Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / Le conversatoire

Répondre au sujet

Fragments, aphorismes, remarques...    Page 2 sur 2

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Fragments, aphorismes, remarques... - le Lun 06 Aoû 2012, 19:41

Rappel du premier message :

L’une des contraintes d’un lieu comme le forum c’est l’espace qu’on peut y consommer pour développer le propos. On est censé dialoguer, et l’unité d’expression c’est le message, par essence limité en taille. Mais cela ne tombe pas si mal pour causer philo : l’une de ses formes les plus efficaces, c’est justement la remarque, l’aphorisme, le petit passage qui en dit long.

Michel Onfray par exemple, sans volonté de médire, marche surtout à ça (sauf que lui dispose pourtant d’un peu plus de place qu’ici). Pourquoi nous aussi, ne profiterions-nous pas de la contrainte du lieu pour jouer nos Onfray, et partager ici ces petits morceaux denses qui valent souvent mieux que les développements et les exégèses qu’ils suscitent ?

Pour lancer la chose, j’ai en tête – et je dois dire que c’est ce qui m’a motivé à ouvrir ce fil – un fragment de Démocrite, le n°125, qui m’a rien moins que scié à sa lecture, car je lui trouve bien 2100 ans d’avance.

Il s’agit d’un court dialogue entre la raison et les sens :

Démocrite a écrit:
La raison : « Convention que la couleur, convention que le doux, convention que l’amer ; en réalité : les atomes et le vide ».

Les sens : « Misérable raison : c’est de nous que tu tires les éléments de ta croyance et tu prétends nous réfuter. Ta victoire est ton échec. ».


Tant de richesse, un tournant philosophique qui ne reverra pas le jour avant la fin du XVII° siècle et la nouvelle voie des sens, ramassés en si peu de mots plus de 400 ans avant notre ère, voilà qui m’impressionne.

Si vous avez en stock de tels passages, et pas nécessairement philosophiques, faites-en part ici.


PS : J'ajoute que j'ai trouvé cette traduction sous la plume de Bernard D'espagnat, dans un livre où celui-ci se voyait opposer les objections d'une dizaines d'interlocuteurs, tous de très hauts universitaires - de J.M. Lévy-Leblond à J. Bouveresse -, ayant voulu rendre hommage à son sens du débat philosophique : Physique et philosophie, paru en 1999.

J'y ai ajouté la tournure dernière, "
Ta victoire est ton échec" qu'on trouve en conclusion d'une autre traduction, celle de Jean Voilquin
* * *

11
Répondre en citant  
Re: Fragments, aphorismes, remarques... - le Jeu 27 Sep 2012, 21:08

Je poursuis. En effet, même une absence de réponse a un sens.Et aussi le regard jeté en réponse à "l'être" de l'autre (voilà que je me mets à employer des expressions de la phénoménologie!), lui aussi, n'est pas nul. Les élèves des profs d'autrefois en avaient l'expérience: que de regards glaçants qui infériorisaient(maintenant, ce sont les observations sur les bulletins qui sont souvent peu valorisantes )
Bon, j'arrête mes divagations....

12
Répondre en citant  
Rollinez donc, il en restera toujours quelquechose. - le Ven 28 Sep 2012, 20:37

Au rayon aphorismes, les Rollinettes de François Rollin (bien connu des auditeurs de France Culture) sont sorties auxEditions de l'Edune. On en a entendu quelques-unes chezMarie Richeux par Rollin lui-même, citons "L'amitié c'est essentiel, pour s'en convaincre, il suffit de ne pas avoir d'ami", et à ce propos, "J'ai un ami qui a 24313 écureuils chez lui, non non, je blague, c'est pas un ami".

13
Répondre en citant  
Pour l'auditeur friand - le Sam 29 Sep 2012, 07:17

F. a écrit:Au rayon aphorismes, les Rollinettes de François Rollin (bien connu des auditeurs de France Culture) sont sorties auxEditions de l'Edune. On en a entendu quelques-unes chezMarie Richeux par Rollin lui-même, citons "L'amitié c'est essentiel, pour s'en convaincre, il suffit de ne pas avoir d'ami", et à ce propos, "J'ai un ami qui a 24313 écureuils chez lui, non non, je blague, c'est pas un ami".
C'était savoureux. J'ai retenu (de mémoire) :
- Si un jour le soleil s'éteint brusquement il nous restera 8 minutes pour faire quelque chose mais on a intérêt à ne pas perdre de temps.
- Quel est le temps de cuisson pour un rôti de chacal ?


Il y a une parenté avec les pensées de Roland Topor, avec les "Le saviez-vous" de Cavanna. C'est une belle compagnie. C'est pas tout à fait des aphorismes, mais alors qu'est-ce ? Saillie, apophtegme ? Lui dit : ce sont des friandises.

Voici 2 friandises : une de Topor, une de Cavanna. Je ne dis pas lequel a fait laquelle :
- Ne rendez pas l'âme, les âmes ne sont ni reprises, ni échangées.
- Le temps est aussi pollué que l'espace : je viens de passer un sale quart d'heure.

14
Répondre en citant  
Re: Fragments, aphorismes, remarques... - le Lun 15 Oct 2012, 17:16

Aujourd'hui 13h - Déjeuner avec le Dr Faÿ, venu au rendez-vous avec son exemplaire de "Par-delà le bien et le mal" (annoté à toutes les pages). A force de tirer au hasard, on trouve nombre de folies de Nietzsche (par exemple la 22 qui est archi-gratinée et la 62 qui serait indéfendable sur FC), parmi lesquelles çà et là une pépite à la façon d'un La Rochefoucauld qui rationnerait l'encre :

<< C'est de nos vertus que nous sommes le mieux punis >> (132)

Fragments, aphorismes, remarques...     Page 2 sur 2

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / Le conversatoire

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum