Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Villes-Mondes    Page 1 sur 3

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Villes-Mondes - le Dim 01 Avr 2012, 14:53

J'ai décidément bien du mal à rester à l'écoute de ces Villes-Mondes. L'émission dure deux heures, en plein dimanche après-midi, et il est donc difficile de passer à côté. Aujourd'hui, c'est Biarritz, et on entend une succession d'intervenantes amoureuses de leurs propres minauderies, enfilant perles après perles après perles. Tous les clichés du genre sur la mer, le soleil, les zamoureux sur la terrasse, car ces gens qui se tutoient entre eux sont des gens teeeeellement sensibles, voyez-vous. Sauf qu'il est toujours risqué de se tenir à la frontière entre sensibilité et sensiblerie, et lorsqu'on ne parle que par clichés, on a l'impression d'entendre une mauvaise imitation de dialogues de Rohmer, sans la substance. De temps en temps, on parsème un petit morceau d'information historique pour relancer la conversation, et c'est reparti pour ces longues hésitations pleines d'attitude, et toujours, toujours, cette façon de s'émerveiller de sa propre originalité. On peut appeler cela le syndrôme de Richeux, où on en finit pas de mettre en scène un genre de solennité personnelle, aussi personnelle qu'une image sur une boîte de chocolats. Bref, c'est du Carnets Nomades pour castors juniors.
On peut se pose la question : cette tendance répond-elle à une question de manques de moyens? (deux heures à remplir, pas le temps de faire des recherches et de monter solidement un tel mastodonte) Ou à une atmosphère bien dans son temps, pleine de vide,  que l'on cherche à créer?
Voilà deux heures d'antenne bien mal utilisées.

2
Répondre en citant  
Re: Villes-Mondes - le Dim 01 Avr 2012, 23:19

Merci Yann 114. Vous économisez le temps d'autrui en disant pertinemment ce qui mérite d'être dit. J'aurais tendance à répondre "oui" à votre seconde question.

Suis allé voir le site de l'émission et ai vu la présentation du précédent numéro sur Strasbourg où je réside depuis plus de vingt ans et où j'ai guidé des groupes à qui j'ai présenté la culture de la ville.

La lecture de cette présentation est atterrante, pour la forme comme pour le contenu. Humour crasse, références nullissimes, bêtise (cabarettiste qui ne fait plus rire personne depuis des décennies, on n'a pas le courage de regarder sa vidéo ; aussi dernière vidéo – courte - que l'on recommande, si vous êtes trop agité, pour l'effet de sidération...)

C'est ça Strasbourg, pour France Culture ? Et puis la photo de "La cathédrale" qui montre au premier plan la Maison Kammerzell et à peine la cathédrale ! N'importe quel touriste fait mieux que celle qui a pris ce cliché depuis la rue des Hallebardes. Ça sent son vite fait mal fait et ça ira bien comme ça...

Qui a produit ce "documentaire" ? Ah, d'accord. On a tout compris.

3
Répondre en citant  
Re: Villes-Mondes - le Lun 02 Avr 2012, 10:02

Même constant d'ennui à l'égard de cette nouveauté, made in Olivier Poivre d'Arvor. Je souligne ce point car la création de ces "Villes Monde / Villes immondes" était, dans les déclarations du nouveau patron, supposée ouvrir la voie à la création "d'une série patrimoniale" ! Ouais les gars !

Comme le dit Yann, dimanche en milieu d'après-midi, difficile d'y échapper si on repasse son linge ou prépare une tarte aux pommes. C'est au demeurant une émission qui ne demande guère d'attention et que l'on peut fort bien écouter en se livrant à ces tâches. A-t-elle une autre finalité ? Si l'on s'en tient aux déclarations d'intentions, on devrait répondre par l'affirmative mais il n'en est rien. En matière de radio durable (autre déclaration de Poivre d'A) une fois encore, nous avons une émission d'anecdotes, avec les copains du coin, vite écoutée, vite oubliée.

L'indigence du propos est criante. Yann l'a écrit. A ce propos, il n'y a rien à ajouter. Ce ne sont, en effet, que des anecdotes, rêvasseries peu inspirées et peu inspirantes.
Néant en matière d'architecture, de politique de la ville, d'évolution des populations ...

Quant à la réalisation, pauvreté crasse qui échoue totalement à faire entendre à l'auditeur l'ambiance de ces villes.

4
Répondre en citant  
Oooh! Des salades! - le Lun 02 Avr 2012, 20:05

En effet, la dernière vidéo de la page Strasbourg sidère et on imagine l'intervieweur laisser planer un long silence après ce délicat enfoncement de porte ouverte. Je crois que ça passe pour de la grande poésie suspendue et solennelle pour ceux qui produisent ces émissions. J'ai l'impression que les créations d'émissions sous OPA ne bénéficient d'aucun cadrage professionnel, personne pour signaler qu'il faut creuser son sujet, connaître son auditoire (adulte), inventer des formes, dire quelque chose... Cela se retrouve aussi pour On Ne Parle Pas la Bouche Pleine, qui n'est après tout qu'une simple émission où on parle cuisine, comme le faisait Coffe sur France Inter, en parlant un peu moins fort. On invite un restaurateur qui parle de sa façon d'assaisonner la salade. Aucune perspective, aucune référence, pas de littérature, de peinture, d'histoire, rien. Juste de l'arrière-cuisine. Ca s'écoute et ça s'oublie. Où se trouve le patrimoine radiophonique...
J'ai bien essayé de laisser un message à ce sujet sur la page des villes-mondes, mais mon message (et un autre) ne sont jamais passés. Sans aucun doute un problème technique... C'est aussi ce qui est irrésistible : ce sont ces nouveaux producteurs doucereux, pleins de poésie creuse et de susurrements qui sont les plus cassants et les moins prêts à accepter la critique. Essayez donc d'en adresser à Marie Richeux, et que Dieu ait alors pitié de votre âme... On ne peut que souhaiter bonne chance à ces producteurs du service public qui sont incapable de recevoir une évaluation de la qualité de leur travail. Voilà qui a de quoi nous rendre optimistes sur cette génération qui arrive.
Pour finir, le numéro des Villes Mondes sur Biarritz et ses échanges creux entre copines m'ont beaucoup fait penser à certains dialogues de l'Arbre, le Maire et la Médiathèque, de Rohmer (la caricature est irrésistible) :


5
Répondre en citant  
Re: Villes-Mondes - le Lun 02 Avr 2012, 21:25

A écouter (?) aussi, le numéro sur Nantes, sorte de mise en ondes d'un de ces suppléments magazines qui pullulent sur les métropoles françaises. La ville où il fait bon vivre, Jacques Demy, le marché de Talensac, tout y est, agrémenté de questions niaises.
L'intérêt de cette émission? Les réponses glaciales de Philippe Forest, "audiblement" excédé par tant de mièvrerie et de superficialité, à l'animateur. De mémoire:
- Qu'est-ce qui vous a attitré à Nantes?
- Rien de spécial, j'ai eu une mutation à la fac.
- Qu'est-ce qui en fait le charme?
- Je ne sais pas si elle a du charme, c'est une ville assez quelconque, pas spécialement belle.
- Votre Nantes secret? (non mais je rêve... )
- Euuuh, j'ai pas de Nantes secret, je vois pas ce que vous voulez dire. Et puis de toute façon je n'y viens que deux fois par semaine faire mes cours...après je repars sur Paris.

Et pendant ce temps, Chaslin est au repos forcé pour cause de Carême. (A propos, avez-vous vu le petit clip vidéo de ce dernier? Figurez-vous qu'il s'en sort. La classe ce Chaslin)



6
Répondre en citant  
Re: Villes-Mondes - le Lun 02 Avr 2012, 23:01

@Yann Sancatorze a écrit:
Pour finir, le numéro des Villes Mondes sur Biarritz et ses échanges creux entre copines m'ont beaucoup fait penser à certains dialogues de l'Arbre, le Maire et la Médiathèque, de Rohmer (la caricature est irrésistible) :

On ne pouvait mieux choisir, très amusant.

7
Répondre en citant  
Re: Villes-Mondes - le Mar 03 Avr 2012, 08:43

Je me souviens avoir aussi entendu l'émission consacrée à la ville de Rennes. Même bilan que pour ce qui a été dit précédemment. Il se trouve que quelques jours après avoir entendu cette émission de France Culture (ah ! France Culture, quand même ! Beau fleuron de notre noble exception culturelle ! Une radio d'excellence qui ne fait pas la même chose que les autres médias !), j'ai lu un article dans "Le Monde" sur cette ville où il était question du patrimoine architectural de la vieille ville qui se trouve dans un dangereux état de déréliction. L'article était précis, documenté, argumenté.
De cette question, pourtant cruciale, il me semble, il ne fut jamais question dans le "Villes Monde".
Etonnant, non ?

Pour le reste, sous prétexte de donner la parole à des artistes du coin, on a le sentiment qu'il y a surtout ue tentative de pipolisation. On sert un ou deux noms connus, histoire d'attirer le chaland car il faut bien constater que ces gens n'ont souvent rien de bien pertinent à dire sur leur province. Enfin, le jour où "Villes Monde" ira à Liré, il y aura peut-être un invité qui leur sortira "Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux Que des palais romains le front audacieux", référence à un séjour à la villa Médicis ... Comme de bien entendu.

8
Répondre en citant  
Re: Villes-Mondes - le Dim 08 Avr 2012, 17:29

De fait, le dispositif de l'émission est vicié de naissance.

La série repose sur cette prémisse que les créâââteurs ont à offrir un regard pertinent et informatif sur leur ville de naissance, d'adoption ou d'élection (car on aura remarqué que les personnalités sont quasiment toutes issues du monde de l'art dit "vivant", et de préférence dopé à la "moraline" pour faire mon Nessie.).

Cruelle déception : ces gens n'ont rien à dire sur leurs villes. Rien qui parle à autrui, en tous cas : des bribes de souvenirs personnels d'où il ressort que le monument principal de chaque ville visitée est le nombril des interviewés, des analectes tirés d'un vieux guide vert Michelin (et pas des dernières éditions), même pas une vague description de ce qui fait l'âme d'une ville, sauf peut-être l'émission sur Marseille, et encore, le segment de l'image de la cité au miroir de la série "Plus belle la vie", peut-être le moment le moins inintéressant de la série.

Très France Culture période Poivre Vert, finalement : un troupeau de cultureux fats lâchés en campagne sans berger et sans guide, ruminant béatement des lieux communs assaisonnés à la bonne conscience. Au bout du voyage : l'ennui.

PS : Mitsouko, FC à Liré, invraisemblable : il faudrait rechercher l'esprit du lieu dans ce bourg tristounet et rébarbatif perché sur son promontoire, trop fatiguant. A la rigueur dans un package "Basse-Loire des artisses" organisé façon Thomas Cook, avec arrêt à Saint-Florent (son Julien Gracq, ahhh ! Son monument à Bonchamps par David d'Angers, ohhh ! Son Hervé de Charette, bouuh !), à Oudon (son château de Barbe-Bleue, évocation de Sade et Bataille, tout çaaaa), un arrêt à Basse-Goulaine pour Matthieu Kruger ("et alors, France Oberkampf, comment faites-vous le beurre blanc ?"), terminus à Nantes-Demystadt, Barbaragrad, Ciduad-Verne, tout le monde descend, correspondance pour Saint-Nazaire, son Tintin, son Tati.

9
Répondre en citant  
On ira tous à Grenoble ! - le Lun 09 Avr 2012, 10:58

J'attends avec impatience (et une certaine gourmandise ) le compte-rendu d'écoute du numéro grenoblois par Nessie qui connaît cette ville.
Au passage, on déplore qu'il n'ait pas été sélectionné pour causer à son propos dans le poste !

10
Répondre en citant  
Re: Villes-Mondes - le Lun 09 Avr 2012, 12:44

En tout cas, pas la peine de signaler ces manquements en commentant sur leur site, ce ne sera pas validé. Bébé-Martin préfère que les messages commencent par "Emission riche agréable blablabla".
Seul moyen de faire valider : envoyer un message élogieux contenant en code le vrai message, par exemple, avec à ne retenir que le premier mot de chaque ligne (ou, plus compliqué, imprimer une feuille, faire des trous dedans et la coller à l'écran pour lire ce qui est vraiment dit).
Vive le service public pas du tout imbu de son absence de talent.
Il faut envoyer quelque chose comme :

"Ce long documentaire sur Grenoble nous donne un panorama très enrichissant d'une ville peu connue. Dans ce
numéro, j'ai particulièrement apprécié la performance de l'artiste qui
est un des premiers à avoir tatoué le nom de sa ville sur ses fesses, ce qui est en soi
un numéro de bravoure, même s'il n'habite pas à Saint-Remy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Isson, ce qui aurait été du
gaspillage d'encre à moins bien sûr que son postérieur soit assez large pour accueillir ce nom
de ville. Félicitation en tout cas : comme il faisait mauvais et que le
temps allait se gâter, je ne pouvais pas sortir et donc étais resté près de mon préamplificateur
d'antenne pour mieux vous entendre."

Je suis sûr que ça peut passer.

Villes-Mondes     Page 1 sur 3

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum