Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 39, 40, 41

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

L'ânerie du jour    Page 41 sur 41

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
L'ânerie du jour - le Mar 17 Déc 2013, 14:45

Rappel du premier message :

On n'a que l'embarras du choix.

Conseil : faire court

Règle du jeu : chaque forumeur ne peut signaler qu'une ânerie par jour dans ce fil.
(Je vais devoir me contrôler sérieux si je veux pas cramer mon ticket chaque jour avant 8h59... )
= = = = =
Additif au règlement ce 6 juin 2014 :
De préférence l'ânerie distinguée doit avoir été émise le même jour que le post.
Par tolérance, on admettra dorénavant que le post peut distinguer une ânerie pour autant qu'elle a moins de 24h d'âge.
* * *

401
Répondre en citant  
Re: L'ânerie du jour - le Mar 13 Déc 2016, 08:53

Ping Pong, l'émission où les âneries font office de balle

Après vous être assuré de la présence d’une boîte neuve de Lexomil à portée de votre main, ainsi que d’une bouteille d’alcool de votre choix, pour autant que ce contenant de liquide soit aussi neuf que la boîte, et surtout, après vous être assuré sur le site du Trésor Public d’être à jour de votre dernier tiers, afin de perdre vos dernières illusions, je vous engage à écouter l’émission du vendredi 9 décembre.
Extrait "monumental" :
[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14485-09.12.2016-ITEMA_21160661-0.mp3" debut="20:38" fin="21:20"]

402
Répondre en citant  
GE - le Jeu 15 Déc 2016, 07:41

Ce matin, en vingt minutes à peine, Erner, qui adore le remplissage et les répétitions, nous apprend que la revue de presse internationale porte sur la presse internationale et même, donne l'avis de la presse internationale ou mieux permet de savoir ce que pense la presse internationale . Moi qui pensais trouver dans cette rubrique des nouvelles venues de Basse-Bretagne et du Comtat Venaissin. Très déçu.

403
Répondre en citant  
Quelle sorte de sociologue est Guillaume Erner ? - le Ven 16 Déc 2016, 10:41

Guillaume Erner recourt régulièrement à un certain type d'aberration logique dont on ne sait si elle ressortit à la bétise ou au mensonge délibéré. Alors qu'il fustigeait le crétinisme quantophrénique, il semble affectionner un crétinisme tout à fait voisin qui l'autorise à présenter un chiffre pour lui faire dire autre chose que ce qu'il dit. De telles âneries sont fréquentes dans son billet d'humeur à 6h58, ainsi que dans ses échanges avec l'invité de 7h40 ou 8h20. On peut les juger tout à fait inquiétantes de la part d'un docteur en sociologie et encore plus désolantes à entendre sur une radio où l'on se flatte de donner la meilleure place aux idées. C'est ainsi qu'hier matin vers 7h46, on entend Erner dire tout patelinement : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-15.12.2016-ITEMA_21166403-2.mp3" debut="06:10" fin="06:25"]

Pourtant on apprend en première année de sociologie à ne pas commettre de telles erreurs, à tenir compte des 'sans opinions' et des opinions intermédiaire, quelque peu mixtes, ambivalentes, ambiguës. Enfin on l'apprend si on ne disposait pas encore du simple bon sens qui permet d'éviter de telles sottises. Mais pour Erner c'est beaucoup plus simple : si 25% sont pour, c'est que 75% sont contre. En outre comme il ne parle que de "vision extrêmement positive" il est difficile de savoir si c'est lui qui les extrêmise, fidèle à son habitude de l'emphase et de l'hyperbole, ou bien si le tableau donne 4 catégories (ou davantage) : vision extrêmement positive/simplement positive/simplement négative/extrêmement négative. A constater qu'Erner ne s'embarrasse pas de telles finesses pourtant bien élémentaires, on retiendra l'hypothèse selon laquelle le docteur en sociologie n'a pas suivi un cursus complet. Peut-être étant déjà hautement diplômé est-il est entré directement en troisième cycle ? Après tout quand on lit les manipes d'un Lordon ou celles du polytechnicien Eric Maurin qui produit de la sociologie à partir de chiffres tripatouillés tout en ignorant visiblement le B-A-BA de la discipline, on se dit qu'il y a toute une partie de l'intelligentsia militante qui se dit sociologue sans en avoir les compétences de base. Il devient donc tout à fait irréaliste d'écarter cette hypothèse quand on s'interroge sur la propension de Guillaume Erner à produire de la bourde.

Alors comme pour les autres tricks et sottises de Guillaume Erner, on pourrait dresser un inventaire des occurrences de l'une ou l'autre énormité ou coup bas, pour mesurer leur taux de présence et enrichir le catalogue qui promet d'être épais. Mais ça prendrait peut-être bien du temps pour ne faire que confirmer ce que ressent tout auditeur de la matinale doté de quelque esprit critique : si Guillaume Erner n'est pas un imbécile carabiné, alors il ment comme un arracheur de dents.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

404
Répondre en citant  
Une belle ânerie et de bon goût avec ça! - le Jeu 22 Déc 2016, 07:48

Ce matin, long et intéressant développements sur la situation en Pologne. Le journaliste termine sur l'annonce de députés de l'opposition qui vont occuper le Parlement à Noël alors qu'il est normalement fermé. Le commentaire d'Erner: "Et on va quand même leur souhaiter un Joyeux Noël" gloussement d'Erner, ricanements dans le studio.

405
Répondre en citant  
La corde à sauter de Guillaume Erner - le Jeu 22 Déc 2016, 23:58

Ce matin la chronique de Guillaume Erner qui déjà ne manquait pas des défauts habituels, s'achevait sur une perle : Apple vend à ses clients ce qui leur servira à régler les factures Apple. Cette boucle faussement paradoxale est l'occasion pour le chroniqueur de sortir pour la Nème fois que les capitalistes vendront aux communistes la corde avec laquelle ces derniers les pendront.

Cette formule, outre qu'elle servit jadis à un grand journaliste qui officiait à France Culture et qui avait besoin d'un titre pour son livre, cette formule est un des récurrents traits d'esprit qu'on se plait sur France (in)Culture à produire régulièrement en tant que gage de culture générale, comme on produirait de faux papiers. Tous les incultes ont ainsi quelques formules favorites. Ainsi Voinchet citait régulièrement la sentence du Prince Salina ("que tout change pour que rien ne change") ou l'absurde définition du temps : "si on ne me demande pas ce que c'est je le sais, mais si on me le demande je ne le sais plus". Il était très fier de ces deux preuves de culture générale, au point de les produire à tout bout de champ comme un ignorant qui ne sait pas lire l'heure exhibe à la moindre occasion la superbe montre qu'il a hérité d'un grand-oncle.

De même la principale fonction de ce subtil trait Ernerien est d'éblouir le néophyte qui ne l'a pas encore entendu 30 fois depuis le début de l'année et, dur à la détente, peut encore s'émerveiller devant ce paradoxe en bras de chemise. Quand à son efficacité rhétorique elle ne peut être que superficielle, à tout le moins illusoire car le rapprochement est inepte au-delà de ce qu'on peut redouter :
- dans l'une des deux situations le capitaliste est la victime de sa cupidité alors que dans l'autre il triomphe
- dans l'un des deux cas la victime est une vraie victime alors que dans l'autre c'est un consommateur, peut-être grugé mais consommateur et demandeur or que je sache peu de gens demandent à être pendus
- enfin l'objet du forfait ou plutôt l'outil du crime est dans l'un des deux cas l'agent d'une fin d'existence tandis que dans l'autre il est au contraire le vecteur d'une existence augmentée.
La conclusion qui s'impose : le rapprochement entre les deux situations est inepte. Il faut vraiment avoir le niveau de raisonnement d'une linotte sans tête pour placer à son public un rapprochement aussi foireux. Ou alors un mépris infini pour ce même public.

Encore le raisonnement aurait pu avoir quelque sens si le smartphone était l'outil avec lequel le consommateur pourrait faire chuter la puissante firme Apple. Mais non, ça n'est pas dans ce sens qu'Erner conçoit le rapprochement, preuve supplémentaire que ce garçon réfléchit à l'envers. C'est dommage d'ailleurs, car après avoir lancé depuis Berlin ses ordres au Djihad international et aux médias du monde occidental, il aurait pu lancer de loin sa fatwah contre Apple, ce dont son ami intime et mentor ès-sciences-politiques Xav'e de la Porte ne se prive pas trop, d'ailleurs.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

L'ânerie du jour     Page 41 sur 41

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 39, 40, 41

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum