Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Edwy Plenel en ses œuvres    Page 3 sur 8

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Edwy Plenel en ses œuvres - le Mer 16 Oct 2013, 07:56

Rappel du premier message :

Mes biens chers frères, mes bien chers sœurs, sonnez hautbois et résonnez musettes. Avez-vous entendu le dernier sermon d'Edwy Plenel S.J. ce matin? Fini le trotskysme à petit feu, la vindicte anti-bourgeoise de l'affaire Baudis, voici enfin le sermon sur le respect de l'autre que nous attendions. Rien n'y manquait même pas l'anecdote larmoyante sur une jeune Kosovar, même pas une citation du pape François. Après la morale politique illustrée (Trotsky, le Che, Chavez) voici venir l'heure de la morale individuelle . Il nous prépare sans doute une conversion à la Benny Levy et il fallait bien que FC lui confie une tribune.
* * *

21
Répondre en citant  
Re: Edwy Plenel en ses œuvres - le Sam 29 Mar 2014, 23:01

@Fontaine a écrit:Bonsoir,

J'ai profité d un moment de cervelle disponible pour relire ce fil.
Il me met mal à l'aise.Il donne l'impression que Julie Gayet possède un compte en Suisse , que Cahuzac roule en scooter et que Edwy Plenel va casser sa pipe en épectase .
Pour relancer le débat je m'adresse à un certain Nessie qui déclare au post 16
« Et Plenel, depuis sa cathèdre où il se trouve régulièrement épinglé ici par Munstead, se présente volontiers comme un gardien de la morale journalistique au point de venir donner de la leçon jusque sur ce forum, pensez donc. »

Le seul post de Monsieur Plenel est au N°8 après s'être inscrit au forum.
En quoi ce post est-il une leçon donnée?[...]

Eh bien ma foi, il me semble bien qu'il se déplace jusque chez nous pour administrer une correction à Munstead, sur l'air de la rrreligion du fait.

Avec la réponse de Munstead l'intervention de Frère Plenel se retourne contre lui, car même si l'on veut admettre qu'il y a des imprécisions et même des fautives dans le billet de notre forumeur, les remarques du censeur trotskyste me semblent, comme c'est souvent le cas, bien faiblardes en pertinence. Chose que la réponse de Munstead montre assez clairement à mon avis. La pertinence, dans la polémique, est cette propriété qui fait que l'argument proposé est :
a) en rapport avec le sujet
b) dans l'immédiate proximité de l'essentiel.

Or précisément, les corrections de Plenel sont à la limite de la clause de style, et par là son post est bien révélateur de cette culture du mauvais procès un coup chicaneur un coup dilatoire, bref de l'accusation foireuse imprégnée de ce mauvais esprit par lequel la soupçonnite que cultive le gauchisme contemporain plombe la crédibilité des gauches non fanatiques.

Je le dis de façon d'autant plus dégagée que depuis mai 2002 il ne m'est plus possible d'être de gauche, pour des raisons que je ne développerais pas dans ce fil, mais éventuellement dans un autre, celui qu'a créé Philaunet dans le Conversatoire à fins de délester d'ici les départs polémiques qui bien vite nous entraineraient trop loin du sujet radio.

Mais j'insiste : il y a bien leçon de Plenel à Munstead, et elle est insupportable de fatuité morale. On peut la décomposer en deux chapitres :
a) moi journaliste je vous laisse libre de vos opinions et parce que vous n'êtes pas journaliste, vous n'avez évidemment que des opinions à apporter
b) moi journaliste je dis que les faits sont sacrés or vous mortel et pêcheur vous avez travesti les faits
c) moi journaliste puisque je diffuse non des opinions mais des faits, ici-même je le prouve en rétablissant dans leur pureté ceux que vous avez travestis.

Si cela n'est pas donner de la leçon, alors qu'est-ce ?
Et tout en se posant, une fois de plus, en parangon de vertu.
Et au prix d'une triple falsification du réel, bravo !

La Plenelerie, comme la Pechisterie, n'est pas seulement un art de la manipulation verbale, du jugement cauteleux et de la crasse foireuse balancée en loucedé. Chez ces deux Tullius Detritus, l'intervention polémique est aussi un art de l'autophanie implicite. On ne risque pas de l'oublier car chez ces deux-là c'est constant. Et le comique est que précisément, ça rapproche ces deux êtres supérieurs de toute une partie de la médiocre racaille du web : les narcisses de blog chez qui le sujet n'est que prétexte pour mettre en avant leur personnage ; on les repère à ceci que feignant de traiter du sujet, à tous les coups ou presque ils ne peuvent se retenir il faut qu'ils racontent leur vie. Je n'en vois aucun sur notre forum du moins dans les temps présents, mais dans un assez proche passé on en a eu deux (2) et je vous ferai remarquer cher et estimé camarade qui signez Fontaine, que dans notre dernier échange téléphonique nous les avons évoqués tous les deux, eh oui Wink.

Heureusement c'est à un autre niveau que l'on trouvera Plenel et Pech ces deux élus de la grâce, chez qui l'art Tartuffier est porteur de bien davantage de finesse que chez les médiocres blogueurs. D'ailleurs c'est pas bien difficile. Ainsi c'est en espérant ne pas trop en avoir l'air, que tous deux peuvent travaillent à leur propre sanctification dans les esprits du vulgum pecus qui les écoute et les lit.

22
Répondre en citant  
Re: Edwy Plenel en ses œuvres - le Dim 30 Mar 2014, 08:33

1 Plenel a écrit: "Bonjour, les opinions sont libres mais les faits sont sacrés."
2 Le vocabulaire du sacré transcrit la perception du divin.(Michel Rouche Les sociétés du Haut Moyen Age 588 668 Chap 1 Fayard).
Décomposons:la première phrase est vulgaire (bréviaire de comptoir),la seconde savante(universitaire) ici les parenthèses indiquent la source.
D’où l'interrogation suivante:laquelle figurera au prochain sujet de philo?
Rouche est historien,Plenel est journaliste mais se veut sociologue,historien,philosophe etc.
Ben tiens...

23
Répondre en citant  
La coupe est pleine elle... - le Dim 30 Mar 2014, 08:51

@Edwy Plenel a écrit:Bonjour, les opinions sont libres mais les faits sont sacrés. Donc ce nécessaire rectificatif à votre raccourci erroné: "La Marche" est un film français dont le réalisateur, Nabil Benyadir, est de nationalité belge. Et la marche de 1983 qui l'a inspiré ne s'est jamais appelée "Marche des Beurs" mais "Marche pour l'égalité et contre le racisme". Enfin, j'ai découvert ce film au Forum des Halles, poumon populaire de la capitale qui n'a rien de germanopratin. Et, ne vous en déplaise, je ne vais cesser de le recommander jusqu'à sa sortie en salle, le 27 novembre, tant il rend hommage à ces anonymes des quartiers populaires qui, contre les crispations identitaires d'élites apeurées, inventent la France telle qu'elle est et telle qu'elle vit. Sur ce, bonne journée, en cordial désaccord ;-).

Merci pour votre réponse  travaillée jeune Nesse qui me donne l'effet d'une ruse de Renard.
N'ôtez rien à votre style  mais après l'avoir dégusté il faut bien au fond parler du fond pour voinchesquement m'exprimer.

So; Edwy dit oui Edwy dit dis-je : "Bonjour, les opinions sont libres mais les faits sont sacrés"

Tout le reste de son post concerne le film « la marche » et là il n'y a guère de commentaires à faire et à repasser. On peut considérer que la phrase « les opinions sont libres mais les faits sont sacrés » est bonne à graver sur le plat d'une assiette mais elle est incontournable. Reste à savoir comment on reçoit les faits et comment on les rapporte mais je ne pense pas que  E. Plenel soit un truqueur quant à sa perception des faits et ne fait pas de lui une « cible » prioritaire dans le combat des idées démocrasseuses.

Nessie écrit :
a) moi journaliste je vous laisse libre de vos opinions et parce que vous n'êtes pas journaliste, vous n'avez évidemment que des opinions à apporter
b) moi journaliste je dis que les faits sont sacrés or vous mortel et pêcheur vous avez travesti les faits
c) moi journaliste puisque je diffuse non des opinions mais des faits, ici-même je le prouve en rétablissant dans leur pureté ceux que vous avez travestis.

Si cela n'est pas donner de la leçon, alors qu'est-ce ?
Et tout en se posant, une fois de plus, en parangon de vertu.
Et au prix d'une triple falsification du réel, bravo !

Ben mon ieu cela ressemble au jeu du cherchez l'erreur et à ce niveau une joute verbale serait plus appropriée car écrire me fatigue un peu et au fond (redis-je) j'expose là les faits et cela suffira aux lecteurs.

Vous considérez qu'Edwy, vous permettez que je l'apelle Edwy sans passer pour un fayot, se pause au dessus du vulgus pecus et cela nous en reparlerons quand vous loucherez d'une manière lévogyre

c'est la chute finale groupons nous et demain le débat sera le genre humain

Bon je vais me pastiller le fil sur Onfray pour voir s'il y a des meubles à sauver, anyway ce fil est exemplaire


@ maître clé mon Fredo
Le brillant premier post de ce fil Onfray est conséquant en qualité et aussi en quantité mais  à chaque changement de page il bouffe 1/3 de l'ascenseur pour les chaffauts (poisson à tête plate dont j'ignore orthographe)   ce qui est un inconfort pour le lecteur.
Zavez 15 j pour trouver une solution mais dans ce cas de figure  il serait bon de créer un post zéro récapitulatif en accord avec « l'hauteur ».

Bonne pelforth et comme le dit mon pote martiniquais : « elle est pas belle la vie? » même quand on est à court de smileys. Sad

PS : tu vas voter quoi Nessie, mais cela ne nous regarde pas. Tchao mec.

24
Répondre en citant  
Re: Edwy Plenel en ses œuvres - le Dim 30 Mar 2014, 11:56

Merci Nessie. J'ai l'impression que Fontaine a lu en vitesse le message de Plenel et pas du tout ma réponse.
Quelques mois plus tard, je persiste à trouver savoureux que le directeur de Médiapart refuse l'existence de l'appellation de Marche des Beurs. Réécrire l'histoire est un point de vue.
Sans vouloir en rajouter, je pense que Luc Besson aurait dû trouver un autre attaché de presse que Plenel, le film, ovationné par les gobos (néologisme : gauchiste bourgeois, gobos, gobobos, bobos, bobogos j'hésite) de service a été mal reçu par la critique et a connu un lourd échec commercial. Et pourtant, même Canal+ s'était engagé - coproduction?- à travers le Grand journal et le Petit qui avait monté une pénible marche en version rigolote entre copains).

25
Répondre en citant  
Le beur et l'argent de la marche - le Lun 31 Mar 2014, 07:43

Bonjour,
Mon point de départ a été la lecture intégrale de ce fil et j'ai considéré que Plenel Edwy y était trop mal traité en homme imparfait qu'il est ,tout comme nous d ailleurs et n'y voyez là aucune once de moraline.

Les considérations sur le  film « la marche » n'étaient dans ma réponse que de second ordre ; ce film n'a eu qu'un sort mérité (à mon gôut) c'est à dire l'échec  mais je n'ai pas réussi à situer le rôle de Besson dans cette histoire , sans doute est -il producteur ce qui a assuré une sortie en Taxi 5  6 et 7 et plus après le cassage de gueule. Beaucoup de choses restent à dire...

Bref je veux bien me remettre en cause  sur le crédit que j'accorde à Sieur Plenel mais l'argument Closer me semble un peu short, un dérivé du point Godwin même.

Pour ce qui est du Petit Journal en ce monde abrutissant de rigolades et de rires cons l'effet du pastiche  51 n'est pas forcément de déglinguer l'original aux yeux du Regardeur.

La marche vous tienne en forme
La mâche vous fasse aimer Edith ( pas Piaf mais Cresson)

PS: hier à table ,invité ainsi que dans un état d'ébriété joyeuse étant, j'ai lancé le sujet Edwy et cela a fait ploufff jusque dans nos verres. On a les effets secondaires qu'on mérite.


/&'°  <----- ceci n'est ni un smileys ni un Magritte poil à la.

26
Répondre en citant  
Re: Edwy Plenel en ses œuvres - le Mar 01 Avr 2014, 07:44

Luc Besson est coproducteur du film et a participé à sa promotion

27
Répondre en citant  
Re: Edwy Plenel en ses œuvres - le Dim 13 Avr 2014, 11:16

@Fontaine a écrit:Bref je veux bien me remettre en cause  sur le crédit que j'accorde à Sieur Plenel mais l'argument Closer me semble un peu short, un dérivé du point Godwin même.

Et pourtant, Closer se contente de relater des faits, photos à l'appui, relevant de la vie privée de François Hollande pour vendre du papier.
Edwy Plenel instrumentalise ces mêmes faits pour désigner l'homme à la vindicte publique dans sa leçon hebdomadaire de morale. Cette absence de vergogne est odieuse.

28
Répondre en citant  
la coupe est pleine, elle? - le Lun 14 Avr 2014, 08:23

Cher Cancoillote
Les 2 lignes de votre post 27 sur  l'heure ne m'ont pas vraiment convaincu .
Je ferai même une petite réécriture de votre histoire :

Et pourtant, Closer se contente de relater des fesses , photos à l'appui, relevant de la vie privée de François Hollande  et d'un bon nombre de gens connus  pour vendre du papier afin de faire une telle quantité d'oseille  qu'il peuvent continuer de servir la soupe en payant eux-mêmes le pourboire . Le véritable problème est de se demander pourquoi cela se vend il  si bien et ce qui me pousse a le consulter dans certaines salles d'attente ?

Edwy Plenel révèle au public non pas les mêmes fesses (tassion à la notion d'instrumentalisation ), pour mettre en lumière des actes répréhensibles par la loi et donner à la justice une occaze de faire son travail. Ed oui c'est déjà une question de point de vue, on est dans le cas Cahuzac qui fût la bête en cour .

Si vous voter pour post 27 tapez 1      scratch 
si vous votez pour post 28 tapez 2       Idea 

PS : vous écrivez  "Cette absence de vergogne est odieuse"( tiré de la fable de Fontaine le Plenel et le Cancoillote ) mais ne faites-vous pas une leçon de morale à celui que vous considérez aussi comme un donneur de leçon ?

prix habituel de votre opérateur + 2,80 euros ( surtaxe de 5 euros pour les départements de l'heure et de leurre est loir)

les dernières nouvelles de demain nous confirment le rachat de Mediapart par Closer après son rachat

29
Répondre en citant  
Re: Edwy Plenel en ses œuvres - le Lun 14 Avr 2014, 10:22

Fontaine, si je déchiffre bien votre pensée codée par un humour très personnel, Plenel a raison parce qu'il nous fait saisir la dimension politique et morale de la dépravation du conducteur de scooter, alors que Closer se contente de gagner de l'argent avec? C'est un point de vue. Deux choses me gênent cependant, Médiapart relance vigoureusement ses actions publicitaires dès qu'il tient un scoop. Comme les autres médias. On parle d'argent ici puisque Plenel se vante partout de la réussite financière et des bénéfices (des bienfaits du capitalisme…) de son enfant, négligeant au passage de payer la TVA qu'il estime indue mais qui aurait dû être provisionnée dans les comptes. Mais pour revenir à Plenel, rappelez-vous des articles honteux qu'il a fait publier dans le Monde lors de l'affaire Baudis. Qu'est ce que c'était alors? De la morale? Un exemple de la dépravation des notables pour illustrer le pourrissement du système capitaliste? Un règlement de compte avec l'UDF qu'il abhorrait? Ou de la vente de papier (Le Monde a fait de beaux tirages à cette époque avec des titres comme "La maison de l'horreur"). Qu'en pênsez-vous?

30
Répondre en citant  
Re: Edwy Plenel en ses œuvres - le Lun 14 Avr 2014, 12:06

En parlant de faire son travail, Edwy Plenel tout en se pavanant sous le drapeau de la presse libre, produit surtout une presse subventionnée par le contribuable. Et pourquoi Mediapart serait-il plus libre que le Figaro ? C'est une presse inféodée au camp d'en face, rien de plus rien de moins. Camp dont on sait par ailleurs quelle litière il a su faire de la démocratie. Presse qui joue le jeu de la vérité exactement comme le PC se disait défenseur des libertés dans les années 70 on a un peu oublié ça mais c'est sous de telles étiquettes (défenseur des libertés) que des François Dosse venaient gravement représenter le PC sur France Culture. Quand je dis qu'on l'a oublié, figurez-vous que ça ressort périodiquement dans les nuits de France Culture, quand on y entend rediffusés certains des Dialogues de Roger Pillaudin avec des François Dosse ou des Jean Thibaudeau. Le communisme défenseur de la liberté, on croit rêver. Edwy Plenel ne fait pas autre chose quand il plastronne en parangon de l'honneur de la presse, alors qu'avec ce que Munstead a rappelé ci-dessus, dans un pays où la déontologie journalistique a un sens, Plenel gagnerait au mieux le droit de se faire oublier.

Au lieu de quoi tout en débitant son boniment chaque mercredi sur la fréquence, il s'achète un peu de bonne réputation en fouillant les poubelles et en ratissant de la dénonciation ce qui lui permet de débusquer de temps en temps l'un ou l'autre blaireau planqué dans le taillis de la bureaucratie républicaine. En dehors de ça, il continue d'assurer sa position en rendant service à l'actuel chef de l'Etat car que fait-il d'autre quand il multiplie la publicité autour de sa liaison avec une artiste dont les français ont pu à loisir admirer la plastique ? Réponse : il verse un peu de crédibilité sur le compte d'un gros sac au charisme d'huître et à la séduction d'une pomme de terre expérimentale poussée aux hormones. Que ça n'ait pas marché et que la pomme de terre n'ait pas su exploiter l'incident, c'est une autre affaire.

Au reste, la complicité entre Hollande et Plenel est loin d'être un secret, voyez plutôt cette vidéo où ces deux as du double langage et du parler-creux sont à tu et à toi : http://www.youtube.com/watch?v=SUdKJj-SKSc

Le plus étonnant, c'est qu'à l'extrême-gauche il y ait assez de naïveté pour gober la comédie que Plenel nous sert depuis des années. Comédie écrite en pure langue de bois, avec pour lui-même un rôle sur mesure, celui du Père-la-morale. Comment peut-on prendre au premier degré le prêche du mercredi matin ? Moi qui ai enduré pendant toute mon adolescence des sermons en église et même plusieurs par semaine quand j'étais en internat religieux, je ne vois qu'une seule explication : la clientèle de Plenel ignore tout simplement ce qu'il doit aux curés, comment il recyclé leur style oratoire, les tricks de leur rhétorique, et ce culot monstre qui lui permet d'aligner les poncifs. Mais avec le temps les yeux ne peuvent que s'ouvrir et à l'instar de Clémenceau, le jour se rapproche où on appellera Plenel le perd-la-morale.

Alors rappeler le donneur de leçon aux exigences de base de sa propre ligne, ça n'a rien de paradoxal ni de contradictoire. D'abord parce que la morale sur la morale ne saurait être de la morale je sais pas si je suis clair et qu'on me pardonne d'avoir toujours mon Bertrand Russel dans la poche (ou plutôt la variante Bateson), mais les niveaux d'emboîtement conceptuel étant ce qu'ils sont, la morale sur la leçon de morale c'est de la morale de degré 2. Voila qui devrait suffire à éjecter la prétendue auto-contradiction que Fontaine nous reproche. Et heureusement d'ailleurs, car sinon il serait impossible de remettre en place un Tartuffe un peu plus habile que le vrai, c'est-à-dire juste assez pour ne pas se laisser prendre. Or Plenel est un des plus énormes Tartuffe de notre temps, et l'un des grands malheur de France Culture est bien cette permanente collusion entre la Rédac' de la chaîne et Médiapart.

A part ça, rappeler ou apprendre à qui l'ignore que Plenel laisse partout où il passe l'image d'un type méprisant, odieux, insupportable de fatuité avec ses airs de supériorité morale, eh bien je ne suis pas certain que ce soit là une question de morale. C'est tout simplement une question de goût. Et tant pis pour ceux à qui l'attachement familial oblige à aimer un tel plat de merde. Ce qu'il faut espérer pour eux, c'est que s'ils doivent en prendre à chaque repas, ils parviennent à se persuader qu'ils aiment vraiment ça.  A chacun sa conception du vrai, ness pas.

31
Répondre en citant  
les lois sont faites pour exploiter ceux qui les ignorent - l'idée que l'on se fait des gens n'est que le fruit de ce qu'on en connait et surtout de ce qu'on en ignore ou de la mauvaise foi même - le Lun 14 Avr 2014, 13:39

J'espère que des excuses on été faites au sujet de  l'affaire Baudis pour atténuer l'irréparable de cette très grave  faute professionnelle.
Plenel tombé du tabouret chassé par la roue ne viendra plus mettre sa figure devant le polaroïd du Forum car comme il l'a si bien dit sur ce même Forum  les faits sont sacrés surtout quand ce sont de sacrés faits.
Monseigneur la messe est dite et merci aux deux contributeurs des posts précédents  -excommunication familiale-   Crying or Very sad pst

Edwy Plenel en ses œuvres     Page 3 sur 8

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum