Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï    Page 4 sur 7

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Dim 04 Déc 2011, 22:12

Rappel du premier message :

Atterrant Taddeï

Je souhaiterais profiter de ma découverte de votre site pour y exprimer la sérieuse inquiétude que m’inspire la présence, depuis septembre 2011, de l’émission de ce monsieur Taddeï intitulée « Tête à tête ». C’est que le glissement progressif de France culture vers le bas que votre serviteur croit pouvoir observer depuis quelques années (avec, surtout, les nouveaux représentants du culturel chic-branchouille-décontract’ – mais aussi, quand même, quelques résistances et heureuses nouveautés) – cette pente douce, donc, me semble présenter ici une inclinaison sensiblement plus brutale.
Je fus d’emblée frappé, au soir de la Première, par le fait que le bonhomme ne daigna aucunement introduire la nouvelle émission – l’évidence de celle-ci semblait s’imposer tout naturellement, en lieu et place de ce qui la précédait (Blandine Masson, décalée d’une heure). Mais d’ailleurs, me suis-je dit ensuite, c’est bien là le signe, involontairement traduit par cette attitude, de ce qui caractérise principalement l’objet : l’effrayante platitude du propos (et sa bonhommie) – quelque chose d’aussi vide de concept et d’aussi ostensiblement mondain…
N’étant pas détenteur de cet objet d’aliénation de masse qu’est la télévision, ce n’est que plus tard que je réalisais à quel point le gaillard était bien connu (il est d’ailleurs amusant d’observer qu’il semble si occupé et imbu de sa notoriété toute médiatique que celle-ci semble être ici le nœud même du propos…) – me détournant alors spontanément et résolument de l’objet lui-même (sur quoi il convient bel et bien de ne surtout pas s’étendre en analyse), je revenais alors à cette question initiale qui s’imposa instantanément à mon esprit, où je m’interrogeais  sur ce qui avait bien pu doncprésider à la programmation d’une telle émission : quelle situation d’aimable trinquerie  à l’occasion de quel cocktail ultra-sélect ? – brossons-nous le tableau … (à l’instar du roman interactif des Papous, je transmets volontiers ici le relai du récit) ; la platitude même de la chose me forçait à imaginer ce que dissimulait son installation en ce lieu ; j’en vins à envisager le phénomène de cette émission comme se réduisant aux enjeux relationnels dont elle résultait.

EC
* * *

31
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Ven 24 Fév 2012, 11:28

Il faudrait donc plutôt parler de la "stratégie du Bégaudeau récupéré". A l'époque de la sortie du livre, puis du film, FC avait fait de l'auteur le héros d'une démocratisation décomplexée de la transmission de connaissances. France Culture a besoin forcené d'idéalisation et de célébration.

32
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Ven 24 Fév 2012, 11:43

@Yann Sancatorze a écrit:Il faudrait donc plutôt parler de la "stratégie du Bégaudeau récupéré". A l'époque de la sortie du livre, puis du film, FC avait fait de l'auteur le héros d'une démocratisation décomplexée de la transmission de connaissances. France Culture a besoin forcené d'idéalisation et de célébration.

Plus exactement, je crois que Bégaudeau, de façon fort opportuniste, a compris qu'en jouant le rôle du héros de la démocratisation forcenée de la transsssssssssssssssmission des savoirs, avait en mains une carte maîtresse. Bref, il a bien humé l'air du temps pour creuser son trou. Car, de fait, dans son bouquin, on a le portrait d'un prof de français qui rame à essayer de faire faire à des gamins qui s'en fichent des exercices de grammaire dont tout le monde se contrecarre ... Le prof de français, aussi, au bout d'un moment.

Pour en revenir à France Culture, j'irais plus loin encore. Je crois que cette station fonctionne comme une sorte de miroir aux alouettes. Je soupçonne que nombre d'invididus écoutent France Culture par souci de distinction comme dirait le copain de Nessie. En arrière-plan, une idée simpliste : j'écoute France Culture donc je suis cultivé puisque dans le nom, il y a le mot "culture". Toujours flatteur. Or non, ils ne se cultivent pas, ils ne font qu'écouter la radio.

33
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Sam 25 Fév 2012, 12:24

"Pour en revenir à France Culture, j'irais plus loin encore. Je crois que cette station fonctionne comme une sorte de miroir aux alouettes. Je soupçonne que nombre d'invididus écoutent France Culture par souci de distinction comme dirait le copain de Nessie. En arrière-plan, une idée simpliste : j'écoute France Culture donc je suis cultivé puisque dans le nom, il y a le mot "culture". Toujours flatteur. Or non, ils ne se cultivent pas, ils ne font qu'écouter la radio." (Mitsouko, 24/02)

Je reprends cette réflexion : FC, Mitsouko, n'est d'abord que ce que vous y trouvez vous-même : la méthode d'appréciation consistant à considérer (ou évaluer) cette radio selon vos "soupçons" quant à l'utilisation qu'en ont "nombre d'individus", je dois dire, ne me convainc guère.

34
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Sam 25 Fév 2012, 12:39

D'après la teneur des commentaires sur les différentes pages d'émissions sur facebook, je crois surtout que parmi les nouveaux auditeurs se trouvent une majorité de transfuges déçus, qui trouvent ce qu'ils avaient ailleurs (débats politiques, émissions de prescription culturelle, reportages sociaux), mais avec simplement un peu plus de tenue, et sans pub. La perspective d'une radio qui se fixerait comme objectif, pour attirer de nouveaux auditeurs, d'imiter les formats que l'on trouve ailleurs, mais en les nettoyant un peu, me laisse assez pessimiste. Ces nouveaux auditeurs, ex-Inter, Europe1 ou que sais-je, sont admiratifs de la qualité d'une programmation qu'ils ne trouvent pas ailleurs, et c'est compréhensible, et la station s'émerveille de les émerveiller, et tout cela aboutit à un OPA émerveillé, félicitant tout le monde, et s'apercevant qu'il peut remplir son contrat en faisant du "Comme Partout Ailleurs ++", car c'est une façon de gonfler l'audience.

35
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Sam 25 Fév 2012, 12:41


Je reprends cette réflexion : FC, Mitsouko, n'est d'abord que ce que vous y trouvez vous-même : la méthode d'appréciation consistant à considérer (ou évaluer) cette radio selon vos "soupçons" quant à l'utilisation qu'en ont "nombre d'individus", je dois dire, ne me convainc guère. [/quote]

Et en quoi n'êtes-vous guère convaincu ?
En outre, si France Culture n'est d'abord que ce qu'on y trouve soi-même (une sorte d'auberge espagnole ?), on est en droit de considérer que pour nombre d'individus, il se peut que ce soit un outil, plus ou moins conscient, de "distinction" à peu de frais.

36
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Sam 25 Fév 2012, 12:44

Et le psot de Yann tombe à pic ! C'est ce qu'il écrit qui me laisse à penser que ... etc.
Somme toute, si sur ce forum "on" considère que la FC contemporaine laisse à désirer, c'est qu'on a connu une FC différente.
Le problème, c'est que cette radio va finir par disparaître des mémoires, sauf pour celles et ceux qui écoutent les rediffs nocturnes ou écument l'ANPR.

37
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Sam 25 Fév 2012, 14:57

1. je réponds à Mitsouko (ce jour, à 12h41)
"Et en quoi n'êtes-vous guère convaincu ?
En outre, si France Culture n'est d'abord que ce qu'on y trouve soi-même (une sorte d'auberge espagnole ?), on est en droit de considérer que pour nombre d'individus, il se peut que ce soit un outil, plus ou moins conscient, de "distinction" à peu de frais".

Vais-je m'abstenir d'écouter Schubert dès lors que je considère qu'une majorité des gens qui s'en recommandent volontiers et se gargarisent de l' "émotion" qu'elle procure ne comprend pas réellement ce qu'implique la relation bouleversante à cette musique ?

2. Pour mon cerveau, tel qu'il est constitué, la tournure que prend cet échange (dont je fus l'initiateur à partir du sujet Taddeï) est perçue comme un tantinet écrasante : son foisonnement qu'au delà de la richesse de certaines contributions, je ressens comme incontrôlé et frénétique, me taraude et me déborde, m'accable un peu je dois dire (mais que signifie dire "je" ou "moi" dans le présent contexte ?). Vous semblez tous acquis sans réserve à ce mode de communication, sa présence quotidienne et qui semble quasi-permanente - et la donnée psychologique qu'une telle communication semble instaurer - ce qui n'est pas mon cas.
Quoiqu'il en soit, j'avoue que j'aurais bien du mal à savoir en quelle manière, quant à la question que pose la présence de Taddeï sur FC et l'inquiétude connexe quant à l'évolution de cette chaîne, nous avons réussi à "faire avancer le schmilblik".

38
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Sam 25 Fév 2012, 15:48

Etienne je réponds à votre point 2.

Si vous trouvez ce forum frénétique, avec des fils comme celui-là à moins de 10 messages par jour, je me permets de vous dire qu'il se classe plutôt comme un forum d'expression réfléchie.

Si vous parlez de l'utilité de la conversation en général dans la vie, et même en apposant dès ce point des réserves, eh bien elle est certainement non nulle cette utilité déjà en tant qu'il s'agirait de pure conversation ; même si elle est aussi très relative. Il faudrait demander à chacun son avis et d'ailleurs c'est ce qui se passe. La conversation est un art appliqué. Comme la cuisine, le costume et la décoration, son évaluation ressortit au goût des uns et des autres, ce qui ne veut pas dire 'sacro-sainte subjectivité' que n'importe quoi soit acceptable ou souhaitable. Mais l'important est qu'il y ait échange : un forum de discussion sert à l'échange dans la discussion.

Si vous parlez de sa fonction de revendication, et de ses résultats concrets, ils sont soit nuls, soit invisibles. Mais il est certain que ce forum persiste à envoyer un signal clair à la chaine, à ceux de ses producteurs qui ne savent même pas qu'il y a 15 ans France Culture fabriquait x % d'émissions culturelles et de documentaires. Envoyé aussi à ceux d'entre eux qui se souviennent de ce temps pas lointain et le regrettent (et il y en a). Envoyé enfin à la Direction des programmes qui parfois feint d'avoir la mémoire courte et certains jours ne fait même pas semblant mais montre qu'elle s'en fout.... ou qu'elle ignore vraiment de quoi nous causons ici. Ce forum est lu à France Culture, parce qu'il répond à un besoin des auditeurs et de la chaine, besoin qu'elle se montre peu capable de remplir honnêtement dans ses propres murs fussent-ils électroniques. Nous pouvons le voir comme un "courrier public des auditeurs diversement satisfaits". Sa fonction essentielle est la communication. Nous communiquons.

Si vous parlez de l'efficacité militante des auditeurs désireux d'une radio de qualité, je vous répondrai en bon marxiste soucieux de l'efficacité (donc à l'image du vieux Karl, au contraire de nombre de gauchistes qui se réclament de sa succession idéologique et devraient commencer par le lire au lieu de se laisser enfumer par ses récupérateurs) je vous répondrai dis-je, que seul l'acharnement paie. Que la lutte vaut en elle-même jusqu'à ce qu'elle trouve son résultat. Que la résistance s'inscrit dans le temps. Que cette résistance aussi audible que nous pouvons la faire entendre, est l'objectif d'un lobby idéologique comme l'est ce forum à l'idéologie politique même pas homogène mais où domine le souci d'une radio culturelle de qualité. Et que ça vaut le coup de continuer.

Alors en expliquant dans ce fil sinon notre souci de la qualité radio et du contenu culturel, du moins comment et pourquoi nous croyons utile de le manifester I mean par des suggestions, des souvenirs, des remarques critiques en bien et en mal, certes à tartiner sur la qualité nous voila assez largement sortis du sujet "Taddéi", sinon par antiphrase ... (ici j'ai bien failli m'esclamer).

Et sinon Etienne, vous trouverez recréé dans le sous-forum "Atelier" un mode d'emploi des avatars comme vous l'aviez suggéré récemment.

39
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Sam 25 Fév 2012, 19:27

@Etienne. Je répète ma réponse à une question de Mitsouko sur l'intérêt de faire des commentaires:

"Ma principale raison pour écouter France Culture est de m'instruire, de m'apprendre quelque chose. Les commentaires des auditeurs sont bien souvent une source d'information complémentaire, par des références notamment.
D'autre part, ils me permettent d'appréhender un sujet sous un autre angle que le mien, un point de vue qui m'avait échappé.
Et puis, on peut rêver, certains producteurs y sont peut-être sensibles et cela peut permettre d'améliorer leurs émissions.
Et une petite dernière, pour la route: certains commentaires sont amusants, volontairement ou non. "


40
Répondre en citant  
Chiffres de France Culture - le Dim 26 Fév 2012, 00:23

@ Alain Mâchefer, 38e commentaire du fil (le 24 02, 2h16)

Vous écrivez :

" Si je vous dis que Denver n'est pas trés loin de chez moi (Salt Lake City), cela reste vague. Par contre si je vous dis qu'il y a 870 kms, cela précise énormement. (Et oui, aux USA, 870 kms, c'est pas loin)."

Alain, loin de moi l'envie de remettre quiconque à sa place, car le temps pris par les intervenants, dont vous, dans ce forum pour écrire des contributions réfléchies (dans un français de qualité qui n'exclut pas l'inventivité et l'humour) et de mettre ainsi gratuitement à disposition de FC une étude approfondie sur l'art radiophonique en particulier et sur la production et la transmission de la culture en général, est vraiment digne de respect. Chapeau bas, donc, aux contributeurs qui font avancer le schmilblick (le leur propre ou celui des autres ou même de FC) par la réflexion en commun.

Revenons à FC et ses prétendus 1 million d'auditeurs et 3 millions de téléchargements. Ne parlons pas de la véracité de ces chiffres. Qui en a la preuve et qui en connaît les méthodes de calcul ? Notez que l'exactitude n'est pas le souci premier de ceux qui se gargarisent de ces chiffres et qui donnent le nombre de ceci ou de cela "à la louche". Vous, vous avez parlé de 870 km de Salt Lake City à Denver, vous n'avez pas écrit un millier. Voilà qui donne confiance en ce que vous avancez et que l'on peut vérifier.

Cependant, il me semble que vous confirmez par votre propos ce que vous vouliez contredire en matière de chiffres. Vous laissez entendre que 870 km, ce n'est pas loin aux Etats-Unis, et c'est loin en France. 870 est donc soumis à la géographie, aux habitudes, etc. Il ne dit rien tout seul. Il dit même si peu qu'aux Etats-Unis on parle d'heures d'éloignement ("J'habite à 6 heures de tel ou tel lieu").

Vous-même avez dit que sur 5 téléchargements, vous n'en écoutiez qu'un. Pourtant FC claironne que vous avez téléchargé 5 émissions. "Alain Mâchefer a téléchargé 5 émissions de la série ***, voyez le succès de cette émission auprès de notre auditeur fidèle !" Vous aurez beau dire que vous en avez ignoré 4 sur 5, c'est le chiffre 5 qui sera retenu. Où est la vérité, chez vous ou chez le compteur de téléchargements ? Quel est le sens à cela ?

Le sens, je crois vous le donnez sincèrement ici :
"Tout d'abord, j'aime bien les chiffres. Dans ce monde assez "désordonné", ils m'apportent une certaine stabilité. Ils me donnent l'impression de savoir des choses. La quantification me semble donc une approche incontournable dans l'accés aux connaissances"

D'abord, c'est la première fois dans une quelconque civilisation que nous sommes autant submergés par les chiffres, en commençant par les dates, le poids, le tableau nutritionnel de n'importe quel aliment conditionné jusqu'aux paramètres médicaux en passant par les statistiques sportives, etc. Le monde est plutôt très ordonné ou s'il est "désordonné" c'est peut-être à cause de tous ces chiffres, parfois contradictoires, qui engendrent une certaine confusion.

Ces chiffres vous apportent "une certaine stabilité". Vous n'êtes pas le seul à ressentir cela, c'est pourquoi les médias nous en abreuvent par les sondages et les statistiques de tous genres (mais que signifiera une baisse de 3% des accidents de la route à qui vient de perdre un proche en voiture ?)

Où est France Culture dans tout ça, se demande le lecteur qui commence à perdre patience ? Dans l'expression que vous utilisez ensuite : "l'impression de savoir des choses." Les chiffres donnent l'impression de savoir et les émissions de France Culture donnent l'impression de savoir. Si c'est le but des chiffres en général et des émissions de FC en particulier et que des auditeurs s'en trouvent satisfaits, mission remplie.

Sauf que, pour certains auditeurs, le savoir est plus gratifiant que l'impression du savoir. Pourtant le déséquilibre est là : il y a maintenant bien plus d'émissions qui satisfont "les impressionnistes du savoir" que les autres, par toutes sortes de choix de production qui provoquent le flottement de l'attention plutôt que la concentration en vue d'une assimilation.

Prenez la tranche du soir (à partir de 19h00), il y eut une émission qui s'appelait Agora, avec Lapouge, Velter et Germain-Thomas selon les jour et les époques. Un entretien sur un livre avec un auteur durant 30 minutes. Que n'a-t-on pas appris (on peut néanmoins émettre des réserves sur certains producteurs) ! Il y eut également une émission de géopolitique assez pointue.

Allumez maintenant votre poste à la même heure : des copains se marrent entre eux sur "l'actu des spectacles". Des éclats de paroles qui font passer le temps ou plutôt qui accompagnent les gens dans d'autres tâches (car les gestionnaires de FC pensent peut-être qu'un programme doit être conçu en fonction de tout ce qu'on peut faire en même temps qu'on l'écoute – sauf que le podcast annihile ce principe -).

Si c'est le but de FC, encore une fois, mission remplie. Mais il existe et existera toujours des gens qui écoutent pour écouter, pas pour accompagner la vaisselle : le public qui veut savoir et pas avoir l'impression de savoir en entendant une phrase sur deux, car de toute façon, une sur deux, au minimum, n'a désormais aucune utilité (de sens) et ma proportion est généreuse...

Vous terminez ainsi :
(...) les décideurs penseront que l'augmentation de l'audience ne peut qu'être le résultat d'une bonne qualité du produit culturel. En tout cas, ils feindront de le croire."

Il faudrait dire que les décideurs penseront OU feindront de le croire. Dans le premier cas, ce ne serait pas faire honneur à leur lucidité (ainsi ils croiraient que TF1 est une télé culturelle du fait de son audience) ; dans l'autre cas ce serait leur prêter une attitude hypocrite. Quel intérêt auraient ils à dire le contraire de ce qu'ils pensent ou subodorent ? Par exemple que le degré de qualité est inversement proportionnel au nombre de personnes concernées ? Tout simplement qu'on ne peut de nos jours dire cela sans risquer de passer pour quelqu'un qui exclut. Et l'exclusion ou la non-inclusion est de nos jours un grave péché qui se paye de sa carrière et de la reconnaissance sociale. C'est donc haro sur les (un) happy few de la culture exigeante...

41
Répondre en citant  
Re: ''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï - le Dim 26 Fév 2012, 09:05

Je réponds à Nessie (25/02), que je remercie pour sa démo. : sur le caractère d' "expression réfléchie" de ce forum, ici ou là, certes, sans aucun doute - globalement, je suis très réservé (mais, déjà, il faudrait ici créer un nouveau sujet traitant de questions de forme afférentes à la bonne tenue d'un tel forum).
Quant à "l'utilité de la conversation en général dans la vie", je ne crois pas avoir mis cela en cause.
Merci pour le paragraphe "signal clair à la chaîne" (quand bien même je trouve souvent le-dit signal rébarbatif dans son absence de tenue).
Merci aussi (je suis sincère, d'accord ?) sur "l'acharnement qui paie" - même si je trouve que la confusion neutralise.

''Le tête à tête'' de Frédéric Taddeï     Page 4 sur 7

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum