Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Programmes de l'été 2012    Page 1 sur 2

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Programmes de l'été 2012 - le Ven 13 Juil 2012, 18:56

Les pages des émissions d'été commencent à arriver sur le site de France Culture.

Anattendant de faire de la critique radio comparée, on peut toujours se reporter aux années précédentes :
2009
2010
2011

Date d'ouverture : lundi 23 juillet
Durée probable : 5 semaines comme chaque année donc jusqu'au dimanche 26 aout.

2
Répondre en citant  
La grille d'été 2012 a été présentée ! - le Sam 14 Juil 2012, 17:29

3
Répondre en citant  
Re: Programmes de l'été 2012 - le Lun 23 Juil 2012, 10:23

mlk


A part ça
la grille d'été
de France-Turlure
est disponible
en clicquant
ici

4
Répondre en citant  
Re: Programmes de l'été 2012 - le Lun 23 Juil 2012, 18:02

Question : à quoi reconnait-on l'amateurisme d'une rédaction ?
Réponse : à divers signes, dont l'usage mal-à-propos des points d'exclamation et des guillemets.


On constate que la page du site de FC référencée dans le post précédent offre un exemple de chacun de ces deux vices de l'immaturité. En pub et en com', seuls les débutants usent ainsi du point d'exclamation quand bien même il n'y a rien à mettre en relief. Quant aux guillemets, qu'on vienne me dire quelle modalisation ils introduisent et en quoi la grille d'été est une grille "estivale" et non une grille estivale.

Réponse en forme de soupçon : celui qui maitrise mal sa propre langue a tendance à user de guillemets prudentiels (rien à voir avec le guillemet d'ironie qui sature la rhétorique des Bourdistes) c'est-à-dire à se couvrir en cas de recours à des mots inhabituels pour lui, entendez ceux dont il appréhende mal le sens. Si le mot estival, pourtant élémentaire, est inhabituel au rédacteur d'une page, on se demande vraiment ce que ledit rédacteur vient fabriquer là car sa place est à l'école, et pas comme enseignant. Et si comme il est fréquent, audit rédacteur le sens même du mot semble porteur d'une pluralité d'acceptions, alors son incapacité à trouver son chemin dans la polysémie n'a pas à rejaillir sur le lecteur. En clair : cet usage parasitesque des guillemets est une connerie d'amateur, signe d'une faible compétence.

Reste la question : quoique sur notre chaîne culturelle, la faible compétence lexicale ne soit pas exceptionnelle comme on l'a pu constater aux temps des grands exploits de Julie Clarini ou de Xav'e Delaporte (pour ne citer que 2 cas parmi les plus fumants, mais on pouvait aligner une bonne trentaine de noms) , comment se fait-il qu'on donne à rédiger à des amateurs des pages qui vont placer en affichage public pendant plusieurs semaines ou mois la carence, l'incurie, de toute une institution qui devrait promouvoir la culture mais promeut son exact contraire sous la forme multiple de l'ignorance, de la grasse vanité et de l'inculture fière d'elle-même ?

Alors à cette question là non je n'ai pas de réponse ; cela dit, à mon sens si faute il y a elle n'est pas celle du lampiste qui rédige de travers et qui fait le boulot qu'on lui a donné avec les moyens dont il dispose (les siens, hélas) ; non, la faute est au chef qui distribue sans discernement le boulot et qui ensuite en contrôle la qualité (ou pas ?) mais sans ... sans quoi ? Sans compétence ou sans acuité, ou sans aucun intérêt pour la chose ? Dans tous les cas, pour le lecteur un peu exigeant le résultat sera désespérant.

J'ai monté ce détail en épingle parce que dans certaines situations les détails sont révélateurs.
Le site de FC abonde en détails de ce genre. On pourrait en choisir un différent chaque jour, que l'année ne suffirait pas à épuiser ce catalogue de malfaçons qu'est le site de France Culture.

5
Répondre en citant  
https://i48.servimg.com/u/f48/14/38/33/47/22352_10.jpg - le Lun 23 Juil 2012, 18:08

Cela dit, si mes sens ne me trompent pas, en consultant le tableau je remarque un trou d'une heure dans les Nuits de FC ou plutôt en sortie de nuits et avant le début de la journée.

Il est possible que la page soit entachée d'une erreur (jemessclame pas mais le coeur y est car là il y a de quoi râler). Et tout autant il est possible que les Garbit's boys and girls aient pensé à envoyer quelque biscuit nocturne aux amateurs de la nuit car ils savent que c'est un public à soigner. Nous devrons donc guetter au moins pendant une semaine pour savoir à quoi nous en tenir. Rappelons que lors des étés précédents il y avait une heure d'archive en fin de nuit le week-end, et en semaine chaque matin vers 6h45 un biscuit quotidien de 12 à 15 minutes où entre autres on avait eu une série complète de Francesca Piolot en d'autres occasions nous fûmes rationnés de façon moins agréable que celle-là ness pas.

6
Répondre en citant  
Re: Programmes de l'été 2012 - le Mar 24 Juil 2012, 14:35

Les amateurs de Kamtchatka apprécieront le retour de Thierry Beauchamp à l'antenne, pour ce qui n'est guère plus qu'une petite vignette de 4mn en semaine avant 14h30. C'est l'Etiquette Olympique : http://www.franceculture.fr/emission-l-etiquette-olympique
Plutôt qu'un exercice de création pure, c'est plutôt une chronique d'anecdotes sur l'histoire des jeux olympique. Dommage que l'on n'ait pas confié de meilleur projet à un tel producteur (4mn quotidiennes en grille d'été, c'est plutôt le terrain de jeu des nouveaux qu'on teste), et surtout pas un projet de vraie création. A l'écoute de cette étiquette, on se prend à espérer qu'il invente et nous raconte n'importe quoi, mais non. C'est le nouveau France Culture qui prime : on accompagne l'actualité et les phénomènes médiatiques de masse, avec le sempiternel regard décalé. On n'invente plus, on commente.

7
Répondre en citant  
Re: Programmes de l'été 2012 - le Dim 29 Juil 2012, 12:20

Je la trouve raide, cette grille d'été, et notamment dans ce qu'elle essaie d'inventer. Les nouveautés de l'été sont souvent des ballons d'essai aussi bien pour de futurs producteurs que pour des formules d'émission, et ce n'est pas brillant. Je tombe sur 20 ans et des poussières, le magazine de la génération Y, "entre le manque de repères, l’angoisse d’un environnement vide de sens et les manifestations d’espoir collectif et de plaisir, quel est son nouveau rapport au monde ?" Un énième petit magazine de sociologie des médias, des pratiques de réseaux, de tuyaux, de bords politiques, de vivre ensemble, où on nous jette à la figure des morceaux de musique et des phrases comme "ben j'ai l'impression qu'on est toujours connecté et que ben le vivre ensemble malgré tout ben il est pas là quoi."
Ce n'est pas encourageant, cette radio qui ne sait plus rien inventer, qui s'appuie sur des sujets de dissert à Science-Po pour se faire des émissions. C'est certes un léger progrès lorsque l'on compare à d'autres désastreuses inventions des étés précédents, comme Sur le Banc : des potes qui s'invitent et se tutoient autour de leurs "projets" culturels, sur fond de musiquette : double tabou (tutoiement et musiquette) que l'on annonçait comme la marque d'un courage subversif, le goût du risque.
Qu'est-ce qu'on s'ennuie, tout de même. France Culture n'est plus cet ensemble de petits ruisseaux que l'on peut ou non suivre, mais un grand fleuve qui la traverse de part en part, avec sur la berge, des équipes de commentateurs qui nous racontent ce qu'ils voient. Radio de médias, mais non plus radio de culture.

8
Répondre en citant  
Re: Programmes de l'été 2012 - le Jeu 23 Aoû 2012, 19:13

Je ne sais pas si certains ici suivent la traversée de cette semaine, consacrée à l'Amérique Latine :
http://www.franceculture.fr/emission-les-grandes-traversees-voyages-atlantiques-regards-croises-archives

Le documentaire qui ouvre la matinée s'efforce de traverser le sujet, à savoir celui des figures culturelles de l'Amérique Latine entrée en contact avec la France (réception, voyages etc.), et c'est bien le mot "traverser" qui pose problème. Rien n'est vraiment approfondi, pas d'exploration, mais simplement des touches légères, des noms (beaucoup de noms), des titres, on sautille de l'un à l'autre et on ne s'arrête sur rien : un peu de Llosa, puis une influence sur Rohmer, puis Giacometti, un petit bout d'archive et ainsi de suite. Est-ce une nouvelle école du documentaire? On aimerait sans fois voir le narrateur s'arrêter sur un nom, un livre, un film et l'examiner en profondeur, mais ce n'est jamais fait : à force de brasser large, de faire transversal, rien ne reste et le documentaire ne laisse quasiment aucun souvenir. C'est davantage un recensement qu'une étude radiophonique. Pour une fois que le sujet est culturel (ie. sans arrière-pensée politique), c'est dommage d'en voir son exécution faite de façon aussi superficielle.

9
Répondre en citant  
Re: Programmes de l'été 2012 - le Sam 25 Aoû 2012, 14:43

Si le risque de la traversée à grande vitesse est de ne jamais s’arrêter, de ne jamais avoir pied, ne jamais rencontrer la terre ferme où prendre racine, le risque de la plongée en profondeur est le naufrage dans l’univers obscur d’un auteur.

Mais puisqu’il est presque l’heure du bilan de l’été 2012 de France Culture, voici un petit « rapport » d’écoute totalement subjectif et parfaitement incomplet. Subjectif et incomplet car mon nombre d’heure d’écoute était difficilement extensible. Les émissions/documentaires/monologues/fictions qui ont retenu mon attention furent (je précise la durée approximative des émissions pour la petite histoire) :

« Cinq questions légèrement métaphysiques » par Etienne Klein (5h),
« Les philosophes amoureux » par Raphaël Enthoven (5h),
« La révolution de l'amour » par Luc Ferry (5h),
« Les Grandes Traversées - Picasso l'oeil du minotaure » par Matthieu Garrigou-Lagrange (15h)
« Un été de lectures » coordonné par Blandine Masson (25h),
« La poésie n'est pas une solution » par Frank Smith (25h),
« Une chaise, une voix, un texte » coordonné par Blandine Masson (5h)

Dans l’ensemble, il y avait là bien de quoi s’étonner, inspirer, répliquer, approfondir, s’éclaffer ou pleurer. Et aussi que dans tout cela, peut être qu’il ne faillait pas louper les questions Etienne Klein, quelques excellentes non solutions de Frank Smith, et les non moins excellentes interprétations proposées par Blandine Masson.

Olivier Bertrand 

10
Répondre en citant  
La révolution de l'amour - le Sam 14 Mar 2015, 11:54

Bonjour !!
Quelqu'un pourrait il m'aider à récupérer les 5 émissions de Luc ferry , passées dans l'émission qui porte le titre de mon message ?

Merci à tous ceux qui jetteront un oeil à ces quelques lignes...

O.

Programmes de l'été 2012     Page 1 sur 2

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum