Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les Pieds sur terre    Page 4 sur 10

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les Pieds sur terre - le Lun 14 Sep 2009, 18:24

Rappel du premier message :

france info, ayant tendance a devenir un peu lourdingue, bon vas y pour france culture, pas vraiment de gaité de coeur a cette heure, on entre chez René et ses cochons
bla bla bla; presentation que j'ecoute a moitié, toc, toc, toc, on entre chez l'habitant, merde la je monte........ le son,........... ces voix?........., je les connais ce sont celles du terroir,.......... c'est du vrai

je ne vais pas continuer a énumerer les sensations, mais cette émission etait hors du commun, tout y est vrai, j'ai connu ce type de vie, félicitation a l'équipe qui n'est pas tombée dans la moraline, et qui a su retranscrire ce qui est sans le moindre commentaire déplacé, on en pense ce que l'on veut, c'est brut de cueille, sans detour ni complication de pensée abstraite, tres beau documentaire.
* * *

31
Répondre en citant  
Fromage et ripatons - Des Nuits magnétique aux Pieds sur terre - le Mar 12 Juil 2011, 17:35

Hier soir dans le programme des Nuits, on a pu entendre un Nuit magnétique de 1981 qui m'a semblé assez proche de l'actuel "les pieds sur terre", certes dans un autre format puisque l'émission durait ses 88 minutes. Le titre : "Bonjour madame, je suis marchand de fromage"

Cette tranche de fromage était une tranche de vie et même plus. Saisi sinon sur le vif, du moins dans une fort efficace mise en scène de soi, on nous offre le portrait d'un crémier ambulant à mentalité d'épicier IIIe république. Le type est jeune et joyeux, il plutôt fin et tout sauf populo. Il a quelque chose de vivant et de sympathique. Son idéal est de fourguer le plus de marchandise possible en embobinant ses clients, lesquels d'ailleurs ne sont pas non plus montrés sous un jour très sympathique, mais n'oublions pas que c'est son regard à lui. Avec une mentalité d'épicier roué et une naïveté d'enfant vous montrant ses jouets, il détaille ses ruses de commerçant pour manipuler les uns et les autres, leur vendre sa marchandise à 300 balles le kilo alors qu'ils venaient chercher de la vache qui rit ou quasi. Certes il ne leur vend que de la qualité, jamais de la camelote, mais enfin il les roule dans la farine, et en racontant tout ça il exulte. En plus il écrit des poèmes, des chansons, là ça se gâte aïe aïe, misère.

Ce genre de document fait réfléchir, non pas tant sur la réalité qu'il nous donne à voir, que sur les intentions de l'auteur du documentaire : le personnage central est à la fois dynamique, joyeux, optimiste, mais aussi pénible et plein de morgue, avec un mélange de finesse et de cynisme dans son habileté mercantile. Il est donc à la fois sympathique et odieux. Qu'a-t-on voulu nous montrer, et que veut dire au juste un document qui évite de nous donner un cadrage moral ? Dans ce fil, aux posts précédents, on a vu qu'un même reportage pseudo-neutre peut être reçu de façons opposées par les auditeurs, selon qu'ils gobent ce qu'on leur envoie (auditeur naïf) ou qu'ils se braquent à l'encontre de la manipe (auditeur sceptique) ou bien qu'exempts d'ides préconçues, ils saisissent l'occasion de réfléchir. Pour cette raison, une même bouillie militante peut déclencher la prise de conscience inverse de celle que visait l'auteur, tandis que ceux qui partagent ses préjugés se trouveront confortés dans leur culture d'idées reçues. Si le document est fait dans un esprit de richesse et de complexité (dialectique ?), alors le projet c'est de dire tout cela en même temps. Dans le cas contraire, le tableau manichéen peut atteindre son but ou mettre à côté.

Je crois que les Nuits Magnétiques sont dans le premier cas, et Les pieds sur terre dans le second. Mais ça n'est pas tout. Où est-ce que je veux en venir ? A ceci : dans les Nuits magnétique de 1981, de telles émissions anticipent et annoncent les actuels "Pieds sur terre". Mais dans la série quotidienne des Nuits Magnétiques, combien sont de cette eau, et combien sont entièrement différentes ? Au contraire dans "les pieds sur terre", le message frauduleusement présenté comme un "sur le vif" nous est asséné, tous les jours à la même heure comme un rendez-vous de propagande de radio-vichy.

A l'heure où la biodiversité est la scie des scies idéologiques parce que la diversité est devenu le cliché des clichés, on pourrait peut-être s'interroger sur la radiodiversité. Celle des Nuits Magnétiques était forte. Celle des Pieds sur terre est nulle. C'est la variété des points de vue d'auditeurs qui fait la qualité de l'émission : les manipes idéologiques de Sonia Kronlund se retournent, au moins dans une certaine proportion, contre son projet idéologique. Mais dans quelle proportion, au fait ? Ca, c'est le mystère...

32
Répondre en citant  
Numéro du 06 mai 2013 - le Lun 06 Mai 2013, 22:19

"Les deux manifs
Un an après l'élection présidentielle, "les Pieds sur terre" ont pris ces jours-ci le pouls de la France dans deux manifestations parisiennes. (...)
"

"Prendre le pouls de la France", rien moins ! Et "dans deux manifestations parisiennes", c'est logique...

On cherche ce qui doit précéder l'expression " à la petite semaine" pour qualifier ce genre de reportage. Le micro-trottoir a de l'avenir sur FC.

33
Répondre en citant  
Juste quelqu'un de louche - le Sam 22 Juin 2013, 20:52

À qui s'adresse la phrase suivante : "De toute façon, quelqu'un de louche ça se sent tout de suite, dans la manière dont il construit ses phrases, quand il écrit, comment il parle, tout ça (...)" ?

1/ Au directeur de France Culture
2/ À un rédacteur de textes de présentation sur le site de FC
3/ À un un client potentiel d' "escort-girl"

Rayer les mentions inutiles

Réponse ici de 1'00 à 1'12" : http://www.franceculture.fr/emission-les-pieds-sur-terre-etudiantes-et-escorts-girls-2013-06-20

Une émission qui a suscité d'intéressantes réactions sur la page du site de FC. Les trois récits méritent d'être écoutés. Le problème est que ces témoignages, ainsi construits et présentés, devraient faire partie d'une émission plus longue où l'on entendrait des personnes connaissant le sujet et le mettant en perspective, comme l'une des commentatrices le fait.

La série "Wissen" ("Savoir") de SWR 2 (Allemagne) qui touche assez souvent à des sujets médico-éthico-psycho-sociaux aurait, par exemple, intégré des avis de médecins, de membres d'associations, de psychologues, de magistrats, etc.

34
Répondre en citant  
Les Inspecteurs de la croûte - le Jeu 19 Sep 2013, 22:51

Un numéro vraiment intéressant et bien construit des Pieds sur Terre. Les scènes sont instructives et émouvantes. L'équilibre est respecté dans le traitement des deux parties. Et ce que l'on savait déjà d'expérience (la fraude sur les produits carnés et l'hygiène parfois déplorable chez les détaillants) est ici illustré de manière très vivante.

Les Inspecteurs de la croûte : Une journée avec deux gendarmes de l'alimentaire spécialisés dans la viande, Franck et Vincent, duo inséparable et bien rodé, qui sillonnent les routes de leur département, traquent l'infraction dans les boucheries de village comme dans les grandes enseignes de supermarché.

35
Répondre en citant  
Achat de livres en ligne - le Mar 05 Nov 2013, 21:55

Un numéro qui a des qualités et une page de site intéressante (par certaines réactions) : Amazon : l'algorithme contre le libraire

Question secondaire : le mot « logarithme » dans cette phrase de présentation « comment le logarithme de Jeff Bezos (le créateur d'Amazon) aura bientôt la peau des libraires traditionnels. » est-il employé (par erreur) comme synonyme du mot « algorithme » dans le titre ?

36
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mer 06 Nov 2013, 03:50

@Philaunet a écrit:Question secondaire : le mot « logarithme » dans cette phrase de présentation « comment le logarithme de Jeff Bezos (le créateur d'Amazon) aura bientôt la peau des libraires traditionnels. » est-il employé (par erreur) comme synonyme du mot « algorithme » dans le titre ?
Influencé, peut-être, par Etienne Klein, l'auteur de la présentation s'est tout simplement trompé en utilisant l'anagramme d'algorithme, logarithme. Dans le cas d'Amazon, il s'agit bien d'un algorithme, comme pour Google. Ce sujet d'algorithme, passionnant, est bien souvent incompris et donc utilisé pour faire peur aux "braves gens."
Je recommende le cours du Collège de France de Bernard Chazelle.
http://www.college-de-france.fr/site/bernard-chazelle/course-2012-2013.htm

37
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Mer 06 Nov 2013, 23:20

@Alain Machefert a écrit:(...)Je recommende le cours du Collège de France de Bernard Chazelle.
http://www.college-de-france.fr/site/bernard-chazelle/course-2012-2013.htm
Merci pour les précisions et la recommandation. J'ai commencé à regarder/écouter Bernard Chazelle dans « Les preuves interactives et l’épistémologie algorithmique ». La-bo-rieux, le Chazelle, je plains l'auditoire. Pour entendre un exposé qui a quelque pêche, je vais m'en aller écouter une conférence Ted...

By the way : « To recommend » = « recommander » . Ce sur quoi on ne met pas assez l'accent quand on promeut l'apprentissage et la pratique de plusieurs langues, c'est le risque de voir sa langue maternelle régresser. Pour être un vrai bilingue ou polyglotte, il faut cultiver régulièrement sa langue maternelle en se ressourçant chez les grand auteurs (pas à France Culture). Peut-être lire du Chateaubriand ?

38
Répondre en citant  
Patience policière avec une Bécassine. - le Lun 23 Déc 2013, 14:03

Un numéro rediffusé qui vaut son pesant de cacahuètes : Les raviolis de Belleville (R) de 2004.

Une jeune femme des Pieds sur terre qui met son grain de sel naïf (et qui est franchement bête à manger du chou - aigre-) lors d'une interpellation de clandestins chinois et d'une destruction de nourriture. Visiblement, la vraie vie lui échappe... (aux policiers qui ont fouillé l'appartement « Et vous allez ranger maintenant ? »...).

Entre-temps, l'équipe des Pieds sur terre est devenue nettement plus professionnelle, aguerrie et moins candide. À vérifier dans les numéros produits en 2014.

39
Répondre en citant  
Conservatoire de la langue quotidienne et des mentalités - le Mer 29 Jan 2014, 23:16

L'émission Les pieds sur terre a ses critiques, voire ses contempteurs, mais après la diffusion de  numéros quotidiens depuis bientôt huit  ans, on peut dire qu'elle aura marqué l'histoire de France Culture et été un reflet, déformé diront certains, mais cela dépend des numéros,  un reflet, donc, des moeurs contemporaines.  Et je voudrais bien parier que l'on écoutera avec intérêt dans 50 ans un certain nombre de ces émissions habilement construites (bruitages de transition bien trouvés) quand toutes les émissions de débat du matin, du midi et du soir, et les entretiens médiocres d'immatures producteurs (h/f)auront été oubliés.

Par exemple, deux numéros récents que l'on pourrait a priori balayer d'un revers de la main (de l'oreille, c'est plus difficile), car ils semblent relayer des problèmes catégoriels limités Les profs et la parole (avec des témoignages qu'on aura le droit de juger ridicules) ou des préoccupations narcissiques Les cheveux : la grande perte.

Pourtant, en tant que documentaires sociaux, ils illustrent des tendances de pensée et de comportement de notre époque que l'on peut découvrir si l'on ignore tout de ces milieux ou de ces préoccupations.

La radio culturelle allemande SWR 2 fait quelque chose d'approchant au format identique dans une émission quotidienne matinale intitulée Tandem (et avant 2012 Leben). C'est instructif.

40
Répondre en citant  
Seule la radio le permet. - le Ven 07 Fév 2014, 08:32

En effet, on n'imagine pas les protagonistes de Le « Lieu neutre » se laisser filmer. De la prise directe (et du montage, forcément) sur des parcours de vie qui font réfléchir, comme toujours dans Les Pieds sur terre, aux solutions à apporter à des problèmes cruciaux (ici le droit ou non de voir son enfant).

Les Pieds sur Terre, toujours plus intéressant pour se faire une idée de la complexité de la réalité que les phrases creuses, les « y a qu'à » , les « faut que » des chroniqueurs  et éditorialistes - ou politiciens invités - contents d''eux-mêmes et satisfaits de leur indignation de façade (faut bien manger... aux râteliers de France Culture).

41
Répondre en citant  
« Story telling en Lozère » - le Mer 26 Fév 2014, 11:51

Joli clin d'oeil du titre pour  Story telling en Lozère

Merci à Sonia Kronlund pour la coordination de ce numéro qui flatte l'oreille et dont la présentation est un modèle du genre.

J'ai beaucoup apprécié les extraits choisis et le montage au cordeau. On sent ici le professionnalisme de Radio France. On s'éloigne du « Tous ensemble, ouais » et l'on se rapproche avec finesse de l'essentiel des gens. Certains de ces récits ne sont pas sans rappeler, pour le fond, des nouvelles telles que les auraient mises en scène, Maupassant,  Mérimée, Jack London, Alice Munro et d'autres.

Chanson de fin pas désagréable, semble un peu hors contexte, mais un sacré "earworm" pour certains et puis peut-être une occasion facile pour des producteurs de France Culture (je pense à Michel Pomarède qui parle anglais comme une vache espagnole dans Une vie une oeuvre consacrée à Dylan Thomas, lequel était un ami de Daniel Jones, grand phonéticien) de travailler leur prononciation...

Les Pieds sur terre     Page 4 sur 10

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum