Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les Pieds sur terre    Page 2 sur 10

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les Pieds sur terre - le Lun 14 Sep 2009, 18:24

Rappel du premier message :

france info, ayant tendance a devenir un peu lourdingue, bon vas y pour france culture, pas vraiment de gaité de coeur a cette heure, on entre chez René et ses cochons
bla bla bla; presentation que j'ecoute a moitié, toc, toc, toc, on entre chez l'habitant, merde la je monte........ le son,........... ces voix?........., je les connais ce sont celles du terroir,.......... c'est du vrai

je ne vais pas continuer a énumerer les sensations, mais cette émission etait hors du commun, tout y est vrai, j'ai connu ce type de vie, félicitation a l'équipe qui n'est pas tombée dans la moraline, et qui a su retranscrire ce qui est sans le moindre commentaire déplacé, on en pense ce que l'on veut, c'est brut de cueille, sans detour ni complication de pensée abstraite, tres beau documentaire.
* * *

11
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Dim 03 Oct 2010, 11:37

Nessie, las ! J'ai voulu aller jeter un coup d'oeil sur les commentaires que vous mentionniez mais il n'y avait plus rien. Sauf une dame qui expliquait que c'était exactement comme ça. Pour une raison obscure, elle laissait aussi son nom, son adresse, son numéro de téléphone. Sans doute pour en rajouter une couche dans l'effet de réel.
Je crois que ces reportages des "Pieds sur terre" méritent de s'interroger sur ce que ces gens entendent sur leur effet de réel, de vérité. La totale objectivité. Qui, en soi, est déjà une belle connerie puisque de fait on savait déjà avant que ça ne commence que le reportage serait en faveur de ... Et même qu'on n'imaginerait pas qu'il puisse en être autrement.
Et là, il y a un truc à réfléchir : le support oriente d'emblée la réception.

12
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Dim 03 Oct 2010, 12:09

Vous trouverez ces commentaires ici-même.

13
Répondre en citant  
Les pieds sur terre - le Dim 03 Oct 2010, 12:13

@Lola a écrit:Nessie, las ! J'ai voulu aller jeter un coup d'oeil sur les commentaires que vous mentionniez mais il n'y avait plus rien. Sauf une dame qui expliquait que c'était exactement comme ça. Pour une raison obscure, elle laissait aussi son nom, son adresse, son numéro de téléphone. Sans doute pour en rajouter une couche dans l'effet de réel.
Je crois que ces reportages des "Pieds sur terre" méritent de s'interroger sur ce que ces gens entendent sur leur effet de réel, de vérité. La totale objectivité. Qui, en soi, est déjà une belle connerie puisque de fait on savait déjà avant que ça ne commence que le reportage serait en faveur de ... Et même qu'on n'imaginerait pas qu'il puisse en être autrement.
Et là, il y a un truc à réfléchir : le support oriente d'emblée la réception.

Et dans l'intervalle, les commentaires sont parvenus au nombre de 96. Si certains en redoutent la disparition, certes c'est peu probable mais puisque ce procédé est usuel sur le site de FC, alors je signale qu'ils se sauvegardent très bien d'un coup de copié-collé.

J'en profite pour recycler ici une mini-bifurcation de débat qui s'annonce dans le fil des nuits, où elle serait vite recouverte par les annonces du programme de nuit. Jean-Jacques nous conseille d'aller écouter "La bas si j'y suis", émission de France Inter dont "Les pieds sur terre" est le pendant à France Culture, et qui dans ce sens fut rejoint en partie par le "Sur les docks" qu'avait créé Pierre Chevalier. En effet ces émissions ne sont ni culturelles, ni imprégnées de la chaude actualité brûlante. Elles sont entre les deux, et visent à faire réfléchir en informant sur le présent. A mon sens c'est un très noble projet, et qui ferait honneur à France Inter (je ne suis pas certain que sous cette forme il ait vraiment sa place sur France Culture). Sauf que le projet des producteurs est double : certes donner un tableau de la France d'aujourd'hui grace à une série de portraits, de situations et de sujets divers, souvent sociaux et toujours humains ; mais aussi, diffuser un point de vue idéologique, et ça finit par devenir du bourrage de crâne. Ces deux émissions se réduiraient à de la pure propagande obsessionnelle si, justement, le témoignage humain n'y était mis au premier plan, et avec beaucoup de métier et un art rhétorique consommé.

Reste le problème : ces émissions sont faites par des gens qui ne s'embarrassent pas trop de certaines préventions. Lesquelles ? Je pense à ces préventions qui devraient découler clairement de leurs contradictions internes, et notamment de leur conduite qui est à l'exact opposé du prêche qu'ils diffusent (pour Mermet, affaires de harcèlement moral contre ses assistantes, pourtant de fidèles supports, convaincues idéologiques etc). Mais les militants en sont tous là, et comme les autres, les militants médiatiques, qu'ils aient nom Kronlund, ou Mermet : tous confrontés à ce choix entre d'une part l'action, et d'autre part l'honnêteté idéale qui serait à la fois intellectuelle, médiatique, morale. Mais ça leur demanderait de faire la part des choses. Et pour çà, peut-être, de ne plus agir. Impossible. Donc ces émissions sont ce qu'elles sont, avec leurs qualités et leurs défauts : regarder toujours dans la même direction, activer à la fois haine sociale frustrations et jalousies, la division en pays gaulois ce qui revient à rajouter toujours plus de sel dans un plat qui déjà n'en manque pas.

Je crois que la culture du moins celle qui mérite ce nom, nous aide à faire la part des choses plutôt qu'à forcer un engagement au sacrifice de l'honnêteté intellectuelle. Je doute que dans le monde préconisé par Mermet et Kronlund, leurs adversaires idéologiques auraient ainsi les coudées franches dans des émissions de radio (dans les assoces où les militants prennent le pouvoir, on voit se restreindre la liberté d'expression). Mais dans le monde insupportable qu'ils maudissent chaque jour, ils ont une tribune ouverte. Voila de quoi faire réfléchir sur la question de savoir : qui défend vraiment la liberté et la vérité en France ?

14
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Dim 03 Oct 2010, 12:35

Il y a aussi, Nessie, une chose que je trouve curieuse là-dedans. Je vais de lire une partie des commentaires rétablis par François. D'évidence, cela touche les gens qui réagissent de façon assez viscérale et cela, je le trouve étrange.

Parce que ce genre de sujets force à l'empathie et que l'empathie me semble un sentiment douteux. D'ailleurs est-ce un sentiment ou un réflexe conditionné ?

Bref, qu'est-ce qu'on en fait de ces réactions épidermiques ?

D'ailleurs, est-ce que cette façon de réagir via un médium (à savoir la page de l'émission) à quoi rime-t-elle ?
Comme vous le dites, à établir "la vérité", "sa vérité", sa subjectivité ?

Même la haine sociale, je ne sais trop qu'en penser.

Voici ce qui me gêne : on semble vouloir nous faire réagir de façon empathique sur ce qui relève de l'abstraction puisque "ces gens" ne sont que des voix partielles, recueillies à un certain moment. Dès lors, ce qui nous touche ou nous révulse ou nous indiffère chez eux, sur quoi cela repose-t-il ? Sur des choses qui leur sont propres à eux ou qui sont nos propres croyances, relayées un temps, par ce que nous croyons saisir de leur expérience.

15
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Dim 03 Oct 2010, 12:49

Je pense que vous avez regardé au mauvais endroit. Il y a bien 96 réactions ici : http://www.franceculture.com/emission-les-pieds-sur-terre-la-villeneuve-1-portrait-de-karim-b-2010-09-27.html
Ce que je trouve assez savoureux c'est qu'au vu des réactions suscitées par ce reportage, on peut dire que Sonia Kronlund a réalisé, volens nolens, un reportage de droite.

16
Répondre en citant  
Les pieds si j'y vais - le Dim 03 Oct 2010, 14:35

dans un autre fil, Dhénin a écrit:[...] F-Culture s'amoindrit. Sur France-Inter, en revanche, allez écouter "Là-bas s'y suis". Vive la différence.

Une chose qui m'a souvent surpris, dans certaines discussions d'auditeurs, c'est de voir que d'ardents supporters de "La-bas si j'y suis" ne pouvaient pas digérer "Les pieds sur terre". Ces deux émissions me semblant au contraire à la fois cousines et complémentaires, je m'interroge sur ce qui m'apparait comme une divergence inexplicable. Si certains qui connaissent bien les deux peuvent m'éclairer là-dessus, je leur en serai reconnaissant.

17
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mar 05 Oct 2010, 14:14

Vous êtes profondément injustes. C'est très bien "Les pieds sur terre". En ce début d'après-midi, j'écoute l'édifiante histoire d'une directrice d'école de Bobigny qui défend ses petits élèves Roms, bec et ongles.
En fait, ce numéro aurait pu s'appeler "Concordance des temps" car cette directrice d'école digère vaille que vaille toutes sortes de petites mythologies personnelles : les enfants déportés de l'Occupation, les hussards noirs de la République, la larme à l'oeil, nos ancêtres les Gaulois qui n'étaient pas Gaulois au Moyen-Age, le fascisme ne passera pas par moi ...

Et puis, surtout, elle a trouvé sa cause, la dame ! La justice, c'est elle, la générosité aussi. Le moment où elle déclare que les enfants Roms, les parents Roms, les instits et tout le monde vont faire "une grande famille" autour du plat de saucisses lentilles de la cantoche est savoureux.
Nous avons aussi la parabole de la tente ou comment les instits ont fait don de leur tente aux Roms qui n'en avaient pas. Ils les ont montées aussi sous le regard ahuri des Roms qui n'avaient jamais vu ça.

Bon, on a compris la morale de l'histoire. Ce qui est le plus instructif, c'est la façon dont tout cela est mis en scène sous couvert d'objectivité. Et là, écouter ce que raconte la directrice d'école est assez intéressant. Et me fait penser à cette remarque de je ne sais qui :"Quand St Martin a donné son manteau à un mendiant, ça n'a pas fait un pauvre en moins mais un saint en plus."
Enfin, cette émission fut l'heure de gloire d'une belle âme triomphale.

18
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mar 05 Oct 2010, 14:50

Lola, vous avez du courage d'écouter cette émission: j'ai entendu le titre, et non, non, je n'aurais pas pu.
Pourtant, chez moi,enfant, il n'y avait pas un radis et l'école primaire, c'était l'école de la cité d'urgence et du lotissement ouvrier.
Et pourtant, j'ai enseigné de très longues années en SEGPA comme prof technique
Et pourtant,, j'ai participé à l'installation d'une aire de gens du voyage et ça a été dur, dur, dur parce que personne n'en veut, c'est jamais où il faut, ça dégrade le paysage, patati, patata
Mais ces dégoulinades de soi-disant bonté bien médiatiques me révoltent: ça dure un mois et puis après, terminé! on reprend sa petite vie de petit-bourgeois qui ne veut rien voir.

19
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mer 06 Oct 2010, 10:37

Chère Antonia, j'ai écouté l'émission pour en avoir le coeur net car je manque de coeur, souvent, contrairement à tous ces gens. En fait, je voulais "vérifier" leur discours. Ecoutez, pour être franche, je n'ai pas d'opinion tranchée sur Sonia Kronlund.Est-ce ou pas une petite bourgeoise, une idéaliste, une militante, qqn qui souffre de culpabilité sociale ou de ressentiment social, je l'ignore. En revanche, on peut constater qu'elle est une bonne illustration d'un certain type de discours proliférant de nos jours.

Pour ce qui est de la directrice de cette école, une chose m'a arrêtée sans trop me surprendre tant cet argument ou fantasme social est devenu banal : moi, en 39, j'aurais pas été collabo et là, je le prouve.

Je veux bien. Simplement, la police d'Hortefeux est ce qu'elle est mais on risque quand même moins qu'avec celle de Vichy.
Ensuite, en 39, statisquement des gens qui n'étaient pas plus dégueulasses que la "moyenne de l'humanité" ont fermé leur gueule parce que la défaite de 14, la crise de 29 et que de toute façon, la situation politique était bien différente de la nôtre.

Enfin, pendant l'Occupation, ces gens qui nous font la morale auraient été les lecteurs assidus de "L'Humanité" qui aurait chanté les louanges du pacte germano-soviétique et ils auraient aussi fermé leur gueule parce que décision du Parti jusqu'à son revirement.

Tout ça pour dire que ces discours ne sont QUE des discours ou des effets de recouvrements de la réalité.

Notre directrice d'école pense qu'elle va scolariser ses petits Roms. C'est son truc. Moi, c'est sauver FC, elle, c'est ça. D'autres, c'est les musaraignes ...
En tout cas, si elle réussit là où le pouvoir communiste en forçant les Roms à la sédentarisation a échoué, je lui dis :"Bravo !"

Bref, ce discours politique m'apparaît l'équivalent contemporain d'un discours religieux où l'arrière-monde serait remplacé par cette promesse des lendemains qui chantent.
Le plus ennuyeux, c'est que ces grosses machines sentimentales et univoques privent de distance et d'outils critiques. C'est donc de la propagande soft. Et c'est ça qui me révulse le plus.

20
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Jeu 07 Oct 2010, 15:31

Aujourd'hui, "Les pieds sur terre" nous emmenaient nous promener dans le 16e. Il y avait entre chaque micro interview, une petite musique légère et sans style qui introduisait toute la distance critique nécessaire à la rencontre de ces gens.
J'ai bien vite abandonné cette vieille France en dentelles surannées dont Sonia Kronlund nous avait dit d'entrée qu'on y faisait de charmantes rencontres tout à fait surprenantes. Pensez-vous, des Français qui vont à la messe comme c'est exotique !
Anyway, le 16e, c'est has been. Si on veut être hype, c'est pas là qu'il faut vivre mais dans le 6e comme Besancenot !

21
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Jeu 07 Oct 2010, 15:53

Kronlund a fait ses armes avec Mermet. Se sentant sans doute à l'étroit elle a frappé à la porte de L.A. qui lui a offert une demi-heure (à l'époque au même horaire que Mermet sur Inter). Après elle a navigué sur la grille. Il manque à son émission une âme et d'une autre façon que Richeux elle enfile les perles (du XVIème) ça devient très vite lassant !! Puisque je cite Laure Adler que vous appeliez L.A. je pense au très bon morceau des Doors L.A. Woman mais ce serait surement lui faire trop d'honneur !!!

Les Pieds sur terre     Page 2 sur 10

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum