Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Déontologie radiophonique    Page 4 sur 4

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Déontologie radiophonique - le Dim 13 Sep 2009, 19:22

Rappel du premier message :

Ce fil est ouvert pour tenter de continuer ici un débat qui s'enlise ailleurs.
Certes, il ne s'agit que d'un aspect précis de la déontologie.
Mais il pourra y en avoir d'autres, que ce fil accueillera...
* * *

31
Répondre en citant  
Re: Déontologie radiophonique - le Dim 05 Déc 2010, 13:10

@Nazdeb a écrit:Essayez de concevoir François Chaslin faisant un truc pareil sur la page de Métropolitains, on voit tout le ridicule et même la vulgarité de la chose... Il y a vraiment deux mondes, les starlettes détournant le média pour leur autopromo et calibrant leur pageounette dans le but de bien faire passer leur trombine, et ceux qui passent avant tout du savoir, sans se mettre devant.

Je ne savais trop où poster la remarque qui suit et la mets donc ici, ce qui me permet de rebondir en l'illustrant sur le post de Nazdeb.
Un matin, j'ai entendu la toute fin des rediffusions de la nuit. Navré pour les fans, on y entend aussi des daubes, au point que je me suis demandé si ce n'était pas un mauvais rêve ! Imaginez-vous que j'y ai entendu Marc Voinchet racontait à une jeune femme qui en semblait baba qu'il mangeait des fraises tagada pour lutter contre la mélancolie ! Je crois qu'il rajoutait quand même aussi une bouteille de champ !
Renseignements pris, il s'agit d'une série faite par l'une des nunuches de l'équipe à Baddou, cet été. projet simple : les journalistes de la radio se faisaient mousser au micro de la nunuche, prête à tout pour se faire repérer me suis-je dit mais je dois avoir mauvais esprit. Twisted Evil
On pourrait penser aux émissions d'auto-célébration de la télé telles "les enfants de la télé" sinon que dans ce cas précis, ce sont les journalistes qui s'encensent les uns, les autres au simple titre qu'étant journalistes, ils peuvent parler de tout, y compris d'eux-mêmes.
Pas étonnant, dans ces circonstances, qu'un type comme Arnaud Laporte qui par ailleurs n'a pas l'air de beaucoup réfléchir ne sente plus ... pisser ! No
Pourvu que l'épidémie ne soit que saisonnière !

32
Répondre en citant  
Re: Déontologie radiophonique - le Dim 05 Déc 2010, 13:17

A la décharge de Voinchet, il n'avait pas l'air d'être très à l'aise par l'exercice (qui n'a pas grand chose à faire sur France Culture) et donnait l'impression qu'il n'y participait qu'à contrecoeur. Le paradoxe, à France Culture, c'est que ce sont souvent les "jeunes" qui utilisent les formes les plus usées et les plus employées ailleurs (sessions, tutoiement, interviews pipolisantes), tout en faisant passer cela pour "de la prise de risque", et ce sont les plus aguerris qui savent se renouveler...

33
Répondre en citant  
Re: Déontologie radiophonique - le Dim 05 Déc 2010, 17:55

Cette petite pastille -autocentrée- ne concernait pas que les journalistes mais aussi les productrices-teurs. À l'origine c'était fade ! Alors que le metteur en ondes des "archives" nous donne ces pastilles à resucer est vraiment de très mauvais… goût.

34
Répondre en citant  
Re: Déontologie radiophonique - le Mer 08 Déc 2010, 12:36

Ces histoires de déontologie me semblent à géométrie variable et il se peut qu'il n'y ait pas de politique maison. Récemment, dans "Tire ta langue", Antoine Perraud avait consacré son émission au travail de linguiste de l'épouse (désormais décédée) de Kessler, l'ancien directeur. Il avait précisé que de son vivant, cette dame n'avait jamais été invitée à la radio par déontologie.
Un peu plus tard, le même jour, Colette Fellous recevait la nouvelle directrice des programmes pour présenter son livre sur l'amitié !
Objectivement, même si la femme de Kessler avait un mari directeur de FC, elle ne travaillait pas pour la chaîne et était devenue une linguiste respectée grâce à son propre travail, pas grâce à son mari ...
Ces contradictions sont étranges !

35
Répondre en citant  
Re: Déontologie radiophonique - le Mer 08 Déc 2010, 14:24

@Hérode a écrit: Antoine Perraud avait consacré son émission au travail de linguiste de l'épouse (désormais décédée) de Kessler, l'ancien directeur. Il avait précisé que de son vivant, cette dame n'avait jamais été invitée à la radio par déontologie…
Un peu plus tard, le même jour, Colette Fellous recevait la nouvelle directrice des programmes pour présenter son livre sur l'amitié !… Ces contradictions sont étranges !
Antoine Perraud, ex-journaliste à Télérama, aujourd'hui à Mediapart applique rigoureusement une déontologie journaliste en voie d'extinction. Colette Fellous son statut ? Romancière édité entre autre par Gallimard ! La déontologie devrait être au fronton de RF ! Il n'y a pas de corpo des producteurs, animateurs, batteleurs, donc pas de code de déontologie établi et si le taulier OPA ne donne pas la ligne ou la direction comme disait un petit malin, ben chacun fait avec sa propre éthique. Et pour certain l'éthique est à ranger aux antiqu'…ités. On pourrait en parler au médiateur qui ferait dans la circonvolution rhétorique.
Votre constat montre bien que c'est chacun pour soi, avec une absence totale de rigueur.

36
Répondre en citant  
Re: Déontologie radiophonique - le Jeu 09 Déc 2010, 15:40

@Yann Sancatorze a écrit:A la décharge de Voinchet, il n'avait pas l'air d'être très à l'aise par l'exercice (qui n'a pas grand chose à faire sur France Culture) et donnait l'impression qu'il n'y participait qu'à contrecoeur.

Peut-être ... Il n'empêche que Marc (oh oui ! Appelons-le par son prénom) a bien accepté de se prêter à l'exercice. On peut supposer qu'il savait à quoi s'attendre et qu'il ne l'a pas uniquement fait pour rendre service. Un bien MODESTE service.

37
Répondre en citant  
des nouvelles de la déontologie maison - le Lun 16 Mai 2011, 17:23

@Hérode a écrit:Ces histoires de déontologie me semblent à géométrie variable et il se peut qu'il n'y ait pas de politique maison.

Peut-être pas de politique maison, mais on peut penser quand même que certains producteurs réfléchissent avant d'inviter des copains, tandis que d'autres n'auraient aucun scrupule ? Et que d'autres encore décident au cas par cas s'ils risquent de se payer une molle transgression ou un copinage éhonté.

Anyway, le monde des médias est tellement innervé par les réseaux de l'intelligentsia, que si on devait lever le bouclier chaque fois qu'il y a soupçon de copinage, ben en allant au bout des choses il y a des tas de gens qu'il serait impossible d'inviter à FC. Comme d'habitude, le soupçon moral c'est du tir aux pipes et c'est facile, mais on a aussi le droit d'être un peu réaliste. Si Raphy ne peut plus inviter ses copains de réseau il fera l'émission tout seul remarquez il s'y imposera peut-être pas tellement plus que maintenant huh.

Du coup, la "géométrie variable" évoquée par Hérode pourrait être une attitude saine, si le critère de variation c'est le discernement de chacun ; et s'il y a un souci sensé d'éviter les abus : interdiction de marteler de la pub pour quelqu'un de la baraque, bon sang !

Mais redescendons sur terre car en parlant de marteler justement hier soir dans Masse Critique il y avait un invité maison : Joseph Macé-Scaron. Et que nous dit Frédéric Martel dès le début de l'interview : qu'il y a une règle déontologique à France Culture : un producteur maison sera invité au maximum 2 fois sur les ondes de FC pour parler de son bouquin. Eh bien voila qui est clair.

Les intégristes de la morale vont peut-être trouver que c'est encore de trop. Pour ma part j'ajouterais volontiers une autre règle : qu'un comité de lecture lise le livre et statue sérieusement sur sa qualité. Comme on fait dans l'édition ou dans une rédaction. Et avec une sévérité renforcée encore : supérieure à celle qu'on applique aux produits culturels dont FC fait la pub. Et si le livre est reconnu comme une daube par le comité ben c'est simple on n'en parle pas, tchac ! Ca ferait entrer le goût et l'arbitraire dans le processus, et à mon avis ça serait une excellente chose, que de réintroduire le goût dans le choix des sujets à FC. Bon je sais que c'est pas réaliste, mais ça serait pas du luxe qu'en matière de promotion culturelle, on cesse de nous fourguer des trucs affligeants. Je dis ça aussi parce que les extraits de JMS lus par Martel hier soir m'ont semblé affligeants, et qu'aux règles de la censure étayées par de la morale (prélude à la terreur), on gagnerait peut-être à substituer des règles de choix étayées par le goût. Mais on va me dire que c'est un autre problème et on aura raison.

38
Répondre en citant  
Re: Déontologie radiophonique - le Mar 17 Mai 2011, 06:58

Ca ne me parait pas si important de savoir si les producteurs invitent leur potes ou leur collègues, c'est le ton qui compte : est-ce qu'on fait de la promo débile ou est-ce qu'on a un échange exigeant et attentif? L'auditeur peut se faire un avis assez rapidement sur cette question, d'ailleurs il a un indicateur assez fiable, c'est son degré d'ennui...

39
Répondre en citant  
Retour sur... - le Sam 08 Oct 2011, 16:27

Mise à jour de ce fil (enfin, une connexion) :

Charte des journalistes français, disponible sur le site du Médiateur de Radio France (rubrique, s'adresser au Médiateur/textes et liens), charte des devoirs des journalistes français (pdf):

[le journaliste] - n'use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée ;

Questions :

- Corinne Lepage, en tant que candidate à l'élection présidentielle possède une tribune chaque semaine dans les Matins. Elle n'est pas considérée comme invitée mais comme chroniqueuse ou journaliste. Ne devrait-elle pas l'abandonner ?

- Frédéric Martel claironne à qui veut l'entendre sur son compte Twitter qu'il soutient un candidat au point de se comporter en militant. Je ne lui reproche pas ses opinions politiques mais si je relis le cahier des charges de Radio France également disponible sur le site du médiateur au même endroit :

Article 4
[RadioFrance] assure l'honnêté, l'indépendance, et le pluralisme de l'information, notamment pour les informations politiques (…)

40
Répondre en citant  
Re: Déontologie radiophonique - le Sam 08 Oct 2011, 17:23

Il roule pour qui, Martel ?
Sivous avez un doute, écrivez au CSA.

Au demeurant, ce n'est pas la déontologie qui semble étouffer nombre de journalistes de France Culture. Rappelez-vous de ce brave OPA allant chanter les louanges de Martine Aubry. Et si le chef ne "se tient pas", il nest guère étonnant que la base ne soit pas très regardante.

41
Répondre en citant  
Re: Déontologie radiophonique - le Lun 10 Oct 2011, 16:55

An'O'Nym a écrit:[...] Corinne Lepage, en tant que candidate à l'élection présidentielle possède une tribune chaque semaine dans les Matins. Elle n'est pas considérée comme invitée mais comme chroniqueuse ou journaliste. Ne devrait-elle pas l'abandonner ?
C'est chose faite depuis ce matin : Corinne Lepage est délestée de sa rubrique du lundi. Vu son niveau de sérieux un peu au-dessus de la moyenne sur radio-préchi-précha, nous regretterons cet esprit tout de même plus indépendant que celui de ses camarades, et ses chroniques moins prévisibles que les leurs. Mais la loi c'est la loi, non ?

Donc exit Corinne Lepage : "La main du CSA a frappé", disait ce matin notre méga-lourdaud Marc Voinchet. Ah bon, il faut vraiment que le CSA frappe, pour que FC respecte une règle élémentaire ??? Ben, ça serait 'achement rassurant, sur radio-bourrage-de-crâne. Mais bof bof : ça peut aussi bien être une énormité de plus dans la quantité de bétises que Voinchet réussit à caser, tout à son réflexe continu du grain-de-sel-inutile. Aux moins pessimistes des auditeurs, il est donc permis de croire que FC n'a pas eu besoin de ce rappel à l'ordre. Mais on peut se demander quand une autorité (et laquelle) se penchera sur le "cas Voinchet", ce déversoir à sottises et à questions idiotes qui très certainement ne sont aussi idiotes que par le choix délibéré de celui qui les pose. C'est là une version très personnelle de l'habileté journalistique : pour faire tourner son émission le Voinche balance connerie sur connerie avec un esprit de collégien, et sans amour-propre sans peur de se trouver contredit à chaque énormité. Il est bien au-dessus de ça, donc, et tout à sa mission : l'essentiel est de rendre vivante une antenne dévolue à l'idéologie des dinosaures, et pour ça, il faut pousser l'invité à réagir, pour lui faire dire le vrai. Ca se fait au prix d'un sacrifice : passer pour un con (nul doute qu'auprès des auditeurs sévères, Voinchet parvient brillamment à ce résultat).

Cette doctrine de l'animation-média qui recourt sans vergogne à la question con, elle ne tire certainement pas Les Matins vers le haut...

Déontologie radiophonique     Page 4 sur 4

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum