Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » Conversatoire & Atelier » Le bistrot politique

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Accueil / Conversatoire & Atelier

Le bistrot politique    Page 12 sur 12

Bas de page ↓   

Duchamp Villon 


Invité

111
Répondre en citant  
Nu et Tella descendant l'escalier - le Sam 03 Fév 2018, 21:00

Antonia vous avez la plume trop légère. Pour l'huile de palme  des gens ont été assassinés et
des maisons brûlées au Cambodge. Le gouvernement a pris des mesures en interdisant l'extension des champs d'huile de palme mais combien de morts en plus de ceux des des khmers rougeoyants avant cette prise de décision ?  
J'ai rencontré un cadre de chez Nunuchetella qui répond qu'il faut bien nourrir tous les habitants de la planète. Ah! ah!

Mon boulanger fait de très bons pains au chocolat et les pots de nutella sont en promo en grande surface pour les EHPAD à des fins d’euthanasie.

Ce monde nous tient en joie.

Fripon Net 


Invité

112
Répondre en citant  
Vaincre Macron en Touraine - le Jeu 08 Fév 2018, 21:34

[À propos du post Touraine thuriféraire]

Monsieur Lvstvcrv,
Savez-vous si à ce jour Bernard Friot est toujours membre du Parti Communiste ?

"Friot imagine ainsi une société entièrement géré par des conseils de salariés qui décideraient de la qualification des salariés, des entreprises où investir, des productions à développer, etc. Une société soviétique pourrait-on dire." (from Médiapart.)

"Vaincre Macron" est un mauvais titre, copie à revoir.


"Ce qui est malade au fond des choses, c'est l'Homme."  -   signé moi-même   -

Bonne soirée à tous

113
Répondre en citant  
Si même Médiapart parle de projet totalitaire... - le Ven 09 Fév 2018, 11:53

Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t337p310-la-grande-table-tirons-la-nappe#30052) a écrit:(...) on peut recommander le dernier opus de Bernard Friot ("Vaincre Macron", éditions La dispute), économiste et sociologue  (...).
Fontaine, alias Fripon net(http://www.regardfc.com/t337p320-la-grande-table-tirons-la-nappe#30055) a écrit:Monsieur lvstvcrv, Savez-vous si à ce jour Bernard Friot est toujours membre du Parti Communiste ?
Le  3 juin 2016 A propos de Bernard Friot, quelques remarques,  par Henri Sterdyniak  : Bernard Friot est membre du Parti Communiste Français
"Friot imagine ainsi une société entièrement géré par des conseils de salariés qui décideraient de la qualification des salariés, des entreprises où investir, des productions à développer, etc. Une société soviétique pourrait-on dire." (from Médiapart.)

Henri Sterdyniak : Que penser des écrits et positions de Bernard Friot ?

En tant qu’économiste, Bernard Friot est un marginal, en ce sens que ces positions sont jugées fausses et absurdes par 95% des économistes. (...)

Bernard Friot pousse à l’extrême les positions des économistes hétérodoxes (ceux qui luttent contre le néo-libéralisme, ceux qui veulent dépasser le capitalisme). Il prône l’abolition immédiate du capitalisme, la fin de la propriété privative des moyens de production, la gestion des entreprises par les salariés. (...)

Ainsi, chaque individu aurait droit à un salaire à vie à partir de 18 ans, dont le niveau dépendrait de sa qualification, Friot étant très flou sur la façon serait déterminé cette qualification, en particulier sur l’influence relative du diplôme et du travail déjà effectué. (...)

Bernard Friot n’explique pas comment la production sera organisée et décidée ;comment seront prises les décisions d’investir ;  rêve-t-il d’une économie soviétique où l’Etat décide quoi produire ? Oui, je sais l’argument est déplaisant, mais ne faut-il pas tirer les leçons de l’échec de l’expérience socialiste ?

Friot imagine ainsi une société entièrement géré par des conseils de salariés qui décideraient de la qualification des salariés, des entreprises où investir, des productions à développer, etc. Une société soviétique pourrait-on dire.

Le projet de Friot a certes un sens social et politique : montrer que les salariés n’ont pas besoin des capitalistes pour produire. Ceci en s’appuyant sur l’exemple de la Sécurité sociale ou de la production publique. Mais,  ce projet n’a pas le contenu économique qui le rendrait convainquant (...)

Le point gênant est qu’au nom de son projet illusoire et totalitaire, Friot critique toutes les avancées pour lesquels se battent aujourd’hui les organisations syndicales ou progressistes, que ce soit les prestations d’assistance, l’impôt redistributif, la réduction du temps de travail, la taxation du capital, le pôle public bancaire, l’allocation d’autonomie pour les jeunes, etc. (ELT, p.100).  (...)

L’étrange est que se soit organisé autour de Bernard Friot une sorte de secte qui ne me semble  pas fonctionner comme une organisation créatrice et critique. Henri Sterdyniak


Voir le profil de l'utilisateur

114
Répondre en citant  
Matière à penser - le Ven 09 Fév 2018, 12:57

Philaunet(http://www.regardfc.com/t337p320-la-grande-table-tirons-la-nappe#30057) a écrit:Henri Sterdyniak : Que penser des écrits et positions de Bernard Friot ?
Qui est Henri Sterdyniak ? quelqu'un qui a les mêmes qualifications que B. Friot. Pour se faire une idée de sa vivacité intellectuelle et de sa capacité (ou de son envie) de remettre en cause et d'inventer, on peut écouter l'Invité des Matins d'hier, quelques minutes suffisent.
Philaunet(http://www.regardfc.com/t337p320-la-grande-table-tirons-la-nappe#30057) a écrit:Henri Sterdyniak : En tant qu’économiste, Bernard Friot est un marginal, en ce sens que ces positions sont jugées fausses et absurdes par 95% des économistes. (...)
Contrairement à la doxa que le capitalisme et le libéralisme imposent, l'économie n'est pas une science, dans laquelle il y aurait une vérité. Les positions d'un économiste ne font que refléter un choix idéologique. On peut partager ou non un choix, mais il n'y a pas là de Vérité.
Le caractère marginal (c'est à dire en dehors de la doxa) est plutôt bon signe, de nature à susciter la réflexion, roboratif
Philaunet(http://www.regardfc.com/t337p320-la-grande-table-tirons-la-nappe#30057) a écrit:Henri Sterdyniak : Bernard Friot pousse à l’extrême les positions des économistes hétérodoxes (ceux qui luttent contre le néo-libéralisme, ceux qui veulent dépasser le capitalisme). Il prône l’abolition immédiate du capitalisme, la fin de la propriété privative des moyens de production, la gestion des entreprises par les salariés. (...)
Pousser à l'extrême les positions usées du capitalisme et du libéralisme, qui ont conduit à la situation actuelle est une bonne démarche, saine, pour les remettre en cause.
Philaunet(http://www.regardfc.com/t337p320-la-grande-table-tirons-la-nappe#30057) a écrit:Henri Sterdyniak : Le projet de Friot a certes un sens social et politique (...)
Ah ! voilà bien le problème ! un projet économique qui avoue son idéologie...
Par contre, c'est bien connu, le projet capitaliste et libéral n'a pas de sens social : c'est une science, avec des vérités. Puisqu'on vous le dit !
Philaunet(http://www.regardfc.com/t337p320-la-grande-table-tirons-la-nappe#30057) a écrit:Henri Sterdyniak :Le point gênant est qu’au nom de son projet illusoire et totalitaire, Friot critique toutes les avancées pour lesquels se battent aujourd’hui les organisations syndicales ou progressistes,
L’étrange est que se soit organisé autour de Bernard Friot une sorte de secte qui ne me semble  pas fonctionner comme une organisation créatrice et critique.
Sous prétexte de ne pas déranger les petits arrangements que le libéralisme triomphant actuellement en France consentira pour avoir l'air de la concertation, il s'agit d'éviter toute remise en cause plus profonde.
Philaunet(http://www.regardfc.com/t337p320-la-grande-table-tirons-la-nappe#30057) a écrit:Henri Sterdyniak : L’étrange est que se soit organisé autour de Bernard Friot une sorte de secte qui ne me semble  pas fonctionner comme une organisation créatrice et critique.
Bon, là, on est dans la rhétorique sans aucun intérêt : on colle une étiquette à un individu, et on le range dans une secte.

En résumé : surtout ne pas réfléchir, ne pas déranger, c'està quoi se résume l'aspiration profonde de Philaunet lorsqu'il nous propose les remarques de Henri Sterdyniak.
Réfléchir, on peut espérer que ce soit pourtant l'objectif de ce Forum, et même de France Culture : réfléchir. France Culture n'a aucune responsabilité dans la gestion économique du libéralisme, cette station doit donc se permettre un questionnement plus fondamental.
En particulier B. Friot dans son livre souligne l'effet pervers de la vision de l'individu comme auto-entrepreneur de lui-même. Ne serait-ce que pour ce point de vue, la lecture de ce livre est nécessaire (du moins si on veut se poser des questions, sinon on peut se rendormir en écoutant les éléments de langage du gouvernement et du MEDEF)

Voir le profil de l'utilisateur

115
Répondre en citant  
Secte - le Ven 09 Fév 2018, 13:07

"L’étrange est que se soit organisé autour de Bernard Friot une sorte de secte qui ne me semble pas fonctionner comme une organisation créatrice et critique". Henri Sterdyniak

C'est patent ci-dessus.

Voir le profil de l'utilisateur

116
Répondre en citant  
Séparer le bon grain de l'ivraie - le Mer 29 Aoû 2018, 09:39

Humeur.

munstead(http://www.regardfc.com/t94p710-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31140) a écrit:Depuis un certain temps, mais surtout depuis le départ à la cloche de bois de Nicolas Hulot, nous savons que le diable est de retour en France. Il a un nom, les lobbies. Tous nos maux viennent de là, c'est évident. C'est eux qui font tomber les ministres de l'environnement, qui sont responsables de tout. Que les lobbies existent  depuis le Moyen-Âge, au moins, à travers guildes et corporations n'y fait rien, ils ont pris le pouvoir. Un élu étant censé tout savoir sur tout, on se demande en effet quel peut être le rôle d'un lobby ? Qui a besoin d'informations sur la réalité d'une activité, sur les migrants, sur une nouvelle technologie incompréhensible, sur la situation concrète du logement etc. FC se joint bien entendu avec entrain à cette dénonciation de ces émanations diaboliques.(...)
Il aurait été utile à l'auditeur d'en savoir plus par une citation, un extrait ou une indication de minutage de l'endroit où FC subit votre reproche. Mais je sais qu'étayer prend du temps et trop de temps peut décourager d'écrire une réaction. Merci en tous les cas pour vos régulières contributions.

Cela dit, votre raisonnement ne pécherait-il pas par le même défaut que ce que l'on entend à France Culture, le simplisme ?

D'abord, les groupes de pression sont très divers, tant par leur puissance financière que par leur influence politique. Il n'y a pas "les" lobbys, il y a "des" lobbys.

Ensuite, est-ce que "les lobbys" sont là pour informer objectivement et gracieusement les décideurs ou pour défendre des intérêts et une fois ceux-ci atteints récompenser les décideurs directement ou indirectement ?

Faut-il donner des exemples français, étrangers, supra-étatiques (cf. UE), d'influence maligne du pouvoir par des corporations ?

Vous faites indirectement référence à M. Coste dont Le Figaro trace le portrait ici Qui est Thierry Coste, le lobbyiste des chasseurs qui a fait craquer Hulot ?

Extrait :

Longtemps, il a arpenté les couloirs de l'Assemblée nationale, soignant son réseau de députés de droite comme de gauche. Au risque parfois de jouer avec le feu comme en 2012 où un député de droite s'arrange pour lui fournir un badge de «collaborateur bénévole» qui lui permet de circuler comme bon lui semble dans le Palais Bourbon. Un passe-droit découvert par Bernard Accoyer, au perchoir à l'époque, qui le met alors à la porte.

Malgré cette mauvaise expérience, son carnet d'adresses reste intact. À côté de la politique, il lui arrive de travailler pour les intérêts d'autres pays, comme la Russie, le Tchad ou la Turquie. «J'assume totalement d'aider des régimes dits “autoritaires”», justifie-t-il au site Les Jours, se présentant aussi comme un «professionnel du renseignement et de la manipulation»

Voir le profil de l'utilisateur

117
Répondre en citant  
Les commentaires politiques, c'est ici M. L., SVP - le Mer 14 Nov 2018, 19:15

Ultime rappel : pour les commentaires politiques personnels, c'est ici. Pour les comptes rendus d'émission, les conseils, les observations sur la radio culturelle, voir les rubriques idoines.
Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t852p30-le-programme-de-nuit-ilot-de-culture-ii#31663) a écrit: (...) En 2018, l'horizon libéral des étudiants est de se manager comme auto-entrepreneur dans une start-up-nation ubérisée, et Daniel Cohn-Bendit est En Marche (le ver dans le fruit de 1968 ?). (...) A savourer avec nostalgie, mais aussi pour prendre conscience de la déchéance actuelle, politique, morale, culturelle.
La déchéance perçue dans tous les domaines est souvent le reflet de son propre repliement sur soi quand on n'a pas été capable de s'adapter aux nouvelles circonstances et de chercher à comprendre le monde qui nous entoure. Triste spectacle de la vieillesse aigrie et sans vitalité, sauf celle du ressentiment.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


118
Répondre en citant  
Re: Le bistrot politique -

Le bistrot politique     Page 12 sur 12

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Accueil / Conversatoire & Atelier

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum