Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Accueil / Autres radios culturelles

Répondre au sujet

France Inter : radio culturelle ?    Page 4 sur 11

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
France Inter : radio culturelle ? - le Lun 21 Fév 2011, 12:54

Rappel du premier message :

Nous le regretterons ...



Jean Lebrun From atelier 114
* * *

31
Répondre en citant  
Re: France Inter : radio culturelle ? - le Jeu 29 Aoû 2013, 14:56

Article du Monde :
http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2013/08/28/relancer-france-inter-l-enjeu-majeur-de-la-rentree-de-radio-france_3467485_3236.html

A lire surtout les réactions des lecteurs avec des références à France Culture.

32
Répondre en citant  
La série « Un été avec Proust » au complet - le Sam 31 Aoû 2013, 12:33

@Philaunet a écrit: (...)Mais pour en revenir à cette excellente série sur Proust : comment France Inter essaie-t-elle de multiplier les visites de son site (contrôlées par l'OJD pour une meilleure "optimisation publicitaire"...)  et de créer de l'excitation autour de cette production ? En interdisant le podcast et la réécoute du 38e et dernier numéro (apparemment comme l'année dernière avec Montaigne) (...)
Finalement, le podcast de la 38e émission « La lecture » du 23 août a été mis en ligne le 30 août.

À suivre dans le prochain post : «Comment France Inter, avec cette série, indique à France Culture la manière de produire des émissions culturelles dignes de ce nom »...

33
Répondre en citant  
« Un été avec Proust » en 2013 - le Sam 31 Aoû 2013, 13:48

Une recette qui marche :

-Un indicatif original
-La lecture d'une citation par une animatrice
-L'annonce du nom de l'émission et de l'animatrice (très bonne Laura El Makki)
-La lecture une nouvelle fois de la citation (c'est pédagogique)
-L'introduction de l'émission sous l'angle de la citation qui constitue la thématique du jour
-Un témoignage d'archive sur Proust (A. Maurois, F. Gregh, J. Cocteau, C. Albaret, etc) ou un extrait de film (celui de Raoul Ruiz, p. exemple)
-L'intervention de l'invité sur la thématique illustrée par la citation et l'illustration sonore
-Lecture d'un long extrait de l'oeuvre (pour relancer la machine)
-Commentaire de l'intervenant
-Indicatif/respiration rappelant le nom de l'émission et des personnes au micro
-Nouvelle question (intelligente ou faussement naïve) de Laura El Makki
-Réponse de l'intervenant
-Autre lecture de l'oeuvre (par un autre interprète) ou extrait de film
-Dernier échange
-Chanson*

Trente-huit fois la même structure et ce n'est pas ennuyant une seule seconde (sauf intervenante mentionnée dans un post plus haut et l'un ou l'autre propos).

Le cadre bien balisé permet de fixer l'écoute et de créer une habitude qui se transforme en attente fidèle.

Qu'avons-nous à France Culture d'un peu approchant dans le cadre plus élaboré que le nom de la station promet ?

http://www.franceinter.fr/archives-diffusions/660772/2013-08

* La chanson de conclusion de l'émission : choix intéressant et méritant une analyse (à faire).

Certains commentateurs de France Inter ont regretté ces musiquettes, pop-rock anglo-saxonnes, pour la plupart. Ils auraient sans doute préféré écouter du Reynaldo Hahn ou du Saint-Saens. Eh bien pas d'accord.

D'abord la plupart de ces chansons en anglais (il y en eut quelques-unes en français, une en hébreu, une en arabe, une en italien -Venise obligeait), avaient des paroles en rapport avec le thème abordé : sacré clin d'oeil aux happy few assez attentifs et agiles dans la langue de Ruskin pour en profiter !

Ensuite, ces musiquettes permettaient de garder les dernières échanges en mémoire, alors qu'une oeuvre musicale classique (forcément tronquée, il n'y a pas de pièce de 2 minutes de César Franck...) aurait diverti de la digestion mentale de ce qui précédait. Au risque de l'indigestion, justement.

Trouver la bonne dose, selon l'heure de diffusion, le public, le sujet, la chaîne, c'est tout l'art de la création radiophonique (reportage, émission littéraire ou scientifique). J'ai le sentiment qu'elle a été trouvée ici.

34
Répondre en citant  
Bonne vulgarisation sur France Inter - le Dim 01 Sep 2013, 14:17

En 2009, dans le fil à la contribution unique et toujours d’actualité sur la vulgarisation,
@Cancoillotte a écrit:(...) Je crois que FC peut assumer une mission de vulgarisation, qu'il existe un public pour cela, animé de ce que les sociologues appellent (pas toujours sans condescendance) une "bonne volonté culturelle". C'est pour ça aussi que j'aime bien Enthoven, je trouve qu'il fait de la bonne vulgarisation. Je comprends qu'il agace, mais il me semble que pour un auditeur qui connait mal un sujet, l'enthousiasme dont fait preuve Enthoven (et il me semble sincère) peut avoir quelque chose de communicatif.
Oui et il le fait bien (à l'oral et en studio), quels que soient les côtés qui déplaisent à l’un ou à l’autre (voix d’une onctuosité qui a encore une fois fait fondre l’animatrice de France Inter, comme le fait le serpent du Livre de la jungle proposé ici par Cancoillotte dans le fil « Philo sur France Culture » et qu’il serait agréable de revoir une fois le lien réactivé si possible : http://www.youtube.com/watch?v=ZvuhNgqD7ck&feature=fvst )

À France Inter, donc, dans la série « Un été avec Proust » , il est de ceux qui ont certainement donné envie de lire La Recherche (au moins le 1er volume). Car on ne peut lui reprocher de ne pas connaître son affaire (longue fréquentation de l’auteur et livre à paraître –co-écrit avec son père- obligent) et de ne pas être sincèrement enthousiaste.

http://www.franceinter.fr/emission-un-ete-avec-proust-raphael-enthoven-lecteur-de-proust

35
Répondre en citant  
Réponse, oui - le Lun 02 Sep 2013, 22:16

Car ce numéro de l'émission "(la lecture) « Ça peut faire de mal »" commence avec les propos en anglais de David Lodge, dont la traduction vient un peu plus tard. On y a aussi reconnu (notre) Francesca isidori interrogeant l'écrivain (une petite recherche a débouché sur cette référence : http://www.franceculture.fr/emission-david-lodge-2008-10-16.html ). Et puis la lecture de Guillaume Gallienne est quand même très bien faite, avec de bonnes transitions et de bons choix (une seconde partie à ne pas mettre entre toutes les oreilles me semble-t-il, mais la crudité semble ne pas faire peur à Radio France - cf les lectures de Sade par Enthoven - au contraire de la prude ( ? ) BBC).

On reconnaît enfin le grand savoir-faire des réalisateurs et musiciens metteurs en onde de  Radio France pour les montages impeccables et les choix de musique d'accompagnement des textes (une qualité très visible dans l'émission du 25 05 2013 qui évoque « les Lumières », où soit dit en passant Enthoven lit Kant et Rousseau, mais c'est une autre histoire...).

http://www.franceinter.fr/emission-ca-peut-pas-faire-de-mal-therapie-de-choc-ce-soir-en-compagnie-du-tres-caustique-david-lodg

36
Répondre en citant  
Flannery O'Connor dans « Ça peut pas faire de mal » sur France Inter - le Dim 27 Oct 2013, 11:12

Un numéro de l'émission littéraire de France Inter Ça peut pas faire de mal de toute beauté : Flannery O'Connor.

Lecture splendide de Guillaume Gallienne, choix pertinents, commentaires justes et intervention éclairante du traducteur. Les ambiances sonores sont visiblement étudiées (mais pourquoi Björk à la fin, pour revenir au prosaïque, comme après les Proust de l'été ?).

La page de l'émission est exemplaire. On est là dans le professionnalisme et l'excellence.

37
Répondre en citant  
Le journal Le Monde promeut France Inter - le Dim 08 Déc 2013, 11:14

On peut donc s'attendre à ce que la station invite, en remerciement, le journal Le Monde. C'est comme ça que ça se passe déjà à France Culture où La Croix et d'autres font des articles de complaisance (citant d'ailleurs des propos où eux-mêmes sont mentionnés positivement) pour remercier la station de leur avoir donné l'antenne pour une journée de publicité gratuite. Voir ici le dernier billet de Yann Sancatorze illustrant ce phénomène : La Croix frotte le dos de Voinchet et inversement.

L'article du Monde, auquel on fait, par la force des choses, de la publicité ici, se trouve publié, non dans une rubrique médias, mais dans la section Style avec M Le magazine du Monde. Il y est donc question de traits tirés, de rasage, de maquillage, d'âge, de café et d'eau minérale, de "clopes", de murs défraîchis, etc.

Une réflexion sur la matinale ? Certainement pas, on est dans "Style". On a donc droit à une observation superficielle (pas mal écrite) des petites habitudes de chacun des journalistes et  à des témoignages d'intéressés de la maison sur l'audience, la couleur politique de la radio, etc. Le radio-trottoir comme style journalistique : remplir un long papier de la parole des autres sans le contrepoint critique d'un connaisseur du sujet (pour un décryptage qui mériterait son nom). Comme si donner la parole aux personnes ayant des postes de responsabilité (ou non) était un gage d'honnêteté et de vérité sur l'objet en question (ici la matinale de France Inter). Comme si rapporter tel quel ce que le dossier de la station vous remet pour faire votre article pouvait donner quelque crédibilité au propos et en conséquence à l'ensemble de votre papier (exemple : « cet Anglais passionné par l'Europe [Alex Taylor], qui parle huit langues et dépouille quelque cinquante journaux chaque matin » 50 journaux dépouillés? 50 ? Diantre ! 8 langues ? Et lesquelles ? Moi aussi je sais dire bonjour dans 8 langues...)

En fin de billet, un point intéressant sur la pratique de la radio filmée. Il semble urgent de définir des règles en la matière et de réfléchir aux effets de la vidéo sur l'art radiophonique.

Sinon cette phrase « leur mise en ondes rythme le lever des auditeurs, fixe le moment où ils devront s'être rasés ou maquillées » (on note l'accord au féminin d'un participe passé  dont le sujet grammatical est masculin) qui donne à penser qu'il n' y a pas d'auditeurs portant la barbe ou d'auditrices sans maquillage.

Un exemple caractéristique de cliché et de formule illustrant un esprit journalistique peu soucieux des nuances et des différences, lesquelles forment la complexité du réel. Cela vaut pour la vision de France Inter.

38
Répondre en citant  
Lectures de qualité - le Jeu 12 Déc 2013, 23:25

Ici, dans le numéro intitulé « La littérature des camps : les camps nazis » de cette émission hebdomadaire, on est loin du vain babillage de bibiyotek de France Culture.

39
Répondre en citant  
l'Inter versus le Culture? - le Jeu 26 Déc 2013, 10:36

Merci d'avoir réanimé ce débat.
Puisque c'est la fin d'une année, c'est aussi le moment des bilans, retours, et autres rétro/intro-spections. Et le sujet de la relation France Culture / France Inter en vaut un autre. D'autant que nombreux sont, j'imagine, ceux qui, comme moi ont une relation radiophonique essentiellement triangulaire (avec des passades matinales sur d'autres chaînes d'information) Culture/Inter/Musique. Chaque chaîne a sa personnalité, et c'est très bien.
Mais on aurait tort de regarder de haut, à FC, les émissions culturelles de FI, généralement de qualité ( ce que vous ne faites pas, mais d'autres si!).
On y a parfois moins de bla-bla et un plus authentique projet informatif d'acquisition de connaissances que sur France Culture, où est surtout désormais cultivé l'art de l'échange, de la conversation, de la "dispute" pour reprendre le titre d'une émission à la tonalité particulièrement parisienne et salonarde. C'est bien peut-être, mais insuffisant. Et poussé à l'extrême, comme c'est le cas, me semble-t-il maintenant, cela peut devenir, soit une facilité, soit une idéologie ( ce dernier point mériterait une explication plus longue, mais il y a une idéologie de la conversation comme mode privilégié de la "sociabilité de connaissance").
Pour pouvoir entendre un invité - universitaire, artiste, écrivain etc...- s'expliquer en profondeur, nous éclairer en détail et sans être dérangé dans son exposé par une question qui déplace le cours de l'explication, il faut se réfugier dans les rediffusions   nocturnes qui permettent en creux de comparer le passé et le présent. Il me semble qu'à Inter, ce n'est pas tout à fait la même chose. Des journalistes, des animateurs, peuvent y prendre en mains un sujet pendant toute la durée d'une émission, et traiter à fond un sujet, sans qu'il faille à tout prix la relier à une actualité/promo comme parution de livre, spectacles nouveaux etc...  Une émission comme "sur les épaules de Darwin", modèle de vulgarisation savante,  si j'étais le directeur de FC, j'en serais très jaloux, et souhaiterais en créer une du même acabit. Ce n'est qu'en été, période creuse,  que nous pouvons  à France Culture, entendre de jour-ou plutôt de fin de jour- un conférencier philosophe nous parler seul à seul, mais c'est toujours le même et on aimerait un peu de diversité, quel que soit le talent du sieur Onfray.
Il me semble aussi que la culture scientifique y est un peu mieux traitée proportionnellement que sur les ondes voisines de FC où, elle reste encore trop marginalement défendue.
Le sujet est inépuisable, et on aimerait bien entendre davantage de voix sur ce sujet. Comme sur d'autres d'ailleurs...
Et si un jour, France Culture faisait une véritable enquête sérieuse, approfondie, sur son auditorat, ses attentes, et en livrait les conclusions à son public ? Ce pourrait être une bonne résolution pour 2014.

40
Répondre en citant  
''Pépites de l'émission culte'' (mais fruits pourris de la langue et de la connaissance) - le Sam 28 Déc 2013, 12:09

@Mettra a écrit:Merci d'avoir réanimé ce débat.
Puisque c'est la fin d'une année, c'est aussi le moment des bilans, retours, et autres rétro/intro-spections. Et le sujet de la relation France Culture / France Inter en vaut un autre. D'autant que nombreux sont, j'imagine, ceux qui, comme moi ont une relation radiophonique essentiellement triangulaire (avec des passades matinales sur d'autres chaînes d'information) Culture/Inter/Musique. Chaque chaîne a sa personnalité, et c'est très bien.
Mais on aurait tort de regarder de haut, à FC, les émissions culturelles de FI, généralement de qualité ( ce que vous ne faites pas, mais d'autres si!).

Observations stimulantes que les vôtres dans toute votre contribution. Pour ce qui concerne le site de France Inter, on a ici un exemple (je crois rare) d'un j'm'en-foutisme assez radical. Un descriptif sur site depuis le 9 décembre, soit depuis trois semaines, avec des commentaires  (voir les 5e et 6e) qui pointent les erreurs sur les noms (voir ci-dessous celles concernant la grammaire) sans qu'aucune rectification n'ait été faite. Ce qui montre bien qu'il n'y a aucun souci de relecture et aucun intérêt pour l'image que donne ici la station quant à la justesse des informations et de l'expression. C'est vraiment minable.

Donc, en-dehors des graves fautes de noms, dans le descriptif de l'émission Pépites de l'émission culte un collégien redoublant a écrit ceci  :

des contestataires de tout ordre
Jacques Chancel a débuté ses "radioscopies"(verbe intransitif)
Jacques Chancel a (...) clôt l'aventure
En tout, il y eu 4 800 rencontres.

Heureusement que le descriptif ne fait que 6 lignes standard...

41
Répondre en citant  
Re: France Inter : radio culturelle ? - le Jeu 30 Jan 2014, 23:02

Ceux à qui Les pieds sur terre cassent les pieds,
retrouveront à la même heure sur une autre chaîne Jean Lebrun à La marche de l'histoire (sur Inter donc).
Encore une fort bonne livraison aujourd'hui par les temps qui courent avec Protocoles des Sages de Sion et autres conspirations. Son invité, Gérald Bronner, livre une analyse décontractée de toute cette faribologie. "Formidable", comme dirait l'autre.
Pendant que vous y êtes, allez donc tendre le lobe du coté de chez Mermet,
où on vous recausera d'un fameux va d'la gueule.

France Inter : radio culturelle ?     Page 4 sur 11

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Accueil / Autres radios culturelles

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum