Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / Autres radios culturelles

Répondre au sujet

SWR 2, radio culturelle allemande    Page 1 sur 7

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
SWR 2, radio culturelle allemande - le Mar 12 Fév 2013, 07:46

SWR 2 est une radio culturelle à destination du public des Länder frontaliers de la France (Baden-Würtemberg et Rheinland-Pfalz). On y entend, à parts presque égales, de la musique dite occidentale savante (classique et contemporaine) en concerts et sélection thématiques, ainsi que de la musique dite du monde et des émissions de fond sur tous les sujets des sciences humaines, de l'art et des sciences : http://www.swr.de/swr2/-/id=7576/otnbb1/index.html

Dans un autre fil
@Nessie a écrit: (...)  Sur FC à quelques exceptions près (notamment une signalée par Antonia dans le fil des matins), ils [les débats] sont catastrophiques : acharnement polémique, absence d'écoute, combats de chiffonniers../...
À propos justement du débat sur les débats qui anime RFC, je me demandais pourquoi les auditeurs n'avaient pas droit à des débats de la tenue et de la qualité de ceux que l'on peut entendre sur la station précitée, notamment dans la case quotidienne de 17h-18h, intitulée "Forum".  

Des présentateurs tournants toujours parfaitement préparés et, ce qui en découle, discrets, deux ou trois invités allant au fond des choses, écoutant chacun leurs vis-à-vis même en cas de désaccord. Pas de combat, pas de volonté d'asséner son point de vue, mais le désir de chacun et du modérateur d'éclairer l'auditeur (dans l'esprit des Lumières qui se dit "Aufklärung" en allemand, qu'on pourrait traduire littéralement par "Dissipation de l'obscurité", "Éclaircissement", voire "Élucidation" dans son sens étymologique de "tirer au clair", "faire la lumière", etc).

Un débat modèle de ce genre, parmi d'autres, a été diffusé le 7 janvier à propos du viol d'une Indienne. Les trois intervenantes, spécialistes de l'Inde, ont en 45 minutes évoqué avec intelligence non seulement la culture et l'histoire de l'Inde, mais aussi le rapport intellectuel de l'Allemagne à ce pays. Clarté d'élocution,  connaissance approfondie du sujet, développements sans aucune pesanteur permettant de construire devant l'auditeur un tableau complet de l'Inde dans le temps et dans l'espace, intégrant son histoire politique et religieuse.

On n'y a pas ri (le sujet ne s'y prêtant d'ailleurs pas). Au "Forum", on rit peu, on éclaire l'auditeur, les égos sont rangés au placard.  Les gens qui écoutent cette station n'attendent pas autre chose, ils exigent du savoir, de la rigueur et de l'honnêteté intellectuelle (voir en passant la question de la triche dans les mémoires de doctorat qui a mené à deux démissions de ministres, "typisch deutsch" comme l'écrit un blog du Monde) et l'écrivent sans fard à la station.  Ceux qui n'ont pas cette exigence vont écouter les stations de divertissement et d'information de SWR1 ou SWR3. À chacun son périmètre, comme on dit de nos jours.

Alors, à France Culture, qu'a-t-on d'équivalent ? Répliques (avec l'égo et les partis pris d'A. F.) ?

Pour reprendre un verbe de Nessie, oui, je me sens outragé de voir que France Culture, radio culturelle, est dans sa majeure partie une station où des animateurs viennent faire leur show et imposent leurs opinions. Outragé en tant que personne, mais aussi en tant qu'héritier d'une culture des Lumières grossièrement trahie.

http://www.swr.de/swr2/programm/sendungen/swr2-forum/rueckschau/-/id=660194/nid=660194/did=10671426/1648hy0/index.html
SWR2 Forum :  Makel Frau (La femme, ce défaut/cette tache) - Die dunkle Seite der indischen Gesellschaft (La face sombre de la culture indienne).

2
Répondre en citant  
''50 Jahre Kompaktkassette'' - le Mer 22 Jan 2014, 09:50

Tout le monde aura compris ce titre... Et si votre allemand se limite à "Kompaktkassette", vous avez vraiment de la chance que SWR 2, en plus de permettre le téléchargement de cette émission et de donner une transcription intégrale du texte et des interviews (imaginons une seule seconde la transcription intégrale de Continent Sciences, par exemple, ou de Terre à Terre), ait réalisé un résumé complet en deux longues pages illustrées de l'histoire de la min-cassette, depuis la bande magnétique jusqu'à l'arrivée du lecteur MP 3.

Page 1 : Kompaktkassette 1

Page 2 : Kompaktkassette 2

Et des photos qui devraient rappeler bien des choses aux auditeurs possesseurs de mini-cassettes : Die Bandsorten et Entwicklung, Wartung und Pflege

3
Répondre en citant  
Histoire de la prise de son - le Ven 18 Avr 2014, 10:26

On attend encore France Culture sur ce sujet. Une radio qui s'intéresse à tout ce qui gravite autour du son (techniques, conditions et matériel d'enregistrement ; appareils et supports de reproduction sonore (voir ci-dessus ''50 Jahre Kompaktkassette'') ne remplit-elle pas sa mission ? Une radio spécialisée dans le vélo qui ne s'intéresserait qu'aux coureurs, au dopage, sans jamais parler de cycles serait-elle crédible ?

Passionnant, clair, informatif, utile : Wer macht den Ton*? Die Geschichte der Aufnahmetechnik  « Qui crée le son* ? Histoire de la technique d'enregistrement »  
* Allusion à l'expression allemande "Der Ton macht die Musik" (C'est le ton qui fait la chanson).

In der achtteiligen Reihe bringt SWR2 Cluster bis Mitte Mai 2014 Dokumentationen zu historischen Abspielgeräten wie Grammophon und Phonographen, zur Geschichte der Technologie von Mikrophonen und Raumklang. Sie portraitiert Rivalitäten und Abschiedsschmerzen von Tonträgern wie der Schallplatte, dem Tonband und der CD und fragt, worin sich analoge und digitale Technologie denn genau unterscheiden. Mittwochs in SWR2 Cluster. Ein Jahr zum Download im Internet.

4
Répondre en citant  
Du solide - le Mer 18 Juin 2014, 22:49

Pendant que Laure Adler conduit un énième entretien du soir, SWR  2, la radio culturelle du Bade-Würtemberg diffuse une émission dont on ne connaît pas d'équivalent en France : le documentaire approfondi, sérieux, fouillé sur la géopolitique d'un continent, l'Amérique du sud, et plus précisément sur le Brésil, très loin de l'actualité entendue à France Culture : Dschungelkrieger und Atom-U-Boote. Un narrateur à la voix adulte, des extraits d'entretiens et d'archives, des sons de la région, du savoir à la pelle. Ça ne s'appelle pas Villes-Mondes, ce n'est pas une carte postale décrite par une post-lycéenne éberluée, non, ça s'appelle "Feature" du nom d'un de ces anglicismes intégrés à la langue allemande et qui est l'équivalent de "Reportage" en français, et ça dure 57 minutes.

La station culturelle (pas la nôtre) offre 22 pages de transcription intégrale de tous les propos entendus dans l'émission, dont la plupart pris sur le vif.

Quand France Culture saura faire ça, les poules auront des dents. En attendant, je donne Adler, Garcin, Culturesmonde, Villes-mondes, Tout un monde, Le monde de... et la Fabrique de l'Histoire pour un seul de ces "Feature" hebdomadaires.

5
Répondre en citant  
Monologue-conférence radiophonique - le Mar 23 Sep 2014, 18:56

Toujours inconnu à France Culture, alors que BBC Radio 3 le pratique durant 15 minutes et SWR durant 30, 45 ou 60 minutes : le monologue radiophonique. Il faut dire que le directeur de la station ne peut sans doute pas rester attentif plus longtemps qu'une chronique de France Info ou de FC et a peut-être du mal à lire plus de 140 signes sans prendre une pause café, alors évidemment....

Mais pourquoi croire que tous les auditeurs, ou ceux qui voudraient le devenir, vivent et pensent au même rythme que les urbains pressés ? Que tout le monde a la même articulation frénétique et hachée que Marc Voinchet et Olivier Poivre d'Arvor ?

À propos, ce dernier, homme cultivé vu son CV, doit bien maîtriser, en plus de l'anglais courant, une autre langue européenne, par exemple l'allemand, non ? Je lui propose donc l'écoute ou la lecture (sans Google translate, sinon c'est pas du jeu, de toute façon ce serait incompréhensible) de cette émission : "Die narzisstische Epidemie in Wirtschaft und Gesellschaft" ("... dans l'économie et la société").  Trente minutes d'une utile réflexion dont on peut télécharger le texte.

À quand un essai de ce genre, au lieu (à côté) des sempiternels dialogues, débats et tables rondes ?

6
Répondre en citant  
Modiano, le confortable - le Dim 12 Oct 2014, 17:04

Un commentaire du chef du service littéraire de SWR 2 Walter Filz sur le choix de Patrick Modiano comme lauréat du Prix Nobel de littérature 2014 : Eskapistische Entscheidung (« Fuir la réalité, le choix du jury Nobel »).

Selon le critique littéraire et créateur de documentaires radiophoniques, le choix du jury aurait été dicté par la volonté de ne pas appuyer là où ça fait mal actuellement et de préférer la promenade parisienne après le pousse-café et le rot. Les auteurs Ngugi Wa Thiong’o (Kenya),  Svetlana Aleksijevitj (Bélarus),  Adonis (Syrien-libanais), Ismail Kadare (Albanie) auraient, eux, éveillé des discussions politiques intempestives, ce qu'auraient voulu éviter les membres du jury.

Pas sûr de partager ce point de vue qui prétend que la littérature doit être engagée ou bien que celle vouée à avoir une dimension internationale doit servir d'outil politique. Le choix de Modiano comme lauréat du Nobel mérite néanmoins questionnement.

7
Répondre en citant  
Christopher Buchholz - le Dim 26 Oct 2014, 22:34

Connaissez-vous Christopher Buchholz ? Père allemand, mère française, élevé aux États-Unis. À la question posée sur sa langue maternelle, il répond en en donnant deux : l'anglais et le français, l'allemand ce n'était pas avec son père (ils parlaient anglais), mais avec sa grand-mère et une cuisinière.

Qui est et que fait Christopher Buchholz selon le descriptif de l'émission Zeitgenossen du 11 octobre dernier (traduction personnelle plus bas) : "Seit 2010 leitet Christopher Buchholz die "Französischen Filmtage Tübingen", das größte Festival des französischsprachigen Films in Deutschland. Er gilt als Vermittler zwischen deutscher und französischer Filmkultur. Christopher Buchholz wurde vor kurzem als "Chevalier des Arts et des Lettres" ausgezeichnet."

« Depuis 2010, il dirige Les Journées du Cinéma français de Tübingen, le plus grand festival du film en langue française d'Allemagne. Il est considéré comme lien et passeur entre les cultures cinématographiques allemande et française. Christopher Buchholz a été récemment fait "Chevalier des Arts et des Lettres". »

J'aime assez que l'intervieweuse Ruth Jakoby fasse de petites plaisanteries en français qu'elle traduit aussitôt pour les auditeurs de SWR 2 (comme elle traduit dans le même souffle - bravo ! - tout mot français ou anglais que le cinéaste utilise pour aller plus vite). Intéressant parcours que celui de ce cinéaste et un travail très méritoire. Je n'ose imaginer une seule seconde cet homme sensible et intelligent devant Laure Adler (mais pourquoi donc ?). En revanche au micro de Michel Ciment, pourquoi pas. Il l'a peut-être été, sinon ce serait une personnalité à inviter.

8
Répondre en citant  
Noël à l'allemande : Die tägliche Kulturquelle - le Ven 26 Déc 2014, 15:46

Cette année, SWR 2 a proposé à ses auditeurs un magnifique travail de mise en perspective de la culture allemande, tout au long de l'Avent. Sur la page d'accueil du Weihnachtslieder Projekt, on voit 25 illustrations originales de Frank Walka, peintre allemand contemporain doué dans son style. Chacune de ces peintures vise à illustrer une chanson du patrimoine traditionnel allemand de la période de Noël, et chaque chant est accessible en téléchargement gratuit par un artiste lyrique contemporain ou un ensemble germanophone (plus rarement un choeur d'enfants ou un enfant en solo). Un court texte de présentation de l'artiste en question est disponible, ainsi que, tenez-vous bien : une partition téléchargeable, une présentation audio de la chanson (région, composition, contexte historique...), et une version audio pour chanter soi-même, très bien faite. Tout ceci pour accompagner l'émission quotidienne de dix minutes sur le sujet.
A utiliser sans modération par et pour les enfants, les musiciens en herbe, les enseignants, les amateurs de culture allemande ou de Noël, de musique traditionnelle, d'artistes magnifiques de nos jours.

Quel beau projet ! A quand une initiative similaire sur FC ou FM ? C'est riche, présenté simplement et efficacement, beau (pour ceux qui aiment ces peintures), pragmatique et conservable, transposable dans d'autres contextes et lieux, partageable en chair et en os... Par la même occasion, on entend un superbe duo de Prégardien père et fils, ici : http://www.swr.de/swr2/musik/weihnachtslieder/stille-nacht/-/id=10460808/nid=10460808/did=10495884/1p1js9l/index.html
des accompagnements interprétés par la violoniste de grand talent Christine Busch, le Vokalensemble Stuttgart qui a d'ailleurs donné un beau concert de Noël sur cette radio, leur radio : http://www.swr.de/swr2/programm/sendungen/konzerte/dolby-digital-5-himmelslieder/-/id=659392/nid=659392/did=14385864/o01lk5/index.html.
De quoi se régaler mieux qu'aux repas de fêtes !
Que demande le peuple ?
Encore !!!

http://www.swr.de/swr2/musik/weihnachtslieder/-/id=10460808/sdpgid=1010803/g0ylxi/index.html

Emilie Munera peut même apprendre l'allemand, car, comme chacun le sait, la chanson traditionnelle est une source riche et signifiante de langue et de culture !!!

9
Répondre en citant  
Re: SWR 2, radio culturelle allemande - le Lun 11 Mai 2015, 23:08

Pendant que Laure Adler bavarde avec son ami Arnaud Desplechin, Friedrich Pohlmann déroule un monologue radiophonique très pointu sur  "Die Grenze, Verortung einer vieldimensionalen Kategorie (« La frontière, délimitation d'une catégorie aux multiples dimensions ») SWR2 Essay.

De la conversation amicale durant trois quarts d'heure avec un peu de musique d'un côté, la lecture adaptée pour la radio d'une recherche exigeante en sciences humaines durant 55 minutes de l'autre.

Il y a là vraiment deux mondes et deux conceptions de la radio culturelle. France Culture (d'Arvor) ne croit pas, ne croit plus qu'un sujet ardu développé en longueur puisse être diffusé. SWR 2 quant à elle croit pouvoir attirer un public en donnant à entendre et à lire * ce que nulle part ailleurs on ne trouve, à savoir le traitement approfondi d'un sujet, sans dialogue, sans musique, sans virgule du genre « Vous écoutez Blabla sur France Culture avec Tartempion ». Encore une raison d'encourager l'apprentissage de l'allemand.

* dans une transcription intégrale de 14 pages serrées offerte en téléchargement

10
Répondre en citant  
Re: SWR 2, radio culturelle allemande - le Lun 11 Mai 2015, 23:28

Outre l'exploration en profondeur des sujets, j'en déduis qu'il n'y a pas sur SWR2 la même impression de ressassement que celle ressentie à l'écoute de France Culture. Desplechin chez Laure Adler, voilà qui va encore ouvrir de nouveaux horizons. France Culture semble fonctionner par permutations : 20 personnalités, 10 sujets, 5 thèmes, et on construit une grille. C'est un rubix cube radiophonique : allumer la radio à quasiment n'importe quelle heure, et vous retrouverez une combinaison des sujets/personnages/thèmes chouchous de la station.
Ne sont-ils pas fatigués de se répéter sans cesse??

Et oui, bien d'accord, la parole d'Olivier Poivre d'Arvor n'a plus aucune valeur. Elle ne vaut rien. Ce sont des éléments de langage enfilés comme des perles et prêts à être recyclés dans Télérama.

SWR 2, radio culturelle allemande     Page 1 sur 7

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / Autres radios culturelles

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum