Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

On tique aux tics    Page 2 sur 4

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
On tique aux tics - le Mer 08 Jan 2014, 20:29

Rappel du premier message :

Manquait à ce forum un fil entomologique où épingler les tics de langage de nos chers radioteurs.
On pourra ici les recenser par (mauvais) esprit de collection.
Les plus bavards qui voudront les interpréterer sont les bienvenus, tout comme surtout  ceux qui s'en foutent mais qui en ont dans la gibecière.
* * *

11
Répondre en citant  
Re: On tique aux tics - le Jeu 09 Jan 2014, 01:27

F. a écrit:Manquait à ce forum un fil entomologique où épingler les tics de langage de nos chers radioteurs.
Cela manquait, en effet, un énième fil uniquement consacré à "épingler nos chers radoteurs", cibles de cet éternel "winter of our discontent".

12
Répondre en citant  
PRQ - le Jeu 09 Jan 2014, 09:31

F. a écrit:(...) un fil entomologique où épingler les tics de langage de nos chers radioteurs.

Oui, comme pour L'ânerie, Errare, Des voix et des ondes ou les Déficits abyssinaux, ce fil est un soutien gracieux au Service interne de Formation à la PRQ (Parole Radiophonique de Qualité) de France Culture...

13
Répondre en citant  
En type à tics sympathique - le Ven 10 Jan 2014, 10:37

F. a écrit:le blockbuster maison : "au fond".

Offon est en train de s'imposer comme le nouveau mot-relais.
Peut-être même va-t-il prendre progressivement la place de "voila", qui avait fait irruption sur la fréquence pendant l'année 2006 et qui a caviardé la chaîne jusqu'à il y a peu, mais qui est en très net recul c'est d'ailleurs la seule bonne nouvelle dans ce pays depuis la rentrée de septembre. Voinchet continue à utiliser "voila", mais de moins en moins.

C'est que "offon" n'est pas le seul tic verbal de Voinchet. En plus de "voila", il a quelques petits frères qui lui sont fonctionnellement équivalents , on va dire lesquels, dans un instant. Mais d'abord, il faut signaler que "offon" n'est pas seulement un mot-relais privé de sens, comme le sont "voila", "bon" et "jveudire" (et avec eux leur enfant naturel "bonjveudire"). "Offon" est aussi une cheville de modalisation, tout comme les autres tics de Voinchet que sont :
- kamème  
- dirait-on
- si on veut
- pourrait-on dire
- tout de même
- en quelque sorte
- après tout
- (...)
- (...)

Voinchet n'est pas une brute. Et malgré son prestigieux prix  du meilleur intervieweur radiophonique dans les cuisines il est toujours le jeune homme en short qui apprenait le métier sur les genoux de Jean Lebrun. Et comme tous les gens pas trop sûrs d'eux-mêmes malgré leur bien légitime désir de s'affirmer, eh bien le Voinche use et abuse de ces mini-formules qui ont pour autre fonction, en plus d'être un mot-relais, de relativiser ce qu'on est en train de dire. La prudence, verbale en l'occurrence, est la mère de toutes les vertus. Voinchet même si son short n'est plus que virtuel, est un grand vertueux.

Là où il devient vraiment pénible Voinchet, c'est quand il réussit à en coller plusieurs dans une même phrase. Il faut dire qu'avec ses questions à rallonge, avec triple looping suivi d'un immelman de son invention puis piqué puis boucle avant de retomber en vrille et de se poser, eh bien il faut le comprendre il prend des risques alors la tentation est forte de s'embarquer avec plusieurs parachutes et dispositifs de secours. Si ça chauffe trop dans la cagna il allume le ventilo "en quelque sorte", si les tonneaux se font à trop grande vitesse il active les stabilisateurs "si on veut". La voltige, fut-elle pratiquée dans un bac à sable et sur un praticable, a cette sorte de nécessité. Résultat il est bien capable de faire la totale en une seule phrase. Il suffit qu'elle se déploie sur une demi-douzaine de propositions emboités en tuyau-de-poêle et ça, pour notre orfèvre, les embranchements tuyau-de-poêlesque c'est le pain quotidien.

14
Répondre en citant  
Après l'élève, les tics du maître - le Ven 10 Jan 2014, 10:47

De Lebrun, je me souviens de 2 tics :

- l'adverbe "possiblement". Nombreux sont les auditeurs qui vont jusqu'à soupçonner Lebrun d'en être l'inventeur.
- la manie d'insérer des "euh" très secs et absolument pas d'hésitation, par exemple quand il les plaçait entre nom et prénom de l'invité. Quand je dis que c'est un "euh" très sec,  en écoutant on se rend compte qu'il se conclut avec léger coup de glotte, occlusive à peine ébauchée mais qui abrège l'émission vocale et évite les eeuuh interminables et mollassons à la Bourmeau, ou les longs euuuh de réflexion d'un Finkielkraut.

Quelques exemples du 'euh' de Jean Lebrun (totalement superflu on l'aura compris) :
- Eh bien nous remercions Jean-euh'-Baudrillard d'avoir été avec nous
- On n'avait jamais vu ça au-euh'-Salondelauto... (ou  : "au salon-euh'-delauto").
- Et c'est ainsi que les chose se passent en Loire-euh'-Atlantique (variante  : "A la mairie de Saint-Euh'-Nazaire")
Noter que le mot qui suit le 'euh' est le plus souvent prononcé avec un ton ascendant et une énergie légèrement supérieure à celui qui précédait le 'euh'.



(Signalons que cette petite affèterie plutôt concon made in Lebrun a fait des émules chez les jeunots de FC : elle a été récupérée par Hervé Gardette, et même le Xav'e s'en est construit une forme voisine)

15
Répondre en citant  
Re: On tique aux tics - le Lun 13 Jan 2014, 10:25

Voinchet use aussi de formules de ponctuations, et je ne vois pas comment appeler cette habitude autrement que du maniérisme, tellement c'est systématique. Par exemple quand il arrive en fin de phrase qui sonne comme une fin de paragraphe, il ajoute un "faut-il le préciser" là où d'autres diraient "pour être précis" d'autres encore "le saviez-vous" tandis qu'un journaliste sobre n'ajouterait rien du tout.

Par exemple, ce matin à 7h40 Voinchet introduit son invité ou plutôt le sujet de la matinale : après la disparition d'Ariel Sharon, l'hommage national et l'inhumation prévus dans la journée. Ce qui donne : << C'est donqueu aujourdh'uiii kanisraëleuh on va enterrer son Chef de guerre son ex-premier ministre Ariel Sharon héros populaire dans son pays, criminel de guerre pour lees palestiniens, Arik donc diminutif d'Ariel Sharon [respire] sera-t-inhumé à 14h avec les honneurs militaires dans sa FErme familiale du Suded'Israël non loin de la frontière avec la bandede /un silence/ Gaza faut-il le préciser. Bonjour Luc Rozensweig vous êtes ...  >>
Voici ce bref extrait : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/01/s03/NET_FC_d36b0730-76f0-4892-ac89-da11ae3e6529.mp3" debut="00:00" fin="00:25"]

Il s'agit d'un chapeau d'entrée, c'est donc normalement bref (20 secondes) avant le bonjourage de l'invité puis la présentation personnalisée que Voinchet lui consacre et qui va durer une large minute. Entre le chapeau et le bonjourage, la formule de ponctuation. On remarquera les tics d'élocution que la transcription ci-dessus tente de restituer et qui sentent déjà bon leur maniérisme. Certes la personnalisation est inévitable mais voila chacun personnalise comme il peut puisque le style c'est de l'homme même.

Ce début de fil le montre et la suite le confirmera : le style radio de Voinchet est surchargé de tics d'ornements et pour une fois on ne s'attarde pas sur ses pouffements de rigolade comme celui de 7h56 suite à la question de Couturier ("ça sera la question, heu' /toux de rire/ vaste programme pour la deuxième partie...") évidemment il n'y avait rien de drôle. C'est un style plutôt lourd.
Pour écouter le lourd : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/01/s03/NET_FC_d36b0730-76f0-4892-ac89-da11ae3e6529.mp3" debut="16:30" fin="16:42"]

16
Répondre en citant  
Re: On tique aux tics - le Mar 14 Jan 2014, 07:57

@Nessie a écrit:[...]
Quelques exemples du 'euh' de Jean Lebrun (totalement superflu on l'aura compris) :
- Eh bien nous remercions Jean-euh'-Baudrillard d'avoir été avec nous
- On n'avait jamais vu ça au-euh'-Salondelauto... (ou  : "au salon-euh'-delauto").
- Et c'est ainsi que les chose se passent en Loire-euh'-Atlantique (variante  : "A la mairie de Saint-Euh'-Nazaire")

(Signalons que cette petite affèterie plutôt concon made in Lebrun a fait des émules chez les jeunots de FC : elle a été récupérée par Hervé Gardette, et même le Xav'e s'en est construit une forme voisine)

Et n'oublions pas Voinchet.
Ce qu'il y a de bien avec Voinchet c'est que quand on guette, les exemples ne tardent jamais bien longtemps :

Ce matin à 7h41 : "... au théâtre des Champs-euh-zélysées."[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/01/s03/NET_FC_b4e46a16-3db0-405b-9d72-2a997113ec00.mp3" debut="01:08" fin="01:12"]

Et là franchement il avait du mérite ! Parce que placer le 'euh' lebrunesque sans sacrifier la liaison, alors là, chapeau l'artiste !!

17
Répondre en citant  
Néologismes - le Mer 15 Jan 2014, 15:22

Outil de dévoinchettisation : « Tribune de Paris - Procès du speaker de radio » par Paul Guimard (1ère diffusion : 05/08/1947) le 27 10 2013 [02:20 - 02:55]  in La Nuit rêvée de ... Philippe de Saint Robert (surtout les 10 premières et 10 dernières dix minutes)

« (Se) dévoinchettiser », verbe : attesté en 2014, employé par quelques lecteurs du Forum « Regards sur France Culture » (Observatoire critique de la station culturelle créé en 2009).
Étymol. et histoire : Du nom propre Voinchet (Marc), producteur/présentateur entre 2009 et 2014 d’une émission matinale suivie avec une attention scrupuleuse par certains auditeurs qui lui prêtent de nombreux défauts d’élocution et une insuffisante maîtrise de la langue française.

« Se dévoinchettiser », sens : quitter l’écoute addictive de la matinale pour  celle de programmes plus soft du type « Le Poème du jour avec la Comédie-Française » ou « Du jour au lendemain ».

Il n’a pas été observé de remplacement de l’expression « tête de Turc » par « tête de Voinche », probablement parce qu’en dépit de son  prestigieux prix Caloni, Marc Voinchet n’a pas atteint une notoriété suffisante. Cela pourrait néanmoins changer, car la rumeur court qu'un transfert du présentateur comique vers NRJ ne serait pas exclu à la rentrée 2014-2015.

NB. Sur le même modèle, on trouve également « se détewfikiser » et  « se démaricher ».

18
Répondre en citant  
Re: On tique aux tics - le Mer 15 Jan 2014, 19:23

Bonsoir,
Je viens de découvrir ce forum avec ravissement !
Mais nos "chers radioteurs",  tiennent-ils compte de ce qui s'y dit et des remarques que l'on y fait ? Les lisent-ils seulement ?
Ne prêche-t-on pas dans le désert ?
Pour preuve, je croyais qu'une loi due à M. Toubon, interdisait les anglicismes...
Or, non seulement, nos radioteurs patentés les utilisent avec une insolente gourmandise (provoc...?), mais Radio-France Elle-même n'a-t-elle pas imposé cette horreur, autant pour les yeux que les oreilles, qu'est le terme "Podcast" ?
Je reconnais que certains radioteurs font de la résistance en se servant du mot français "Téléchargement", quand bien même il serait moins précis. Certains se sont fait taper sur la langue, mais ils tiennent bon...
Et dire que ce petit monde, tout pénétré de son importance, a vocation à promouvoir la langue française  aux "quatre coins" du monde !
L'institutrice de Colette lui disait qu'une vilaine écriture était une impolitesse ! Que dire du mal parler ?

Il n'empêche, j'ai pour cette radio (FC) une véritable dilection, et si certains m'énervent, d'autres m'enchantent. Qui aime bien châtie bien.
Il n'y a que les imbéciles pour s'offusquer d'une juste remarque ou d'un légitime reproche.
Bien à vous,
Peregrinus

19
Répondre en citant  
Merci d'être là (on en est las) - le Mer 12 Mar 2014, 18:35

Matthieu Garrigou-Lagrange dit « Merci d'être là » dans chacune de ses introductions d'Une vie une oeuvre. N'est-ce pas idiot ?

« Là » ? Mais « là » où ? MGL ne sait pas où sont les auditeurs. Et une bonne part d'entre eux n'écoutent pas Une vie une oeuvre au moment de sa diffusion. D'ailleurs MGL n'est pas en direct.

Bref, MGL la joue slogan débile décalé (dans ce genre, le « France Culture, c'est pour vous » d'OPDA bat des records). Comme Laurent Goumarre avec son imbécile et minimaliste « Vous écoutez France Culture.(silence). C'est bien. »

C'est à ce genre de préférence pour le jingle rigolo et niais que l'on mesure le professionnalisme de France Culture et son souci de s'adresser aux auditeurs avec intelligence...

20
Répondre en citant  
Un record qui sera difficile à battre - le Ven 03 Oct 2014, 17:38

@Nessie a écrit:[...]"offon" n'est pas le seul tic verbal de Voinchet. En plus de "voila", il a quelques petits frères qui lui sont fonctionnellement équivalents , on va dire lesquels, dans un instant. Mais d'abord, il faut signaler que "offon" n'est pas seulement un mot-relais privé de sens, comme le sont "voila", "bon" et "jveudire" (et avec eux leur enfant naturel "bonjveudire"). "Offon" est aussi une cheville de modalisation, tout comme les autres tics de Voinchet que sont :
- kamème  
- dirait-on
- si on veut
- pourrait-on dire
- tout de même
- en quelque sorte
- après tout
- (...)

[...] le Voinche use et abuse de ces mini-formules qui ont pour autre fonction, en plus d'être un mot-relais, de relativiser ce qu'on est en train de dire. La prudence, verbale en l'occurrence, est la mère de toutes les vertus. Voinchet même si son short n'est plus que virtuel, est un grand vertueux.

Là où il devient vraiment pénible Voinchet, c'est quand il réussit à en coller plusieurs dans une même phrase. Il faut dire qu'avec [...]

Ouais.
Mais ça c'est rien : quand il est vraiment en forme il réussit à les aligner sans transition. Ainsi cette semaine, c'était mercredi matin à 8h15, il a sorti successivement (atassion accrochez-vous) : << on essaie d'approfondir et de voir en quoi nos deux invités voila au fond peut-être qui sait signaient un programme commun, .... >> (etc).

Vous avez bien lu : voila + offon + peut-être + qui sait = 4. Respect !

A la console, le choc a été tel que ce moment de radio... est tout simplement indisponible à la réécoute, damn ! A la page de l'émission le fichier intégral de la matinale est remplacé par un journal de 8'. Authentique !  Mais on trouvera ce fabuleux record dans le podcast, à 1h46'et 45 secondes. Anattendant que le site de FC nous rende la réécoute et qu'on puisse présenter ce chef d'oeuvre en pastille sonore, notre forum qui ne recule plus devant aucune facilité vous offre ce  bijou très court donc vite chargé ou écouté. Il vous suffit de suivre ce lien (et de patienter 5'' puis de passer l'annonce en clickant en haut à droite) et vous verrez qu'on vous raconte pas des craques :
mediafire.com listen/e782fezl1yghms9/Record_Voinchet_-_141001_-_Offon_Voila.mp3

21
Répondre en citant  
La Fabrique du tic. - le Jeu 16 Oct 2014, 22:38

Emmanuel Laurentin:
- "En l'occurrence".
- "En fin de compte" (et "Au bout du compte").

On tique aux tics     Page 2 sur 4

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum