Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Israël/Palestine: la limite à la liberté d'expression? France Culture censure t-elle ?    Page 1 sur 1

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Israël/Palestine: la limite à la liberté d'expression? France Culture censure t-elle ? - le Ven 02 Mar 2012, 03:02

Ce post pour vous faire part d'un fait sur France Culture qui, s'il se confirmait, me décevrait à un point...

Le 28 février dernier était invité Stéphane Hessel qui devait parler de son nouveau livre coécrit avec Elias Sanbar (cf lien: http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-quelle-justice-possible-en-israel-palestine-2012-02-28 )
Personnellement je trouve Mr Hessel d'un humanisme assez étonnant, mais j'accepte évidemment aussi que l'on puisse ne pas être d'accord avec sa vision... je suis en effet très attaché à notre liberté d'expression chèrement acquise.
Ce (non?)débat m'ayant particulièrement "étonné" par la tournure qu'il prit, j'ai voulu comme d'autres réagir sur le forum et donner mon avis, et dire que je trouvais dangereuse la façon dont certaines personnes parfois (en l'occurrence ici Brice Couturier et Emmanuel Halperin, mais d'autres personnes le font sur d'autres plateaux) ont tendance à  invectiver ou/et se braquer dès que quelqu'un ose critiquer (même à demi mot parfois) la politique gouvernementale israélienne, empêchant tout débat constructif sur ce sujet.
Ces personnes passent de plus en plus à mes yeux pour des chiens de garde du gvt israélien que des intellectuels ouverts d'esprit à d'autres pensées que la leur.
Je me demandais en effet sérieusement si leur esprit n'est pas aveuglé par la peur et parfois la haine (pour certains malheureusement) de/envers ceux qui ne pensent pas comme la majorité de la communauté, que ce soit parmi les non juifs ou parmi la communauté juive comme le montre par exemple cette vidéo:
http://www.youtube.com/watch?v=ojLkrdmT5g4

La peur de la communauté juive peut parfaitement être compréhensible car nous savons tous (pour la plupart en tout cas) que la menace Iranienne est sérieuse pour Israël, nous craignons d'ailleurs tous (pour la plupart encore une fois) ce possible conflit qui menace la (relative) paix fragile de notre monde actuel,  mais je posais la question si cela devait pour autant empêcher les gens de condamner les décisions, émanant du gvt Israélien, qu'ils considèrent injustes.
Ce type de comportement (empêcher les autres d'exprimer leur opinion, tout faire pour l'annihiler...) peut être très dangereux car il a un très fort risque de nourrir l'antisémitisme mondial, certains esprits frustrés de ne pouvoir s'exprimer sur ce sujet Israël/Palestine pouvant (et cela est malheureusement prouvé assez régulièrement) être tentés de vouloir attribuer à  l'ensemble de la communauté juive la volonté de vouloir imposer par la force son point de vue, et cela malgré tous les avertissements de presque quasiment l'ensemble de la communauté internationale depuis quelques années.

Voilà en gros ce que je mettais dans ce post, qui 2 jours plus tard n'a pas été publié... et je n'en comprends pas la raison, à moins d'une censure d'un modérateur, ce qui me décevrait énormément de la part de France Culture (pas que MON post en particulier soit censuré, mais que FC censure en général), cette radio dont j'appréciais jusqu'alors la diversité des opinions échangées de manière courtoise et intelligente...  Car je ne pense sincèrement pas être allé plus loin que certains posts sur ce même sujet (que je vous invite d'ailleurs à lire au bas de l'article, on y parle de stalinisme, de bisounours naïfs...).

Alors j'ai bien conscience que ce sujet est sensible, que certains seront tentés d'y voir de la provocation (notamment parmi ceux qui soutiennent le gvt Israélien), et même que d'autres, les ultras pros gvt israéliens, seront tentés par des insultes (cachées ou non) genre "antisémite qui se renie" ou encore "Sale Judéophobe" ou... (cela arrive malheureusement de plus en plus souvent un peu partout dès que quelqu'un critique le gvt israélien...raccourci d'un simplisme désarmant selon moi) mais bon tant pis, ce sujet me semble trop important pour l'éviter, et donc vos avis (et le pourquoi de cette pensée) sur la liberté d'expression à France Culture, en France, en Israël... m'intéressent,  notamment sur ce sujet Israél/Palestine.
Merci d'avance

Et comme j'y pense, j'en profite pour conseiller à ceux qui ne l'ont déjà vu un film sur le sujet qui m'a semblé intéressant: "une bouteille à la mer" de Binisti (faut que je précise que je n'y ai aucun intérêt, je ne connais personne de loin ou de près à ce film). Par contre je le déconseille aux résignés, à ceux qui croient qu'une paix raisonnable est impossible, ça risque de les agacer. Mais ceux qui y croient encore, ne serait ce qu'un peu, apprécieront peut être ce beau film plein d'espoir.

2
Répondre en citant  
Censure à France Culture sur Israel Palestine? suite - le Ven 02 Mar 2012, 17:34

aujourd'hui (2/03/2012), Brice Couturier se fait plaisir, il a manifestement eu besoin de se justifier et calmer ses nerfs après l'émission avec Stéphane Hessel:

http://www.franceculture.fr/emission-la-chronique-de-brice-couturier-le-conflit-israelo-palestinien-a-perdu-sa-centralite-2012-0

Un papier écrit pour se soulager sans doute? mais d'une malhonnêteté assez déconcertante. Je dis ça car il accuse, par exemple, S. Hessel de ne pas s'offusquer de ce qui se passe en Syrie, alors qu'en réécoutant l'émission on entend très bien Stéphane Hessel condamner fermement B. Al Assad (mais qui en doutait franchement?).
Pourquoi asséner des contrevérités sur un sujet autre que celui initialement prévu (à savoir le livre des invités)? Ne serait ce pas pour noyer le poisson et dévier d'un sujet qui leur est tabou, à savoir que la politique gouvernementale d’Israël PEUT ÊTRE critiquable? Aïe aïe aïe que c'est dur à entendre pour certains...

Pour se justifier Mr Couturier ose même écrire (je résume): "le monde va mal alors quand il va mal il s'attaque au juif".... là je suis resté sans voix... selon lui on critique certaines décisions du gvt israélien, par exemple la continuité de la colonisation et l'occupation des territoires palestiniens... parce qu'on aime pas les juifs!!! Pathétique et désolant...
Est ce si dur à comprendre que l'on puisse tout simplement trouver totalement injuste que certains s'installent sur des territoires qui ne lui appartiennent pas???... Ils seraient bouddhistes, noirs, ou vert l'indignation serait exactement la même mais bon, Mr couturier ne peut apparemment pas le comprendre, la rancoeur (et la haine?) est aveuglante parfois et fait dire de bien vilaines choses...
Je rappelle que la majorité de la communauté internationale condamne la politique extérieure du gvt israélien, donc à lire Mr Couturier le monde serait antisémite???!!

La question est pourquoi une critique sur le GVT d'Israël est aussi insupportable à entendre pour certains??? Pourquoi ceux ci taxent d'antisémitisme toute personne (ou presque) qui critique ce gvt Israélien??? Qu'a donc de spécial cet état au point de susciter autant de levées de boucliers et de haine à la moindre critique sur son gvt???

N'importe qui a évidemment le droit de trouver le gvt Israélien exemplaire, mais le pb est que parmi ces personnes qui le pensent il y en a qui voudraient absolument empêcher ceux qui ne le pensent pas de dénoncer ce qui leur semble injuste et néfaste à une paix durable dans la région. C'est ça leur sens de la liberté d'expression? Que la leur soit totale, mais que celle des autres soit censurée si elle ne leur convient pas?
Heureusement tous les juifs et israéliens ne pensent pas comme eux, ouf...
Mais encore une fois quand je vois sur cette vidéo ce que la police israélienne est capable de faire aux juifs qui osent critiquer la politique de son gvt ça fait froid dans le dos!!
http://www.youtube.com/watch?v=ojLkrdmT5g4
Israël était une grande démocratie, qui malheureusement a tendance à se laisser glisser doucement et dangereusement dans l'obscurantisme de la pensée unique... Il y a urgence à aider les modérés et les humanistes israéliens à se faire entendre!

En résumé Mr Couturier a été frustré, a perdu ses nerfs et pour cette raison a subi des critiques le 28/02 sur son comportement, ce qui l'a encore plus énervé et agacé. Et donc 3 jours plus tard il publie un papier pour se soulager et en profiter pour décocher qqs flèches à l'encontre de ses anciens invités qui l'ont agacé, et marteler à qui veut l'entendre le fond de sa pensée envers ceux qui ne pensent pas comme lui.
Qu'on ne soit pas d'accord avec Stéphane Hessel est parfaitement légitime, mais de là à en tomber dans une telle rancœur puérile, quelle tristesse...
Mr Couturier n'utiliserait il pas dangereusement la station à des fins personnelles? N'est ce pas une forme de censure?

La liberté d'expression est mise à mal par certains, j'ai un souhait, que la station accepte un jour un vrai débat sur la question, mais surtout sans chien de garde du gvt israélien (ni d'extrémiste musulman bien évidemment), manifestement seuls des modérés de chaque bord pourront débattre intelligemment, Mr Couturier n'en fait manifestement pas parti et selon moi nuit dangereusement à la neutralité de France Culture sur la question Israélo/palestinienne.

3
Répondre en citant  
@ clio , sur la liberté d'expression et sur la neutralité - le Ven 02 Mar 2012, 18:09

Bonjour à vous 'clio'. Voici quelques remarques, j'espère que vous ne les prendrez pas en mauvaise part car vous n'êtes pas visé(e) personnellement. Moi non plus je n'ai pas apprécié cette matinale, et quoiqu'étant souvent en accord avec les analyses de Couturier, ce jour-là je n'ai guère apprécié la chronique, et encore moins le débat qui a suivi.

Pour autant, je trouve que votre analyse psychologique va un peu loin et je me demande s'il n'y a pas un présupposé négatif contre Couturier : pourquoi serait-il davantage (ou moins) porté par l'intérêt personnel, que ne le sont les autres ? Pourquoi ne pas lui faire crédit d'une sincérité dans l'engagement idéologique, quand on pense que ceux qui sont face à lui sont sincères dans leurs propos ?

Je trouve aussi que la formule "chien de garde" a quelque chose de dépréciatif (volontairement je suppose) qui ne cadre guère avec la position de Couturier, mais vise à le disqualifier. L'équivalent serait de traiter Sanbar et Hessel de "suppôts du terrorisme". Ca serait absurde et injuste, mais est-ce que ça le serait beaucoup plus ? Je ne crois pas.

L'idéal serait qu'on puisse en parler de façon dépassionnée, mais au fait est-ce seulement possible, quand on fabrique une marmite comme celle qu'a été cette matinale ?

Dans l'ensemble, sur ce conflit israélo-palestinien, la station n'est pas neutre : elle penche largement du second côté, en accord avec son paradigme idéologique qui est la défense des plus faibles. Brice Couturier a plutôt remis un poids de l'autre côtés de la balance. Or je ne pense pas que la neutralité consisterait à charger à mort chacun des deux côtés en arguments antagonistes. D'ailleurs il y aurait de quoi saturer le programme, or est-ce la vocation de France Culture ? Je ne crois pas

Vous parlez aussi de liberté d'expression, soit. Mais un essayiste de grande audience et archi-relayé, voit-il vraiment sa liberté d'expression bridée parce qu'un chroniqueur le contredit poliment, ou même lui rentre dedans de façon agressive ? Eh bien moi j'en doute. Car par son message et sa coloration morale, Stéphane Hessel est au contraire starifié dans les médias et les librairies. En revanche ou plutôt par contre, la liberté d'expression est singulièrement mise à mal quand on voit des auditeurs demander la tête du chroniqueur. Belle conception de la liberté d'expression : oeuvrer à faire taire celui qui n'a que cette tribune, alors qu'en face Hessel et Sanbar ont leur public, leur spécialité, leur créneau, leurs tournées, leur expertise, leur réputation, et pour le premier des deux j'ajouterais : son fonds de commerce symbolique. Pour le second, il défend sa cause sa nation et son peuple donc je n'aurais pas la grossièreté de le lui reprocher (car dans l'idéologie dominante il n'est interdit d'être nationaliste que quand on vit dans un pays non menacé, par exemple la France).

A part ça, si on me demande mon avis sur cette affaire géopolitique, ce que personne ne fait, je pense que d'avoir ainsi braqué les projecteurs dessus comme on le fait à l'envi rend le règlement du problème encore plus difficile. Il y a de longues négociations à mener, or les négociations ne se font ni en pleine lumière, ni sous les cris de partisans acharnés des deux camps. Et puisque ce forum est fait avant tout pour parler du programme radio, je crois que France Culture, en plus d'abandonner la culture (cause universaliste conforme à sa vocation) pour se poser en acteur de la militance sur des causes nettement moins universalistes, contribue à aggraver la situation et à attiser les haines surtout quand la chaine organise de tels débats dont d'avance on pouvait prévoir que le niveau de finesse atteindrait péniblement celui d'un éléphant dans un atelier de broderie (même un éléphant femelle, même avec des gants fins produits par le commerce équitable, même votant Hollande, même patiente et favorisant le développement durable, même aidée de moniteurs compréhensifs et porteurs de badges pour les bonnes causes).

4
Répondre en citant  
Re: Israël/Palestine: la limite à la liberté d'expression? France Culture censure t-elle ? - le Sam 03 Mar 2012, 03:15

Peut-être qu'il faudra relier ce fil à celui des matins ?

Je propose donc la fusion des deux fils, que ça soit fait au plus tôt pour ne pas disperser le débat ; ou au contraire: à terme, quand on jugera que la visibilité donnée à cette affaire ne semblera plus nécessaire

Pour ma part je suis plutôt partisan de la seconde solution, au risque d'y perdre en lisibilité une fois les deux fils regroupés. Pour y parer, on peut conseiller aux forumeurs de référencer le post auquel il réponde, surtout s'ils écrivent directement à la suite, car une fois les fils réunis les enchainements pourraient être imbriqués et par là

5
Répondre en citant  
Israël/Palestine: la limite à la liberté d'expression? France Culture censure t'elle? - le Sam 03 Mar 2012, 16:53

Bonjour Nessie, et merci pour votre avis.
Contrairement à vous je ne suis pas pour que ce fil soit envoyé dans le méga fil du matin, d'autant plus que je viens d'apprendre que Finkelkraut organise un débat(?) sur ce conflit dans qqs jours, donc moi même (et peut être d'autres) reviendrai(ont) probablement sur le sujet, et si celui ci est noyé dans la masse des autres, bof bof.
Maintenant vous avez le pouvoir de le faire car je crois avoir compris que vous êtiez un modérateur? Mais cela diminuerait la visibilité de ce sujet, ce que je trouverais dommage. Je viens de lire un post disant de vous que vous étiez un assez fervent défenseur de Couturier et Finkelkraut, ceux là même que je considère ultra pro gvt israéliens... Je ne vous le reproche nullement bien évidemment, mais j'espère (et le pense d'ailleurs, car de ce que j'ai pu lire vous m'avez l'air respectueux des idées différentes des vôtres) que cela ne jouera pas dans votre volonté de donner une moindre visibilité à ce fil. Ou alors AU SECOURS notre liberté d'expression!!

Concernant mes possibles présupposés sur Mr Couturier, vous pouvez en effet le supposer, mais si j'en avais ils ne pourraient datés que de 4 jours (le 28/02/2012), après le débat face à Stéphane Hessel qu'il m'intéressait d'écouter sur le sujet de cette matinée, à savoir son nouveau livre sur le thème Israël/Palestine.
N'étant pas un auditeur régulier de France Culture, j'entendais Mr Couturier de temps en temps un peu "par hasard", et on m'en parlait parfois, plutôt de manière positive pour son côté "rebrousse poil", et comme globalement j'aime les "empêcheurs de tourner en rond", ce quasi "inconnu" m'était sympathique à 1ère vue. Une amie, assidue elle à France Culture, m'a appelé pour me conseiller d'écouter en podcast la matinée du 28, et m'a donc fait "rencontrer" + sérieusement ce Mr Couturier face à Stéphane Hessel, puis je l'ai redécouvert 3 jours après en lisant son papier du matin du 2/03/2012. Voilà ce que je connais de Mr Couturier.
Peut on parler de présupposés?

Concernant sa sincérité: je n'ai rien contre l'homme et le respecte, et je le crois sincère. Je considère simplement dangereux le contenu de son discours, le fait qu'il utilise la station pour se soulager, pour dénigrer ses invités, pour empêcher ce débat qui pourrait être intéressant mais dont la vision opposée à la sienne lui est si insupportable à entendre qu'il en perd son sang froid.

Le disqualifier? du sujet sensible Israélo/palestinien je suis clairement pour. En effet il est ultra pro gvt israélien et ne s'en cache d'ailleurs pas, donc comme tout extrémiste sur un débat, il l'envenime ou le pourrit au lieu le faire avancer, donc si on veut un débat constructif, intelligent, audible pour l'auditeur, oui il vaut mieux qu'il ne soit pas là sur ce sujet Israélo/Palestinien car manifestement il est incapable de se contenir, il y a d'autres animateurs de France Culture (de quelque bord que ce soit, mais respectueux du dialogue) bien meilleurs pour CE type de débat sensible.
De plus on peut se demander s'il connait le sujet ou ne souhaite pas en dévier, dans le débat on parle d'Israël-Palestine, et il nous parle des morts en Syrie???
Enfin, d'après vous, qqn qui est payé pour bousculer les invités, mais qui 3 jours après ne peut s'empêcher de revenir à la charge sans contradicteurs, c'est professionnel ou n'en fait il pas plutôt une question personnelle, passionnelle?
Pour ce qui est de le disqualifier sur d'autres sujets, je n'en suis pas là du tout, je ne le connais pas assez, je ne demande pas du tout sa tête comme peut être certains le font, mais bon c'est leur droit aussi. Regardez comment les posts du 28/02 globalement le critiquent et comment (2 fois + nombreux) ceux du 2/03 globalement l'ensencent (étonnant d'ailleurs ce revirement radical, je ne dis pas que c'est le cas mais ça fait comme si on avait rameuter à tout va pour sauver la tête de Mr Couturier qu'on a pu penser sur la sellette... c'est peut être un faux procès mais ça s'est vu donc il ne faut pas l'écarter)

Votre comparaison "si couturier est un chien de garde du gvt israélien alors hessel est un suppôt de terrorisme" est très mal choisie selon moi. Pour être plus proche de la réalité il faudrait plutôt dire "si Couturier est un chien de garde, alors Tarik Ramadan (par exemple) est un suppôt de terrorisme". Ce qui est loin d'être la même chose, Hessel se veut rassembleur, est un homme de paix, je ne le classe pas du tout comme vous à l'extrême inverse des ultra pro gvt israéliens, mais bien plus près de la neutralité que ne le sont des personnes comme messieurs Couturier et Ramadan.

Sur le sujet Israël Palestine, vous dites la station penche clairement du côté des palestiniens, sur un autre post vous dites même que 9/10 de la station soutient les palestiniens, c'est très étonnant car je n'ai pas du tout ce sentiment, je ressens même plutôt l'inverse, quand je vois la levée de boucliers des pro gvt israéliens (couturier, enthoven, finkelkraut... qui ne sont pas parmi les moins connus vous l'admettrez) dès que le sujet est abordé. Pourquoi avons une vision si différente? La réalité doit se situer entre les 2 peut être...

Vous dites que S. Hessel a la chance lui, chance que n'aurait pas B. Couturier, de pouvoir étaler ses idées partout. Là encore pardon mais je ne suis pas d'accord avec vous, regardez d'ailleurs la liberté de parole de Mr Couturier qui, 3 jours après s'être fait critiquer revient de lui même à la charge sur le sujet, mais SANS CONTRADICTEUR, et tout ça pour... dénigrer Hessel et Sanbar... un peu comme un enfant vexé qui veut se venger... et vous prétendez que le chroniqueur n'a pas l'occasion d'étaler ses idées face au "mastodonte médiatique" Hessel?
Si on veut être juste sur le conflit Israél/Palestine, lorsqu'on donne la parole à un ultra pro gvt israélien il faut alors la donner ensuite à un palestinien extrémiste. Le mieux (car le plus constructif), et là je crois que nous sommes d'accord Nessie, étant évidemment de la donner aux modérés des 2 bords. Mais pour moi et contrairement à vous, Hessel fait évidemment parti de ces modérés (peut être du bord palestinien puisque vous trouvez qu'il est si pro palestinien, mais de cela je n'en suis pas persuadé, j'ai plutôt l'impression que le droit le guide et l'injustice le fait réagir, toujours posément).

Concernant ce conflit, dont la résolution est devenue à mes yeux une des principales clés vers un rapprochement pacifique des peuples de notre monde actuel, et n'en déplaise aux fatalistes résignés et aux extrémistes des 2 bords, je pense qu'il suffit parfois de peu de chose pour chambouler un monde, et cela peut aller tellement vite, que ce soit en bien (ex: printemps arabe) comme en mal (ex: 11 sept). Je fais parti de ceux qui pensent qu'une paix durable est possible là bas. Qui aurait pu croire en 45 que français et allemands allaient se réconcilier et ne plus jamais (normalement...) se faire la guerre?
J'ai trop régulièrement des flashs (fichue mémoire parfois...certains me diront "va voir un psy!") d'images de victimes innocentes de part et d'autre du conflit Israél/Palestine payer de leur vie le prix de la haine et de la rancœur des uns envers les autres. 3 à 4 générations d'israéliens et de palestiniens sacrifiés... pour l'instant!! Jusqu'à quand??? Combien d'images d'enfants pulvérisés, de femmes déchiquetées, d'hommes désintégrés faudra t'il encore supporter? Je n'en sais rien, mais ces images me hantent mais ça c'est rien, le plus terrible étant évidemment ce que vivent israéliens et palestiniens sur place, qui voient, vivent, subissent toutes ces horreurs depuis...

Pour la paix il faut faire des efforts de part et d'autre, notamment de pardon et d'ouverture à l'autre comme, par exemple, Mandela en Afrique du Sud.
Un temps Rabin et Arafat s'en sont grandement approché de cette paix... avant que le 1er ne se fasse assassiner par un extrémiste de sa propre communauté remettant tout en cause... dramatique... mais d'autres prendront le relais, et il faut les aider.

Encore une fois, même s'il est bien différent du mien sur plusieurs points, merci pour votre avis (ainsi que pour ceux des autres à venir bien entendu)

Israël/Palestine: la limite à la liberté d'expression? France Culture censure t-elle ?     Page 1 sur 1

Haut de page ?   

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum