Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï    Page 1 sur 7

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Dim 04 Déc 2011, 22:12

Atterrant Taddeï

Je souhaiterais profiter de ma découverte de votre site pour y exprimer la sérieuse inquiétude que m’inspire la présence, depuis septembre 2011, de l’émission de ce monsieur Taddeï intitulée « Tête à tête ». C’est que le glissement progressif de France culture vers le bas que votre serviteur croit pouvoir observer depuis quelques années (avec, surtout, les nouveaux représentants du culturel chic-branchouille-décontract’ – mais aussi, quand même, quelques résistances et heureuses nouveautés) – cette pente douce, donc, me semble présenter ici une inclinaison sensiblement plus brutale.
Je fus d’emblée frappé, au soir de la Première, par le fait que le bonhomme ne daigna aucunement introduire la nouvelle émission – l’évidence de celle-ci semblait s’imposer tout naturellement, en lieu et place de ce qui la précédait (Blandine Masson, décalée d’une heure). Mais d’ailleurs, me suis-je dit ensuite, c’est bien là le signe, involontairement traduit par cette attitude, de ce qui caractérise principalement l’objet : l’effrayante platitude du propos (et sa bonhommie) – quelque chose d’aussi vide de concept et d’aussi ostensiblement mondain…
N’étant pas détenteur de cet objet d’aliénation de masse qu’est la télévision, ce n’est que plus tard que je réalisais à quel point le gaillard était bien connu (il est d’ailleurs amusant d’observer qu’il semble si occupé et imbu de sa notoriété toute médiatique que celle-ci semble être ici le nœud même du propos…) – me détournant alors spontanément et résolument de l’objet lui-même (sur quoi il convient bel et bien de ne surtout pas s’étendre en analyse), je revenais alors à cette question initiale qui s’imposa instantanément à mon esprit, où je m’interrogeais  sur ce qui avait bien pu doncprésider à la programmation d’une telle émission : quelle situation d’aimable trinquerie  à l’occasion de quel cocktail ultra-sélect ? – brossons-nous le tableau … (à l’instar du roman interactif des Papous, je transmets volontiers ici le relai du récit) ; la platitude même de la chose me forçait à imaginer ce que dissimulait son installation en ce lieu ; j’en vins à envisager le phénomène de cette émission comme se réduisant aux enjeux relationnels dont elle résultait.

EC

2
Répondre en citant  
''Le tête à tête'' sur France Culture de Taddéï, la culture pour les nuls, par les nuls ! - le Sam 10 Déc 2011, 11:54

Ce "Tête à tête" dominical confié à Frédéric Taddéï est, sans nul doute, l'une des émissions les plus médiocres de France Culture.
Qu'y entend-t-on ? De fait, rien. Des invités passe-partout à qui Taddéï pose des questions elles-mêmes passe-partout. En un mot, une émission qui oscille entre la promotion et la gestion pipole.

Curieux de se dire que Frédéric Taddéï a la réputation d'un interviouveur de choc, tant de fait, ce qu'il fait a l'insipidité de la banalité.
Et pourtant, son arrivée à France Culture a été mise en scène comme un événement, une trouvaille, un nouvel effet "océdar dépoussiérant".

La seule chose intéressante concernant Taddéï est de constater la façon dont sa nullité est maquillée par ses copains des autres médias en son contraire, soit un "iconoclaste bouillonnant", un type à la recherche "du sens" etc.

Un fonctionnement de pub mensongère qui cherche à vous refiler un pull en acrylique en vous faisant croire qu'il a la douceur du mohair.
Procédé grotesque et risible dont je me demande s'il fonctionne.

En voici un excellente illustration avec cet article hagiographique paru dans "Télérama" en septembre dernier :

http://www.telerama.fr/radio/taddei-tate-du-tete-a-tete-sur-france-cul,72638.php

Tout n'y est que bourrage de crâne pipole autour de la personne de Taddéï qui serait si admirable, si brillante, si hors du commun lorsque, de fait, rien n'est dit de son émission et pour cause, la personne qui signe l'article ne pouvait pas l'avoir écoutée.

Force est de constater que le bouillonnant iconoclaste fait une émission minable et enfile les lieux communs comme d'autres les perles.

3
Répondre en citant  
Le tête à tête de Frédéric Taddéï, moi je suis nul et ça s'entend ! - le Sam 10 Déc 2011, 12:10

[son mp3="http://download.od.tv-radio.com/france_culture_ondemand/sites/default/files/sons/2011/12/s48/RF_3571650B-814A-4437-87E9-36B00022570B_GENE.MP3" debut="00:00" fin="01:00"]

Et hop ! Illustration avec la dernière émission. On a droit à toutes les banalités d'usage, l'acteur qui doit se renouveler tous les soirs, le ton lèche-botte de Taddéï qui semble se pâmer de ravissement à chaque truisme, Dussolier dont on sait qu'il ressort le même baratin éculé depuis des lustres, etc.

Vive les iconoclastes bouillonnants !

4
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Lun 12 Déc 2011, 00:02

Je salue Mitsouko. Me voici bien ravi de cet écho favorable à la mienne inquiétude. Cependant, je me réjouis aussi d’une différence d’approche : celle-ci va m’offrir présentement l’occasion de tenter d’aiguiser un tantinet mon expression si souvent laborieuse.
Voici ce que je suis tenté de penser (et je vous prie de bien vouloir excuser et me signifier les possibles faiblesses de cette approche) : tout d’abord, je ne lirai pas l’article de Télérama auquel vous faites référence – et, précisément, votre proposition comporte pour moi cet avantage de m’aider à clarifier un point de vue différent quant à la méthode : il me semble que l’on atteint dans cette émission un tel degré de banalité, qu’à s’efforcer d’en développer une analyse critique, on tend davantage à la valoriser qu’à en faire percevoir radicalement l’inquiétante nullité.
Votre serviteur se reconnaît personnellement très soucieux (et avide) de tout ce qui peut l’inciter à développer, avec les moyens qui sont les siens, son esprit critique et à étayer l’expression de son sentiment par une explicitation aussi précise et appropriée que possible.
Cependant, dans le cas présent, il me parait important (à tort ou à raison) de prendre la mesure de ce petit événement et de souligner le caractère inquiétant de la situation : cet épisode d’intrusion de la médiocrité médiatique me semble représenter, après d’autres occasions d’alerte, un sérieux franchissement de palier sur France Culture dans le sens d’une banalisation qui ne peut qu’aboutir à ce que, un de ces quatre, cette radio n’ait simplement plus aucune raison d’exister.
Cette situation, pour autant que ma perception s’avère valable, m’incite à penser que, s’il s’agit d’être efficace, il vaut donc peut-être mieux, dans le cas présent, éviter de trop s’étendre en analyse descriptive de l’objet ou bien en dépasser rapidement le stade.
En outre, je ne partage pas votre point de vue sur les « invités passe-partout » : sans doute est-ce le cas d’un grande partie d’entre eux – mais, malheureusement pour la commodité de la démonstration, ça ne me semble être le cas, par exemple, ni de Camille (qui a quand même réussi à bien ridiculiser l’interviouveur en le faisant chanter), ni de Badiou (que notre Taddeï, satisfait d’accueillir sa « star » de la philo., parvient à faire parler presque fièrement de son Blackberry…) quoi qu’on pense par ailleurs de sa stratégie médiatique.
Si donc l’avènement d’une telle émission sur FC représente effectivement le sujet d’alerte évoqué, je m’inquiète et demande : en quelque manière, pouvons-nous agir ? – et pardon pour la naïveté. Et merci de m’offrir cette sympathique occasion d’échange.

5
Répondre en citant  
Après Michel Aumont, André Dussollier - le Mar 13 Déc 2011, 04:24

Sans avoir aucunement prémédité mon acte, j'ai entendu hier l'interview de Dussollier. C'est donc pour moi le second numéro de Tête à tête, le premier ayant été Michel Aumont. Taddéi est toujours horripilant, jouant le jeu du copinage bruyant avec son rire de bouffeur à peine moins vulgaire que celui d'Ardisson. On devine en lui quelque chose comme un nouveau-riche de la culture : un branché qui a découvert sur le tard les livres, mais n'est jamais vraiment sorti de l'esprit BD. Dans les rares débats télé où je l'ai vu à l'oeuvre, ce qui éclatait c'était son manque d'autorité intellectuelle : peu soucieux d'une compréhension en profondeur, il lui suffisait d'envoyer une question mal posée pour montrer qu'il ne captait rien à son débat, qu'il n'avait pas compris ou pas assez bien écouté ce qui venait d'être dit. Bref c'était, déjà dans un premier temps, intellectuellement affligeant.

Par sagesse peut-être, le voila qui tente de se positionner en nouveau Jacques Chancel. Eh bien je suis moins sévère que vous deux, et malgré son ton toujours résolument vulgaire (en voila un qui est fidèle à sa ligne), l'émission n'est pas entièrement à jeter. Pour l'instant, elle est surtout mal pilotée et mal faite. On connait la vanité de Taddéi : s'il lui prenait l'envie d'écouter quelques modèles de meilleure farine, on peut imaginer qu'il s'inspirerait de certaines de leurs qualités. Croisons les doigts pour que, parmi nos ténors de l'entretien, il écoute Veinstein ou Dumayet plutôt que Lebrun ou Antoine Perraud.

Notamment ses questions sur l'art dramatique, le vécu du comédien, la routine et autres scies, je ne les ai pas trouvé si mal venues : aussi banales soient-elles, je pense qu'on peut raisonnablement les poser à un grand comédien, à quelqu'un qui maitrise son art et aligne quelques dizaines d'années de pratique. Avec Michel Aumont ou Dussollier, c'est le cas. Et même, plutôt qu'un seul, autant en viser plusieurs. Plus tard et après encore quelques autres, mettre les différentes réponses en perspective. Au moins pour soi. Ou bien en laisser le loisir à l'auditeur. Voila qui témoignerait au moins d'une certaine conception du produit-interview. Mais rien ne dit que pour le moment Taddéi en soit rendu à ce point.

Au lieu de s'efforcer d'apprivoiser l'invité comme le fait l'enfant froussard qu'il est un peu resté (oui oui, ça aussi ça se devinait dans son attitude à la télé) si Taddéi jouait d'une position un peu différente, peut-être éminente ou raisonnablement distante, eh bien de cet enchainement de questions, il pourrait faire la matière d'une vraie descente en profondeur. Ca supposerait d'exploiter les silences, les failles, les ambiguités, jouer des finesses de la reformulation pour affiner la réponse. Bref le classique de l'entretien. Cela supposerait aussi que l'entretien soit vécu (ou monté) avec un sens meilleur de la respiration. Alors non seulement il n'en est pas là, mais l'auditeur entend distinctement qu'on y vise l'exact contraire : à peine bouclé une réponse zzzou on passe à une autre question préparée. Parfois c'est dans le voisinage de la précédente, oh sans rapport avec la réponse bien sûr il ne faut pas trop demander, mais enfin on reste dans le thème. Et parfois sans aucun rapport. Et donc sans respiration. Ici on ne sait pas très bien qui est sacrifié : la parole de l'invité, sa pensée, son éventuelle capacité ou seulement son désir d'aller juste un peu plus profond ; ou bien ce qui est sacrifié, c'est l'auditeur, ou seulement sa capacité à goûter quelque interstice de silence.

S'il est vrai que les lourdauds ne connaissent pas le silence, on n'est pas près d'entendre chez Taddéi les silences de Veinstein. Finalement plus haut j'avais évoqué Lebrun et Perraud, mais j'étais peut-être encore largement au-dessus de ce qui nous guette : un nouveau Tewfik Hakem avec simplement des dents 15 fois plus longues (prévoir budget spécial pour protection des tables de studio).

6
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Mer 14 Déc 2011, 08:32

Je suis très surpris du propos de Nessie : surpris par certains points de vue (Antoine Perraud, que, pour ma part, j’apprécie énormément) – mais surpris surtout par la démarche d’analyse, cet étonnant effort d’explicitation de l’objet incriminé – qui me semble bien excessivement fouillé : une fois encore, ce serait lui faire trop d’honneur et plutôt que de s’intéresser vainement au « quoi ? », on devrait se pencher sur le « pourquoi ? » - tel semble rester le point de vue de votre serviteur.
Analyse, en outre, très médiatiquement référencée : Ardisson, par exemple (c’est bien la première fois de ma vie que je me penche sur cette chose et en transcris l’appellation) – dont je ne connais lointainement que le nom et me fais précisément un point d’honneur à ignorer l’univers dont cela participe et dont la moindre approche me semble receler une source imparable d’aliénation.
Je tente à présent de prendre un peu de recul par rapport à une telle approche : n’est-ce pas comme si nous traitions d’un même sujet, en partant d’un point de vue plutôt similaire – sans finalement parler de la même chose ?… Cet échange me semble consister en l’exposé de nos étrangetés – et, bien que pouvant être considéré comme une personne dite « d’âge mûr », j’avoue que cela me surprend.
En passant, je m’étonne quand même que mes interlocuteurs ne s’interrogent pas ici sur la nécessité même d’une émission telle que celle-ci au sein de la grille de FC : qu’est-ce donc qui pouvait en justifier la programmation, étant donnée, en outre, l’absolue vacuité conceptuelle qui la caractérise – et alors que nous disposons déjà, par exemple, du concept « A voix nue » cinq jours sur sept – quoi donc, si ce n’est le simple fait qu’elle met en scène le déjà fameux gaillard ? Avec les moyens d’analyse qui sont les miens (c’est-à-dire extrêmement faibles et purement intuitifs), en toute naïveté donc, je suggère de poser qu’il ne s’agit ni plus, ni moins que d’une combine médiatico-mondaine.
Ma meilleure façon personnelle de dénoncer la présence de ce Taddeï sur FC devra donc consister à m’efforcer de parler le mieux possible de ce que j’y apprécie vraiment et propose en guise de référence – Antoine Perraud, par exemple (à suivre).

7
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Jeu 15 Déc 2011, 21:13

@Etienne a écrit:
Cependant, dans le cas présent, il me parait important (à tort ou à raison) de prendre la mesure de ce petit événement et de souligner le caractère inquiétant de la situation : cet épisode d’intrusion de la médiocrité médiatique me semble représenter, après d’autres occasions d’alerte, un sérieux franchissement de palier sur France Culture dans le sens d’une banalisation qui ne peut qu’aboutir à ce que, un de ces quatre, cette radio n’ait simplement plus aucune raison d’exister.

Si donc l’avènement d’une telle émission sur FC représente effectivement le sujet d’alerte évoqué, je m’inquiète et demande : en quelque manière, pouvons-nous agir ? – et pardon pour la naïveté. Et merci de m’offrir cette sympathique occasion d’échange.

Je vous salue en retour, le couronné !
Eh bien, si tel doit être le futur de France Culture, ma foi, qu'elle crève !

Quant à la manière d'agir, nul n'en ayant la volonté, il n'y en aura donc pas. Si ce que vous craignez devait s'avérer juste, sans doute pourrions-nous organiser un petit gueuleton d'enterrement. Aimez-vous le pâté en croûte ?

8
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Dim 18 Déc 2011, 11:17

@Etienne a écrit:
Voici ce que je suis tenté de penser (et je vous prie de bien vouloir excuser et me signifier les possibles faiblesses de cette approche) : tout d’abord, je ne lirai pas l’article de Télérama auquel vous faites référence – et, précisément, votre proposition comporte pour moi cet avantage de m’aider à clarifier un point de vue différent quant à la méthode : il me semble que l’on atteint dans cette émission un tel degré de banalité, qu’à s’efforcer d’en développer une analyse critique, on tend davantage à la valoriser qu’à en faire percevoir radicalement l’inquiétante nullité.


Cher Etienne, vous avez raison de ne pas lire l'article de "Télérama". Il ne présente aucun intérêt. Vous avez tort de ne pas lire l'article de "Télérama", il en dit long sur la façon dont l'inquiétante nullité est déguisée en effet d'annonce.
Je me demande d'ailleurs si ces effets d'annonce "marchent" ...

En ce qui concerne le tout-venant convenu des invités, contrairement à vous, la chanteuse Camille est tout de même un bon petit phénomène made in Inrocks.
Badiou, en revanche, est davantage exogène. Il est juste qu'il est rare qu'il se commette avec les médias, n'aimant guère devoir faire le clown.

Je vous rejoins lorsque vous dites que ces émissions sont creuses et qu'elles ne méritent pas qu'on s'y étendent. Pourtant, le fonctionnement de cette "inquiétante nullité" me paraît amusant à observer. Je crois qu'on peut le nommer bavardage.
Un curieux bavardage où l'invité fait semblant de se "livrer" afin de satisfaire la supposée curiosité de concierge de l'auditeur au micro complaisant du journaliste. Et c'est là qu'il y a une supercherie rigolotte. Car l'invité ne dit rien, forcément ! Il tient un discours de pure forme.

Illustration : Vincent Lindon invité chez Goumarre, Vincent Lindon invité chez Taddéï.
Lindon dit rigoureusement la même chose. Donc Lindon ne dit rien, il se prête à un jeu, en bon acteur.

http://www.franceculture.fr/emission-le-rendez-vous-emission-du-vendredi-4-novembre-avec-vincent-lindon-sorj-chalandon-la-chroni

http://www.franceculture.fr/emission-le-tete-a-tete-vincent-lindon-2011-11-06

9
Répondre en citant  
Contre-pied sur Taddei - le Ven 17 Fév 2012, 19:55

J'ai une approche un peu différente des autres commentateurs.
J'ai le podcast du Tête à tête sur mon ordinateur mais je n'écoute l'émission qu'en fonction de l'invité. Je crois n'avoir écouté que Badiou jusqu'à présent, ce qui n'est pas beaucoup. Je n'ai rien contre Taddei, qui pourrait apporter un ton différent sur France Culture, mais son choix des invités n'est pas acceptable sur cette chaine. (Bob Sinclair ??)
Je pense qu'en faisant une meilleure sélection, pas necessairement liée à l'actualité, cette émission peut avoir sa place. En fait, l'invité m'importe beaucoup plus que l'invitant.

10
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Mer 22 Fév 2012, 10:30

@Alain Machefert a écrit:J'ai une approche un peu différente des autres commentateurs.
J'ai le podcast du Tête à tête sur mon ordinateur mais je n'écoute l'émission qu'en fonction de l'invité. Je crois n'avoir écouté que Badiou jusqu'à présent, ce qui n'est pas beaucoup. Je n'ai rien contre Taddei, qui pourrait apporter un ton différent sur France Culture, mais son choix des invités n'est pas acceptable sur cette chaine. (Bob Sinclair ??)
Je pense qu'en faisant une meilleure sélection, pas necessairement liée à l'actualité, cette émission peut avoir sa place. En fait, l'invité m'importe beaucoup plus que l'invitant.

J'ai aussi écouté l'émission où Baddiou était invité. Et, contrairement à vous, j'ai trouvé qu'elle démontrait tristement les limites de l'art de Taddéï.
Pourquoi ? Parce que Taddéï ne connaît rien à la philosophie et moins encore sans doute à celle de Baddiou ! Et qu'il n'est pas aisé d'en parler de façon intelligible lorsqu'on n'y connaît rien. Dès lors, cette émission s'est cantonnée à des anecdotes biographiques. Rien de ce qui pourrait être intéressant dans la réflexion de Baddiou n'a vraiment été abordé. Par exemple, son intérêt pour les mathématiques, ses prises de position contre la démocratie, etc.

C'est tout le problème avec ce type de journalisme dit culturel. Il ne parvient qu'à niveller par le bas. Tadéï (et plein d'autres) font des interviews qui sont interchangeables.
Cette fois-là, c'était Baddiou, la fois d'après Bob Sinclar (au demeurant, ce phénomène de la "French Touch" peut avoir de l'intérêt comme phénomène de mode, tout dépend de ce qu'on veut en faire, de comment on va le traiter ), une autre fois, ce pourrait être le fromage de tête ou les espadrilles. De tout cela, un Taddéï parlera. Et le problème, c'est qu'il en parlera de la même façon.

''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï     Page 1 sur 7

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum