Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Des voix et des ondes    Page 24 sur 23

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Des voix et des ondes - le Mar 23 Oct 2012, 00:41

Rappel du premier message :

"Et l'on a été blessé par la voix de Carole Desbarats (j'achète votre système de gommage de la voix de l'intervieweur...). De deux choses l'une : soit l'on engage un phoniatre ou un orthophoniste à France Culture et l'on y envoie cette Desbarats avec Antoine Perraud, et Tewfik Hakem pour rendre leur voix moins éraillée, moins "à bout de souffle" permanent (c'est chic le "à bout de souffle", chanteurs et chanteuses françaises s'y essaient avec succès), soit on se sépare de ces gens et l'on en emploie d'autres qui ont des voix bien posées et qui font du bien à entendre." Dixit Philaunet ailleurs.
L'occasion d'ouvrir un espace de discussion sur la "qualité" des voix.
Et par exemple l'occasion de s'interroger sur la présence à l'antenne de Nadine Epstain dont j'apprécie toujours la justesse journalistique tout en déplorant le désastre radiophonique. Qu'en pensez-vous ?
* * *

231
Répondre en citant  
De la brutalité des voix - le Lun 16 Jan 2017, 19:20

Dans le message ci-dessous, des pastilles bien intéressantes pour juger du volume sonore et du ton de la productrice :
Nessie(http://www.regardfc.com/t370p130-le-paradigme-ideologique-de-france-culture#28020) a écrit:Un des mots-clé de l'idéologie-maison : égalité.

Véritable obsession dans le collège des producteurs, la thématique de l'égalité s'invite à toute heure, comme une idée fixe. Et cela même chez les ceux et celles qui paraissent ordinairement peu soucieux de donner de la leçon de morale.

On en trouve un exemple avec cet extrait des Chemins de la philosophie du 2 janvier 2017, émission évoquée ces temps-ci dans le forum. On y entend Adèle van Reeth qui, au moment de ponctuer un propos de son invitée, sort de dessous la table ou bien de son chapeau l'égalité, alors qu'Anne Cheng ne parlait nullement d'égalité : son développement certes erratique et bafouillant traitait de la décentralisation du pouvoir politique dans la Chine pré-impériale. Mais peu importe : le propre d'une idée fixe est de surgir quand on ne l'attend pas. C'est ce qui se produit ici.

Ca se passe à la 24e minute. On entend de la voix d'Adèle van Reeth ceci : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-02.01.2017-ITEMA_21183980-2.mp3" debut="23:20" fin="23:27"]
Anne Cheng venait seulement de présenter le concept d'ordre (ordre social, ordre politique ?) sans y placer la moindre référence à l'égalité. Adèle avait d'ailleurs elle-même introduit ce moment de la discussion, en ces termes : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-02.01.2017-ITEMA_21183980-2.mp3" debut="21:30" fin="23:27"]
(...)
Il faut quasiment baisser le son quand Adèle van Reeth prend la parole, ce n'est pas nouveau, mais ici c'est flagrant. Ailleurs, j'ai suggéré que le fait de parler fort venait peut-être de la surdité croissante des producteurs qui écoutent des MP3 dans les transports en commun bruyants ou tout simplement qui fréquentent des lieux où il faut parler fort pour se faire entendre (personnes en nombre, puissance du fond sonore, etc). Mais le volume de la voix ne s'accompagne pas nécessairement du ton péremptoire, voire comminatoire, qu'emploie ici la productrice. Je pose l'hypothèse que la voix forte et le ton autoritaire sont une sorte de défense anticipée d'un producteur qui n'a pas préparé son sujet et qui se sait faible, voir par exemple Caroline Broué ici.

Des voix et des ondes     Page 24 sur 23

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum