Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Accueil / Autres radios culturelles

SWR 2, radio culturelle allemande    Page 7 sur 7

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
SWR 2, radio culturelle allemande - le Mar 12 Fév 2013, 07:46

Rappel du premier message :

SWR 2 est une radio culturelle à destination du public des Länder frontaliers de la France (Baden-Würtemberg et Rheinland-Pfalz). On y entend, à parts presque égales, de la musique dite occidentale savante (classique et contemporaine) en concerts et sélection thématiques, ainsi que de la musique dite du monde et des émissions de fond sur tous les sujets des sciences humaines, de l'art et des sciences : http://www.swr.de/swr2/-/id=7576/otnbb1/index.html

Dans un autre fil
Nessie a écrit: (...)  Sur FC à quelques exceptions près (notamment une signalée par Antonia dans le fil des matins), ils [les débats] sont catastrophiques : acharnement polémique, absence d'écoute, combats de chiffonniers../...
À propos justement du débat sur les débats qui anime RFC, je me demandais pourquoi les auditeurs n'avaient pas droit à des débats de la tenue et de la qualité de ceux que l'on peut entendre sur la station précitée, notamment dans la case quotidienne de 17h-18h, intitulée "Forum".  

Des présentateurs tournants toujours parfaitement préparés et, ce qui en découle, discrets, deux ou trois invités allant au fond des choses, écoutant chacun leurs vis-à-vis même en cas de désaccord. Pas de combat, pas de volonté d'asséner son point de vue, mais le désir de chacun et du modérateur d'éclairer l'auditeur (dans l'esprit des Lumières qui se dit "Aufklärung" en allemand, qu'on pourrait traduire littéralement par "Dissipation de l'obscurité", "Éclaircissement", voire "Élucidation" dans son sens étymologique de "tirer au clair", "faire la lumière", etc).

Un débat modèle de ce genre, parmi d'autres, a été diffusé le 7 janvier à propos du viol d'une Indienne. Les trois intervenantes, spécialistes de l'Inde, ont en 45 minutes évoqué avec intelligence non seulement la culture et l'histoire de l'Inde, mais aussi le rapport intellectuel de l'Allemagne à ce pays. Clarté d'élocution,  connaissance approfondie du sujet, développements sans aucune pesanteur permettant de construire devant l'auditeur un tableau complet de l'Inde dans le temps et dans l'espace, intégrant son histoire politique et religieuse.

On n'y a pas ri (le sujet ne s'y prêtant d'ailleurs pas). Au "Forum", on rit peu, on éclaire l'auditeur, les égos sont rangés au placard.  Les gens qui écoutent cette station n'attendent pas autre chose, ils exigent du savoir, de la rigueur et de l'honnêteté intellectuelle (voir en passant la question de la triche dans les mémoires de doctorat qui a mené à deux démissions de ministres, "typisch deutsch" comme l'écrit un blog du Monde) et l'écrivent sans fard à la station.  Ceux qui n'ont pas cette exigence vont écouter les stations de divertissement et d'information de SWR1 ou SWR3. À chacun son périmètre, comme on dit de nos jours.

Alors, à France Culture, qu'a-t-on d'équivalent ? Répliques (avec l'égo et les partis pris d'A. F.) ?

Pour reprendre un verbe de Nessie, oui, je me sens outragé de voir que France Culture, radio culturelle, est dans sa majeure partie une station où des animateurs viennent faire leur show et imposent leurs opinions. Outragé en tant que personne, mais aussi en tant qu'héritier d'une culture des Lumières grossièrement trahie.

http://www.swr.de/swr2/programm/sendungen/swr2-forum/rueckschau/-/id=660194/nid=660194/did=10671426/1648hy0/index.html
SWR2 Forum :  Makel Frau (La femme, ce défaut/cette tache) - Die dunkle Seite der indischen Gesellschaft (La face sombre de la culture indienne).
* * *

61
Répondre en citant  
Auditeurs de tous pays, unissez-vous ! - le Jeu 29 Sep 2016, 22:19

Heureusement que madame Carmen Bosch qui écrivait le  21 septembre à la station SWR 2*  n'écoute pas France Culture !

Quelques passages traduits de sa lettre qu'aucun "médiateur" arrogant ne lui a renvoyé dans la figure (il ferait beau voir ça, tiens !, le "médiateur" serait immédiatement démis de ses fonctions...) :  "Est-ce que la rédaction ne se demande jamais quel horizon culturel ont leurs présentateurs avant de les mettre devant un micro ? Ils déterminent profondément l'image que la station donne d'elle-même. Ce n'est pas la première fois (...) que je remarque de telles défaillances. Il ne s'agit pas seulement de négligence en matière de langue, mais de la diffusion d'informations erronées. Je trouve qu'une antenne de radio publique ne peut se permettre cela. "

*Sagen Sie uns Ihre Meinung! [Donnez-nous votre avis !]

''Im heutigen SWR2 Journal am Mittag sprach die Moderatorin Wagner hartnäckig von einem Weinbaumuseum in Merseburg am Bodensee. Der einzige Ort, der in Frage kommt, kann allenfalls Meersburg sein. Schon vorher erwähnte sie die Deichsel des goldenen Wagens, als es um den Sternenhimmel ging. Gemeint war wohl der Große Wagen. Fragt sich die Redaktion der Sendung eigentlich nie, welchen Bildungshorizont ihre Sprecher haben, bevor sie sie an ein Mikrofon läßt? Sie bestimmen ja wesentlich das Erscheinungsbild des Senders.

Es ist nicht das erste Mal, daß ich im SWR und in anderen Sendern - sogar im DLF - solche Fehlleistungen bemerke. Dabei geht es nicht allein um Schlampigkeit im Sprachgebrauch, sondern um falsche Informationen. Ich finde, der öffentlich-rechtliche Rundfunk sollte sich das nicht leisten.
Carmen Bosch''

62
Répondre en citant  
''Barock – Nur schöner Schein?'', une exposition à Mannheim - le Dim 09 Oct 2016, 18:08

Trois savants s'entretiennent sous la direction souple et amicale de la "Moderatorin" expérimentée, Ursula Nusser, sur le thème : Der Körper im Zeitalter des Barock [« Le corps à l'époque baroque »] pour éclairer l'exposition „Barock – Nur schöner Schein?“ [« Le baroque - Une belle apparence et rien d'autre ? »] au Museum Zeughaus de Mannheim du 11 septembre 2016 au 16 février 2017.

Les trois savants :
Dr. Uta Coburger, Kunsthistorikerin und Kuratorin der Mannheimer Ausstellung "Barock - Nur schöner Schein?"
Dr. Meinrad von Engelberg, Kunsthistoriker, TU Darmstadt, Wissenschaftlicher Beirat der Mannheimer Ausstellung
Prof. Dr. Gabriele Klein, Soziologin, Kultur- und Tanzwissenschaftlerin, Universität Hamburg


En quarante-cinq minutes, on entend une causerie passionnante centrée sur la France du Grand Siècle et qui porte sur l'apparence physique, l'hygiène, les maladies, l'eau, le vêtement, les perruques, les cosmétiques au plomb, l'art de la danse, les bals et ballets, la peinture, les jardins, l'architecture, la pratique de la guerre, l'ordre politique et religieux, l'influence du baroque au XXIe siècle, etc. Aucune banalité, aucune idéologie, aucune mise en accusation, mais des propos qui se complètent et s'articulent pour donner le tableau clair d'une histoire politique, artistique et sociale.

N'ajoutons pas de commentaire désobligeant sur France Culture 2016, mais conseillons à sa directrice d'écouter ce qui se fait hors de ses si infranchissables frontières (mentales).

63
Répondre en citant  
Le virus Usutu, danger pour les animaux et les hommes - le Sam 29 Oct 2016, 12:29



Connaissez-vous le virus Usutu ? Il est en train de décimer les merles en Europe et a commencé à infecter des humains via des moustiques.

Pour en savoir davantage, voir ce reportage très intéressant de 5 minutes de la chaîne de télévision NDR Usutu-Virus: Gefahr für Vögel und Menschen? [Le virus Usutu : Danger pour les oiseaux et pour les hommes ?]

C'est l'émission scientifique de qualité "Impuls" de SWR 2 qui a donné à ses auditeurs un résumé de la question avec sa transcription écrite : Amselkiller Das Usutu-Virus  Gefahr auch für den Menschen? [Le tueur de merles, le virus Usutu. Un danger aussi pour les hommes ? ]

Wird es bald noch Amseln geben? Das Usutu-Virus bedroht immer noch viele Vögel, gerade auch in Deutschland. Wie gefährlich ist das Virus für Tier und Mensch? [Les merles existeront-ils encore bientôt ? Le virus Usutu menace toujours plus d'oiseaux, particulièrement en Allemagne. Quel danger le virus représente-t-il pour les animaux et les hommes ?]

64
Répondre en citant  
''Das Wohltemperierte Klavier – ein wahrer Kosmos'' - le Mer 02 Nov 2016, 12:29

Avis aux amateurs, une série de 4 X 55 minutes  de SWR 2 Musikstunde qui s'annonce comme un régal pour les mélomanes : Das Wohltemperierte Klavier – ein wahrer Kosmos*

Étude de l’œuvre, des interprétations sur différents instruments et  de la vie du grand Jean-Sébastien.  Les pièces musicales constituent 70 à 80 % du temps d'écoute. Pour lire l'émission, la transcription intégrale en pdf est offerte au téléchargement.

Ne s'écoute pas en passant l'aspirateur, contrairement aux émissions diffusées aux heures de grande écoute sur France Culture (matin, midi et soir, à quoi l'on ajoutera le début d'après-midi...).

Jean-Sébastien Bach a composé mentalement une partie de son clavier bien tempéré alors qu'il était en prison durant quatre semaines pour rébellion (il voulait démissionner, souhait refusé par "son" prince...). Il a alors été privé de tout moyen de composer par écrit durant son incarcération (les prisons étaient plus efficaces autrefois qu'aujourd'hui où circulent les téléphones...). Mais il n'a pas été soumis, anachronisme quand tu nous tiens !, à la torture blanche :  ACDC à 90 db ou plus durant 23h30 sur 24...

En passant on se rappellera le sort du grand pianiste argentin Miguel Ángel Estrella, emprisonné et torturé en Uruguay, qui s'inventait un piano invisible pour continuer à pratiquer... (cf. aussi Miguel Ángel Estrella  ACAT)


* Hinter dem Wohltemperierten Klavier, das Johann Sebastian Bach charmant untertreibend als "besonderen Zeitvertreib" betitelte, verbirgt sich ein wahrer Klavier-Kosmos. Seine Zeitgenossen waren über die bis dahin unerhörte kompositorische Dichte und Vielfalt der Nuancen ebenso verblüfft, wie die darauffolgenden Musiker-Generationen.

Die meisterhaften Präludien mit allen erdenklichen Schattierungen sowie die filigranen Kontrapunkt-Techniken in den kunstvoll ausgearbeiteten Fugen gelten nach wie vor als unverzichtbar für eine profunde Technik und für eine reiche Ausdrucksskala. Ob man nun dem farbigen Klang des barocken Cembalos oder den dynamischen Möglichkeiten des modernen Konzertflügels den Vorzug gibt - bis zum heutigen Tag gehören die beiden Teile des Wohltemperierten Klaviers zum täglich Brot eines jeden "Clavierspielers".

65
Répondre en citant  
''Des fils précieux : la soie d'araignée et la médecine'' - le Jeu 17 Nov 2016, 11:01

Écoute passionnante, transcription complète sur la page de l'émission (sans aucune faute évidemment) : 4'30'' pour connaître l'état de la recherche en matière de soie d'araignée utilisée dans plusieurs domaines de la médecine réparatrice : Kostbare Fäden - Spinnenseide in der Medizin.


Nephila - oder "Goldene Radnetz-Spinnen" sind nicht giftig und liefern ausreichend Spinnfäden

66
Répondre en citant  
Blackbird - le Dim 07 Mai 2017, 13:32

De saison : The Beatles - Blackbird*



extrait de Das Musikmagazin** qui développe la thématique Einfach nur Vögel hören - Der "European Dawn Chorus" in SWR2

À écouter aussi : BBC 3 Breakfast Sam Lee's spellbinding nightingale duet

****************
* "Blackbird" The Beatles

Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly
All your life
You were only waiting for this moment to arise

Blackbird singing in the dead of night
Take these sunken eyes and learn to see
All your life
You were only waiting for this moment to be free

Blackbird fly
Blackbird fly
Into the light of the dark black night

Blackbird fly
Blackbird fly
Into the light of the dark black night.

Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly
All your life
You were only waiting for this moment to arise
You were only waiting for this moment to arise
You were only waiting for this moment to arise.

****************
** Maurice Ravel:
“Lever du jour” aus: „Daphnis und Chloé, Sinfonische Suite Nr. 2
Kölner Rundfunk-Sinfonie-Orchester WDR Sinfonieorchester Köln
Leitung: Gary Bertini

Olivier Messiaen:
„Le Merle noir“
Jonathan Snowden (Flöte)
Andrew Litton (Klavier)

Antonio Vivaldi:
„Der Stieglitz; Der Distelfink" 1. Satz: Allegro aus: „Il gardellino“, D-Dur, RV 90
Maria Loos (Blockflöte)
Ensemble Prisma

Johannes Brahms:
„Ein kleiner, hübscher Vogel nahm den Flug“ Walzer für 4 Singstimmen und Klavier zu 4 Händen, op. 52 Nr. 6, aus: „Liebeslieder-Walzer“, op. 52
Chamber Choir of Europe
Leitung: Nicol Matt

Albert Mangelsdorff:
“Meise vorm Fenster”
The United Jazz + Rock Ensemble

John Lennon, Paul McCartney:
“Blackbird”
The Beatles

67
Répondre en citant  
Die Erkenntnisse der Epigenetik - le Jeu 29 Juin 2017, 07:59

Une adresse de 30 minutes à l'auditeur par un spécialiste en neurobiologie, tout ce qu'il y a de plus stimulant et de nourrissant pour l'esprit : Epigenetik und Gesundheit Von Peter Spork* SWR2 Wissen: Aula (18 06 2017).

Un format qui n'existe pas à France Culture, je l'ai déjà signalé dans ce fil. C'est une lecture-conférence devant un public d'auditeurs invisibles, et non de spectateurs comme c'est le cas lors des retransmissions des cours du Collège de France. Et cela change considérablement la nature  du message et la qualité de sa transmission.

France Culture et souvent la BBC  diffusent le son d'événements publics (des conférences, des causeries), comme si la réduction au son d'une manifestation où le visuel est essentiel dans l'interaction avec le public pouvait faire  de la "bonne radio".

Faire de la bonne radio, c'est diffuser du matériel composé pour ce média spécifique et non un des éléments (le sonore) d'une manifestation publique, comme c'est de plus en plus le cas (lors des rencontres et des débats publics de toutes sortes, des captations sonores de pièces de théâtre en public, etc). L'auditeur radio ne veut pas de l'écho appauvri  d'un spectacle, il veut de la production radiophonique pensée comme telle.

* Dr. Peter Spork, geb. 1965, studierte in Marburg und Hamburg Biologie, Anthropologie und Psychologie und promovierte im Bereich der Neurobiologie am Zoologischen Institut in Hamburg. Seit 1991 schreibt er populärwissenschaftliche Artikel für viele große deutschsprachige Zeitungen und Magazine, unter anderem für Die Zeit, Geo Wissen, Bild der Wissenschaft und die Süddeutsche Zeitung. Sein besonderes Interesse gilt der Molekulargenetik sowie der Schlaf- und Hirnforschung.


68
Répondre en citant  
Zuzana Růžičková, Cembalistin - le Ven 21 Juil 2017, 19:22

Une autre mémoire du siècle* (nom d'une mémorable émission de France Culture), la claveciniste tchèque Zuzana Růžičková, née en 1927, dans un entretien de 45' (sans musique) d'une densité et d'une richesse à donner la chair de poule : SWR2 Zeitgenossen Zuzana Růžičková, Cembalistin**. Gregor Papsch est parfait, comme son homologue britannique Michael Berkeley.

Ce qui fait naturellement s'interroger sur les personnes susceptibles de pouvoir mener de tels entretiens à France Culture. Y a-t-il eu des intervieweurs (h/f) remarquables (voix, tact, culture, empathie, etc.) dans les séries d'À voix nue ou dans La Série Documentaire cette année ? À France Musique, on peut nommer quelques producteurs, notamment ceux à l’œuvre  dans la série de Stéphane Grant, Les Grands entretiens.

Qui sont les remplaçants des Catherine Soulard, Jean Daive, François-Régis Barbry, etc ?

* Voir aussi Shirley Hughes, 90 ans également dans l'entretien Private Passions avec Michael Berkeley.

**Zuzana Růžičková ist die bedeutendste Cembalistin des 20. Jahrhunderts. Die tschechische Ausnahmekünstlerin, die in diesem Jahr 90 Jahre alt geworden ist, sagt über ihr Leben: „Ich habe das Schönste und Schrecklichste erlebt.“ Zum Schönsten gehört eine doppelte Liebe zu zwei Komponisten: zu ihrem 2006 verstorbenen Ehemann Viktor Kalabis und zu Johann Sebastian Bach, dessen vollständiges Klavierwerk sie in den 60er- und 70er-Jahren erstmals überhaupt auf dem Cembalo eingespielt hat. Schrecklich waren die Erfahrungen mit den Deutschen im Zweiten Weltkrieg. Als Jüdin im Dritten Reich hat die junge Zuzana Růžičková vier Konzentrationslager, darunter Auschwitz, überlebt. Trotzdem hat sie nach dem Krieg auch in Deutschland regelmäßig Konzerte gegeben. Heute sagt sie: „Bachs Musik hat mich mit Deutschland versöhnt“.

69
Répondre en citant  
Terézia Mora, auteur hongrois de langue allemande - le Jeu 27 Juil 2017, 11:56

Die Autorin Terézia Mora dans un entretien très instructif sur l'histoire, la littérature, la vie en deux langues et deux cultures, la situation politique actuelle en Hongrie : ARD Radiofestival. Gespräch* du 24 juillet 2017.

Pour les non-germanophones, chez Babelio quelques mots sur la romancière et nouvelliste hongroise/allemande Mora Terezia (dans sa série sur la Hongrie, François-Xavier Szymczak rappelle à plusieurs reprises qu'en hongrois le nom de famille est dit en premier) ou dans Livres-Hebdo Terézia Mora remporte le prix du livre allemand 2013.

*Die Berliner Autorin Terézia Mora lebt in zwei Sprachen. Sie ist in einem ungarischen Dorf großgeworden, in der einzigen Familie, die dort von der deutschsprachigen Minderheit noch übrig war.
1990 kam sie nach Berlin und begann zu schreiben: auf Deutsch. Gleichzeitig wurde Terézia Mora zu einer der angesehensten Übersetzerinnen aus dem Ungarischen. Ihre eigenen Bücher wurden mit vielen Preisen geehrt, ihr Roman "Das Ungeheuer" wurde mit dem deutschen Buchpreis ausgezeichnet. Bereits 1999 sorgte sie mit ihrem literarischen Debüt - dem Erzählungsband "Seltsame Materie" - für Furore.
Inzwischen hat Terézia Mora neben dem ungarischen auch einen deutschen Pass, weil sie sich als Ungarin und als Deutsche sieht. Was derzeit in Ungarn passiert, das macht sie allerdings gleichermaßen wütend und ratlos.

70
Répondre en citant  
Les Allenands ne savent pas faire - le Jeu 31 Aoû 2017, 09:13

Pas faire quoi ? Eh bien amputer proprement des émissions afin de les faire entrer dans des cases horaires réduites. France Culture en a l'expérience et les auditeurs n'y voient que du feu (sauf les auditeurs ayant de la bouteille... cf. ici et ). Mais à ARD, le Radio France allemand, c'est l'amateurisme et la désinformation qui règnent.

L'été, les programmes des stations culturelles de chacun des Land sont pris en charge par l'entité nationale ARD. La station frontalière du Bade-Würtemberg, SWR 2, diffuse par exemple des entretiens, Gespräch, qu'elle n'a pas produits elle-même.  Le format en est de 25 minutes maximum. Mais après un drôle de sentiment (celui de sentir que la coupure abrupte à la fin n'est pas naturelle), une petite recherche montre que ces entretiens sont en réalité des moitiés d'entretiens réalisés sur d'autres chaînes. Aucune référence précise n'est donnée quant à l'émission originale (de 45 minutes), aucun descriptif n'indique l'amputation grossière de l'entretien.  

45 minutes transformées en 25 minutes  en Allemagne, 1h25 vers 59' en France. Jusqu'où ira la compression ?

71
Répondre en citant  
Un tonifiant septuagénaire, Peter Berthold, ornithologue - le Mar 05 Sep 2017, 08:39

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on sort de l'écoute de l'entretien de 45 minutes SWR2 Zeitgenossen Peter Berthold, Ornithologe avec une furieuse envie d'en savoir plus et d'agir tout de suite. Tel est l'effet vivifiant de cet homme de 76 ans passionné par... tout ? Par les sons de la nature, par les mots pour nommer les oiseaux, par les langues, par l'histoire, la géographie, l'urbanisme, l'agriculture, la vie contemporaine, etc. Et à son âge, il ne s'embarrasse pas de circonlocutions et de phrases floues, c'est du parler direct et les mots sont suivis d'action.

Après avoir évoqué la naissance de sa passion pour les oiseaux à l'âge de 13 ans et ses astuces pour devenir garde dans une station ornithologique, Peter Berthold fait un exposé passionnant sur la vie des oiseaux européens en insistant sur un point qui est devenu son cheval de bataille : le nourrissage. Contrairement à des confrères, il tient le nourrissage pour le seul remède à la disparition des oiseaux en Europe qui subissent les méfaits de l'agriculture intensive utilisatrice de pesticides.



Voilà donc une personnalité enthousiaste et réfléchie (notamment sur le temps qui lui reste à vivre et ce qu'il lui faut transmettre), un spécialiste des sciences naturelles dont le discours ne peut que susciter des vocations. Avons-nous récemment entendu de telles personnes à France Culture dans le cadre de l'émission dédiée aux sciences naturelles ? Si elles existent forcément en France, elles ne sont jamais invitées. En revanche on nous serine avec les descriptions apocalyptiques de la nature.  

Peter Berthold a un confrère britannique tout aussi savant, lucide et inspirant, Nick Davies, récemment interviewé à la BBC*.  Des exemples de ce que l'on appellera "une vieillesse enthousiasmante".

PS. Même si l'on ne maîtrise pas la langue de Merkel (Berthold est originaire de la RDA comme l'actuelle chancelière), on peut se réjouir, entre autres, de la beauté des nuages d'étourneaux à voir dans la séquence vidéo où l'ornithologue exprime son goût pour la beauté et le mystère des phénomènes naturels.

* Voir le post Nick Davies, Professor of Behavioural Ecology at the University of Cambridge

SWR 2, radio culturelle allemande     Page 7 sur 7

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Accueil / Autres radios culturelles

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum