Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Grantanfi, par Martin Quénéhen    Page 1 sur 1

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Grantanfi, par Martin Quénéhen - le Ven 30 Aoû 2013, 10:41

Grantanfi en partenariat avec "Libé"

Je suis tombée l'hiver dernier sur cette émission par hasard. De l'émission en elle-même, je ne dirai rien en ceci que je n'en suis pas une auditrice fervente.

J'avais, néanmoins, envie de revenir sur ce numéro en particulier car l'intervention qu'y fait Nicolas Demorand, patron d'un quotidien partenaire de France Culture me semble éloquente.
Les propos les plus éclairants, à mon sens, sur la conception actuelle de la "chose culturelle" dont Demorand se fait le porte-parole s'entend vers le 27e minute.

Demorand raconte un peu sa vie. Les anecdotes rapportées me semblent douteuses quoique venant de la bouche du principal intéressé mais trancher afin de savoir si Demorand est un menteur patenté n'est pas ce qui me paraît le plus pertinent ici.
En revanche, il explique être passé par Normale Sup et Sces Po. Ce parcours universitaire, il le qualifie ainsi : "(...) espèce de rapport antiquaire de la France à elle-même."
Selon Demorand, pour l'étudiant de ce genre d'école, il était "hors de question d'aller à l'étranger".
D'une part, les allégations de Demorand sont fausses puisque ces écoles ont un programme d'échange avec l'étranger qui est , sans doute, l'un des plus confortables qui soit en France et qu'en outre, Normale Sup accueille des doctorants étrangers tous les ans qui sont parfois logés dans son internat, d'ailleurs. Ce simple fait facilite les échanges de toutes natures avec eux pour les normaliens.
D'autre part, ce qui transparaît dans le discours de Demorand, c'est une forme de haine de la culture, de la tradition de la culture humaniste. Dire que la France entretient un rapport "antiquaire" à son propre héritage est aussi faux. Le rapport entretenu à la culture dépasse largement les frontières géographiques et mentales.

C'est bien davantage Demorand qui semble borné par sa haine, son aveuglement haineux de l'histoire, de son poids. Et qui, en outre, ne semble guère au fait, de cultures différentes, soit dit en passant.

A ce titre, son intervention qui à aucun moment ne fut contestée lors de cette émission me semble symptomatique de l'évolution vers la superficialité de France Culture qui vivant avec son temps, s'en fait, en bon médium, la caisse de résonnance.
Dans ce contexte, hormis exceptions, cette radio se cantonne à deux options, la culture loisirs-promotion-développement personnel-snobisme-distinction et la démagogie branchée, amoureuse de lointains indéfinis, accrochés à une sorte de présent superficiel, sans approche critique et vidé des connaissances qui permettraient que cette critique advienne.

2
Répondre en citant  
Re: Grantanfi, par Martin Quénéhen - le Ven 15 Mai 2015, 12:53

Du temps où Demorand était à l'ENS seuls les étudiants des sections langues partaient à l'étranger.

Grantanfi, par Martin Quénéhen     Page 1 sur 1

Haut de page ?   

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum