Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Interwiewer Mme Le Pen    Page 2 sur 6

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Interwiewer Mme Le Pen - le Mer 09 Nov 2011, 15:35

Rappel du premier message :

Je voudrais interroger la manière dont on peut aborder l’extrême droite en général dans les médias et particulièrement Mme Le Pen, ce matin sur vos ondes.

Visiblement elle a réussit à déstabiliser l'ensemble des animateurs, pourtant bien aguerris, du plateau.

Ceux-ci, forts de leurs arguments et de leurs chiffrages, ne sont pas parvenus à contrecarrer la logique simpliste, populiste, irréaliste, de leur invitée. La représentante du FN s'exprime sur le terrain de l'agressivité et ne laisse pas la place à la moindre hésitation.

Ainsi Monsieur Vuertas s'est vu désarçonné avec la notion de "débat"qu'il a nié et s'est -forcement- immédiatement retournée contre lui. La brèche était facile.
M. Couturier après avoir exposé des éléments très concrets et très factuels sur les conséquences de la France sans l'Euro, n'a pas pu synthétiser sa démonstration.

La véhémence Le Peniste commande le ton et le tempo.

Comment interviewer avec pédagogie et sans verser dans l'opposition systématique le front national ?
Si on ne l'invite pas il se place sur le terrain de la victimisation, si on l'invite trop on banalise son discours.

Je pense qu'il a été maladroit de dire à Mme Le Pen, "je suis d'accord avec vous sur ce point" car on créé la "légitimité France-culture".

Le problème n'est pas simple et va devenir de plus en plus sensible jusqu’à mai 2012...
* * *

11
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Ven 11 Nov 2011, 19:44

Pour être franc, je n'attendais absolument rien de cette matinale. Je n'ai d'ailleurs pas été déçu, encore que l'épisode révèle une fois encore, mais j'y reviendrai, la mutation (au sens tératologique du terme) des Matins.

Le FN, que ce soit du temps du Cyclope ou de Madame Fille, a toujours été un objet médiatique particulièrement difficile à saisir. Car de deux choses l'une : soit (et c'est le cas de la grande majorité des meneurs de jeu d'entretien ou des journalistes), l'émission est menée sur le monde de la confrontation, et, bien évidemment, c'est un échec, puisque la légitimité anti-élitaire du FN s'en retrouve renforcée. Soit le FN (mais je l'ai rarement lu, vu, ou entendu) est considéré comme un objet politique "objectivé", son discours et ses propositions effectivement déconstruites dans le cadre d'un travail réflexif profond, mais cette fois, c'est le rythme de l'émission qui empêche le débat de se poser, d'autant que les deux générations des Le Pen ont toujours parfaitement su jouer de l'accélération du débat (notamment par la provocation ou la posture agressive) pour éluder une position pédagogique qui serait à dire vrai fort aventureuse pour eux et peu rentable électoralement. Dernier cercle médiatique du FN en voie de constitution, la presse "amie" ou du moins bienveillante, qui n'est plus, et de loin, la presse militante traditionnelle de cette famille politique.

De là, tout s'enchaîne : première position sensible chez Huertas et les autres membres du tour de table = échec. Deuxième position assumée avec un peu plus de courage par Couturier, mais avec une mauvaise préparation d'arguments dépassant son discours libéral classique (dans tous les sens du terme) = échec (dans le cas de Couturier, ce qui est amusant, c'est que c'est souvent lui qui, à l'antenne, adopte un ton qui se voudrait incisif mais qui dérape souvent vers l'agression ou le réquisitoire).

La vraie question que je me suis posée, c'est "Mais pourquoi diable la fille le Pen sur FC ?". Aucun intérêt réel pour chacun des protagonistes, sauf, pour Marine Le Pen, envoyer un signal de "dédiabolisation" supplémentaire, et poursuivre, en ce qui concerne FC, l'oeuvre de normalisation de l'antenne par Poivre Vert vers une radio généraliste vaguement culturelle (j'emploie ici le terme de "normalisation" dans l'acception brejnevienne du mot).

Car c'est bien d'une normalisation, menée tambour battant, qu'il s'agit. Pourquoi toujours plus de politiques (et pas toujours les plus intéressants, en plus), à l'antenne ? Pourquoi la science, les arts -lorsqu'ils n'ont pas une "actualité" à défendre, les humanités sont-ils réduits à une portion congrue de l'émission ? Huertas ajoute-il quelque chose qui fasse sens au bruit de la volière des éditorialistes matinaux ? Couturier peut-il prétendre au cinquième de la capacité à susciter la réflexion de Slama ? (et c'est dire que je ne suis plus guère exigeant en me satisfaisant de Slama...). Sur FC aussi, Le Pen est un symptôme...

12
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Sam 12 Nov 2011, 11:39

@Langevin a écrit:(...)
Le FN, que ce soit du temps du Cyclope ou de Madame Fille, a toujours été un objet médiatique particulièrement difficile à saisir. Car de deux choses l'une : soit (et c'est le cas de la grande majorité des meneurs de jeu d'entretien ou des journalistes), l'émission est menée sur le monde de la confrontation, et, bien évidemment, c'est un échec, puisque la légitimité anti-élitaire du FN s'en retrouve renforcée. Soit le FN (mais je l'ai rarement lu, vu, ou entendu) est considéré comme un objet politique "objectivé", son discours et ses propositions effectivement déconstruites dans le cadre d'un travail réflexif profond, mais cette fois, c'est le rythme de l'émission qui empêche le débat de se poser, d'autant que les deux générations des Le Pen ont toujours parfaitement su jouer de l'accélération du débat (notamment par la provocation ou la posture agressive) pour éluder une position pédagogique qui serait à dire vrai fort aventureuse pour eux et peu rentable électoralement. Dernier cercle médiatique du FN en voie de constitution, la presse "amie" ou du moins bienveillante, qui n'est plus, et de loin, la presse militante traditionnelle de cette famille politique.

(...)
La vraie question que je me suis posée, c'est "Mais pourquoi diable la fille le Pen sur FC ?". Aucun intérêt réel pour chacun des protagonistes, sauf, pour Marine Le Pen, envoyer un signal de "dédiabolisation" supplémentaire, et poursuivre, en ce qui concerne FC, l'oeuvre de normalisation de l'antenne par Poivre Vert vers une radio généraliste vaguement culturelle (j'emploie ici le terme de "normalisation" dans l'acception brejnevienne du mot).

Car c'est bien d'une normalisation, menée tambour battant, qu'il s'agit. Pourquoi toujours plus de politiques (et pas toujours les plus intéressants, en plus), à l'antenne ? Pourquoi la science, les arts -lorsqu'ils n'ont pas une "actualité" à défendre, les humanités sont-ils réduits à une portion congrue de l'émission ? Huertas ajoute-il quelque chose qui fasse sens au bruit de la volière des éditorialistes matinaux ? Couturier peut-il prétendre au cinquième de la capacité à susciter la réflexion de Slama ? (et c'est dire que je ne suis plus guère exigeant en me satisfaisant de Slama...). Sur FC aussi, Le Pen est un symptôme...


J'attendais un traitement différent de ce type d'invité par une station comme France culture.

Je suis de ceux qui pensent qu'il faut aborder frontalement le front. Quoi de neuf depuis le funeste exemple de 2002 ? Les politiques habituels ont montrés leur peur et rien d'autre au deuxième tour. Rien n'a été traité sur le fond.

Oui le Fn est un objet médiatique difficile, parce que justement il n'est pas un objet médiatique et qu'il nécessite un traitement journaliste de premier ordre à la Camus,à la Kessel, à la London. Au lieu d'un symptôme, pourquoi ne pas y voir là l'enjeu d'une refonte ?
C'est tout de même fort de café que des idées aussi simplistes et nauséeuses ne puissent pas être étrillées comme il se doit par une chaine qui analyse des sujets autrement plus complexes !

Le partage votre analyse sur l'aspect "anguille poisseuse" qui se joue des micros du FN. Encore une fois, inviter l’extrême incite au miroir (réflexif). C'est un regard sur ce que nous sommes et sur la capacité des médias.

13
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Sam 12 Nov 2011, 11:58

@Langevin a écrit:

La vraie question que je me suis posée, c'est "Mais pourquoi diable la fille le Pen sur FC ?". Aucun intérêt réel pour chacun des protagonistes, sauf, pour Marine Le Pen, envoyer un signal de "dédiabolisation" supplémentaire, et poursuivre, en ce qui concerne FC, l'oeuvre de normalisation de l'antenne par Poivre Vert vers une radio généraliste vaguement culturelle (j'emploie ici le terme de "normalisation" dans l'acception brejnevienne du mot).

Mon cher Langevin, m'étant posé la même question, j'y vois deux réponses. D'une part, les obligations émanant du CSA, d'autre part, la volonté de faire un pic d'audience. Ce qui a d'ailleurs marché !

14
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Mer 16 Nov 2011, 00:27

bonsoir

J'ai découvert par hasard son interview, j'ai beau être un anti fn, je suis consterné de voir l'acharnement de journalistes sur elle, chose qu'on ne voit JAMAIS sur les autres. La question qu'on peut se poser est "est ce que le FN est un parti comme les autres"

Un exemple:"que dites vous que les autres ne disent pas"

Réponse " je suis la seule à dire que ... je suis la seule à dire que..."

Interruption : " Vous aimez dire que vous êtes la seule à dire ça"

En gros je tends une perche elle la saisie, je lui reproche qu'elle tienne la perche...

Je n'ai jamais vu messieurs Copé Hollande Bayrou etc subir de telles "questions"

15
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Jeu 17 Nov 2011, 11:07

kikeriki a écrit:bonsoir

(...)

La question qu'on peut se poser est "est ce que le FN est un parti comme les autres"

Un exemple:"que dites vous que les autres ne disent pas"

Réponse " je suis la seule à dire que ... je suis la seule à dire que..."

Interruption : " Vous aimez dire que vous êtes la seule à dire ça"

En gros je tends une perche elle la saisie, je lui reproche qu'elle tienne la perche...

Je n'ai jamais vu messieurs Copé Hollande Bayrou etc subir de telles "questions"


Non le FN n'est pas un parti comme les autres.

Si l'on se penche sur son programme sur son site, plusieurs mesures sont anti-constitutionnelles, dont, entre autres, la récurrente "préférence nationale" qui incite aux travers funestes que l'on sait (je ne rentrerais pas davantage dans ce genre de pointage là, ce n'est pas le propos).

Comment aborder et faut-t-il aborder cette représentation politique là dans les médias ?
On assiste actuellement , en Europe, a un retour pénible de l'opportunisme ultra-conservateur, voir néo-nazi.

Il faut laisser faire ? Les médias n'ont pas un rôle de "régulateur "à jouer ?

Quand les questions posées font tout pour "casser du FN" c'est qu'elles sont mauvaises, et si elles ne le dissèquent pas assez sur l'inanité et la dangerosité de ses propos, elles sont mauvaises aussi. C'est un exercice de grand équilibriste et de grand analyste à mener.

Les autres hommes politiques doivent également être questionnés sur le fond bien sur (un "quoi" = un "pourquoi").

16
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Jeu 17 Nov 2011, 14:09

De quoi ont-ils peur? De passer pour complices de l'extrème droite. Si M. Le Pen reprenait mots pour mots une déclaration de Hollande Bayrou ou Sarkozy, les journalistes serviles que sont les Huertas et Couturier pousseraient des cris de vierges effarouchées par tant d'horreurs fascisantes.

17
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Ven 18 Nov 2011, 14:32

Cette interview a été grotesque et inutile ! Je n'y ai rien appris de plus sur le FN, ni sur la fille Le Pen. En revanche, j'y ai entendu des journalistes s'embrouiller sur des questions simples de Le Pen et comble du ridicule, Huertas à court d'argument, sortir à Le Pen : "Et moi, je vous trouve laide et méchante". Niveau cours de récré chez les sous-doués font de la politique.

S'ils reçoivent Mélenchon, vue la façon dont ce-dernier aime mettre en scène son mépris des journalistes et s'il est en verve, on va encore avoir droit à un sacré numéro de cirque ...

18
Répondre en citant  
Réponse de Huertas et Poivre d'Arvor aux commentaires des auditeurs sur la fameuse interviouwe. - le Sam 19 Nov 2011, 11:41

http://www.franceculture.fr/emission-le-rendez-vous-du-mediateur-marine-le-pen-dans-les-matins-reactions-2011-11-17

En gros, à France Culture, "on" est quant même bien embêté d'avoir à ce point foiré cet entretien et "on" cherche à se justifier. Très amusante remarque d'OPA sur FC radio d'analyse plus intellectuelle, déstabilisée par Le Pen fille. Amusant car à l'écoute de l'interviouwe et de Huertas, notamment, le moins que l'on puisse dire est qu'on ne planait pas dans l'éther ...

19
Répondre en citant  
Re: Interwiewer Mme Le Pen - le Sam 19 Nov 2011, 16:35

Dounia a écrit:Cette interview a été grotesque et inutile ! Je n'y ai rien appris de plus sur le FN, ni sur la fille Le Pen. En revanche, j'y ai entendu des journalistes s'embrouiller sur des questions simples de Le Pen et comble du ridicule, Huertas à court d'argument, sortir à Le Pen : "Et moi, je vous trouve laide et méchante". Niveau cours de récré chez les sous-doués font de la politique.

S'ils reçoivent Mélenchon, vue la façon dont ce-dernier aime mettre en scène son mépris des journalistes et s'il est en verve, on va encore avoir droit à un sacré numéro de cirque ...


Je suis bien de votre avis. Le Pen est virtuose du "ring médiatique": l'affrontement et le punch le plus rapide comme élément- de crédibilité. Peu importe si le fond mélange tout et a pour base la haine de l'autre. C'est le populisme en action.


Les journalistes ne doivent surtout pas surenchérir sur ce terrain là, ils sont perdus d'avance....Huertas en a fait les frais. Ils devraient redorer le blason du politique.
Ce n'est pas possible que l'inanité des arguments du FN , flatteurs des bas-instinct, ne puissent pas être plus copieusement mis à jour !

20
Répondre en citant  
france culture passera-t-il l'hiver ? - le Mer 30 Nov 2011, 21:08

Evidemment tellement d'insistance à mal faire laisse sans voix.
N'y a-t-il pas derrière ces affaires ( Marine, Lordon?...) et ses rebonds un grave dysfonctionnement dans le fonctionnement interne de la chaîne dont Huertas -quoiqu'on en aie- fait les frais ?

Se pourrait il qu'un jour les présentateurs-animateurs-producteurs conçoivent leur rôle avec plus d'humilité ?

21
Répondre en citant  
Principe de Peter et Seuil d'incompétence - le Jeu 08 Déc 2011, 21:29

@ post ci-dessus : << N'y a-t-il pas derrière ces affaires ( Marine, Lordon?...) et ses rebonds un grave dysfonctionnement dans le fonctionnement interne de la chaîne dont Huertas -quoiqu'on en aie- fait les frais ? >>

Hubert Huertas ne fait les frais que du principe de Peter, qui théorise sur la tendance à s'élever dans les hiérarchies jusqu'à ce qu'on atteigne son seuil d'incompétence. En l'occurrence, ledit seuil est dépassé depuis longtemps.

Interwiewer Mme Le Pen     Page 2 sur 6

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum