Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 23  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

La Fiction à France Culture    Page 6 sur 23

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
La Fiction à France Culture - le Mar 03 Avr 2012, 23:29

Rappel du premier message :

Qui niera le pouvoir de fascination (et d'addiction) de l'information journalistique, même mauvaise ou biaisée ?  Qui ne voit pas l'attrait qu'exercent sur l'intellect les plus ou moins beaux discours savants (quand il y en a), même si, une fois l'émission passée, on est gros Jean comme devant (à moins d'avoir pris des notes et d'aller lire sur le sujet et en discuter, ce que les Allemands décrivent de manière imagée par "sich mit dem Thema auseinandersetzen).

La création radiophonique, la lecture de textes littéraires ou de poèmes, les adaptations radiophoniques de romans ou de correspondances suscitent peu de commentaires. De fait, parmi les auditeurs attentifs, il existe un sous-ensemble (oui, on a fait des maths modernes dans les années 1970... au début de nos années dix, comme dirait C. Broué...), celui des auditeurs attentifs puissance 2 qui suivent les fictions et lectures où il ne faut pas perdre un mot de ce qui est diffusé.

Il semble que France Culture rattrape en partie la médiocrité de ses débats par la qualité de ses créations, notamment dans le Feuilleton du soir. Ainsi on se rappelle une superbe série en 10 épisodes sur Fanny Stevenson en juin 2011 : http://www.franceculture.fr/emission-fictions-le-feuilleton-les-iles-au-tresor-de-fanny-stevenson-de-sylvie-peju-810-2011-06-22.

Cette semaine du 02 avril 2012, c'est la voix du talentueux et attachant lecteur Georges Claisse (souvent sollicité dans les Nouveaux Chemins de la Connaissance) qui nous a fait nous attacher à cette captivante adaptation radiophonique de "Trois affaires criminelles résolues par le juge Ti" de Robert Van Gulik.

L'art spécifiquement radiophonique (les Ateliers de Création, les lectures, les dramatiques, etc.) est un genre que le service public peut s'honorer de représenter via France Culture. Que subsistent, à l'ère de l'audio-visuel, d'Internet et du tout informatif, ces enclaves nourrissant l'imaginaire est signe que tout n'est pas parti à vau-l'eau, loin de là.

http://www.franceculture.fr/emission-fictions-le-feuilleton-trois-affaires-criminelles-resolues-par-le-juge-ti-de-robert-van-gul
Adaptation : François Cuel ; Réalisation : Jean-Matthieu Zahnd ; Suivi éditorial : Emmanuelle Chevrière, conseillère littéraire ; Bruitages : Bertrand Amiel ; Equipe de réalisation : Bernard Lagnel et Matthieu Le Roux; Assistant à la réalisation : Benjamin Hû
* * *

51
Répondre en citant  
En réponse à Nys (fil 'Atelier de création') - le Dim 10 Nov 2013, 16:49

Je réponds ici à une remarque reçue dans le fil des Ateliers de la création, où j'avais brocardé, sans doute hâtivement, les fictions du mardi soir. Oh, non sans un mélange d'agacement et de paresse à analyser, d'une part ma lassitude, et surtout l'objet de cette lassitude. Car cette dernière en fin de compte pourrait ne résulter que d'une misanthropie rendue plus aigue par la bétise de l'époque. Et là je devine déjà un désir de me justifier et parler de cet agacement, plus que des émissions.

Nys, vous avez utilisé un mot juste : il y a un naturalisme qui, effectivement, m'agace au plus haut point.  Je ne sais pas si je suis davantage horripilé par l'ambiance de notre époque, par le parler et les façons d'être que j'observe autour de moi, ou bien de les retrouver dans les fictions de France Culture. Et dans ce cas, je ne sais pas si c'est là un activateur de mon exaspération envers cette dernière ou envers ce que j'entends dans le vrai monde réel. Mais le fait est que c'est le plus souvent avec agacement que j'interromps le podcast en cours de route.

Dans le meilleur des cas, c'est de cet agacement de retrouver mon époque dans un style de fiction qui est comme une concession lâche et misérable qu'on lui fait, de là viendrait ma qualification assez peu réfléchie de "souparde".

Cela dit, j'ai le même reproche à faire aux micro-fictions de 11h50, à cette différence que plus d'une parviennent à y échapper. Là j'entends des expériences, et des oeuvres oui. Et j'en aurai conservé pas mal dans les 2 années passées. Mais le mardi à 23h, je n'ai pas un seul bon souvenir. C'est là un cas peut-être unique : même dans les émissions qui m'horripilent, il est rare que je ne trouve pas à archiver 1 ou 2 numéros dans l'année. J'ai même quelques Tewfik Hakem (oui en général 1 ou 2) et aussi des Pieds sur terre. Pourquoi aucune des fictions de 23 h ?

Si je cherche des explications, c'est peut-être du côté de ma patience qu'il convient de les trouver, ou plutôt  de l'épuisement de cette patience, par la durée : il est peut-être plus facile de trouver l'intérêt d'une fiction quant elle se ramasse en épisodes de 10 minutes et doit donc annoncer la couleur assez rapidement, alors que celle qui s'étend sur 58 minutes en pariant sur la durée, demande davantage d'efforts et de patience.

Cela dit, la raison d'être du forum est moins de me permettre d'y écrire des points de vue négatifs, que de recueillir les conseils d'écoute. Philaunet a ouvert ce fil, assez longtemps après la création du forum. Le mieux serait certainement que les auditeurs à l'oreille moins impatiente ou moins intolérante que la mienne, y vienne faire l'article, attirer l'attention sur ce qui leur semble estimable, digne d'être écouté, apprécié,  conservé. Vous êtes invité à montrer la voie. C'est une proposition cordiale, sans ignorer ce que ça demande en temps investi. Mais c'est l'occasion de promouvoir ou défendre ici les productions que vous appréciez, et encore une fois, ce forum est fait dans ce but.

52
Répondre en citant  
Coup de sonde - le Dim 01 Déc 2013, 14:55

@Nessie a écrit: (...)  il y a un naturalisme qui, effectivement, m'agace au plus haut point.  Je ne sais pas si je suis davantage horripilé par l'ambiance de notre époque, par le parler et les façons d'être que j'observe autour de moi, ou bien de les retrouver dans les fictions de France Culture. Et dans ce cas, je ne sais pas si c'est là un activateur de mon exaspération envers cette dernière ou envers ce que j'entends dans le vrai monde réel. Mais le fait est que c'est le plus souvent avec agacement que j'interromps le podcast en cours de route.

Dans le meilleur des cas, c'est de cet agacement de retrouver mon époque dans un style de fiction qui est comme une concession lâche et misérable qu'on lui fait, de là viendrait ma qualification assez peu réfléchie de "souparde".

Cela dit, j'ai le même reproche à faire aux micro-fictions de 11h50, à cette différence que plus d'une parviennent à y échapper. (...)
Ce naturalisme m'exaspère également et il m'empêche d'aller au-delà des 2 ou 3 premières minutes des  épisodes des micro-fictions « La vie moderne ».

Ainsi de cette série de 10 épisodes de novembre 2013 : La communauté de Hervé Tanquerelle et Yann Benoît. Je n'arrive pas à me départir du sentiment qu'on se fout de la gueule de l'auditeur. En quoi cette interview écrite, interprétée avec un ton des plus artificiels, et les voix ridicules en arrière-plan peuvent-elles avoir un quelconque intérêt ? Hormis comme témoignage de la médiocrité de la station ? C'est mal écrit, mal dit, en un mot c'est bête (je le trouve bête).  Et ça dure 10 fois dix minutes. L'énergie, les ressources, les compétences (de l'excellent Bertrand Amiel) ne pourraient-elles pas être employées à des productions moins infantiles ?

53
Répondre en citant  
Mieux vaut tard que jamais - le Lun 02 Déc 2013, 17:37

France Culture annonce, dans sa page de titre, le feuilleton en 10 épisodes dont le dernier a été diffusé le 29 novembre. Pour les podcasteurs donc : Artemisia, claire, obscure d'Andréa Finck et Michel Sidoroff.

Est-ce bien ? Je ne le sais pas encore. mais le descriptif est intéressant et sacrément soigné.  

54
Répondre en citant  
Lecture du soir - le Lun 02 Déc 2013, 20:41

Pour ceux qui n'auraient pas encore eu la chance de jeter une oreille à la belle et émouvante  interprétation de Catherine Hiegel lisant la correspondance de Violette Leduc, ce numéro de Catherine Hiegel lit Correspondance (1945-1972) 4/15 sera peut-être une manière d'entrer dans cette série dont les trois premiers numéros captivent l'attention.

55
Répondre en citant  
« Lecture du soir », écoute différée interdite ? - le Mar 03 Déc 2013, 19:03

Bon, on était tellement satisfait d'écouter Catherine Hiegel lit La folie en tête 1/15 Du 28 octobre au 15 novembre 2013 et Catherine Hiegel lit Correspondance (1945-1972) 1/15 Du 18 novembre au 6 décembre 2013 que l'on a découvert avec plus que du déplaisir l'arrêt de la mise à disposition du podcast à partir du 28 novembre, mais aussi que les épisodes de la lecture du soir ne sont pas écoutables sur le site, sauf peut-être le numéro de la veille (au moment où j'écris seul le numéro du 02 décembre est disponible et aucun depuis le dernier du 27 novembre n'a été téléchargeable).

Que se passe-t-il avec la série « Lecture du soir » ? Est-elle hors de la règle commune de l'écoute 1000 jours en ligne et du téléchargement durant semaines ou mois ?

56
Répondre en citant  
Re: La Fiction à France Culture - le Jeu 05 Déc 2013, 16:51

Très surpris de cette situation. A ma connaissance hormis l'Eloge du savoir et quelques émissions de l'été (par exemple les conférence de Michel Onfray), la règle dite des 1000 jours me semblait d'application universelle. C'est probablement une connerie technique, car quand il y a une exception à cette règle, c'est bien par les numéros les plus anciens que commence l'opération jivaro.

Il y a autre chose : ces lectures du soir doivent coûter fort cher Wink car la chaîne semble s'attacher à les resservir dans l'année qui suit, avec d'ailleurs des étiquettes podcast bidon : on vous annonce Dussollier qui lit Dubillard, et à la place on vous glisse subrepticely dans le disque dur le journal intime de l'abbé Pierre ou la lecture des sermons du Père Duchène par Edwy Plenel. Du coup, avec plusieurs diffusions, des titres erronés et des réécoutes multiples, faudrait pas trop s'étonner que ça yoyote grave sur le site de FC.

Anattendant, ça sent l'erreur technique. Elle va être réparée mais quand ? Quand on connait leur professionalisme qui est certain mais très atypique, on se prend à redouter la présence d'une clause redoutable dans le contrat du sous-traitant, par exemple attendre le 999e courrier d'engueulade avant de lancer l'opération OrSec.

57
Répondre en citant  
Re: La Fiction à France Culture - le Jeu 05 Déc 2013, 18:40

Plus qu'une erreur technique, je ne serais pas surpris de voir les Lectures du soir en vente en CD, comme les cours de Michel Onfray. Ce qui expliquerait la limite du temps de réécoute.
http://upc.michelonfray.fr/divers/les-cours-de-michel-onfray-en-coffrets-de-cd-audio/

58
Répondre en citant  
Re: La Fiction à France Culture - le Jeu 05 Déc 2013, 19:33

S'il n'y avait qu'elles, oui. Et c'est vrai qu'entre le dinosaure Hiegel et les accords spéciaux entre Gallimard, les 15 numéros de Violette et Simone sont bien cap' d'avoir obtenu un contrat esspécifique. Mais même dans ce cas il y a une part de connerie, puisque la réécoute est rétrospectivement bloquée pour tous les numéros sauf ceux des 2, 3 et 4 décembre, tandis qu'inversement le podcast lui est actif sauf pour les 3 dernières soirées. En notant que si on remonte jusqu'à septembre, certaines séries échappent à la restriction, tandis que les séries entières des meilleurs comédiens sautent (Hugues Quester, Didier Sandre), il y a donc peut-être un coup syndical ou plutôt un coup juridique (une signature manquante alors que tout le monde s'en fout sauf un pointilleux légaliste).

Pour info, l'an dernier à-peu-près à la même époque, tout était disponible : j'avais pu faire une remontée intégrale de toute l'année 2011-2012, en prenant pas mal de récupes au passage. C'était dans un moment de remords qui m'avait poussé à renoncer rétrospectivement à mon année entière de boycott.

Ces jours-ci, on remarque que les pages d'accueil des émissions ont changé ou ont disparu : certaines ont seulement paumé le volet de présentation, d'autres ont carrément vu disparaître la page-Zéro et commencent à la page 1. Ca c'est même passé hier matin, pour être précis, alors que j'étais en train de faire une manipe pour extraire un logo. Bref en ce moment ça tripatouille dans le moteur, ça fait des noeuds aux câbles, et comme d'hab' ils vont s'en rendre compte 3 semaines après les auditeurs et les habitués du site Wink .

Et sinon, en tripotant un peu l'adresse du navigateur, je vois qu'il y a un numéro qui traine ici :
http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4726682
(les 3 précédentes étant numérotées successivement 674, 676, 680)

Mais comme c'est encore une merveille de présentation, en écoutant on ne sait jamais de quel numéro il s'agit dans la série. Celui-là est peut-être le numéro de ce soir. Si jamais le podcast s'évapore, les futurs collectionneurs devront user de la même méthode et repartir dans le passé en pour en trouver d'autres en tâtonnant (mais atassion car en modifiant les derniers caractères de l'adresse, on tombe à plusieurs reprises sur la chronique de Xav'e et là ça fait mal !)

59
Répondre en citant  
Re: La Fiction à France Culture - le Jeu 05 Déc 2013, 22:57

@Nessie a écrit:(...) ça sent l'erreur technique. Elle va être réparée mais quand ? Quand on connait leur professionnalisme qui est certain mais très atypique, on se prend à redouter la présence d'une clause redoutable dans le contrat du sous-traitant, par exemple attendre le 999e courrier d'engueulade avant de lancer l'opération OrSec.
Il faut dire que peu de gens doivent écouter cette lecture du soir en direct, car il faudrait se farcir les minutes précédant la séquence, et là c'est mission impossible. En effet, pour anticiper l'absence (temporaire ?) de podcast, j'ai repris mes enregistrements MD avec "timer" en enregistrant large, ce qui m'a donné l'occasion d'entendre deux ou trois minutes d'échanges du "Rendez-vous" ces trois derniers jours. On reste confondu devant le niveau  de stupidité des paroles prononcées et l'on se demande vraiment si France Culture ne marche pas sur la tête. Une honte pour la chaîne, et ce à une heure dite "de grande écoute". Et c'est celui qui occupe la fonction de directeur (on se demande par quel décret des puissances du Mal) qui a le front de comparer les émissions de France Culture à des volumes de la Pléiade. Sa malhonnêteté intellectuelle  est abyssale.

60
Répondre en citant  
Re: La Fiction à France Culture - le Ven 06 Déc 2013, 00:09

C'est un tellement sale coup pour la Pléiade que le fils de l'inventeur, Schiffrin, qui vivait encore sur la gloire de son paternel, a préféré tirer sa révérence.

61
Répondre en citant  
Re: La Fiction à France Culture - le Ven 06 Déc 2013, 22:18

Bon ça ne s'arrange pas. Je réponds ici à un post de Philaunet : eh bien ça se gâte. Les numéros qui étaient hier encore présents dans le podcast en ont été retirés. Les 4 adresses proposées ci-dessus dans le post 68 ont été invalidées.

Je m'attends à trouver ces lectures en vente sur le site de l'INA. Sans le moindre complexe en ce qui concerne le devoir dû à l'auditeur. Ca mérite une diffusion en intégral par ANPR, ça !

La Fiction à France Culture     Page 6 sur 23

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 23  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum