Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Movimento - Jeanne-Martine Vacher    Page 2 sur 2

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Movimento - Jeanne-Martine Vacher - le Ven 11 Sep 2009, 16:10

Rappel du premier message :

En d'autres lieux, le fil consacré à Décibels était un des plus constant en remerciements, bons tuyaux, éloges, et autres contributions positives.
Décibels a vécu, passé à la trappe d'une refonte des programmes. JMV modifie sa formule. L'émission se transporte le vendredi à 15h et devient "Les vendredis de la musique".

Certains regretteront peut-être la chronique de David Jisse. Pas moi : elle tombait un peu comme un cheveu sur la soupe. David Jisse, je l'apprécie mieux dans ses deux émissions de F-Musique, comme tous ceux qui depuis des années ont appris à écouter cet homme qui connait son affaire. Jisse a été bien présent chez Yvan Amar dans "Un poco agitato", ainsi qu'avec quelques séries d'été notamment Alla Breve. On le retrouvera ici :
http://sites.radiofrance.fr/francemusique/ecr/contact/fiche_prod.php?prod_id=85000027
http://sites.radiofrance.fr/francemusique/ecr/contact/fiche_prod.php?prod_id=70000020
(attention il y a 2 émissions donc 2 liens)

Un dernier conseil pour ceux qui écoutent ou enregistrent sur le flux ou sur le hertzien : vu les extraits musicaux diffusés, on peut préférer ces Vendredis de la musique en livraison podcast.

= = = = = = = = = = = = = = =
PS : 2 saisons plus tard, Jeanne-Martine Vacher déménage d'une heure et d'un jour : la voila le samedi à 16h avec une nouvelle formule et cette fois un vrai titre : Movimento. le forum conserve ce fil ; juste on change le titre, en passant, et ça continue boljémoï...
* * *

11
Répondre en citant  
Steve Reich - le Ven 16 Avr 2010, 12:18

quelqu'un a écrit:
[...] quant à la répétition
j'eusse préféré que tout ça
fut assis sur Steve Reich
mais on ne peut pas tout avoir
[...].

Mais si on peut.
Suffit d'être patient.
C'est le numéro de cette semaine Steve Reich.
(bravo)

12
Répondre en citant  
Quand Movimento est pénible.... on l'écoute quand même - le Sam 07 Jan 2012, 23:59

Comme tous les autres il mérite d'être écouté et conservé, ce numéro de Movimento avec Sébastien Bertrand. Pourtant il est vraiment pénible et même pire que ça. Remarquez, ça démarrait vraiment bien : l'invité est collecteur de musiques traditionnelles, formé par son père lui même ethnomusicologue distingué. L'homme est aussi joueur d'accordéon diatonique ; et si on écoute son histoire de musicien en plus de l'écouter jouer, c'est évident qu'il est doué. Dans le studio il a apporté son accordéon, mais aussi des bobines, des extraits rares, collectés sur le terrain ; ça pourrait être passionnant et ça l'est aneffet. Ca l'est encore plus quand il raconte son histoire personnelle tout court.

Alors qu'est ce qui ne va pas ?

Réponse : ce qui ne va pas et qui porte l'émission à la limite de l'écoutable, c'est l'infantilisme de cette parole formatée par l'air du temps, saturée par les tics verbaux à la mode. J'écris le mot "mode" sans connotation négative, car il y a des modes bien venues. Il faut le prendre l'expression "à la mode" au sens neutre, non péjoratif, car le péjoratif est à venir : l'invité qui a 35 ans parle de son papa et de sa maman (sic) ; et aussi parce qu'il a collecté des chansons populaires auprès de personnes âgées, forcément pour lui c'est "plein de papys et de mamys" (pitié). Sans oublier au passage la sur-accumulation de "en fait" et de "c'est vrai que".

De là une question : faut-il faire parler les artistes ? Quand leur parole est ainsi truffée de défauts contemporains, avec notamment ici à la tonne du bon sentiment lourdingue ; ou bien quand ils ne peuvent pas éviter de la bourrer de clichés, ou alors quand ils nous glissent en loucedé leurs opinions politiques, en l'absence totale de compétence en la matière mais sur FC ça ne gène pas puisque l'important est que ça soit en accord avec l'idéologie maison sur radio-manipe. Est-ce que ça vaut le coup de les placer devant un micro ? Est-ce qu'on ne gagnerait pas à attendre d'en trouver un autre, qui aurait à-peu-près les mêmes choses à dire mais saurait les dire sans que ça s'enlise dans une telle bouillie ?

J'ai conscience de ce qu'il y a d'injuste, dans une telle critique.
- Pour les militants dont l'intolérance est connue, ça pourrait passer même pour un crime contre leur pensée, et on sait qu'ils ont le coup de fusil facile dès qu'ils ont le pouvoir, fut-il "populaire" et auto-attribué.
- Pour les auditeurs exigeants : ils ne comprendront pas qu'on relève les défauts de quelques invités, en l'occurrence de celui-ci, quand on voit que 2h10 plus tard il y a un producteur régulier, titulaire de son créneau dans la grille du samedi, qui fait encore pire sans que personne y trouve à redire.
- Pour les gens bien élevés et soucieux de rapports pacifiques, une telle remarque est outrageante. Excessivement violente (encore que contrairement à certains, elle ne dépasse pas la violence verbale).
- Pour les forumeurs et les auditeurs soucieux de demeurer dans le cadre de rapports sains, pas trop agressifs (donc presque tout le monde dans ce forum), ces remarques sont encore au-delà du supportable.
- Pour les gens de radio qui se cassent la tête à nous offrir des émissions de qualité, c'est odieux de lire ici comment des auditeurs relèvent des défauts, pas que les défauts, mais si souvent les défauts, ou alors pire : sur cette émission qui est une de nos préférées, on ne se fend même pas d'un mot élogieux par an, mais quand on trouve que ça craint là on le dit et sans prendre de gants. C'est injuste, eh oui. Je ne parle pas des producteurs vaniteux et dépassés par la mise en évidence de leur nullité, qui ne tolèrent pas la critique et nous balancent "vous insultez toute l'équipe" ou "vous n'êtes pas un auditeur de France Culture" (car figurez-vous qu'il y a des brèles qui nous répondent ça), non je parle des gens qui oeuvrent sincèrement et je suppose qu'ils sont largement majoritaires dans cette radio

Eh bien je partage leur avis à tous.
Alors pourquoi je dépose ici un billet aussi négatif ?

./...

13
Répondre en citant  
oui, pourquoi ?? - le Dim 08 Jan 2012, 00:01

./...

Réponse : parce que je vais l'écouter quand même et jusqu'au bout, ce dialogue entre Sébastien Bertrand et Jeanne-Martine Vacher. Je l'écoute en souffrant, parce qu'il faut supporter ce style oral affreux pour bénéficier de tout ce que l'homme a à dire par ailleurs, et pas seulement à dire : à témoigner, à manifester. Sur le terroir, sur son apprentissage de la musique, sur le Liban aussi. Le Liban : vous verrez bien, ou plutôt vous entendrez. Malgré sa tartine de bons sentiments et sa psycho-socio de lavabo qui domine la scène, tout ça bien en phase avec radio-bons sentiments. Oui malgré tout ça. D'ailleurs je pense que ça ravira l'auditoire moyen de FC. Quant à l'auditoire exigeant, eh bien c'est aussi pour lui que j'écris ce post : il faut s'accrocher, car malgré tout, ça le mérite.

Autre question + autre réponse : faut-il vraiment les faire parler, ces artistes ?
Je crois sincèrement qu'il faut se la poser cette question : à qui on va tendre le micro ? Est-ce que c'est bien le bon témoin ? Comment compenser chez les uns la confusion, chez les autres la vanité, chez d'autres encore comme celui d'aujourd'hui, le ton ou le style qui réduit même la qualité de leur propos. On peut se demander s'il n'y a pas d'autres personnes à faire parler. Pas pour censurer les premiers, au contraire : pour dire exactement la même chose, mais avec une parole de meilleure qualité. Au fait c'est important quand même, la qualité radio, non ?

En y réfléchissant, je soupçonnerais volontiers la productrice d'avoir exactement pesé ce qu'il y avait de pénible dans le style oral de l'invité. Et d'avoir passé outre, parce que des témoins pareils et d'aussi sympathiques, elle n'en a pas d'autre sous la main et elle ne se voit même pas en trouver un autre, alors allons y et basta. Les râleurs râleront et tant pis, en fait personne ne râlera car la critique radio n'existe pas et puis je m'en fous je fais 47 émissions inattaquables par an, je peux bien en faire une qui énervera un peu les acariâtres. Ouais.

Alors que conclure ?
Eh bien, pas grand chose : en fin de compte le mieux serait de ne pas valider ce post.
Je l'envoie, malgré tout, pour montrer aux casse-couilles qu'écrire de la critique ou même seulement réfléchir à ce qu'on entend dans le poste, c'est aussi se poser des questions, c'est douter, c'est ne pas cultiver de la pensée unique. Ce forum n'est pas un repère de pensée unique. Si vous avez des choses à dire, et en même temps des doutes, eh bien faites comme moi : écrivez tout ça. Les lecteurs intelligents sauront bien trier. Et les autres ? Oui, ceux qui ne savent pas douter, ceux qui jugent sans se poser de question (qui nous jugent aussi, d'ailleurs). Les 'autres', quoi.... Bah, les autres on ne peut rien pour eux. Personne. Même le meilleur France Culture ne pourrait rien pour eux...

14
Répondre en citant  
Point d'orgue - le Sam 20 Juil 2013, 14:57

A l'instant, les adieux de Jeanne Martine Vacher. Au moins 15 année en continuité sur FC car avant Movimento et avant les Vendredis, il y eut Décibels. Et avant Décibels il y avait "Musiques à lire". Des années de complicité avec Olivier Guérin, la 2eme tête de l'émission. JMV associe leur attachée d'émission Sylvia Favre. Depuis quelques années déjà on avait perdu de vue le grand-reporter de l'émission Antony Carcone, espérons qu'il a réussi à trouver une chaîne culturelle pour travailler.

Si Olivier Point d'Audience case un copain dans une nouvelle émission musicale, on aura de quoi comparer. Remarquez, c'est assez peu probable, car la musique étant partie indiscutable de la culture, elle est probablement de trop dans le France Culture du minipoivre.

Après avoir liquidé les arts plastiques, plastiqué les arts liquides et torpillé l'architecture, réduit la littérature à un magazine adolescent, ramené la culture à un invité hebdomadaire dans la matinale, voici qu'avec Poivrinet c'est la musique qui sent le sapin.

Seule consolation : j'ai archivé l'intégralité des 4 dernières années de JMV, en Vendredis de la musique puis Movimento. Un peu moins de 200 émissions. Avec en plus un petit paquet de Décibels j'explôse kamème la barre des 200. Autant de chandails pour tenir le coup pendant la glaciation culturelle qui se poursuit.

15
Répondre en citant  
Au « point d'orgue » de « Nessie ». - le Sam 20 Juil 2013, 15:58

« Olivier Point d'Audience » vous répliquerait sans doute ceci :
1 - « La culture, y'a des maisons pour ça ! »
2- « Pour la musique, z'avez qu'à écouter France Musique »
3- « De tout façon, on doit pas dire LA musique, on doit dire LES musiques (par exemple, « les musiques urbaines »). Faudrait voir à pas mépriser la diversité, hein ! »
4- (Péroraison de son apologie de lui-même) « Comment que j'dirige c'est pas mal p'isque le ''point d'audience'' i'fait rien qu'à monter. J'le dis même à l'antenne au moins une fois par mois.»

16
Répondre en citant  
Re: Movimento - Jeanne-Martine Vacher - le Jeu 25 Juil 2013, 16:34

Triste nouvelle : je partage l'avis de Nessie sur la qualité constante des émissions de Jeanne-Martine Vacher. Movimento était l'un des derniers havres de qualité radiophonique sur France Culture, et je n'ose imaginer ce qui remplacera cette émission à la rentrée...

17
Répondre en citant  
Re: Movimento - Jeanne-Martine Vacher - le Jeu 08 Aoû 2013, 13:52

Merci de manifester votre tristesse suite à la fin de l’émission Movimento. Oui, Jeanne-Martine Vacher est exceptionnelle, j’ai pu le mesurer les quelquefois où j’ai eu le plaisir de partager le micro avec elle. Sa fin de carrière radiophonique est à l’image du titre de son roman : « Silence ». Et elle repart pour de nouvelles aventures, mais sur le net…

18
Répondre en citant  
Sidération sur la fréquence - le Mar 29 Oct 2013, 10:58

@Nessie a écrit:[...]
Si Olivier Point d'Audience case un copain dans une nouvelle émission musicale, on aura de quoi comparer.
Eh bien cette fois on a de quoi. Sidéré. J'étais sidéré samedi en écoutant la nouvelle émission musicale du samedi. Une émission de consommation, de la musique de série en continu on dirait bien car  quoique tenant moins de 15 secondes à chaque tentative, je n'ai cessé d'y revenir pendant toute l'heure pour essayer d'entendre la voix de la productrice. Sans y parvenir une seule fois.

Volontairement je dépose ce post dans le fil de Movimento. Ainsi donc, c'est pour nous coller un tel produit de série comme il s'en trouve sur des dizaines de postes, qu'on a sorti de France Culture Jeanne-Martine Vacher qui faisait de la radio et parlait musique, comme personne sur cette fréquence ?

C'est ahurissant. Comme si on vidait une des salles du Louvre (n'importe laquelle, je vous laisse le choix) pour y coller l'intégrale de Boronali.

Movimento - Jeanne-Martine Vacher     Page 2 sur 2

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum