiront - se biodégraderont - dans quelques heures à quelques jours.


7
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Mer 09 Nov 2011, 18:55

Je n'ai pas écouté cette émission en dehors de la chronique de Brice Couturier.

Néanmoins, je me permets de dire que le problème d'interroger Marine le Pen sur France Culture ne devrait normalement pas se poser : je ne vois pas cette station comme un média ayant une telle place à accorder à la politique. On ne devrait la mentionner à mon sens que par le biais d'études mais pas par la venue hebdomadaire de candidats :

- Parce qu'on entend les candidats ailleurs y compris à deux trois studios juste à côté et qu'il y a tellement de choses qu'on n'entend pas (ou pas assez). Le rôle de Culture station unique devrait-être de se placer au-dessus de cette mêlée pour parler d'autres choses (mais là je radote).

- Je ne crois pas que les journalistes présents soient armés pour le débat politique. Par exemple Marc Voinchet a animé je crois une émission sur le cinéma, travaillé dans le domaine de la musique et s'est occupé d'une quotidienne culturelle. Même si les talents peuvent évoluer, je ne crois pas que cela soit son boulot d'interroger des politiques.


Bref, le ratage est pour moi plus une victime du format que des gens qui en sont les producteurs. La question d'interroger Marine le Pen en est une autre. Si vous voulez mon avis, je considère que chacune des interventions du FN fait du mal au lien social en rejetant sur une frange de la population des maux dont ils ne sont pas responsables. J'étais très satisfait de ne pas la voir invitée sur Culture jusqu'à maintenant et je n'ai qu'une crainte : que dans le bureau des Matins, l'un des animateurs regarde les autres et grommelle d'un air grave : "qu'est-ce qu'on peut changer pour faire mieux la prochaine fois ?"


@Masterkey : le début de la réponse correspondrait plus au fil "Matins" mais la seconde me semble plus aller vers ce sujet. Je vous laisse jouer des ciseaux magiques pour trancher à quelle place cela convient le mieux.

8
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Jeu 10 Nov 2011, 10:23

@masterkey a écrit:Bonjour et bienvenue ici, Nils.

Je suis un des modérateurs du forum. Votre message et votre point de vue y ont leur place, je ne doute pas qu'ils peuvent susciter matière à débattre (j'ai moi-même un avis sur la question, que le manque de temps m'empêchera de développer pour le moment), mais tel quel, c'est en sujet unique dans ce sous-forum qu'il n'est pas à sa place.

Deux options : soit on intègre votre message au fil des matins, soit je on lui conserve son fil propre, mais en section "Le Conversatoire", mieux à-même de recevoir les commentaires de technique politique, rhétorique et autres qu'il appelle.

Je vous en laisse le choix (en tranchant d'ici un ou deux jours si vous ne vous prononcez pas).

Bonne journée.


Bonjour, merci.

J'ai posté hâtivement dans la case qui m'a semblé la plus ad hoc sur ce forum. Je comprends tout à fait que ce message ne soit pas bien à sa place.
"Au fil des matins" possède donc son propre forum ?

Je suis plutôt éclectique, les sujets de société, sur la culture m'intéressent mais aussi les avis critiques sur les programme de France-culture.

Je n'envisage pas autrement ce message/forum qu'avec la possibilité d'un fil.

9
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Jeu 10 Nov 2011, 10:42

An'O'Nym a écrit:Je n'ai pas écouté cette émission en dehors de la chronique de Brice Couturier.

Néanmoins, je me permets de dire que le problème d'interroger Marine le Pen sur France Culture ne devrait normalement pas se poser : je ne vois pas cette station comme un média ayant une telle place à accorder à la politique. On ne devrait la mentionner à mon sens que par le biais d'études mais pas par la venue hebdomadaire de candidats :

- Parce qu'on entend les candidats ailleurs y compris à deux trois studios juste à côté et qu'il y a tellement de choses qu'on n'entend pas (ou pas assez). Le rôle de Culture station unique devrait-être de se placer au-dessus de cette mêlée pour parler d'autres choses (mais là je radote).

- Je ne crois pas que les journalistes présents soient armés pour le débat politique. Par exemple Marc Voinchet a animé je crois une émission sur le cinéma, travaillé dans le domaine de la musique et s'est occupé d'une quotidienne culturelle. Même si les talents peuvent évoluer, je ne crois pas que cela soit son boulot d'interroger des politiques.


Bref, le ratage est pour moi plus une victime du format que des gens qui en sont les producteurs. La question d'interroger Marine le Pen en est une autre. Si vous voulez mon avis, je considère que chacune des interventions du FN fait du mal au lien social en rejetant sur une frange de la population des maux dont ils ne sont pas responsables. J'étais très satisfait de ne pas la voir invitée sur Culture jusqu'à maintenant et je n'ai qu'une crainte : que dans le bureau des Matins, l'un des animateurs regarde les autres et grommelle d'un air grave : "qu'est-ce qu'on peut changer pour faire mieux la prochaine fois ?"


@Masterkey : le début de la réponse correspondrait plus au fil "Matins" mais la seconde me semble plus aller vers ce sujet. Je vous laisse jouer des ciseaux magiques pour trancher à quelle place cela convient le mieux.


Peut être que parce que - justement- cette station n'est pas une station politique, qu'une autre façon d'aborder ce type d'invitée s'impose.

Les animateurs se sont malheureusement fait avoir comme des bleus, par la posture formelle, récurrente du FN. IL ne fallait sans doute pas l'aborder avec les codes du débat politique : l'affrontement. C'est perdu d'avance.

Il ne s'agit pas de gagner quoi que ce soit ou d'engager une course à l'audimat (lèpre des médias),mais comme vous dites si justement, aller dans le sens d'un lien social rétablit et non plus faussé par le discours populiste.

10
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Ven 11 Nov 2011, 19:44

Pour être franc, je n'attendais absolument rien de cette matinale. Je n'ai d'ailleurs pas été déçu, encore que l'épisode révèle une fois encore, mais j'y reviendrai, la mutation (au sens tératologique du terme) des Matins.

Le FN, que ce soit du temps du Cyclope ou de Madame Fille, a toujours été un objet médiatique particulièrement difficile à saisir. Car de deux choses l'une : soit (et c'est le cas de la grande majorité des meneurs de jeu d'entretien ou des journalistes), l'émission est menée sur le monde de la confrontation, et, bien évidemment, c'est un échec, puisque la légitimité anti-élitaire du FN s'en retrouve renforcée. Soit le FN (mais je l'ai rarement lu, vu, ou entendu) est considéré comme un objet politique "objectivé", son discours et ses propositions effectivement déconstruites dans le cadre d'un travail réflexif profond, mais cette fois, c'est le rythme de l'émission qui empêche le débat de se poser, d'autant que les deux générations des Le Pen ont toujours parfaitement su jouer de l'accélération du débat (notamment par la provocation ou la posture agressive) pour éluder une position pédagogique qui serait à dire vrai fort aventureuse pour eux et peu rentable électoralement. Dernier cercle médiatique du FN en voie de constitution, la presse "amie" ou du moins bienveillante, qui n'est plus, et de loin, la presse militante traditionnelle de cette famille politique.

De là, tout s'enchaîne : première position sensible chez Huertas et les autres membres du tour de table = échec. Deuxième position assumée avec un peu plus de courage par Couturier, mais avec une mauvaise préparation d'arguments dépassant son discours libéral classique (dans tous les sens du terme) = échec (dans le cas de Couturier, ce qui est amusant, c'est que c'est souvent lui qui, à l'antenne, adopte un ton qui se voudrait incisif mais qui dérape souvent vers l'agression ou le réquisitoire).

La vraie question que je me suis posée, c'est "Mais pourquoi diable la fille le Pen sur FC ?". Aucun intérêt réel pour chacun des protagonistes, sauf, pour Marine Le Pen, envoyer un signal de "dédiabolisation" supplémentaire, et poursuivre, en ce qui concerne FC, l'oeuvre de normalisation de l'antenne par Poivre Vert vers une radio généraliste vaguement culturelle (j'emploie ici le terme de "normalisation" dans l'acception brejnevienne du mot).

Car c'est bien d'une normalisation, menée tambour battant, qu'il s'agit. Pourquoi toujours plus de politiques (et pas toujours les plus intéressants, en plus), à l'antenne ? Pourquoi la science, les arts -lorsqu'ils n'ont pas une "actualité" à défendre, les humanités sont-ils réduits à une portion congrue de l'émission ? Huertas ajoute-il quelque chose qui fasse sens au bruit de la volière des éditorialistes matinaux ? Couturier peut-il prétendre au cinquième de la capacité à susciter la réflexion de Slama ? (et c'est dire que je ne suis plus guère exigeant en me satisfaisant de Slama...). Sur FC aussi, Le Pen est un symptôme...

Interwiewer Mme Le Pen     Page 1 sur 6

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum