Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / Web & médias

Répondre au sujet

Le Monde, Le Figaro, et autres titres de la presse française    Page 3 sur 8

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le Monde, Le Figaro, et autres titres de la presse française - le Jeu 25 Avr 2013, 18:35

Rappel du premier message :

Un grand titre sur la langue française en péril suivi de ce chapeau. On aime !

""Refusons le sabordage du français"
Le projet de loi Fioraso, qui veut imposer, en faveur de l'anglais, toujours plus d'exceptions au principe du français langue de l'enseignement, pourrait nuir à la promotion de cette langue, estime Claude Hagège, professeur au Collège de France.
"

"Nuir / Fuir / Cuire / Luire" Trouver l'intrus.

'http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/04/25/refusons-le-sabordage-du-francais-par-claude-hagege_3166350_3232.html (à 18h20)

Mais non, rédacteurs de France Culture, vous n'êtes pas les seuls incompétents.

Remarquez, notre grand linguiste et thuriféraire du français écrit bien ceci dans son article apocalyptique :  "Chaque réunion de l'OIF montre que la promotion du français encourage celles de toutes les autres langues des pays membres". Pourquoi la piétaille de FC ferait-elle des efforts de correction, hein ?

Les cordonniers sont vraiment les plus mal chaussés...

Au fait y a-t-il un mot équivalent au fameux point godwin pour l'image médicale extrême ?

"Il est encore temps de se mobiliser avant qu'un projet de loi porteur du cancer ne soit proposé à la représentation nationale."

Shame on him.
* * *

21
Répondre en citant  
Apologie d'Alain Finkielkraut - le Ven 16 Oct 2015, 23:43

Dans le Figaro de ce 16 octobre un certain Mathieu Bock-Côté fait l'apologie d'Alain Finkielkraut et vante son dernier livre dans un texte étoffé (mais pas étouffé) sous le titre Le patriotisme tranquille d'Alain Finkielkraut

Apparemment le philosophe-essayiste-académicien n'a pu se dérober à l'obligation de faire la promotion de son livre sous la forme d'un entretien débat dans la (paraît-il) capitale de l'Europe (et qui sait, ailleurs).  Il devait y être demain, il y sera le 21 novembre. Ça laisse le temps d'organiser le camping la nuit précédente devant la librairie Kléber !

22
Répondre en citant  
Re: Le Monde, Le Figaro, et autres titres de la presse française - le Sam 17 Oct 2015, 10:07

Sur Youtube, on trouve un grand nombre de ses interventions à la télé québécoise, et c'est un orateur efficace, clair et plein d'esprit. On l'invite souvent lorsqu'il s'agit de débattre du multiculturalisme, semble-t-il. A recommander !

23
Répondre en citant  
Re: Le Monde, Le Figaro, et autres titres de la presse française - le Sam 17 Oct 2015, 13:19

@Yann Sancatorze a écrit:Sur Youtube, on trouve un grand nombre de ses interventions à la télé québécoise, et c'est un orateur efficace, clair et plein d'esprit. On l'invite souvent lorsqu'il s'agit de débattre du multiculturalisme, semble-t-il. A recommander !

Et pour en savoir plus sur le multiculturalisme au Quebec ou plutôt au Canada, on pourra écouter Affaire Etrangères ce jour. Ockrent toujours aussi horripilante depuis qu'elle, elle, elle a repris les, les, les tics à la mode à la mode deeeeeeeee France CULTUUUUUUR (montée vers l'aigu) mais c'est pas grave, quand son émission ne traite pas d'un sujet multi-rebattu sur la chaine, on en apprend et pour moi c'était le cas aujourdh'ui.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

24
Répondre en citant  
Le paradigme du sport spectacle... - le Dim 18 Oct 2015, 12:32

Tous les sportifs sont égaux, certains le sont davantage que d'autres...

Alors que les journaux autrefois dits sérieux ou de référence font leurs grands titres sur la Coupe du monde de rugby  à la manière des tabloïds anglais et que France Culture se répand en reportages et commentaires sur le sujet (bravo, bravo !), c'est dans un entrefilet (ou entre filets...) qu'on lit La France renverse la Bulgarie et se hisse en finale de l'Euro de volley*.

Le volley-ball, sport athlétique où l'on ne se rentre pas dedans, où l'on ne se fiche pas des peignées d'enfer, lui, est invisible ou presque. Sport populaire par excellence (qui n'y a pas joué entre amis sur une plage ou dans un parc ?), sport de compétition où les équipes masculines et féminines brillent au niveau international depuis longtemps, voilà qui n'est pas suffisant pour être mis en valeur et pour France Culture de s'y intéresser intelligemment. Hors du haka point de salut...

Avis aux amateurs de rugby, j'ai dans ma besace une arme pro-rugby qui s'appelle Nouveaux Chemins de la Connaissance avec le bellâtre Enthoven. Je la sors à la prochaine occasion.

* « Inoxydable. Exceptionnelle. Ahurissante. Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire cette équipe de France, qui s'amuse à écarter les embûches qui jalonnent son parcours »

25
Répondre en citant  
Rire avec Redeker - le Dim 01 Nov 2015, 22:56

Dans le Figarovox de ce 1er novembre, Robert Redeker montre qu'il a l'art de la nuance : le «gérontocide» sera-t-il le génocide du XXIe siècle ?

On savait Redeker un peu spécial, non seulement depuis sa tribune islamophobe de 2006 dans Le Figaro qui lui a valu de grands embêtements et au moins une invitation chez son ami Alain Finkielkraut dans Répliques de France Culture (qui nous en rappelle la date, ou les dates ?), mais aussi pour son intervention vraiment particulière dans le Répliques du 24 octobre dernier dont j'ai parlé à plusieurs reprises, notamment ici.

Quand on a entendu Alain Finkielkraut et Redeker critiquer le progrès permettant de vivre plus vieux et pour Redeker de regretter qu'on risque de ne plus avoir de jeunesse, il est plus que plaisant de lire dans ce journal une apologie de la vieillesse et une attaque contre la jeunesse. On lit cette question et ce début de réponse qui lancent les hostilités :  
« Selon vous, la société contemporaine serait obsédée par la jeunesse. Pourquoi?
Alain Finkielkraut en a établi le constat bien avant moi, et l'a bien mieux dit. (...)
»

Et puis des choses de ce genre qui proviennent évidemment d'un esprit que la vieillesse éclaire d'une éminente sagesse : « La destruction irréversible de l'école par Mme Valaud-Belkacem »  et «  Généraliser l'euthanasie signe la fin d'une civilisation » et « L'immortalisme est l'opposé de la résurrection » et le bouquet de cet entretien : « Dans la mesure où notre modernité tardive cherche à construire un homme nouveau, hors-sol et hors-nature (ce dont témoigne la faveur de la théorie du genre), régénérable à volonté, interminablement réparable, la réponse est oui. Effacer les limitations - dont, également la vieillesse et la mort, sur lesquelles le péché originel insiste - équivaut à travailler à l'effacement de la condition humaine. ».

Je préfère de loin entendre Marie Richeux et ses collègues d'une trentaine d'années... Ou d'abord l'intelligence de Gérald Bronner, professeur de sociologie à l'université Paris-Diderot. Membre de l'Académie des technologies qui a, avec beaucoup de tact et d'arguments, fait apparaître les propos de Finkelkraut/Redeker dans ce numéro du 21 10 2015 comme des fantasmes, de la science-fiction et de la grossière propagande.

26
Répondre en citant  
Robert Redeker et le rugby - le Sam 09 Jan 2016, 12:49

Qui a dit que les philosophes n'étaient pas des sportifs, ou plutôt des gens qui ne s'intéressaient pas au sport ? Alain Finkielkraut aime le football (de compétition au niveau international, à la télé) et son ami, reçu plusieurs fois à Répliques , Robert Redeker, aime le rugby (de compétition au niveau international, à la télé) : Lettre de Robert Redeker à Guy Novès pour qu'il sauve le rugby français.

L'un comme l'autre trouvent à redire à la composition de l'équipe nationale. Le premier en raison de l'origine des joueurs, le second du fait de la forme des corps. Redeker a une obsession pour le corps. Dans les émissions de France Culture et au Figaro, il dénonce entre autres le transhumanisme qu'il voit de nos jours à l’œuvre partout  (quand il aura besoin d'une prothèse de hanche, il modulera peut-être sa position sur l'homme augmenté...), le jeunisme, etc. Pour ses points de vue, voir le précédent post, n° 24 avec les hyperliens.

Redeker ne s'intéresse pas au volley, à la natation, au canoé-kayak ou à l'escrime (de compétition comme de pratique dans les clubs locaux), mais au rugby pour évidemment critiquer les morphologies de robocops et regretter le bon vieux temps à coups de citations de Tillinac  ou d'autres nostalgiques de Gachassin ou de Spanghero  (des lecteurs vont peut-être googler ces noms...).  

Tout l'article sur le corps et la commercialisation n'est qu'un prétexte à regretter le temps de sa jeunesse quand il vibrait en écoutant Pierre Albaladejo.

Une réflexion sur le sport de haut niveau retransmis à la télévision et sa signification ? À part la question de la télékinésie et de la dématérialisation de la chair, pas grand-chose. Sur le dopage ? Rien. Sur les nouvelles préparations physiques ? Sur la meilleure santé des sportifs grâce aux progrès de la médecine ? Pas davantage.

Et encore moins sur la troisième mi-temps en rugby et sur les cas de violence des joueurs sur le terrain privé, car évidemment, tout était vraiment mieux avant... La libération de Marc Cécillon ne fait pas l'unanimité


27
Répondre en citant  
Échelle de valeurs - le Lun 11 Jan 2016, 11:30

Une échelle de valeurs culturelle et journalistique tout à fait étonnante (en réalité pas du tout surprenante pour qui suit l'évolution des médias depuis 15 à 20 ans) reflétée par la Une du journal Le Monde Mort de David Bowie, icône de la pop parue en rubrique « Culture ». Je suppose que France Culture ne va pas être en reste et que la station va mettre les rédacteurs de Pixel sur le sujet. Quand on connaît les goûts musicaux et esthétiques déclarés sur Twitter par ces derniers, on serait étonné du contraire.

Quand les valeurs d'une nation sont créées par les principaux médias (on refusera à ceux-ci l'argument qu'ils les reflètent, tout le monde se foutant de Bowie ou presque) et qu'elles sont de cet ordre, il ne faut pas s'étonner que des gens d'une autre culture que celle des journalistes attardés valorisent  leurs propres traditions et méprisent ouvertement ou silencieusement celles qu'ils voient mises en avant dans le pays d'accueil  (cf. Le bistrot politique).

28
Répondre en citant  
8 jours après la remise de la « breloque ». - le Lun 11 Jan 2016, 21:48

@Philaunet a écrit:
@Nessie a écrit: (...) Laure Adler restera le personnage qui aura initié un cycle d'au moins 15 années de détournement d'une radio publique à vocation culturelle par un parti politique. Lequel aura ainsi trouvé là une agence de propagande à sa dévotion, et cela tandis que ledit parti, malgré les apparences ou plutôt comme le confirme le brio de son actuelle ministre de la culture, se fout comme d'une guigne de l'objet principal de cette radio (la culture, merci de suivre) dont il ne fait qu'un secteur de sa propension au clientélisme électoral.

Enfin quoi donc si tout cela ne mérite pas la Légion d'Honneur c'est à ne plus rien comprendre.

Ce doit être la Légion Donneur de leçons...

Dans Les politiques de la Légion d’honneur, les journalistes pensaient-ils à Laure Adler, ex-directrice de France Culture, journaliste multi-cartes, en écrivant : « Après tout, la légion d’honneur n’est-elle pas une breloque d’un autre temps, un gadget pour vaniteux,(...) » et « Elle est l’héritage d’une révolution brisant les ordres anciens au nom du seul mérite. Pour autant, il faudrait encore savoir sur quoi se base ce mérite… » ?  (...)

Permettez moi de mettre en perspective vos propos avec la parution d'un article pleine page (n°5) dans Le Figaro du jour (11 janvier 2016) par deux journalistes Marie-Amélie Lombard-Latune et Solenn de Royer, intitulé : « Dans les coulisses du dîner de la mitterrandie conviée à l'Elysée ». 51 couverts pour les 20 ans de la mort de Mitterrand pour une liste de fidèles validé[e] par l'ancien chef d'Etat lui-même, d'après les dires d'Anne Lauvergeon, ancienne secrétaire générale adjointe de l'Elysée.

Sur la table, foie gras, brioche truffée, volaille landaise, grands vins de Bordeaux, mais passons. Autour de la table, l'actuel président, entouré entre autres de Mazarine et de ministres du gouvernement, Georges Kiejman, Roland Dumas, Jack Lang et Laure Adler, qui a droit à ces quelques lignes :

L'un des convives a lancé le sujet qui fâche : la déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux nés Français. L'ancienne secrétaire de Mitterrand Paulette Decraene, chrétienne de gauche convaincue, fidèle abonnée du quotidien La Croix, est farouchement contre. L'ancien président de SOS Racisme Fodé Sylla, aussi. Assise en face de lui, la journaliste Laure Adler lui demande comment il « vit ça », « en tant que binational ». « Ça m'a blessé », répond Sylla.

29
Répondre en citant  
Laure Adler sur France Musique : « j'ai voulu être psychiatre » - le Lun 11 Jan 2016, 23:03

@Jean-Luuc a écrit: (...) Permettez moi de mettre en perspective vos propos avec la parution d'un article pleine page (n°5) dans Le Figaro du jour (11 janvier 2016) par deux journalistes Marie-Amélie Lombard-Latune et Solenn de Royer, intitulé : « Dans les coulisses du dîner de la mitterrandie conviée à l'Elysée ». 51 couverts pour les 20 ans de la mort de Mitterrand pour une liste de fidèles validé[e] par l'ancien chef d'Etat lui-même, d'après les dires d'Anne Lauvergeon, ancienne secrétaire générale adjointe de l'Elysée.

Sur la table, foie gras, brioche truffée, volaille landaise, grands vins de Bordeaux, mais passons. Autour de la table, l'actuel président, entouré entre autres de Mazarine et de ministres du gouvernement, Georges Kiejman, Roland Dumas, Jack Lang et Laure Adler, qui a droit à ces quelques lignes :

L'un des convives a lancé le sujet qui fâche : la déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux nés Français. L'ancienne secrétaire de Mitterrand Paulette Decraene, chrétienne de gauche convaincue, fidèle abonnée du quotidien La Croix, est farouchement contre. L'ancien président de SOS Racisme Fodé Sylla, aussi. Assise en face de lui, la journaliste Laure Adler lui demande comment il « vit ça », « en tant que binational ». « Ça m'a blessé », répond Sylla.

Tout le monde y a pensé en se disant « trop facile ! », tant pis, je le lance quand même : avec Laure Adler, on  tombe de Charybde en Sylla ! Et puis, je ne comprends pas bien, Fodé Sylla est-il un terroriste ? Le projet de loi ne concerne-t-il pas seulement les criminels ? Et où a-t-il été blessé ? Enfin, où étaient cachées les  journalistes du Figaro ?

30
Répondre en citant  
Le Monde et la hiérarchie de l'information - le Mer 13 Jan 2016, 08:22

Au lendemain d'un attentat-suicide islamiste à Istanbul qui a fait 9 morts (8 Allemands et 1 Péruvien) et quinze blessés dont certains graves (en général cela signifie membres arrachés, cécité, etc), le journal Le Monde place cette information en 14e place sur la page de Une, après « Le curé, la « peur de manquer » et les 700 000 euros de denier du culte détournés » et avant « Nucléaire : Séoul réclame l’aide de la Chine pour sanctionner la Corée du Nord », juste au-dessus de « Deuxième accident mortel sur le Dakar 2016 ».

« L'Autre », les « Autres », pour les journalistes du Monde, de l'AFP et de France Culture, ce sont d'abord les jeunes adultes français qui leur ressemblent, qui habitent à côté de chez eux  et partagent leur mode de vie, leur  musique, etc. Il faut en diffuser les portraits pour se reconnaître en eux et vibrer.

« La diversité du monde », c'est l'arrondissement parisien où ils prennent leur café et vont se divertir.

Istanbul, c'est où ? Ankara et ses cents morts et cinq cents blessés en octobre dernier dans deux attentats-suicides à la gare durant un rassemblement kurde ? On ne va pas en faire un fromage ! (c'est seulement dans la capitale d'un pays voisin de 75 millions d'habitants à la frontière de l'Union européenne). Enfin, des Allemands et un Péruvien morts, ça ne compte pas. Ces autres n'en sont pas, ils n'ont pas été identifiés comme de jeunes Parisiens, ni comme membres d'une communauté religieuse. C'est donc un fait divers qui doit être traité après la figure du curé de Saint-Lizier, un homme de 80 ans qui a détourné le denier du culte. Encore une preuve du terrorisme catholique en mouvement, n'est-ce pas Guillaume Erner ?

31
Répondre en citant  
Faire du ski et du vélo nuit au coeur - le Mer 24 Fév 2016, 08:36

Dopage dans l’athlétisme : la troublante mort d’un responsable russe

"Voilà une mort fort embarrassante. De celles qui posent de nombreuses questions. Dimanche 14 février, Nikita Kamaïev, ancien directeur exécutif de l’Agence antidopage russe (Rusada), est mort, à 52 ans. Il revenait d’une sortie de ski de fond près de la datcha de sa mère, en périphérie de Moscou. L’homme, plutôt sportif puisqu’il affectionnait les sorties à vélo en Espagne, où il possédait une résidence secondaire, aurait succombé à une crise cardiaque. C’est en tout cas ce qu’a annoncé la Rusada dans un communiqué, repris par les médias russes. « Nous regrettons profondément sa mort », a simplement réagi le ministre des sports, Vitali Moutko.

La disparition de M. Kamaïev, numéro deux de la Rusada de 2011 à décembre 2015, succède à celle d’un autre responsable de l’agence il y a moins de trois semaines. L’ancien patron de la Rusada, Viatcheslav Sinev, est mort le 3 février – la cause de sa mort n’a pas été rendue publique. Des disparitions troublantes alors que l’athlétisme russe est depuis plusieurs mois en pleine tourmente.
(...)"

Le Monde, Le Figaro, et autres titres de la presse française     Page 3 sur 8

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / Web & médias

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum