Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Que sont-ils devenus ? Les anciens de France Culture    Page 1 sur 1

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Que sont-ils devenus ? Les anciens de France Culture - le Lun 23 Jan 2012, 14:49



Aujourd'hui, lancement en fanfare du Huffington Post édition française. Nul doute qu'on en entendra largement parler à France Culture (blablabla nouvelle façon d'appréhender l'actualité, opinions et croisements, commentaires à chaud etc.). Sur cette photo des responsable du site, on reconnait quelqu'un, à l'arrière... David Kessler, ancien boss de FC, en est le directeur de publication, fonction qui ne demandera pas un trop grand réajustement, car les missions du site, tel que formulées par le rédacteur en chef, se rapprochent du cahier des charges générique que l'on voit partout : l'actualité mise à distance avec ses opinions et commentaires, et surtout (surtout surtout surtout) il n'est pas question de parler de site de gauche ou de droite. Le temps dira si ce site va bouleverser les choses dans le monde du journalisme français. Malgré les nobles missions octroyées pour ce lancement, on dirait que l'on assiste à la naissance d'un autre Rue89.
La version US de ce site est à peine fréquentable : c'est un mélange d'activisme et de people, qui est largement critiqué par la profession parce qu'il ne rémunère pas ses contributeurs, avec l'argument que la rémunération se fait essentiellement en notoriété. Aussi, comme ce site doit sa rentabilité au nombre de clics par article, les titres sont le plus souvent mensongers, vagues, imprécis et plutôt racoleurs : "La décision bouleversante d'un sénateur important" (il retapisse son bureau), "Un nouveau scandale ébranle un grand parti politique" (un républicain pris en photo torse nu sur une plage). A partir de là, l'équipe française ne peut que relever le niveau. M'est avis que le journalisme qui y sera pratiqué sera à rapprocher de celui de France Culture. S'il y avait une petite place pour Hubert Huertas...


2
Répondre en citant  
Re: Que sont-ils devenus ? Les anciens de France Culture - le Lun 23 Jan 2012, 17:20

Le 19 janvier 2012 sur lefigaro.fr :

"L'appel qu'Anne Sinclair avait lancé il y a quelques semaines pour constituer une équipe de blogueurs extérieurs au Huffington Post dont elle va avoir la responsabilité éditoriale a été couronné de succès.
Ali Baddou, présentateur de la Nouvellle édition sur Canal+ la rejoindra. Tout comme Raphaël Enthoven, présentateur de l'émission Philosophies sur Arte.
Les deux hommes ont ceci de commun qu'ils ont longtemps travaillé à France Culture quand David Kessler, directeur général du Huffington Post et des Inrocks, en était le patron."

3
Répondre en citant  
David Kessler, ''Monde'', Anne Sinclair, Enthoven, Baddou, journalisme et autres bagatelles. - le Mar 24 Jan 2012, 17:52

Jeté un coup d'oeil. Sans intérêt, en effet, reprises de blogs et d'infos vues, lues partout. On a le sentiment d'ouvrir un frigo où ne traînent, en guise de nourriture, que des restes pas bien frais et quelques gens en vue ou post-pré has been ...

On ne sait rien de leur montage financier mais Sinclair travaillerait gratis. Il sont hébergés dans les locaux du "Monde".

http://www.time.com/time/world/article/0,8599,2105161,00.html

4
Répondre en citant  
Jacqueline Kelen : croisée - le Mer 27 Fév 2013, 21:46

"Que sont-ils devenus ?" Un fil de ce genre me semblait utile pour connaître la trajectoire de certains producteurs, journalistes ou cadres de FC, trajectoire éclairant parfois rétrospectivement le contenu ou l'esprit de certaines émissions de FC. Heureux de voir qu'il existait caché (pas trop) dans un recoin du site. Ce fil peut aussi permettre d'indiquer où interviennent encore des personnalités qui ont plu à l'auditeur, mais déplu à une direction.

Ainsi de Gilles Cantagrel, grand musicologue de France Musique, qui a dû quitter la station pour une raison d'âge, un âge qui ne semble pas être un problème pour la RTBF qui l'invite régulièrement, pour Radio Canada ou pour Canal Académie, qui a diffusé de lui nombre d'émissions originales et qui permet de l'entendre présenter, par exemple, des conférences sur Debussy en novembre 2012.

Ainsi, on se demande ce que sont devenus Mathieu Bénezet, Gérard Gromer ou Olivier Germain-Thomas, par exemple, et où l'on peut encore éventuellement les entendre.

On sait en revanche ce qu'est devenue Jacqueline Kelen, invitée récemment dans l'émission de Frédéric Lenoir. Il semble que l'étiquette d'ancienne productrice de France Culture lui colle à la peau partout où elle va porter sa prétendue bonne parole (sur le plateau d'une chaîne de télé catholique ou sur les ondes d'une radio chrétienne). Mais comme cette étiquette ne veut plus dire grand chose, on n'est que modérément irrité.

Peut-être plus intéressant ou distrayant, un fil "Que vont-ils devenir ?" permettrait de prendre les paris sur les futures prises de positions de responsabilité à France Culture de personnes dont la médiocrité à l'antenne est incontestable...

5
Répondre en citant  
Jacqueline Kelen - le Jeu 28 Fév 2013, 21:34

@Philaunet a écrit:"Que sont-ils devenus ?" Un fil de ce genre me semblait utile pour connaître la trajectoire de certains producteurs, journalistes ou cadres de FC, trajectoire éclairant parfois rétrospectivement le contenu ou l'esprit de certaines émissions de FC. Heureux de voir qu'il existait caché (pas trop) dans un recoin du site. Ce fil peut aussi permettre d'indiquer où interviennent encore des personnalités qui ont plu à l'auditeur, mais déplu à une direction.
[...]
J. Kelen, invitée récemment dans l'émission de F. Lenoir...

C'est un peu triste à dire mais peut-être pas tant que ça, et de toutes façons c'est pas si surprenant : Jacqueline Kelen a franchement viré niouvèdge. Mais le virage était déjà là.

Jadis parmi les meilleurs artisans de la chaine avec surtout des séries de Chemins de la connaissance (l'alchimie, le sable), et des Matinées des autres (le champagne, la femme en Inde, les monstres, l'honneur du samouraï, le mandala, tambours d'eau, fado, jaïnisme, la femme celte, le poison, le zodiaque, les calendriers) et aussi quelques 'Une vie une oeuvre' (le Baal chem tov, Jean de la Ville de Mirmont, Heine, Marot, Wilde, Berulle, Charles d'Orléans, Guillaume de Machaut, Tristan Lhermitte, Saint-Evremont) et même des Bon plaisir (Jacques-Henri Lartigue, Jacqueline de Romilly) et encore des Nuits magnétiques ('De la pourriture à la relique') et même des Mardis du cinéma et des Tire-ta-langue aux temps où on y entendait du documentaire, et pour tout ça sur le fond l'inspiration était théologique, ou religieuse, ou mystique.

Et après ? Après la liquidation du collège des producteurs tournants ? Eh bien on l'a encore entendue un temps comme invitée chez Cazenave (dans 'Les divans et les vieux'), et aussi, assez régulièrement, à la radio suisse Espace2 dans des séries comme "A vue d'esprit". Je pense même que son récent passage dans 'Les racines du ciel' n'était pas le premier.

Les rats de librairie savent que Jacqueline Kelen a continué à publier chez divers éditeurs des livres plutôt mystiques et parfois un peu hystériques, dans des collections de spiritualité donc chez Albin Michel et à la Table Ronde, mais aussi au 'Mercure Charismatique de Clermont-Ferrand' (ouille).

Un conseil : "Le secret"
Editeur : Table ronde
Collection : Les petits livres de la sagesse. Où elle est en bonne compagnie avec Dante, Thoreau, et Desjardins.

6
Répondre en citant  
Re: Que sont-ils devenus ? Les anciens de France Culture - le Sam 02 Mar 2013, 21:11

@Nessie a écrit:C'est un peu triste à dire mais peut-être pas tant que ça, et de toutes façons c'est pas si surprenant : Jacqueline Kelen a franchement viré niouvèdge. Mais le virage était déjà là.
Basé uniquement sur l'écoute des Racines du ciel (Je n'ai aucune intention de lire du Kelen), je pense que plutôt que d'un virement au "niouvedge", Kelen nous fait une bonne crise de "réactionnite", avec un retour à l'Humanisme de la Renaissance. Dans ce cas, mon intuition me dit que je ferais mieux de relire Erasme que lire Kelen.
L'émission était, encore une fois, un ramassé de jérémiades sur ce méchant monde contemporain. Et c'était tellement mieux avant, ma bonne dame...

7
Répondre en citant  
Bons et loyaux services rendus, mais... - le Sam 02 Mar 2013, 21:57

@Nessie a écrit:(...) Jacqueline Kelen a franchement viré niouvèdge. Mais le virage était déjà là.

Jadis parmi les meilleurs artisans de la chaine avec surtout des séries de Chemins de la connaissance (l'alchimie, le sable), et des Matinées des autres (le champagne, la femme en Inde, les monstres, l'honneur du samouraï, le mandala, tambours d'eau, fado, jaïnisme, la femme celte, le poison, le zodiaque, les calendriers) et aussi quelques 'Une vie une oeuvre' (le Baal chem tov, Jean de la Ville de Mirmont, Heine, Marot, Wilde, Berulle, Charles d'Orléans, Guillaume de Machaut, Tristan Lhermitte, Saint-Evremont) et même des Bon plaisir (Jacques-Henri Lartigue, Jacqueline de Romilly) et encore des Nuits magnétiques ('De la pourriture à la relique') et même des Mardis du cinéma et des Tire-ta-langue aux temps où on y entendait du documentaire, et pour tout ça sur le fond l'inspiration était théologique, ou religieuse, ou mystique.

Et après ? Après la liquidation du collège des producteurs tournants ? Eh bien on l'a encore entendue un temps comme invitée chez Cazenave (dans 'Les divans et les vieux'), et aussi, assez régulièrement, à la radio suisse Espace2 dans des séries comme "A vue d'esprit".
(...)
Un sacré palmarès que vous évoquez là, Nessie. On est admiratif. Merci pour toutes ces précisions. Je n'ai que l'émission sur les calendriers où elle n'intervient qu'à peine entre les monologues des spécialistes. Je guette les Nuits au cas où une rediffusion des émissions d'il y a 20 ou 30 ans permettrait de dissiper la mauvaise impression que j'ai eue à l'écouter en 2013.

J. Kelen ne m'a pas semblé un brin New-Age (sauf si c'est le nom de la cold cream qu'elle se met sur le visage pour passer à la télé), mais une new-born christian sans pitié, et sans esprit (bien qu'elle y croie). Avec force généralisations et affirmations sans appel, elle a répété ses "éléments de discours" bien rodés qui m'ont rappelé d'autres discours, au point que par curiosité je suis allé vérifier si elle n'était pas une invitée régulière d'une radio parisienne dont le nom se termine par "oisie". Rien de ce côté-là, mais l'impression m'est restée.

Le post new-age, il ne serait pas plutôt à chercher du côté de Lenoir le béat ?

PS "Les divans et les vieux" : excellente et opportune contrepèterie si l'on pense à Cazenave le Jungien qui animait cette émission mythique ("les Vivants et les Dieux", ceci précisé pour les bleus de FC)

8
Répondre en citant  
Serge Koster - le Mer 10 Aoû 2016, 15:30

La présentatrice de la Grande table* nomme l'invité à qui elle donne la parole : Serge Koster. Je prête l'oreille : est-ce bien lui ? Une voix cassée, un débit lent et hésitant. Petit à petit je fais coïncider le souvenir de Serge Koster avec le présent Serge Koster. C'est bien lui.

Serge Koster un des plus bouillonnants intervenants du Panorama de France Culture au début des années 1990, à la même heure que l'actuelle Grande table. Personne ne pouvait lui en remontrer, ni Bydlowski, ni Duchateau, ni Pascale Casanova. Aujourd'hui, c'est Maylis Besserie** qui distribue la parole et la reprend avec netteté et à propos sans laisser de place aux silences.  Une génération chasse l'autre, Besserie apprendra le tact et la patience, en attendant elle est efficace et attentive. Ça sent la relève.

Que doit penser Serge Koster, visiblement affaibli, en se retrouvant dans un de ces studios où il était l'une des grandes voix de la station ? Times They Are A-Changin...

*L'ordinaire fait art :  L'ordinaire dans l'art (ou peut-être aussi l'art de l'ordinaire) ou quand l'objet banal se met sur piédestal... Dans Le Parti pris des choses, Francis Ponge fait poésie à partir d'un galet ou d'une huître. (...) nous interrogerons l'ordinaire comme source d'inspiration en compagnie de Serge Koster, écrivain et professeur de littérature, spécialiste de Francis Ponge (...)

** Qui avait interrogé Jacque Attali dans A voix nue et Thomas Ostermeyer en direct d'Avignon l'année dernière

9
Répondre en citant  
Breaking news... - le Sam 10 Sep 2016, 23:37

"Tunis: le nouvel ambassadeur arrive par bateau Le Figaro.fr  le 10/09/2016

Olivier Poivre d’Arvor est le nouvel ambassadeur de France à Tunis. Plutôt que l'avion, l'écrivain a choisi une manière originale de prendre ses fonctions: il arrivera par bateau dans la capitale tunisienne.

   Grand soleil et grand bleu pour une traversée mare nostrum. pic.twitter.com/OweKWpbqo0
   — OlivierPoivred'Arvor (@O_Poivre_dArvor) 10 septembre 2016

Il a ainsi embarqué à Marseille en début d'après-midi à bord du ferry Danielle Casanova, comme en témoignent les photos que l'intéressé a publié [sic] sur Twitter.

Olivier Poivre d’Arvor débarquera dimanche à la Goulette.

L'ancien directeur de France Culture avait été remercié il y a un an de la station publique. Sa nomination à Tunis a fait grincer quelques dents."

Olivier Poivre d’Arvor nommé ambassadeur à Tunis Le Monde 08 07 2016

Avec ces deux commentaires, entre autres :

higgs boson 09/07/2016 - 09h49

OPA a fait de France Culture une chaine fayote aux programmes de terminale L ajusté au niveau des énarques de gauche, Regis Debray avec sa médiologie piteuse et bien pensante remplace l'incontrolable Onfray ! moins dangereux ! les sciences trop US et la philo métaphysique réduites à la portion congrue. Economie de gauche à la Alternatives eco domine et education nationale omniprésente. Il faut fermer France Culture ou la privatiser à la NPR. Je serais la Tunisie j'aurais la trouille !


Bob 08/07/2016 - 13h16
"Brillant représentant". Il faut le dire vite. Carriériste hors pair conviendrait mieux sans doute.



10
Répondre en citant  
Antoine Spire - le Mer 14 Sep 2016, 08:41

masterkey(http://www.regardfc.com/t789-la-methode-scientifique#26863) a écrit: (...) A signaler pour les nostalgiques d'Antoine Spire et de l'irritation que son écoute pouvait causer : on peut le retrouver dans l'entretien filmé de Cinap's TV avec Françoise Combes du CNRS, diffusé sur la page du numéro de La méthode scientifique que vous signalez.
Antoine Spire serait comme un poisson dans l'eau sur France Culture 2016, lui qui lança Les Voix du silence après avoir participé au Panorama avec le style qu'on lui connaît et écrit un livre mentionné ici suite à la polémique causée par des propos de Renaud Camus.

Pour avoir entendu Antoine Spire dans deux conférences ces dernières années, je dois dire que ses interventions sur l'éthique médicale étaient de grande qualité. Un producteur de radio qui avait du talent, quel que soit le jugement que l'on pouvait porter sur ses engagements personnels.

Que sont-ils devenus ? Les anciens de France Culture     Page 1 sur 1

Haut de page ?   

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum