-->
Forumactif
Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » Web & médias » Dans les journaux français

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Accueil / Web & médias

Dans les journaux français    Page 9 sur 12

Bas de page ↓   

81
Répondre en citant  
Re: Dans les journaux français - le Ven 22 Sep 2017, 11:39

Philaunet(http://www.regardfc.com/t548p70-le-monde-le-figaro-et-autres-titres-de-la-presse-francaise#28939) a écrit:
ENTRETIEN - La ministre de la Culture à Strasbourg - Françoise Nyssen : « Une priorité, l’Europe ».

"Le patrimoine est notre bien commun : sa préservation et sa restauration sont au cœur de ma mission de ministre de la Culture. ".  Et sa découverte "au cœur de la mission" de la station publique culturelle ? (cf. Les Journées Européennes du Patrimoine)

France Culture ne manquera pas de présenter un résumé de cet entretien dans ses journaux du midi et du soir.

J'en profite pour compléter votre lien avec celui-ci, de la Tribune de l'Art. Didier Rykner là où on ne l'attend pas, au sujet de la "nomination" de Stéphane Bern par le président, chargé de dresser une liste du patrimoine en danger, en vue de restauration et mise en valeur. La dernière phrase résonne particulièrement : "Pour une fois, on va parler de patrimoine pas seulement pendant les journées qui lui sont consacrées. C’est déjà un résultat inespéré." A France Culture, même ce seul weekend de l'année ne donne même pas lieu à quoi que ce soit d'un peu spécial. C'est ce qui se passe quand un projet politique prend le pas sur un projet culturel pour cette station. On élimine, on élague, on exclut, on discrimine...

Voir le profil de l'utilisateur

82
Répondre en citant  
Didier Rykner, Stéphane Bern et le patrimoine - le Dim 24 Sep 2017, 14:11

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t548p70-le-monde-le-figaro-et-autres-titres-de-la-presse-francaise#28941) a écrit: (...) la Tribune de l'Art. Didier Rykner là où on ne l'attend pas, au sujet de la "nomination" de Stéphane Bern par le président, chargé de dresser une liste du patrimoine en danger, en vue de restauration et mise en valeur. La dernière phrase résonne particulièrement : "Pour une fois, on va parler de patrimoine pas seulement pendant les journées qui lui sont consacrées. C’est déjà un résultat inespéré." A France Culture, même ce seul weekend de l'année ne donne même pas lieu à quoi que ce soit d'un peu spécial. C'est ce qui se passe quand un projet politique prend le pas sur un projet culturel pour cette station. On élimine, on élague, on exclut, on discrimine...
Grand merci pour le lien vers l'éditorial Emmanuel Macron, Stéphane Bern et le patrimoine. C'est fort intéressant et sans concession (vis-vis de l'actuel Ministère de la Culture).

À propos de Stéphane Bern, j'apprécie particulièrement ce passage : "Que l’on aime ou pas les émissions de Stéphane Bern, lui, au moins, ne reste pas inactif pour le patrimoine. Il a restauré et ouvert au public un monument historique. Combien de ses détracteurs l’ont fait ? Il a, à plusieurs reprises, exprimé publiquement son opposition à des projets destructeurs ou soutenu des monuments en péril. Combien de ses critiques peuvent en dire autant ? Et, surtout, sa grande popularité lui permet de transmettre à un large public son enthousiasme pour le patrimoine. Combien de fonctionnaires ou de conservateurs peuvent prétendre la même chose ? Il ne lui est pas demandé d’écrire un ouvrage savant ou de faire une étude fondamentale. Simplement de faire ce qu’un directeur des patrimoines aurait dû faire depuis longtemps.".

Une petite recherche sur Didier Rykner aboutit rapidement à un portrait brossé en 2007 par un journaliste du Monde. Sa lecture en est instructive : Didier Rykner : le gardien du temple.

Voir le profil de l'utilisateur

83
Répondre en citant  
Renouvellement - le Mar 26 Sep 2017, 10:06

En passant devant cette brève nouvelle du Parisien/Aujourd'hui Education : le président du Conseil des programmes claque la porte (26 septembre 2017) sous titrée "Michel Lussault fait état de plusieurs désaccords avec le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer", je me souviens... (comme Jean Claude Brisville, ici, avant-dernière ligne), je me  souviens d'un post qui faisait suite à une écoute de Michel Lussault à Hors-Champs (Dossiste dans l'éther verbal - le Mer 14 Oct 2015) :
Nessie(http://www.regardfc.com/t70p140-hors-champs-par-laure-adler#22922) a écrit:@ Philaunet

On connait l'oiseau, enfin le poisson volant : il est de ceux qui passent pour une sommité auprès des producteurs à la fois engagés et incultes (Gardette par exemple) quand ils ne vont pas se faire cirer les pompes par les producteurs carrément militants (Bourmeau, Sylvain Kahn). De même Munier, en bon Bourdieusien, ne loupe pas une occasion de nous faire l'éloge de la pensée-Lussault. Donc pour le numéro d'hier soir, je ne me hasarderai pas à tremper le bout de l'orteil dans le bassin de la mère Adler, je sens que ça va être paradigmatiquement (dans l'acception idéologique du terme) France-Culturien.

Par contre dans de tels cas, il peut s'y trouver des extraits d'archives comme autant de grumeaux de saveur dans un potage inavalable. Je les repère à l'oeil, sur le défilement du MP3 présenté par un logiciel doté d'une bonne visu. Puis je teste l'archive en son milieu : test en aveugle, oui le jeu est amusant. Et ensuite je mets en conserve. Ou bien je liquide, c'est selon.

Là, je doublerais volontiers le jeu par un pari : mon tiercé d'archives pour Lussault : Bourdieu,  Mérieux, Mitterrand.

Voir le profil de l'utilisateur

84
Répondre en citant  
Re: Dans les journaux français - le Mar 26 Sep 2017, 14:55

Oui, c'est tout à fait à propos, merci pour votre mémoire des contributions de ce forum. Sur France Inter, à 13h, la nouvelle était illustrée de façon si drôle et prévisible : premier revers pour le ministre de l'éducation, qui semblait pourtant jouir d'une forte popularité, et c'est toute la présidence Macron qui commençait à vaciller. En l'interrogeant à l'antenne, on s'émouvait des raisons de son départ : certaines déclarations de son ministre à la presse (l'adjectif nauséabond n'a pas été prononcé, mais divers adjectifs olfactifs n'ont pas manqué de lui traverser l'esprit), et la remise en cause de certains principes (on ne saura jamais lesquels : tout bon prescripteur du ministère de l'Educnat se doit d'être vague et flou, c'est un art). Une ambiance de schadenfreude : on pleure des larmes de crocodiles et on se réjouit d'imaginer y voir une faille dans une ligne directrice que l'on définit comme conservatrice. FC et FI doivent se refiler des petits trucs pour la propagande, mais c'est tout de même un peu gros.

Voir le profil de l'utilisateur

85
Répondre en citant  
Un journal d'opposition - le Sam 21 Oct 2017, 07:30

Dans le journal d'opposition Papiers, la revue de France Culture, n°22 (financé sur deniers publics et annoncé sur le site de la radio), un texte inédit dans un dossier dont le titre définit bien le projet idéolologique de la direction de la radio culturelle nationale "Pourquoi voulons-nous du nouveau ?". L'antenne va prendre ses ordres à Saas Fee, on suppose.

Titre de l'article : "Les impasses de la com’ jupitérienne".

Voir le profil de l'utilisateur

86
Répondre en citant  
Macron chez Delahousse et ''le club des rebelles encartés'' (Jean-Michel Carpentier) - le Mer 20 Déc 2017, 22:15

Peut-être que nos Erner, Mercier and co riront jaune en lisant ce texte de Jean-Michel Carpentier, journaliste et rédacteur en chef des magazines du week-end de France 2 (Le Figaro 20 12 2017) ? Macron chez Delahousse :

" (...) Mais comment rester insensible à cette réaction émouvante et spontanée de nos abbés de Villecourt, le club des rebelles encartés, pressés de faire fortune et tellement jaloux de ne pas avoir les talons assez hauts, même en levant le pied, non pour voir, mais pour être vus…

Faut-il les comprendre, tant d'efforts déployés à faire semblant de ne pas en être pour mieux en vivre, pour mieux en croquer…

Faut-il quand même respecter les règles, chacun son tour et au suivant.

Combien étions-nous de journalistes présents à ne pas applaudir Edouard Balladur dans la béatitude, lors de ses vœux à la presse à Matignon, en janvier 1995? Pourquoi, dans mon souvenir, y vois-je quelques-uns de nos donneurs de leçons de ce jour… Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà?

- Tiens, prenez ces grands journalistes des matinales, spécialistes d'interviews prestigieuses, qui mériteraient «Le Grand Manuel de la Bonne Ménagère» (de moins de 50 ans): où en sont-ils dans leur projet d'être enfin Celui qui? Cogito ego sum. Quelles belles carrières…

- Tiens, prenez cette multitude de petits marquis, la piétaille de la Cour, qui se pressent et se stressent à l'idée même qu'ils puissent y paraître. Ouf, le bon peuple est loin, qui ne peut voir cette triste chasse au regard, celui du monarque ou d'un prince, dont l'imperceptible œillade doublée d'une moue furtive et bienveillante illumine leur journée, que dis-je leur année, leur existence. L'honneur d'être parvenu… (...)".

" (...) Ami, notre ennemi, c'est l'envie, l'alliée de la jalousie, la cousine de la haine.

À l'opposé, nos valeurs sont celles d'un travail fraternel en équipe, dans le respect des métiers et du savoir-faire professionnel, dans le plaisir d'innover, celui de bousculer nos propres habitudes, mais aussi la recherche d'une élégance, le souci de la politesse, l'exigence de ne pas prendre les téléspectateurs pour des truffes, celle d'éviter autant que faire se peut les faux-semblants, celle de la liberté de conscience, de ne pas dilapider l'argent public, de nous mettre au service de l'intérêt général.

Voyez-vous, chers tartuffes, loin de pétrir nos petites idées, nos petites arrières pensées, nos petites ambitions, inlassablement nous cherchons et nous essayons, parfois nous réussissons, parfois un peu moins, c'est vrai. Mais toujours, nous nous fichons comme d'une guigne des bons usages mondains d'une corporation qui fascine moins nos contemporains qu'elle ne les agace. J'en entends un ou deux, forcément un peu rétifs à la modernité, nous accuser d'être la cause de ce rejet, avec «l'inadmissible interview de Macron par son chien» (version brune), «par son valet» (version rouge, ou l'inverse).

Ami, entends-tu cette étrange chasse aux sorcières qui ne présage rien de bon."

Voir le profil de l'utilisateur

87
Répondre en citant  
Gasp ! - le Sam 30 Déc 2017, 15:22

L'ouverture d'un lien dans le post 118 du fil des Sujets obsessionnels donne à voir un article du monde.fr avec, sous une photo suggestive, la légende "Les fêtes d’entreprise, permettant de resserrer les liens entre salariés, sont aussi l’occasion d’un « quickie » sur la photocopieuse".
Du journal dit autrefois "de référence" ? On reste sans voix. Et quelle hypocrisie dans l'avalanche de condamnations morales sur le harcèlement et les comportements déplacés auxquelles le journal fait une large place !

Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité

88
Répondre en citant  
''Le monde'' - le Sam 30 Déc 2017, 19:28

Gasp !

Mais c'est bien simple "Le Monde" n'existe plus depuis quelques années.

Il y a un journal qui s'abrite sous ce titre et se flatte de gènes prestigieux mais, comme le disait hier Etienne Bimbenet dans les chemins de la philosophie, les gènes ne sont pas tout l'être. Il faut bien observer ce que l'on en a fait.

Il suffit de comparer  le modeste "Le temps" de Lausanne et notre bien fier "Le monde" pour voir la sinistre évolution de ce dernier.

89
Répondre en citant  
Pas de côté - le Dim 31 Déc 2017, 08:31

Lulu le bel(http://www.regardfc.com/t548p80-dans-les-journaux-francais#29732) a écrit:Gasp !

Mais c'est bien simple "Le Monde" n'existe plus depuis quelques années.

Il y a un journal qui s'abrite sous ce titre et se flatte de gènes prestigieux mais, comme le disait hier Etienne Bimbenet dans les chemins de la philosophie, les gènes ne sont pas tout l'être. Il faut bien observer ce que l'on en a fait.

Il suffit de comparer  le modeste "Le temps" de Lausanne et notre bien fier "Le monde" pour voir la sinistre évolution de ce dernier.
À propos du journal Le Temps, voir le fil En direct de la presse suisse et ses 15 contributions.

Voir le profil de l'utilisateur

90
Répondre en citant  
Retournement subalterne - le Jeu 04 Jan 2018, 17:02

A l’opéra de Florence, c’est Carmen qui tue Don José «Parce qu’on ne peut pas applaudir le meurtre d’une femme», explique le metteur en scène.
La Parisienne  avec AFP, 04 janvier 2018

Et à la fin, c’est Carmen qui tue Don José… Le metteur en scène Leo Muscato présente, à l’Opéra de Florence, une version insolite de la célèbre oeuvre de Bizet dont il a réécrit le final, « parce qu’on ne peut pas applaudir le meurtre d’une femme ».

« L’idée m’a été suggérée par le directeur du théâtre qui voulait que je trouve un moyen pour ne pas faire mourir Carmen », explique Leo Muscato. « Il estime qu’à notre époque, marquée par le fléau des violences faites aux femmes, il est inconcevable qu’on applaudisse le meurtre de l’une d’elles », ajoute le metteur en scène qui présente, dans la capitale toscane, une version contemporaine de « Carmen » (...)


Voilà qui devrait intéresser Olivier Py, En 2018, le festival d'Avignon explorera le genre Avignon explorera en 2018 "le genre, la transidentité, la transsexualité", après avoir célébré cette année les "femmes puissantes" avec notamment Antigone en ouverture dans la Cour d'honneur, (...)

Gros travail de révision de Shakespeare en vue...

Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité

91
Répondre en citant  
Re: Dans les journaux français - le Ven 05 Jan 2018, 08:50

Bof ! Il faut bien faire parler de soi. C'est insignifiant mais très à la mode.
Une question : peut-on applaudir le meurtre d'un homme ?

Shakespeare va souffrir effectivement et d'autres aussi, je pense à Euripide, un vrai salopard celui-ci.

Contenu sponsorisé 


92
Répondre en citant  
Re: Dans les journaux français -

Dans les journaux français     Page 9 sur 12

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Accueil / Web & médias

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum