Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Papouphiles and Co

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Culture

Papouphiles and Co    Page 4 sur 4

Bas de page ↓   

Invité 


Invité

31
Répondre en citant  
Re: Papouphiles and Co - le Lun 27 Aoû 2018, 19:42

@antonia a écrit:Pour conclure, peut-être l'émission a t-elle besoin d'un petit renouvellement mais qu'elle dure!qu'elle dure, bon sang!
Merci pour cet avis.
Effectivement "les papous" avaient un peu vieillis au fil des plus de 30 ans d'émission. Mais cet humour vrai manque tellement sur France-Culture.
Qui saurait (ra) les renouveler ?
"Notre" charmante -et toujours là quand il le fallait- Françoise Treussard doit  être un peu fatiguée. Il faudrait une personnalité forte qui n'hésite pas à souffrir un peu au début car c'est une émission qui doit mûrir au fil des années.
Mais peut-être que quelqu'un est sur les rangs ?

32
Répondre en citant  
Des nouvelles des Papous dans la tête - le Mar 28 Aoû 2018, 22:40

Information recueillie sur le site de Télérama (papier de Carole Lefrançois), copié-collé ci-dessous :

Après trente-trois ans de facéties oulipiennes, “Des Papous dans la tête” ne seront pas de retour sur France Culture à la rentrée. Une décision de la productrice et créatrice de l’émission, Françoise Treussard, prise en plein été, qui laisse les Papous à la porte du studio et leurs fidèles auditeurs sans voix.

Pas de rentrée pour les Papous. Un drame pour les fidéles auditeurs amateurs de joutes littéraires, calembours savants et autres jeux de potaches éclairés, qui retrouvaient cette ambiance bon enfant chaque samedi, depuis trente trois ans. La nouvelle a pris par suprise la direction de France Culture et les Papous eux-mêmes – les artistes qui intervenaient, dont Sophie Divry, Serge Joncour, Gérard Mordillat…

La cheffe de file de cette fine équipe, Françoise Treussard, avait lancé l'aventure des Papous dans la tête avec son compagnon Bertrand Jérôme et animait seule l’émission depuis septembre 2004. Lundi 27 juillet, elle a tiré sa révérence et celle de l’émission, qu’elle n’envisage pas se poursuivre sans elle : « Nous avons du chagrin mais Les Papous ne sont pas une petite entreprise que l’on reprend comme ça en claquant des doigts ! On se reverra peut-être pour un dernier tour de manège », annonce-t-elle sur Facebook.

Pas d’émission d’adieu de programmé sur France Culture. Ce sont les Masterclasses qui récupérent le créneau au pied levé. Mais que les aficionados se rassurent : Sandrine Treiner, la directrice de France Culture, leur promet que les Papous reviendront au plus tôt en novembre et au plus tard en janvier prochain : « Une aventure littéraire servie sous une autre forme, un autre nom, mais avec une partie de l’équipe et des nouvelles têtes. » Pour l’heure, les Papous travaillent à se réinventer. Une rentrée décalée, tout au plus, pour ces rimailleurs fantasques qui continueront de libérer la parole sous toutes ces formes sur les ondes de France Culture.


Le mot de Françoise Treussard sur Facebook :

Les Papous, c'est fini, mais dans vos têtes et dans vos coeurs, j'espère qu'ils tourneront encore longtemps. J'assume cette décision : une promesse faite à Bertrand Jérôme, de ne pas être "dégagée" (quel mot horrible) comme lui dans le creux d'un été ou d'un autre. J'ai pris les devants. Envie de bienveillance. Chacun aura sa façon de raconter l'histoire, c'est ce qu'on appelle je crois le storytelling. Après 33 ans de navigation par tous les temps sur les ondes de France Culture "des Papous dans la tête" s'arrêtent donc "éternels estivants, juste au bord de la mer, à deux pas des flots bleus", comme sur cette jolie carte postale de Patrice Caumon, notre aquarelliste distingué. Bonne route à vous tous, auditeurs complices, affectueux, nous nous sommes tant aimés... Il y a encore la réécoute " à vie", le podcast et nos anthologies. Prenez bien soin de vous. Je sais, c'est triste, et nous aussi nous avons du chagrin mais les Papous ne sont pas "une petite entreprise que l'on reprend comme ça, en claquant des doigts !" On se reverra peut-être, je le souhaite, en public, pour un dernier tour de manège des Papous, un tourbillon joyeux, drôle et décalé comme toujours, mais dans un lieu qui reste à imaginer. Papouétiquement vôtre, Françoise Treussard.

Voir le profil de l'utilisateur

33
Répondre en citant  
Re: Papouphiles and Co - le Mer 29 Aoû 2018, 19:13

On ne peut mieux dire ci-dessous... Ce qui est difficile à comprendre, c'est que Sandrine Treiner a écrit (ou signé ?) un roman et qu'on attend d'un romancier un certain niveau de style. À moins que, à moins que... elle ne cherche à imiter Marie Richeux et sa langue de 300 mots répétés avec force "-là" pour faire croire à de l'expressivité. Le niveau zéro de la langue pour attirer les néo-auditeurs et faire télécharger des  millions, que dis-je, des milliards de podcasts...
Anselme(http://www.regardfc.com/t864p10-grille-de-rentree-2018-2019#31099) a écrit:Il suffit de lire Sandrine Treiner ici pour comprendre la disparition des Papous.
Ce "texte" de présentation de la grille de rentrée est un triste (quoique comique malgré lui) micro-festival de phrases bancales et de slogans ridicules qui tentent de camoufler la vacuité en projet. Une telle laborieuse tartufferie prouve qu'on osera tout à FC, mais dans le sens d'Audiard.
"Blablabla [..] donnent à France Culture un socle solide. Nul doute que le monde change, les usages se transforment, nous sommes en mouvement".
Quelque chose en mouvement sur un socle solide ? Un moulin à vent peut-être ?



Dernière édition par Philaunet le Ven 31 Aoû 2018, 16:12, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

34
Répondre en citant  
Merci Françoise Treussard et Bertrand Jérôme - le Jeu 30 Aoû 2018, 11:27

antonia(http://www.regardfc.com/t864p20-grille-de-rentree-2018-2019#31112) a écrit:Philaunet nous invite à donner nos appréciations sur les Papous.
Bon, allons-y.
En préambule,je pense qu'une heure d'émission, nouveauté de l'année, n'est pas suffisante.Dans ce genre d'émission où le groupe varie selon les moments, il faut du temps pour bien s'échauffer.Eh oui, l'humour, c'est comme le sport.Ou alors, il faudrait qu'ils se soient un peu enivrés avant, mais c'est à risque! Et aussi:cette émission le samedi soir, ce n'est pas très malin.D'accord, il y a le podcast, mais ce n'est pas pareil de penser un ou deux jours à l'avance: chouette, bientôt les Papous.
Oui, antonia, vous posez aussi la question d'une radio de flux avec des rendez-vous comme un rituel. Les temps ont changé avec l'écoute en ligne et les podcasts.
J'aime beaucoup Françoise Treussard, si gaie ,si intelligente, jamais la moindre vulgarité, même quand ça devient scabreux(rarement, d'ailleurs), si apte à faire rebondir les situations.
Ces derniers temps, il y avait fréquemment des histoires utilisant des mots inventés , absurdes,pour décrire une situation particulière.Parfois irrésistible!
Moins drôles, mais captivants les numéros: "moi, je n'aime pas " par exemple, je me souviens d'un délirant exercice de ce genre sur les voitures noires à Paris.
Encore:ce que j'apprécie toujours , c'est la séquence où il faut deviner l'auteur d'un texte lu.
Cette séquence remonte aux tous débuts de l'émission (1985). Festival de culture littéraire par les intervenants, c'était passionnant et drôle (vu les éreintements).
Je me souviens d'une critique dans ce forum sur le temps pris par les chansons:c'est vrai, c'est bouffeur de temps, mais ce sont des chansons que l'on entendrait nulle part ailleurs, rigolotes.
Je regrette Cueco, hélas décédé.Je me tordais souvent de rire à l'entendre.

Pour conclure, peut-être l'émission a t-elle besoin d'un petit renouvellement mais qu'elle dure!qu'elle dure, bon sang!
Comment vous dire... Cette émission avait pour sujet : la langue, matériau de base de l'OULIPO, association de brillants esprits à l'origine de cette émission.

La langue n'intéresse personne à France Culture (sauf quand il faut mettre un point avant un "e" pour se la jouer féministe), vraiment personne. Non seulement la langue française, mais l'ensemble des langues étrangères, leurs natures, origines, influences, etc.

Une émission jouant sur la langue et la mettant en valeur était condamnée. Attendons de voir celle qui la remplacera.

Sinon, grâce à l’œil d'aigle de Jean-Luuc le vigilant, nous pouvons lire dans Des nouvelles des Papous dans la tête des propos de Françoise Treussard qui sous-entendent bien des choses, et claires pour qui connaît la station : "Les Papous, c’est fini, mais dans vos têtes et dans vos coeurs, j’espère qu’ils tourneront encore longtemps. J’assume cette décision : une promesse faite à Bertrand Jérôme, de ne pas être « dégagée » (quel mot horrible) comme lui dans le creux d’un été ou d’un autre. J’ai pris les devants. Envie de bienveillance. Chacun aura sa façon de raconter l’histoire, c’est ce qu’on appelle je crois le storytelling".



Dernière édition par Philaunet le Mar 18 Sep 2018, 08:48, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

35
Répondre en citant  
Le Grenier de Montmartre - le Sam 01 Sep 2018, 10:48

Succès dans ma recherche mémorielle personnelle : "Le Grenier de Montmartre", titre de l'émission de chansonniers à laquelle je faisais allusion dans des messages précédents. Il me semble que c'était le samedi soir, sur Paris Inter. Cela doit rappeler également quelques souvenirs sur ce Forum ? Cette retrouvaille est d'ailleurs confirmée par Wikipédia, qui indique une naissance en 1946. Par contre, elle aurait été reprise sur France Inter jusqu'en 1974... je ne me souviens pourtant absolument pas de cette émission sur France-Inter, en avez-vous des souvenirs sur cette période "France Interienne" ?

On retrouve dans le Grenier (1946-1974), avec Edmond Meunier et Robert Rocca, les noms de Maurice Horgues et Jean Amadou qui ont maintenu et renouvelé cette tradition satirique ensuite dans l'"Oreille en coin" (1968-1990). Il s'agit bien d'une tradition française, représentative de notre culture nationale de la satire et de l'irrévérence. Elle a malheureusement quitté le service public pour aller sur Canal+ avec les "Guignols de l'info" (1988-2018), toujours dans le même esprit.

Dans toutes ces émissions, l'irrévérence concernait tout le monde : le pouvoir en place, quel qu'il soit, et son opposition politique, mais aussi le show-bizz (vieux langage !). Elle avait su, jusqu'à maintenant se renouveler, comme le prouvent la succession des dates de ces 3 séries d'émissions.

Alors qu'aujourd'hui l'humour et l'esprit de finesse sont exclus de l'espace médiatique (par les communicants, qui eux, ne rigolent pas) dans un formatage de l'expression et de la pensée, et que la satire se réduit à des vannes à l'heure de sortie des collèges, qui répondent à l'ironie d'un pouvoir arrogant, il faut souhaiter que la renaissance des Papous, probablement renouvelés, fera une place à cette tradition culturelle, France Culture reprenant le flambeau de la satire irrévérencieuse, abandonné par Canal+.

Voir le profil de l'utilisateur

36
Répondre en citant  
Re: Papouphiles and Co - le Lun 17 Sep 2018, 11:42

Dans un commentaire posté sous l'article publié sur le site de Télérama : L'émission “Des Papous dans la tête” disparaît des programmes de France Culture, Eva Almassy corrige Carole Lefrançois :

L'article contient plusieurs erreurs factuelles : pendant 32 ans sur 33, l'émission était diffusée le DIMANCHE MIDI ("la fameuse émission dominicale de France Culture" selon la formule consacrée) et non le samedi soir, changement d'horaire voulu par la nouvelle direction. Nous étions parfaitement (qui plus est chacun personnellement) informés par Françoise Treussard de l'arrêt et de ses raisons. Dans cet esprit, ce ne sont pas les "Papous" qui travaillent sur une nouvelle mouture mais seulement quelques uns, une sorte de candidature spontanée, non approuvée par la majorité. Enfin, la lettre de Françoise Treussard sur Facebook ne date pas du 27 juillet mais du 27 août. En deux jours, plus de 500 partages, plus de 400 messages émouvants viennent témoigner du lien incroyable qui unissait les auditeurs à leur émission préférée. (29 août 2018)

Qui se souvient aujourd'hui de l'émission choisie par Sandrine Treiner pour justifier le changement d'horaire des Papous dans la tête du dimanche midi au samedi soir ? Probablement même pas la directrice elle-même qui a dégagé aussitôt essayée l'émission de Jean-Christophe Rufin J'ai connu le bonheur après une saison. C'est aujourd'hui une autre intitulée Signes des temps produite par Marc Weitzmann qui la remplace, dont le dernier numéro est intitulé : Les identitaires sont-ils en train de gagner ? Ça change des jeux littéraires.

En attendant, Eva Almassy explique qu'il faut bien manger, et que le groupe initial s'est fissuré : Dans cet esprit, ce ne sont pas les "Papous" qui travaillent sur une nouvelle mouture mais seulement quelques uns, une sorte de candidature spontanée, non approuvée par la majorité. Sachant que cette nouvelle mouture doit être coordonnée par la mielleuse Aurélie Charon...

Qu'en dit la nouvelle médiatrice de France Culture ? A t-elle rappelé que l'émission avait été sacrifiée pour rien ? Que de manière générale, la création radiophonique avait été diminuée de moitié et reléguée au dimanche soir à 23h pour une heure hebdomadaire ? Qu'une pétition circulait à ce sujet ? Bien sûr que non, c'est plus sournois que ça. À côté de la marâtre, que dire ? Toujours la même langue de bois (et les mêmes mensonges par omission) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11646-13.09.2018-ITEMA_21807858-0.mp3" debut="05:20" fin="07:28"]

Le tout expédié fissa. 33 ans d'antenne = 30 secondes.

Voir le profil de l'utilisateur

masterkey 

avatar
Admin

37
Répondre en citant  
Re: Papouphiles and Co - le Lun 17 Sep 2018, 17:03

Les discussions engagées dans les commentaires qui suivent l'article montrent bien les différentes conception de ce qu'est un programme riche ; la position de la direction actuelle y est fort bien tenue par un certain "phl", caricatural à souhait,  qui s'est d'ailleurs inscrit récemment sur ce forum et dont j'aimerais bien lire ici les interventions, cela donnerait matière à débat.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.regardfc.com

38
Répondre en citant  
Faire de la place pour un énième débat sur l'actualité politique - le Mar 18 Sep 2018, 08:40

masterkey(http://www.regardfc.com/t4p30-papouphiles-and-co#31262) a écrit:Les discussions engagées dans les commentaires qui suivent l'article montrent bien les différentes conception de ce qu'est un programme riche ; la position de la direction actuelle y est fort bien tenue par un certain "phl", caricatural à souhait,  qui s'est d'ailleurs inscrit récemment sur ce forum et dont j'aimerais bien lire ici les interventions, cela donnerait matière à débat.
J'aimerais bien les lire aussi, car ce serait l'occasion d'abonder dans le sens de celles qui ont été formulées sur telerama.fr (une émission de 33 ans qui s'est usée ; le droit pour une direction de changer les horaires et les programmes).

Le départ à la retraite de Françoise Treussard après 33 ans d'émission n'est pas le drame de l'année à France Culture. Pendant que les indignés se jettent à bras raccourcis sur Treiner (personne ne connaît précisément les tenants et aboutissants de l'affaire, mais voilà une méchante coupable toute désignée et par contraste une innocente victime), ils oublient de faire un diagnostic précis de la station. Il est en effet plus facile de parler des gens et de leurs affects (ce que fait France Culture) que des phénomènes.

Le problème est celui que désigne Jean-Luuc dans le post 36 ci-dessus : le remplacement des dernières émissions culturelles par des débats à visée moralisante sur les obsessions de la station : immigration/féminisme/sexualité/ néolibéralisme/égalitarisme/apocalypse environnementale/victimisme de tous genres :
Jean-Luuc(http://www.regardfc.com/t4p30-papouphiles-and-co#31261) a écrit: (...) Qui se souvient aujourd'hui de l'émission choisie par Sandrine Treiner pour justifier le changement d'horaire des Papous dans la tête du dimanche midi au samedi soir ? Probablement même pas la directrice elle-même qui a dégagé aussitôt essayée l'émission de Jean-Christophe Rufin J'ai connu le bonheur après une saison. C'est aujourd'hui une autre intitulée Signes des temps produite par Marc Weitzmann qui la remplace, dont le dernier numéro est intitulé : Les identitaires sont-ils en train de gagner ? Ça change des jeux littéraires.(...)

Merci Françoise Treussard et Bertrand Jérôme

Un article intéressant qui, entre autres, fait un portrait de l'auditeur des Papous dans la tête, et déjà il y a 14 ans... Les Papous font la tête - Par Annick Peigne-Giuly — Libération, 11 septembre 2004.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


39
Répondre en citant  
Re: Papouphiles and Co -

Papouphiles and Co     Page 4 sur 4

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum