Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les Racines du ciel    Page 8 sur 9

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les Racines du ciel - le Mer 09 Sep 2009, 00:39

Rappel du premier message :

Bonsoir,

j'ai écouté l'émission de Lenoir et je l'ai trouvée globalement mauvaise. Le thème était le silence. Il y a eu beaucoup trop de banalités sur le silence qui permet d'écouter l'autre, la différence entre le bruit et le son, les bruits de la nature qui sont plus agréables que les bruits de marteau-piqueurs etc etc. C'est dommage, l'invitée a fait allusion à beaucoup d'auteurs, des pères de l'Eglise, des maître de sagesse de l'orient, mais rien n'était approfondi.
* * *

71
Répondre en citant  
Re: Les Racines du ciel - le Mer 10 Sep 2014, 10:38

Sortie des cercles de la maison ronde, l'émission des racines du ciel du 07/09/2014 avec Christian Bobin nous transporte de la maison familiale, du bureau à la bibliothèque. Des portes s'ouvrent et se referment. Nous y croisons des mystiques, des poètes, on aperçoit un philosophe. Puis nous traversons une allée de graviers,  on entend des arbres, une fleur d'églantier disparue, les racines viennent à nous et c'est un ciel qui s'est ouvert pour nous. Voyez vous ce que vous avez entendu ? Les derniers mots seront aux oiseaux !
Bonne journée

72
Répondre en citant  
René Guénon - le Jeu 25 Sep 2014, 12:46

Malgré quelques défauts qui ne lui appartiennent pas en propre sur cette fréquence (le préchi-précha, l'élocution erratique, la lecture au micro sur-interprétée), l'émission de Frédéric Lenoir demeure sincèrement culturelle. Le sujet ce dimanche  14 septembre : René Guénon. Un penseur oublié, un penseur démodé, un penseur qui pour certains même sent le soufre. Pensez donc : occultiste, métaphysicien, gnostique, barré en orient, précurseur du complotisme contemporain, converti à l'Islam oui ça fait beaucoup. Justiciable d'un "Une vie une oeuvre" aux temps où le coordonnateur en était Michel Cazenave, il n'est pas certain que le nom  de René Guénon obtiendrait plus qu'un levé-de-sourcil de la part des deux successeurs de ce dernier aux commandes de l'émission documentaire.

C'est donc aux Racines du ciel qu'on trouvera une petite heure sur René Guénon : une ouverture vers cette pensée, pour qui veut connaitre, pour qui veut savoir. C'est intéressant, peut-être aussi parce que c'est maintenant bien daté. C'est donc aussi une leçon d'histoire. En tous cas, on constate à ce moment qu'au fil des mois (récemment avec les deux émissions sur Paul Diel), Frédéric Lenoir est un des derniers à assumer encore la vocation culturelle de la chaîne.

73
Répondre en citant  
A propos des Racines du Ciel sur René Guénon - le Mer 01 Oct 2014, 11:16

Un tout autre point de vue sur Frédéric Lenoir et cette émission sur Guénon en particulier?http://ladivinemorsureducinabre.wordpress.com/2014/09/27/ladmirable-plaisanterie/

74
Répondre en citant  
Re: Les Racines du ciel - le Mer 01 Oct 2014, 15:50

@Patmos a écrit:Un tout autre point de vue sur Frédéric Lenoir et cette émission sur Guénon en particulier?http://ladivinemorsureducinabre.wordpress.com/2014/09/27/ladmirable-plaisanterie/

Merci pour ce lien qui offre plus qu'un complément. On y trouvera un second renvoi vers le même site, cette fois pour traiter directement non plus de l'émission mais de l'ouvrage naguère publié par l'invité : http://ladivinemorsureducinabre.wordpress.com/2013/12/20/69/

L'auteur de ces deux pages ne mâche pas ses mots. Toute la chapelle De Roux en prend pour son grade. Assurément je ne l'aurait pas trouvé tout seul, car je ne l'aurais pas cherché.

Claire Armo 

75
Répondre en citant  
un rapide passage - le Mar 17 Fév 2015, 13:21

Bonjour à tous,

Je ne peux passer ici sans laisser un petit mot à l'attention de Philomène.
J'ai été très touchée par vos écrits sur la réalisation de soi ainsi exprimés:

"Et pour finir sur une opinion plus personnelle, je ne peux que constater le paradoxe que, pour qui parvient à rester dans cette croyance de réalisation de soi, ne s’est pas encore tout à fait réalisé… Et que quiconque parvient à se réaliser vraiment, fait immédiatement face à sa propre vacuité et cela rend ce culte plein de vanité qu’est la « réalisation de soi », superficiel et vain.

La réalisation de soi étant une illusion, faire l’expérience de la traverser quand elle est à portée de main, laisse toute la place à l’abyme de la déconstruction de soi… Et cet abyme peut effondrer toutes les identités dans la folie... Toutes les identités sauf peut-être quelques figures divines, qui engendrent les grands mystiques, les sages et les poètes de ce monde…


Je vous remercie très profondément pour ces mots-là.

76
Répondre en citant  
Michel Serre ou Les remembrances du vieillard idiot - le Dim 15 Mar 2015, 12:46

Ce matin un très intéressant numéro de Michel Serre jouant le rôle du lénifiant-pontifiant atteint par le 3e âge mais qui à toute force se la joue moderne. Youpi les Djeunz vite tuez les vieux cons. Tout va mieux je vous dis, c'est mon ami Max (Planck, pas Zappy) qui me l'a appris je l'ai jamais vu mais ça fait rien, tralala. On imagine Michel Serre en camisole avec un entonnoir sur la tête pendant qu'une infirmière lui dit "On ouvre !" et lui enfourne une cuiller de yaourt en espérant qu'il va se taire au moins le temps de gober.

Etrange évolution de cet homme qui fut un phare de la pensée et qui maintenant débite un sophisme à la minute environ. Qui juge de tout et de tous sans voir qu'il tombe sous le coup de ce qu'il dénonce quand il vise les vieux cons râleurs et que 3 minutes plus tard sur le seul créneau de râlerie qui l'intéresse (écologie, of course), il vitupère avec la réflexion d'un militant de 16 ans. Le reste du temps il impose un optimisme sans nuances, croyant qu'il suffit de se montrer original pour être pertinent. Le tout est au service de l'idéologie maison, à un détail près : son aversion pour le catastrophisme sauf celui qu'il pratique lui-même bien sûr. Et le tout assaisonné de mépris pour ceux qui ne partagent pas les raccourcis intellectuels qu'il balance avec morgue comme de la pensée profonde. D'ailleurs intéressante à l'occasion, mais pensée brouillonne, inachevée ou plutôt à peine formée et déjà schplof la voila entérinée et prête à imprimer dans le volume de mes pensées de moi-même éditions du Pommier.

Rien de moins sage donc que cette condescendance d'un je-sais-tout de bistrot, particulièrement imbu de sa personne et qui manie l'emporte-pièce tout-bien ou pas-bien. Que sont donc devenus sa finesse et son tranchant ? A l'instar d'Edgar Morin son vieux camawad' du Groupe des 10, celui qui fut un agitateur en avance sur son époque n'est plus qu'un gâteux nous assénant ses remembrances.

Bref un numéro affligeant, à éviter absolument, sauf au second degré :
- catalogue de la lénifiante bien-pensance de notre temps
- exercice de discussion de sophismes contemporains
- inventaire d'idées creuses pouvant servir pour établir un calendrier-programme qu'on vendra aux cafés philosophiques débutants (pour la première saison ça suffira - pour le même prix on peut aussi leur fournir la problématique en 3 sections et la réfutation en 2 lignes)

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

77
Répondre en citant  
Arrière-« grand-papa » vaticinateur - le Dim 15 Mar 2015, 13:49

@Nessie a écrit:Ce matin un très intéressant numéro de Michel Serre jouant le rôle du lénifiant-pontifiant atteint par le 3e âge mais qui à toute force se la joue moderne. Youpi les Djeunz vite tuez les vieux cons. Tout va mieux je vous dis, c'est mon ami Max (Planck, pas Zappy) qui me l'a appris je l'ai jamais vu mais ça fait rien, tralala. On imagine Michel Serre en camisole avec un entonnoir sur la tête pendant qu'une infirmière lui dit "On ouvre !" et lui enfourne une cuiller de yaourt en espérant qu'il va se taire au moins le temps de gober.

Etrange évolution de cet homme qui fut un phare de la pensée et qui maintenant débite un sophisme à la minute environ. Qui juge de tout et de tous sans voir qu'il tombe sous le coup de ce qu'il dénonce quand il vise les vieux cons râleurs et que 3 minutes plus tard sur le seul créneau de râlerie qui l'intéresse (écologie, of course), il vitupère avec la réflexion d'un militant de 16 ans. Le reste du temps il impose un optimisme sans nuances, croyant qu'il suffit de se montrer original pour être pertinent. Le tout est au service de l'idéologie maison, à un détail près : son aversion pour le catastrophisme sauf celui qu'il partage. Et le tout assaisonné de mépris pour ceux qui ne partagent pas les raccourcis intellectuels qu'il balance avec morgue comme de la pensée profonde. D'ailleurs intéressante à l'occasion, mais pensée brouillonne, inachevée ou plutôt à peine formée et déjà schplof la voila entérinée et prête à imprimer dans le volume de mes pensées de moi-même éditions du Pommier.

Rien de moins sage donc que cette condescendance d'un je-sais-tout de bistrot, particulièrement imbu de sa personne et qui manie l'emporte-pièce tout-bien ou pas-bien. Que sont donc devenus sa finesse et son tranchant ? A l'instar d'Edgar Morin son vieux camawad' du Groupe des 10, celui qui fut un agitateur en avance sur son époque n'est plus qu'un gâteux nous assénant ses remembrances.

Bref un numéro affligeant, à éviter absolument, sauf au second degré :
- catalogue de la lénifiante bien-pensance de notre temps
- exercice de discussion de sophismes contemporains
- inventaire d'idées creuses pouvant servir pour établir un calendrier qu'on vendra aux cafés philosophiques débutants (pour la première saison ça suffira - pour le même prix on peut aussi leur fournir la problématique en 3 sections et la réfutation en 2 lignes)

Vous me devancez toujours... N'ayant écouté cette émission qu'à partir de sept heures et demie, j'ai relevé une première saillie qui concerne la fonction propre à la philosophie : « (…) le philosophe qui m'a beaucoup in... in... in... qui m'a beaucoup beaucoup influencé ça a été Leibniz précisément et Leibniz pour une raison très simple c'est que il était un grand mathématicien un énorme un immense mathématicien et surtout alors il y a chez Leibniz quelque chose qui est chez moi euh tout à fait important il est anticipateurrrr c'est-à-dire que si vous lisez Leibniz vous apercevez qu'il a pigé euh la relativité qu'il a pigé les mathématiques modernes queuh... enfin qu'il a anticipé(es) d'une certaine manière qu'il a anticipé un certain nombre euh d'opérateurs dont on a besoin aujourd'hui et donc il y avait chez lui un un rôle [M. Serres dit raule] de la philosophie qui est déterminant à mon avis euh qui est d'anticiper... le raule du philosophe c'est euh de de préparer les bases euh du monde cognitif et humain de demain. » (30'05-30'59) ; une deuxième qui se rapporte à la culture : « (…) non c'était pas mieux avant de très très loin et donc aujourd'hui et alors ces grands-papas ronchons en profitent évidemment euh pour dire que la culture telle que nous l'avons eue euh est inégalable par rapport à celle que [sic] des des jeunes gens euh et et c'est entièrement euh euh i... vous savez j'ai été formé quand même par un monsieur que j'admire beaucoup puisque vous demandez ça c'est Max Planck (...) » (31'40-32'03) [On ne saura jamais si aux yeux extralucides du vieux vates les jeunes gens d'aujourd'hui sont plus cultivés que ceux de jadis] ; une troisième qui concerne la paysannerie française en 1900 : « (…) vous savez quand Petite Poucette est née c'est-à-dire dans les années 1990 disons y a aujourd'hui vingt-cinq à trente-cinq ans i faut pas oublier quand même qu'i s'était passé un événement majeur qui ne touche pas sa génération mais la nôtre c'est-à-dire que en 1900 chez nous et dans les pays analogues aux nôtres nous étions soixante-quinze pour cent d'agriculteurs (...) » (35'25-35'51) [Pour asseoir toutes ses ''démonstrations'' (fort nuancées) l'antique « filousophe » recourt volontiers à l'hyperbole : vers 1900, en France, un peu plus de la moitié de la population résidait à la campagne (une certaine distance sépare un sur deux et trois sur quatre...)] ; last but not least, cette réflexion précieuse : « (…) regardez rérrécemment nous nous sommes scandalisés vous et moi d'ailleurs de façon... au fait que euh que euh cer... certaines personnes que je ne citerai pas ont décapité euh deux ou trois journalistes [!] vous vous rappelez de  ça au nom de leur religion etc. leur intégrisme très bien nous sommes scandalisés de ça ''c'est vraiment scandaleux c'est épouvantable'' ah bon  ah bon j'ai vécu en 1984 [sic] euh la loi sur l'abolition de la peine de mort et je suis j'habite Vincennes et juste à côté il y a le château et dans le château y avait la guillotine et que je sache au nom de la justice nous avons décapité pendant des centaines d'années n'est-ce pas nous nous et au nom de la justice au nom d'un idéal parfait (...) » (42'05-42'48).
La (gâteuse) parontolâtrie ne vaut pas mieux que le « catastrophisme » : celui-ci et celle-là ne résultent-ils pas d'une même abusive opération de simplification ?
http://www.franceculture.fr/emission-les-racines-du-ciel-les-racines-du-ciel-2015-03-15

78
Répondre en citant  
les racines du fiel - le Mar 21 Avr 2015, 21:51

Au cours de l'émission :"L'exercice de la Sagesse avec Jacques Castermane " la saloperie de jingle fut "excrémenté "sur
le quintette en ut de Schubert .
N'est-ce pas une preuve de l'inexistence de Dieu ?
ou plutôt de l'inexistence de France Culture ?
Les racines vous accompagnent dans la mort.

79
Répondre en citant  
Re: Les Racines du ciel - le Mer 22 Avr 2015, 19:53

j'ai zut a écrit:Au cours de l'émission :"L'exercice de la Sagesse avec Jacques Castermane " la saloperie de jingle fut "excrémenté "sur
le quintette en ut de Schubert .

Aprés plusieurs mois d'abstinence, cette remarque m'a incité à écouter les deux dernières émissions, pour faire le point.
Trois constatations

1. L'intrusion des jingles est systématique sur tous les morceaux (c'est le cas de le dire) de musique.
2.  L'émission du 12 Avril, consacrée à un philosophe de la Joie (rien de moins) m'a donné une idée. Bruno Giuliani, le philosophe en question, organise des stages de formation initiatique à la Joia, art de la joie. Je verrais bien les membres de ce forum RFC participer à un de ses stages, dans un grand esprit de réconciliation. Une séance de Biodanza (sic) devrait faire l'affaire.
3. On est de plus en plus éloigné  des Vivants et des Dieux. Passer de Maître Eckhart à Bruno Giuliani est vraiment l'illustration d'un naufrage.

80
Répondre en citant  
Mutation aux Racines du ciel - le Dim 27 Sep 2015, 12:09

Une information pour ceux qui avaient progressivement délaissé ce créneau, ou bien n'ont pas eu le courage de le reprendre à la rentrée : l'émission est maintenant produite et animée par Leili Anvar. Lenoir conserve une chronique en fin d'émission.

Le numéro de ce matin est consacré à la spiritualité de Rimbaud. Pour ce que j'en ai entendu, un peu distraitement je le reconnais, ça risque de ne bouleverser personne mais peut-être que ça n'agacera pas non plus, ce qui est déjà une grande qualité sur cette antenne saturée en préchi-précha et en fautes de gout pour ne rien dire de l'expression qui atteint des sommets de laisser-aller. Rien de tout ça sans le numéro de ce matin, et même la chronique de Lenoir en fin d'émission m'a semblée particulièrement bien sentie du coup j'en dis (à peine) quelques mots dans cet autre post

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

81
Répondre en citant  
« Ecoute le ney » (ou plutôt Kudsi Ergüner) - le Dim 06 Déc 2015, 22:37

@Nessie a écrit:Une information pour ceux qui avaient progressivement délaissé ce créneau, ou bien n'ont pas eu le courage de le reprendre à la rentrée : l'émission est maintenant produite et animée par Leili Anvar. Lenoir conserve une chronique en fin d'émission.(...)

Je me souvenais de votre précision, aussi quand j'ai vu le titre en podcast « Ecoute le ney (Série grands témoins)* », j'ai décidé de tenter une écoute. Première bonne surprise : Leila Anvar. Voix posée, bien timbrée, non intrusive. Une belle présence. Première mauvaise surprise : Leila Anvar qui, faute de connaissances, laisse son interlocuteur dérouler son prêchi-prêcha. Deuxième bonne surprise : Kudsi Erguner. Une star. Je me souviens d'une bonne émission au mitan des années 1990 sur France Musique avec les frères Erguner à Istanbul. Déjà le ney et le soufisme, mais d'abord la musique et ensuite la religion. Deuxième mauvaise surprise :  Kudsi Erguner. Il est chez lui et reçoit Leila Anvar. On est toujours plus prolixe à domicile. Jouer chez soi est un avantage. Bien compris par Erguner qui durant une heure  donne sa vision de l'histoire de la Turquie et déploie sa conception de l'islam, reçue dans un charmant silence émaillé de quelques mots d'adhésion de son vis-à-vis. Leila Anvar, ce n'est pas l'historien des religions Olivier Germain-Thomas interrogeant avec perspicacité et sans concession les divers porteurs de foi qu'il a rencontrés au cours de ses 30 ans à France Culture.

Kudsi Ergüner : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/10/s40/RF_2FB032FF-AE50-492E-98A0-CD782EDD90B9_GENE.MP3" debut="01:22" fin="02:10"]
Ce monde-ci serait donc un lieu d'exil selon le soufisme (la suite après 2'10"). Où est le chez soi pour un medlevi et comment y aller ?

Si l'on veut écouter un peu plus de ney que dans ces Racines du Ciel qui en promettent dans le titre mais qui n'en donnent guère, on peut écouter le « magazine des identités » de Marie-Hélène Fraïssé, un peu plus expérimentée que sa consoeur, dans Tout un monde du 19 11 2013 : Kudsi Erguner , flûtiste mevlevi.

* Ecoute le ney Série Grands témoins : KUDSI ERGÜNER 04.10.2015 - 07:05

Les Racines du ciel     Page 8 sur 9

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum