Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les Pieds sur terre    Page 7 sur 10

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les Pieds sur terre - le Lun 14 Sep 2009, 18:24

Rappel du premier message :

france info, ayant tendance a devenir un peu lourdingue, bon vas y pour france culture, pas vraiment de gaité de coeur a cette heure, on entre chez René et ses cochons
bla bla bla; presentation que j'ecoute a moitié, toc, toc, toc, on entre chez l'habitant, merde la je monte........ le son,........... ces voix?........., je les connais ce sont celles du terroir,.......... c'est du vrai

je ne vais pas continuer a énumerer les sensations, mais cette émission etait hors du commun, tout y est vrai, j'ai connu ce type de vie, félicitation a l'équipe qui n'est pas tombée dans la moraline, et qui a su retranscrire ce qui est sans le moindre commentaire déplacé, on en pense ce que l'on veut, c'est brut de cueille, sans detour ni complication de pensée abstraite, tres beau documentaire.
* * *

61
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Lun 05 Jan 2015, 20:36

Les PST semblent vouloir se calquer de plus en plus sur This American Life ( http://www.thisamericanlife.org ) :
un thème, plusieurs "actes" illustrant ce thème sous forme d'histoires majoritairement vraies, dans un format d'une heure. On y trouve de tout bien sûr, du très bon jusqu'au pas terrible, du social, de l'investigation, mais surtout des histoires personnelles. Occasionnellement, un comédien viendra lire une nouvelle lorsque le thème hebdomadaire s'y prête.
Mais le fossé qui sépare ces productions est immense: pas de "message" systématique, pas de thèmes politico-sociaux récurrents sentant l'auto-sanctification, une forte retenue pour ne pas rentrer dans le terrain politique, pas de sarcasmes, pas de certitudes martelées, et un redoutable savoir-faire du montage, absolument impeccable. Il n'y a jamais de flottements ou d'incertitudes sur ce que l'on écoute, le but n'est pas de jouer avec la forme pour berner qui que ce soit, mais de laisser une histoire créer un impact durable sur l'auditeur. On semble souvent découvrir en même temps que le producteur les détours de l'histoire racontée. Celui-ci "conduit" son récit mais l'alimente avec les dialogues des protagonistes, des témoins etc.
Cela peut être inégal, mais on a le sentiment d'avoir affaire à des producteurs honnêtes, modestes, qui ne vous considèrent pas comme de la pâte à modeler politique, et ne veulent "que" faire de la bonne radio.

62
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Jeu 05 Mar 2015, 18:08

@Yann Sancatorze a écrit:Les PST semblent vouloir se calquer de plus en plus sur This American Life ( http://www.thisamericanlife.org ) :
un thème, plusieurs "actes" illustrant ce thème sous forme d'histoires majoritairement vraies, dans un format d'une heure. On y trouve de tout bien sûr, du très bon jusqu'au pas terrible, du social, de l'investigation, mais surtout des histoires personnelles. Occasionnellement, un comédien viendra lire une nouvelle lorsque le thème hebdomadaire s'y prête. [...]

Ah oui, ils ont même fini par le dire clairement, puisqu'à la page d'accueil on peut lire ceci : « Les pieds sur terre » proposent pour la rentrée 2014 une nouvelle formule à la fois différente et fidèle à ce qui fait son succès depuis 12 ans. Inspirés par la célébrissime émission de radio américaine This American Life, « Les Pieds sur Terre » s’organisent désormais autour de récits, d’histoires vraies, une, deux ou trois par émission, qui tournent autour d’un même thème. Ces histoires sont racontées à la première personne et nourries d’éléments de reportage. »

Est-ce simplement l'effet d'un voyage militant aux USA, ou bien Sonia Kronlund percevant l'usure de son émission, s'est elle renseignée auprès d'amis outr'atlantique militants aurait-elle fini par sentir une certaine usure de sa formule, au point de s'inspirer d' A-Life ?

En tous cas, en 15 ans il y a de quoi user une formule d'émission. Par exemple, Concordance des temps n'est plus strictement calé sur le projet initial (dont l'histoire remonte d'ailleurs à 1977 puisque les premiers numéros étaient dans les Après-midi sous un titre en clin d'oeil que j'ai oublié, quelque chose comme "L'histoire ne repasse pas les plats", puis ont existé sous forme écrite dans Le monde, avant de devenir une émission de la grille en septembre 99)

63
Répondre en citant  
La cellule de désembrigadement de Dounia Bouzar - le Mar 05 Mai 2015, 13:57

Si vous avez renoncé depuis longtemps aux Pieds sur terre, horripilé par le style et par le contenu de cette émission qui ne vous apprend plus rien, vous n'êtes pas seul dans votre cas. L'auditeur saturé par le bloc monolithique, abandonne la partie.

Mais il peut se laisser surprendre, et c'était le cas hier avec Déradicalisation: Dounia Bouzar décrit en termes extrêmement simples, directs pratiques, comment elle se trouve amenée à repérer et à récupérer des filles plutôt jeunes juste avant qu'elles ne se fassent embarquer en direction du djihad en Syrie ou ailleurs.

Par le ton et même par le contenu, le récit rappelle ce qu'on pouvait lire il y a 40 ans sur le sujet de l'arrachement aux sectes, quand un praticien missionné par la famille réussit à récupérer une jeune victime. C'est tout simplement saisissant.

http://www.franceculture.fr/emission-les-pieds-sur-terre-deradicalisation-2015-05-04

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

64
Répondre en citant  
Lavage de cerveau - le Sam 16 Mai 2015, 10:02

@Nessie a écrit:Si vous avez renoncé depuis longtemps aux Pieds sur terre, horripilé par le style et par le contenu de cette émission qui ne vous apprend plus rien, vous n'êtes pas seul dans votre cas. L'auditeur saturé par le bloc monolithique, abandonne la partie.

Mais il peut se laisser surprendre, et c'était le cas hier avec Déradicalisation: Dounia Bouzar décrit en termes extrêmement simples, directs pratiques, comment elle se trouve amenée à repérer et à récupérer des filles plutôt jeunes juste avant qu'elles ne se fassent embarquer en direction du djihad en Syrie ou ailleurs.

Par le ton et même par le contenu, le récit rappelle ce qu'on pouvait lire il y a 40 ans sur le sujet de l'arrachement aux sectes, quand un praticien missionné par la famille réussit à récupérer une jeune victime. C'est tout simplement saisissant.

http://www.franceculture.fr/emission-les-pieds-sur-terre-deradicalisation-2015-05-04

Effectivement, merci pour cette mention car je n'écoute plus Les Pieds sur Terre.  Le changement de concept en septembre 2014, discuté plus haut,  brouille les pistes : on ne sait pas à quel point les récits sont scénarisés et si les intervenants sont de vrais témoins ou des acteurs les interprétant.  Il y a aussi l'ambiance sonore qui généralement dramatise le propos comme dans une fiction.  Enfin, il y a Sonia Kronlund dont on ne peut pas ne pas penser qu'il lui est arrivé une tuile grave il y a un an. Voix blanche, absence de ressort, sorte d'épuisement ou de démission, on ne sait.

Quoi qu'il en soit, le numéro que vous signalez Déradicalisation 1 témoigne du gros travail de terrain que fait cette association. Du parler cash, comme disent certains. Pour sourire à ce qui ne s'y prête pas, on apprend que la première étape de la "réhabilitation mentale" s'appelle "La madeleine de Proust", qui consiste à rappeler aux adolescents, en présence de leurs parents, les chers souvenirs anciens (« et je pleure »).

Le second volet de cette série, Déradicalisation 2 : l'histoire de Foad du 14.05.2015, est présenté comme suit « En janvier 2014, Foad, un jeune homme, est parti seul en Syrie chercher sa jeune sœur de 15 ans dans l’idée de la ramener en France. ». On entend donc le jeune homme (ou est-ce un acteur ?) relater durant une petite demi-heure comment sa soeur est partie, comment lui-même a rejoint un groupe terroriste (tout ceci ne doit pas être gratuit) et a plus ou moins réussi à mettre sa soeur en sécurité et à revenir en France. L'écoute est prenante. On sent que c'est une bribe de la réalité et que ce qu'il y a autour concernant ce jeune homme, et plus généralement sa famille, serait intéressant à connaître pour avoir le tableau complet du contexte et des événements, en France et en Syrie.

La soeur de Foad a échappé aux  camps de lavage de cerveau décrits ici dans deux témoignages édifiants : War with Isis: The brides brainwashed into becoming suicide bombers (« Isis : épouses endoctrinées et futures kamikazes »).

65
Répondre en citant  
Réalité scénarisée ? - le Lun 18 Mai 2015, 21:22

Pour avoir entendu des centaines, voire des milliers de témoignages radiophoniques, je trouve les « histoires » des Pieds sur Terre de plus en plus sujettes à caution. Un peu comme à la télé le genre « réalité scénarisée »* ou télé-réalité.

J'ai eu la très désagréable impression d'être roulé dans la farine à l'écoute de la première histoire (c'est ainsi que Sonia Kronlund définit le genre : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/05/s20/RF_816A48CA-922A-43D5-9198-609F7C92CD0B_GENE.MP3" debut="01:01" fin="01:12"]) de ce jour  illustrant le Harcèlement en milieu scolaire où d'ailleurs Sonia Kronlund relaie complaisamment toutes sortes de chiffres impossibles à vérifier.

Le problème étant très grave pour les victimes, personne n'ose redire quoi que ce soit à la manière de faire, sous peine de se voir considéré comme sans coeur. Et pourtant le récit sent son texte lu, sa répétition pour l’antenne,  le montage au cordeau.

Plusieurs éléments clochent dans ce début d'histoire qui font douter de la nature véridique du déroulement des faits et assurent en revanche de la volonté de la station de créer une sorte de fiction radiophonique choc à usage pédagogique, un peu comme les clips de la sécurité routière.

Ce ne serait pas un problème si c'était annoncé comme tel, mais l'absence de précision sur le genre radiophonique (« histoire » laisse planer le doute) donne un sentiment de tromperie. On ne peut s'empêcher de sentir que les auditeurs sont pris pour des crédules impressionnables. Et d'ailleurs mission accomplie quand on lit les commentaires sur le site « bouleversant, admirable, innommable, etc. », sans recul aucun sur la vérité de ce qui est rapporté.

C'est selon moi un signe de la perte de qualité et de crédibilité de cette émission qui va de pair avec le ton devenu complètement dépressif de Sonia Kronlund depuis le changement de concept (déjà discuté dans ce fil).

* Concertation sur les programmes dits de « réalité scénarisée »

66
Répondre en citant  
Désembrigadement - le Mer 20 Mai 2015, 14:12

Deux jeunes filles relatent leur expérience de radicalisation, là pas d'actrices, du quasi brut de décoffrage. Ça rit pas mal (on a du mal à rire avec elles), on écoute et l'on est soufflé. Déradicalisation 3 : les jeunes filles aussi…

NB. Sonia Kronlund a retrouvé du ressort dans la voix, autant durant la présentation que pendant la désannonce. On respire.

Plus tôt dans ce fil, à propos du premier volet de cette série où Dounia Bouzar présentait son centre (le CDPSI),
@Nessie a écrit:Si vous avez renoncé depuis longtemps aux Pieds sur terre, horripilé par le style et par le contenu de cette émission qui ne vous apprend plus rien, vous n'êtes pas seul dans votre cas. L'auditeur saturé par le bloc monolithique, abandonne la partie.

Mais il peut se laisser surprendre, et c'était le cas hier avec Déradicalisation: Dounia Bouzar décrit en termes extrêmement simples, directs pratiques, comment elle se trouve amenée à repérer et à récupérer des filles plutôt jeunes juste avant qu'elles ne se fassent embarquer en direction du djihad en Syrie ou ailleurs.

Par le ton et même par le contenu, le récit rappelle ce qu'on pouvait lire il y a 40 ans sur le sujet de l'arrachement aux sectes, quand un praticien missionné par la famille réussit à récupérer une jeune victime. C'est tout simplement saisissant.

http://www.franceculture.fr/emission-les-pieds-sur-terre-deradicalisation-2015-05-04

67
Répondre en citant  
Des paroles d'Évangile ? - le Ven 19 Juin 2015, 14:08

Les goûts des jeunes stagiaires en matière de musique à France Culture : les Pieds sur terre 10.06.2015 Chanson de fin : "Look at them" de Jeanne Added - Album "Be sensational". Passons, toute l'antenne est soumise à ça (cf. Richeux) : lycéen, affecté, niais.

Sonia Kronlund a vocalement repris du poil de la bête. Si c'était une grande année de dépression, on est heureux pour elle qu'elle ait émergé.  Le changement avait été très audible.

Sur l'émission Le consentement médical (1/2), il fallait s'attendre à des réactions positives unanimes, elles sont arrivées et à lire. La seule, élaborée et empathique, de la part d'un étudiant en médecine est brutalement contredite. Bon.

Deux témoignages sans aucun contradictoire. Toute parole est donnée là sans aucune mise en doute, comme si la crédibilité des paroles était évidente et non éventuellement sujette à caution. Le sujet est très grave mais il est traité sans nuance (pour contrebalancer le mandarinat à Révolutions médicales ?).

C'est là où le bât blesse à France Culture en général, le micro-trottoir sans éclairage, l'interview sans mise en perspective, le débat sans contradictoire.

L'absence de nuance, de factuel, d'étayé au profit d'une parole unique soutenue par le producteur. Je repense à Antoine Garapon (on pourrait citer aussi Jeanneney ou Perraud), pas différent d'autres producteurs, en ce qu'il met en valeur la parole de l'invité et cautionne le point de vue de ce dernier.

L'exploité médicalement, juridiquement, "policièrement", professionnellement, "racistement", conjugalement, etc (la liste est longue de toutes les formes d'exploitation, j'ai envie d'ajouter "à France Culture") est une sorte de héros auquel l'auditeur actuel de FC est invité à s'identifier ou sur le sort duquel aucune autre  attitude n'est possible, vu le montage, sinon l'empathie.

je préfère, et de loin, le traitement radiophonique allemand des sujets au croisement de l'éthique, de la médecine et de la responsabilité sociale qui donne moins de place à l'émotion et plus au factuel et à la résolution des problèmes.

Le deuxième volet de ce sujet Le consentement médical (2/2) donne la parole aux soignants. Sous quelle forme ? À écouter.

68
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre - le Ven 19 Juin 2015, 16:44

Je crois que vous touchez à un point important en évoquant l'absence de contradiction et l'adhésion obligatoire. Voilà ce qui rend, aujourd'hui, nombre d'émission inécoutables. L'engagement du propos et la certitude des convictions du producteur ne laissent aucune place au doute, et c'est là, sans doute, une incapacité (récente) de la part de certains producteurs de se figurer la position de l'auditeur qui reçoit ces contenus. Cela a tout à voir avec la sensation interne d'excellence absolue, voire d'héroïsme (si si, voyez la petite vidéo de promotion des matins... "L'impossible est en cours..."). Les Pieds sur Terre revendiquent This American Life comme référence, mais chez ces derniers, aucune certitude que l'on enfonce dans le crâne de l'auditeur. Et bien au contraire, on joue beaucoup sur les "misdirections", emporter l'auditeur sur une piste pour opérer un retournement d'interprétation spectaculaire, bref, tenter de donner à ce qui écoute l'image la plus complète du récit présenté. Et de façon très humble, reconnaissant aux auditeurs une faculté critique bien aiguisée... D'ailleurs, les commentaires d'auditeurs (sur FB) sont d'une autre niveau que ceux des Pieds sur Terre.
C'est une vision différente des auditeurs. France Culture nous place souvent sous tutelle mentale, que ce soit sous les présentations univoques des PST, ou des déluges de sucreries de Marie Richeux. Nous sommes censés nous extasier et adhérer, comme des moules à leur rocher...

69
Répondre en citant  
Attention aux contre-sens ! - le Ven 19 Juin 2015, 17:40

@Philaunet a écrit:
Deux témoignages sans aucun contradictoire. Toute parole est donnée là sans aucune mise en doute, comme si la crédibilité des paroles et de ce qu'elles rapportent étaient évidentes et en aucun cas potentiellement soumise à caution. Le sujet est très grave mais il est traité sans nuance (pour contrebalancer le mandarinat à Révolutions médicales ?).
(...)
L'absence de nuance, de factuel, d'étayé au profit d'une parole unique soutenue par le producteur. Je repense à Antoine Garapon (on pourrait citer aussi Jeanneney ou Perraud), pas différent d'autres producteurs, en ce qu'il met en valeur la parole de l'invité et cautionne le point de vue de ce dernier.
(...)
L'exploité médicalement, juridiquement, "policièrement", professionnellement, "racistement", conjugalement, etc (la liste est longue de toutes les formes d'exploitation

@Yann Sancatorze a écrit:
Je crois que vous touchez à un point important en évoquant l'absence de contradiction et l'adhésion obligatoire. Voilà ce qui rend, aujourd'hui, nombre d'émission inécoutables.

Il ne faut pas faire de contre-sens au sujet des "Pieds sur Terre". Le sujet de ces documentaires n'est pas le thème développé par les personnes interviewées. Le sujet, c'est l'invité lui-même. Le modèle, pour moi, c'est Streap-Tease (l'ex-émission de FR3). Le documentaire nous présente des individualités, et ce qui est attendu ce n'est pas qu'ils expriment une vérité (si ce mot a un sens), ou qu'ils s'inscrivent dans un débat contradictoire, ni même qu'ils soient objectifs, mais qu'ils soient SINCERES et qu'ils expriment une facette de la réalité (la leur) que les auditeurs de FC n'auraient pas la possibilité de connaître autrement.

L'univers d'une garde-barrière SNCF, je l'ai découvert avec Les Pieds sur Terre, et je pense qu'il représente une part (modeste mais réel) de l'univers culturel français. En l'écoutant, je ne m'attends pas à avoir l'objectivité d'une enquête sociologique. Il n'y avait pas non plus le point de vue de la SNCF, ce n'était vraiment pas le sujet.

C'est pour cette raison que le choix éditorial (si j'ai bien compris), en début de cette année de scénariser les interviews est un contre-sens. Pour réaliser cette émission (et pour l'écouter) il faut être capable d'empathie, et avoir envie de faire cet effort d'écoute. Mais je crois indispensable ce type d'émission, autant que je regrette Streap-Tease. La Culture, c'est aussi cette connaissance-là par empathie, ce n'est pas seulement la connaissance intellectuelle.

D'autre part, j'ai écouté beaucoup de sujets de cette émission (surtout les années précédentes). Il n'y a vraiment pas que des "exploités", il y aussi des "favorisés" : je me souviens d'un sujet sur un stage de chefs d'entreprises, un autre sur des "riches", un autre sur la jeunesse versaillaise, dorée. Il y a aussi des sujets qui ne concernent ni l'une ni l'autre de ces catégories : des catholiques traditionnalistes, des accompagnateurs d'handicapés à Lourdes, une garde-barrière...

J'espère que ce type de documentaire perdurera sur FC, en retrouvant si possible complètement  l'esprit initial.

70
Répondre en citant  
Erratum - le Ven 19 Juin 2015, 17:43

En me relisant, je m'aperçois que je suis encore moins bon en anglais qu'en français : il faut évidemment lire STRIP-TEASE...

71
Répondre en citant  
Des sujets originaux - le Ven 19 Juin 2015, 18:36

Comme début de réponse à vos justes remarques sur ce point
Pollux a écrit: (...)
D'autre part, j'ai écouté beaucoup de sujets de cette émission (surtout les années précédentes). Il n'y a vraiment pas que des "exploités", il y aussi des "favorisés" : je me souviens d'un sujet sur un stage de chefs d'entreprises, un autre sur des "riches", un autre sur la jeunesse versaillaise, dorée. Il y a aussi des sujets qui ne concernent ni l'une ni l'autre de ces catégories : des catholiques traditionnalistes, des accompagnateurs d'handicapés à Lourdes, une garde-barrière...

J'espère que ce type de documentaire perdurera sur FC, en retrouvant si possible complètement  l'esprit initial.

Les Inspecteurs de la croûte - le Jeu 19 Sep 2013

« Story telling en Lozère » - le Mer 26 Fév 2014

Luxe - le Ven 09 Mai 2014

La surdicécité d'Annie et Max - le Mer 12 Mar 2014

Nous sommes donc d'accord. Le « cependant » est à suivre...

Les Pieds sur terre     Page 7 sur 10

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum