Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les Pieds sur terre    Page 12 sur 13

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les Pieds sur terre - le Lun 14 Sep 2009, 18:24

Rappel du premier message :

france info, ayant tendance a devenir un peu lourdingue, bon vas y pour france culture, pas vraiment de gaité de coeur a cette heure, on entre chez René et ses cochons
bla bla bla; presentation que j'ecoute a moitié, toc, toc, toc, on entre chez l'habitant, merde la je monte........ le son,........... ces voix?........., je les connais ce sont celles du terroir,.......... c'est du vrai

je ne vais pas continuer a énumerer les sensations, mais cette émission etait hors du commun, tout y est vrai, j'ai connu ce type de vie, félicitation a l'équipe qui n'est pas tombée dans la moraline, et qui a su retranscrire ce qui est sans le moindre commentaire déplacé, on en pense ce que l'on veut, c'est brut de cueille, sans detour ni complication de pensée abstraite, tres beau documentaire.
* * *

111
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Dim 05 Nov 2017, 17:42

Nous prenons tous un peu de patience et de notre temps pour essayer de vous répondre au mieux, et même de vous faire dépasser ces angles morts intellectuels qui semblent désormais insurmontables. Nous vous avons fourni un grand nombre de suggestions d'écoute mais vous revenez à la charge sans avoir travaillé à votre partie de la discussion (c'est-à-dire prendre en compte ce que nous essayons de vous faire découvrir). Vos opinions sont étroites, prévisibles et répétitives : il est impossible de ne pas les entendre, vous les exprimez à chaque message. En revanche, vous seriez bien en peine de discerner où vote chaque intervenant de ce forum, alors que vos partis-pris populistes et antilibéral sont dressés comme autant de bannières à chacune de vos déclarations.

Pourquoi ne pas faire le grand saut, celui de la culture et de l'ouverture ? Nous sommes tout à fait disposer à vous aider à sortir de vos petits cadres franco-politicards. Quels types de suggestions souhaiteriez-vous que nous vous fassions ?

112
Répondre en citant  
Les pieds dans la terre... - le Lun 20 Nov 2017, 17:58

Je découvre ce forum suite à une recherche que j'effectuais à propos d'une autre émission de FC (sur laquelle je réagirai), dont j'avais envie de savoir ce que d'autres auditeurs pouvaient en penser.
Restons Les Pieds sur Terre. Une émission que j'écoute le plus souvent en podcast et dans le désordre, selon les sujets. Emission qui s'inscrit dans la tradition du reportage de terrain particulière à Radio-France, quasiment disparue sur Inter, toujours présente sur FC. Le principe est de donner la parole à des inconnus là où ils sont autour de sujets inattendus. Exemples, les riverains d'un viaduc désaffecté d'où des gens ont l'idée inopportune de se précipiter lorsqu'ils estiment avoir suffisamment vécu ; les locataires de ces merveilleuses studettes-placards que de généreux propriétaires offrent à la location dans Paris ; la vie dans un camping habité à l'année ; les témoignages autour de la figure absente d'un village de la France Profonde, original déjanté dont on apprend en cours de route la fin tragique.
J'aime ces tranches de vie. Je les écoute comme je lis des nouvelles. Les Pieds sur Terre me rappelle une série que les plus anciens ont connue sur Antenne 2 dans les années 70, qui s'appelait "Moi je", dont la productrice était Françoise Breugnot. Il était question là aussi de fragments empruntés à des vies d'inconnus promis à le rester, de ces micro-faits de société qui composent la réalité de ce qu'est la Société, en ce qu'elles sont des expériences de terrain vécue par des gens comme vous et moi pris dans des problématiques liées à un contexte donné. Les locataires de studettes, les résidents à l'année de mobil-homes renvoient à la crise du logement. En parler n'est pas résoudre cette crise, certes. En parler n'est pas un acte militant.  En parler est témoigner d'une question posée sans qu'il y ait volonté d'y apporter de réponse. D'ailleurs, les résidents des studettes et des mobil-homes évoquent surtout leur vécu, ce qu'ils vivent, leurs projets, ils ne posent pas la question de la crise du logement, ils ne sont pas là par choix, ils vivent ce qu'ils ont à vivre là où ils le vivent et nous en parlent, et c'est ce qui fait la richesse documentaire de leurs témoignages. Mais leur mode de vie renvoie à une question sociétale qui reste posée, en arrière-plan. De même que le témoignage d'une escort-girl slovène ou d'une dame qui exerce le plus vieux métier du monde à la campagne. Derrière le propos brut de décoffrage se profilent des questionnements qui sont par ailleurs débattus, ou pudiquement tus,  et dont on sait qu'on n'y apportera pas de réponse. Les Pieds sur Terre parcourent des chemins de traverse dont ils n'ont pas la prétention de combler les ornières. Je crois que c'est là la seule prétention de cette émission.

113
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mar 21 Nov 2017, 11:27

Alceste(http://www.regardfc.com/t59p110-les-pieds-sur-terre#29473) a écrit:Je découvre ce forum suite à une recherche que j'effectuais à propos d'une autre émission de FC (sur laquelle je réagirai), dont j'avais envie de savoir ce que d'autres auditeurs pouvaient en penser. (...)
Emission qui s'inscrit dans la tradition du reportage de terrain particulière à Radio-France, quasiment disparue sur Inter, toujours présente sur FC. Le principe est de donner la parole à des inconnus là où ils sont autour de sujets inattendus. (...)
J'aime ces tranches de vie. Je les écoute comme je lis des nouvelles. (...)
Les Pieds sur Terre me rappelle une série que les plus anciens ont connue sur Antenne 2 dans les années 70, qui s'appelait "Moi je", dont la productrice était Françoise Breugnot. Il était question là aussi de fragments empruntés à des vies d'inconnus promis à le rester, de ces micro-faits de société qui composent la réalité de ce qu'est la Société, en ce qu'elles sont des expériences de terrain vécue par des gens comme vous et moi pris dans des problématiques liées à un contexte donné. (...)
Derrière le propos brut de décoffrage se profilent des questionnements qui sont par ailleurs débattus, ou pudiquement tus,  et dont on sait qu'on n'y apportera pas de réponse. Les Pieds sur Terre parcourent des chemins de traverse dont ils n'ont pas la prétention de combler les ornières. Je crois que c'est là la seule prétention de cette émission.
Merci pour vos messages roboratifs, et qui font du bien, comme celui-ci.

Dans la tradition des reportages de terrain, on peut également penser à Strip-tease, série documentaire télévisée d'origine belge me semble-t-il, qui a été diffusée sur Arte puis FR3 si ma mémoire est bonne. Cette tradition ne semblant malheureusement plus de mise, il est important que les Pieds sur Terre la fasse encore vivre. Mais avez-vous été gêné comme moi par certains reportages qui semblent être une interprétation par des comédiens ?

"J'aime ces tranches de vie. Je les écoute comme je lis des nouvelles". Bravo. On peut également les considérer comme une ethnologie, individus généralement en marge, mais d'une humanité éclatante : j'ai le souvenir de l'une des dernières gardes-barrière de la SNCF...

114
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mar 21 Nov 2017, 11:39

Si éventuellement l'émission ressemblait à ce qui est décrit plus haut, peut-être aurait-elle une place sur France Culture, mais celle qui est proposée n'a rien à voir avec ce qu'on peut lire. Elle flatte ceux qui pensent comme sa productrice, mais si on ne souffre pas de la dissonance cognitive qu'induit une écoute politisée et militante, ses défauts apparaissent aussitôt : sélection obsessionnelle des sujets, ficelle facile de la complainte, pathos collant et à la limite du racolage, libertés avec la vérité. Étrange comme tout ce qui colle à ses propres idées politiques est miraculeusement culturel et de haute qualité.

Heureusement, ce forum est là pour prouver qu'un projet culturel apolitique pour tous est possible, et que les pires adversaires de cette station sont ceux qui veulent en faire une agence idéologique, avec tout ce champ lexical de l'humanité touchante, bouleversifiante et généreuse. Ne nous y trompons pas, c'est une radio de bonne conscience faite pour des auditeurs politisés qui refusent de sortir d'une certaine zone de confort.

Les Pieds sur Terre 

115
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mar 21 Nov 2017, 15:25

@SamVa : A vrai dire je préfère le témoignage "brut de décoffrage" à la mise en scène. Je n'ai pas accroché à la série Les pieds sur scène.
Sur Strip-Tease, je trouve qu'on atteignait souvent à la caricature aux frais des personnages et des faits de société abordés. Le résultat en est que le projet de départ s'est trouvé dépassé au point de faire de Strip-Tease, sur le web, une sorte d'anthologie trash, dont certains épisodes sont devenus cultes (le type qui se fabriquait une soucoupe volante, le clodo toubib, le satyre au saxo, les deux pauvres gars aux prises avec leur ordi rétif, les habitants désabusés d'une HLM du nord, le kéké-tuning, etc... ). De quoi alimenter les mythologies de mauvais goût portant sur les Ch'timis et les Belges... et fournir un matériel précieux aux artisans de Groland, série de pochades par ailleurs des plus comiques, apparues un peu plus tard.

@Yann : Je ne me sens pas concerné par votre remarque. Comme précisé dans mon commentaire, j'écoute cette émission parce qu'elle me plaît bien, je ne l'écoute pas systématiquent non plus, certains sujets ne m'interpellent pas plus que ça et s'il est vrai que le ton de l'émission participe de la perfusion de moraline auxquels les media franco-français nous ont habitués depuis un certain nombre d'années, celle-ci a le mérite d'aborder des thèmes qui vont de l'insolite au scabreux en passant par le ridicule (les boules de geisha, la rédac' de telle revue "libertine") et la critique des pires travers français (les guéguerres livrées contre l'Administration, le suicide par immolation d'un chômeur). Par petites touches, se dessinent les aspects méconnus, peu ou rarement évoqués, de ce qu'est une société sous l'angle du terrain.

Maintenant, je reconnais sans irrespect aucun que l'on pourra préférer les épopées des capitaines d'industrie et les brillants débats entre économistes convaincus de ce que l'austérité imposée à (presque) tous va favoriser la création de richesses pour quelques autres. Tous les goûts sont dans la nature.

116
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mar 21 Nov 2017, 15:36

Cher nouveau contributeur (Al-Pst), essayez de garder le même pseudo pour que d'éventuels lecteurs de votre prose s'y retrouvent dans la "discussion". Puisque vous semblez vous trouver (et vous étaler) à l'aise sur ce forum, n'hésitez pas à vous y inscrire (deux minutes à tout casser). Et puis, éventuellement, portez un "regard" sur une émission de France Culture de sorte que les lecteurs de ce forum trouvent une utilité à vous lire. Le name-dropping en guise de contribution, cela n'excite pas durablement l'intérêt.  

117
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mar 21 Nov 2017, 15:42

LPST a écrit:Maintenant, je reconnais sans irrespect aucun que l’on pourra préférer les épopées des capitaines d’industrie et les brillants débats entre économistes convaincus de ce que l’austérité imposée à (presque) tous va favoriser la création de richesses pour quelques autres. Tous les goûts sont dans la nature.

Encore un symptôme de ce que nous déplorons sur ce forum : les auditeurs politisés marchent sur un mode binaire : la misère des peuples contre les capitaines d'industrie. Il n'y a rien d'autre que les dominés et les dominants, une grille de lecture étouffante qui semble émaner d'esprits perpétuellement souçonneux, rabougris et étriqués. La vocation de ce forum est de prouver qu'il existe un monde au delà des petites rancoeurs politicardes. Beaucoup de contributeurs sont tournés vers des radios d'autres pays pour pouvoir témoigner qu'une vision ouverte et intelligente de la culture est possible. Pourquoi ne pas sauter le pas et faire le pari de cette ouverture d'esprit, au delà des damnés de la terre et des capitaines d'industrie à haut-de-forme et monocle? Il y a tout un monde à découvrir, ne vous en privez pas.

118
Répondre en citant  
Les Pieds sur Terre - le Mar 21 Nov 2017, 16:21

@Philaunet : Mille excuses ! C'est juste une erreur de ma part ! Du reste, vous avez raison, je vais m'inscrire !

@Yann : Mais c'est vous qui, dès qu'il est question de traiter de sujets sociaux dans Les Pieds sur Terre, pour ne prendre que cet exemple, c'est vous qui voulez y voir un ton militant, délibérément orienté. Alors que faut-il faire ? Passer sous silence ce qui ne va pas, ce qui ne tourne pas rond, ce qui est inacceptable, au motif que cela relève d'une vision binaire forcément datée puisque se référant à la lutte des classes ? Que faudrait-il dire alors de ce qui compose le mainstream de la plupart des media, qui reprennent en choeur et en cadence le décalogue de la pensée dominante ? Je préfère mille fois une Sonia Kronlund qui choisit d'aborder des thèmes pas faciles mettant en scène des inconnus, à un Jean-Michel Apathique qui rabâche à longueur d'années ce qu'il est de bon ton de rabâcher quand on est grassement payé à passer la pommade aux représentants d'une certaine vision de la politique.
Ouverture d'esprit, dites-vous ? Il se trouve que nous sommes des rares pays à critiquer ouvertement le libéralisme et à en dénoncer les conséquences. Il y a une pensée critique qui se cultive, peut être pas au niveau des media mais au niveau des citoyens, et qui se substitue à la quasi absence d'un journalisme critique.

119
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mar 21 Nov 2017, 16:31

Alceste(http://www.regardfc.com/t59p110-les-pieds-sur-terre#29494) a écrit: (...) Que faudrait-il dire alors de ce qui compose le mainstream de la plupart des media, qui reprennent en choeur et en cadence le décalogue de la pensée dominante ? Je préfère mille fois une Sonia Kronlund qui choisit d'aborder des thèmes pas faciles mettant en scène des inconnus, à un Jean-Michel Apathique qui rabâche à longueur d'années ce qu'il est de bon ton de rabâcher quand on est grassement payé à passer la pommade aux représentants d'une certaine vision de la politique.
Je ne sache pas qu'Aphatie  travaille à France Culture.
Ouverture d'esprit, dites-vous ? Il se trouve que nous sommes des rares pays à critiquer ouvertement le libéralisme et à en dénoncer les conséquences. Il y a une pensée critique qui se cultive, peut être pas au niveau des media mais au niveau des citoyens, et qui se substitue à la quasi absence d'un journalisme critique.
Vous êtes très "mainstream", dans le sens que la direction de France Culture a choisi  (pour nous) de transformer une station culturelle en station cultivant le sensationnalisme (cf. les Pst d'hier avec les sanglots d'une soignante parlant d'un jeune de 20 ans avec "du sang partout", une balle dans la tête, Paris Match radiophonique, on vous dit), le racolage (sexe en permanence sur le portail) et la monomanie sociologique et politique. Vous y trouvez votre intérêt, soit. Souffrez qu'ici on ait une vision plus émancipatrice de l'esprit que d'entendre à longueur de journée des lamentations et des accusations. Dans France Culture, il y a le mot "culture". Le journalisme politique qui irrigue la plupart des émissions est une pollution.

Alceste1* 

120
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mar 21 Nov 2017, 17:26

*en attendant que mon compte soit ouvert

Je ne sais fichtre plus où se produit Jean-Michel Apathique, n'ayant pas la télé et écoutant essentiellement FC.

Sensationnalisme je ne sais pas. Je n'ai pas encore écouté l'émission dont vous parlez mais à en lire l'intitulé, il y est question de la vie à l'hôpital, assez peu glamour en général. Quant au sexe, si présent sur le portail... Bah ! ce n'est quand même pas Youporn, mais je vous l'accorde, ça doit aller dans un sens disons "marketing", destiné à capter un certain auditoire. En dialecte web, on appelle ça du p***aclic.

En fait, ce qui ressort de votre commentaire, Philaunet, porte sur une notion plus large. A partir de quoi et jusqu'où est-on dans l'idée de culture ? Comment faire abstration de l'idéologie, de la politique lorsqu'on parle de littérature, de théâtre, de cinéma, d'opéra ? Sachant que parler du dernier Amélie Nothomb va passer sous silence le travail de dix écrivains publiés par autant de petits éditeurs provinciaux ? Que pour un Cid monté pour la milliardième fois dans un grand théâtre parisien, auquel on va consacrer une heure de promo, on va forcément passer sous silence une pièce d'Ibsen montée par une obscure troupe associative de Romorantin, sous la forme d'une comédie musicale gothique ? Que pour une série d'émissions consacrée à la rétrospective Soulages, des milliers de peintres et de plasticiens en mal d'exposition n'ont que leur page Facebook pour se faire connaître ?
C'est là que c'est difficile et politique, qu'on le veuille ou non, car on est en France, qu'on le veuille ou non là encore, dans un système de réseaux en vase clos où la visibilité n'est possible qu'à quelques-uns, tandis qu'une infinité d'autres acteurs qui produisent de la culture, du fait culturel, hors de ces réseaux, n'ont pas accès à cette visibilité. Ne peuvent pas exposer, se produire, publier, rencontrer un public.
On est donc dans la représentation d'une culture formatée, dans les normes, lue et approuvée par qui de droit, essentiellement parisienne. un entre-soi. Et cela, c'est éminemment politique.

121
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mar 21 Nov 2017, 17:44

Donnez alors à lire ce que vous promouvez en matière de culture, recommandez concrètement des émissions. Voyez par exemple ce qui est diffusé à la RTBF dans l'émission Par Ouï-Dire, les numéros promus par le Fonds d’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et par Gulliver, une action conjointe de la RTBF, de la Promotion des Lettres de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la SCAM, de la SACD Belgique et France, de Pro Litteris et de la SSA.

Votre grande fréquentation de France Culture est reconnaissable. Il faut s'ouvrir à d'autres formats, d'autres univers de pensée, d'autres langues. Vos conseils sont attendus.

Contenu sponsorisé 

122
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre -

Les Pieds sur terre     Page 12 sur 13

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum