Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Révolutions médicales    Page 3 sur 3

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Révolutions médicales - le Ven 07 Fév 2014, 22:23

Rappel du premier message :

Une émission pas du tout inintéressante grâce à l'enthousiasme communicatif du professeur Karine Clément, médecin chercheur, professeur de Nutrition et directrice de l'Institut de Cardiométabolisme et Nutrition à la Pitié-Salpêtrière sur son domaine de travail, L’obésité. Le présentateur René Frydman sert bien la parole de l'invitée et est correctement préparé. On peut néanmoins regretter le très rapide survol de plusieurs aspects en fin d'émission qui auraient intéressé le profane.

Cette émission comme les autres (et c'est le type même de l'émission facile à France Culture) est constituée d'un dialogue où le présentateur met en valeur son interlocuteur et médiatise son institut de recherche dans l'optique d'une meilleure (= plus grande) allocation de ressources.  Il ne faut pas s'attendre à un questionnement critique de la part de René Frydman vis-à-vis du spécialiste invité. On est entre gens de bonne compagnie qui partagent les mêmes intérêts (Olivier Lyon-Caen qui est désormais « conseiller santé et recherche médicale »  du Président Hollande était tout aussi complaisant avec ses invités et amis). À quand une émission qui ferait entendre les avancées de la recherche mais aussi les voix discordantes en matière de médicalisation de la société et de conflits d'intérêts ? À quand, à quand (les vacances), comme disait Devos. Résultat : jamais.
* * *

21
Répondre en citant  
« Si on me l'avait pas dit, j'aurais pas vu » (Jacques-Louis Binet) - le Ven 15 Jan 2016, 13:49

@Philaunet a écrit:
Amusant, ce numéro de Révolutions médicales L'image du corps vu par la peinture au fil du temps dont le titre promet beaucoup plus qu'il ne tient.
(...)

Cher Philaunet, vous faites montre d'une indulgence que je n'aurai pas quand vous écrivez :

Amusant : hum.  (...) dont le titre promet beaucoup plus qu'il ne tient : c'est un euphémisme. Il faut du courage pour écouter ces 56 minutes jusqu'au bout. Pour masquer l'absence de préparation totale de cette émission, René Frydman fait du name-dropping, passe d'un artiste à un autre comme d'une époque à une autre comme d'une oeuvre à une autre, sans axe de réflexion lisible par l'auditeur. Son interlocuteur en roue libre est difficile à canaliser et René Frydman court après lui pour tenter de garder un cap à son sujet. Inutile d'en dire plus (Jacques-Louis Binet qui s'appuie largement sur la réflexion de l'historien d'art Daniel Arasse - dont pas un seul livre n'est cité en biographie - en parle comme d'un simple « critique », on s'étrangle).

[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/12/s53/NET_FC_08e5625e-926b-4404-88cd-e2e9d72f3c0e.mp3" debut="28:44" fin="28:56"] ou [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/12/s53/NET_FC_08e5625e-926b-4404-88cd-e2e9d72f3c0e.mp3" debut="46:10" fin="47:01"] (j'espère que vous visualisez bien l'oeuvre dont il est ici question : un tableau inconnu d'un peintre oublié, pas mieux).

Ça devrait intéresser votre femme qui est peintre.

P.S. : Franchement soufflé en lisant ceci dans le descriptif de l'émission : Jacques-Louis Binet,  ancien secrétaire perpétuel de l’Académie de Médecine, membre de l’Académie des Beaux Arts et de l'Académie d'architecture, auteur du Sang et les hommes (collection Découvertes Gallimard, 2001) qui enseigne la peinture contemporaine à l’Ecole du Louvre.

22
Répondre en citant  
Re: Révolutions médicales - le Ven 15 Jan 2016, 18:16

@Jean-Luuc a écrit: (...)  Il faut du courage pour écouter ces 56 minutes jusqu'au bout. Pour masquer l'absence de préparation totale de cette émission, René Frydman fait du name-dropping, passe d'un artiste à un autre comme d'une époque à une autre comme d'une oeuvre à une autre, sans axe de réflexion lisible par l'auditeur.

Bravo pour votre courage ! De mon côté, j'ai laissé tomber après 12 à 15 minutes, je n'en pouvais plus ! Quand j'écrivais « amusant » plus haut, c'était pour le tutoiement. Sinon, rien à tirer.

@Jean-Luuc a écrit:Son interlocuteur en roue libre est difficile à canaliser et René Frydman court après lui pour tenter de garder un cap à son sujet. Inutile d'en dire plus (Jacques-Louis Binet qui s'appuie largement sur la réflexion de l'historien d'art Daniel Arasse - dont pas un seul livre n'est cité en biographie - en parle comme d'un simple « critique », on s'étrangle).

Oui, là aussi Frydman tente de ramener la conversation au sujet, mais rien n'y fait, Binet en bon copain du producteur cause de tout et de n'importe quoi.

@Jean-Luuc a écrit:[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/12/s53/NET_FC_08e5625e-926b-4404-88cd-e2e9d72f3c0e.mp3" debut="28:44" fin="28:56"] ou [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/12/s53/NET_FC_08e5625e-926b-4404-88cd-e2e9d72f3c0e.mp3" debut="46:10" fin="47:01"] (j'espère que vous visualisez bien l'oeuvre dont il est ici question : un tableau inconnu d'un peintre oublié, pas mieux).

Ça devrait intéresser votre femme qui est peintre.

On a trouvé pire que Richeux dans l'expression du néant.

@Jean-Luuc a écrit:P.S. : Franchement soufflé en lisant ceci dans le descriptif de l'émission : Jacques-Louis Binet,  ancien secrétaire perpétuel de l’Académie de Médecine, membre de l’Académie des Beaux Arts et de l'Académie d'architecture, auteur du Sang et les hommes (collection Découvertes Gallimard, 2001) qui enseigne la peinture contemporaine à l’Ecole du Louvre.

Oui, je me suis demandé s'il n'y avait pas une erreur dans la notice biographique. D'après ce que j'ai entendu, je ne vois pas M. Binet faire un quelconque cours.

Merci pour vos remarques, il faut se garder d'être trop bienveillant en voulant ne pas être trop critique avec France Culture. Cette radio, c'est bien triste, ne nous autorise même pas à éprouver de la reconnaissance à son égard. Quand on pense qu'elle a été une université populaire durant des années pour des milliers de passionnés !

23
Répondre en citant  
La e-santé : avancée ou gadget ? - le Mer 03 Fév 2016, 10:25

Ce n'est pas la première fois que j'entends Laurent Alexandre et je ne sais encore si je dois le ranger dans la catégorie visionnaire ou charlatan. Peut-être les deux, en fait.
Par contre je sais qu'il est fasciné par Google. Petit jeu: combien de fois a-t-il réussi à glisser le nom de cette firme durant l'émission? Un bonus de 20 ans de vie au gagnant.
En tout cas, si, comme il nous le promet, l'humain 2.0 pourra vivre 1000 ans, les jeunes pousses de France Culture, tant décriées ici, ont le temps de progresser !
En ce qui me concerne, je reste fidèle à Shakespeare (Jules César):
"Cowards die many times before their deaths.
The valiant never taste of death but once.
Of all the wonders that I yet have heard,
It seems to me most strange that men should fear,
Seeing that death, a necessary end,
Will come when it will come."

24
Répondre en citant  
Ghada Hatem, gynécologue-obstétricien : respect - le Mar 23 Fév 2016, 22:54

Un numéro collector de "Révolutions médicales" : La maternité dans tous ses états avec Ghada Hatem, gynécologue-obstétricien, responsable de la maternité de Saint-Denis (en Seine-Saint-Denis...).

Le descriptif de l'émission est pour une fois assez compréhensible et présente une synthèse correcte de l'émission.

On ne peut qu'être admiratif des convictions et du travail du docteur Ghada Hatem. Une émission intense parce que les deux interlocuteurs partagent la même passion et le même expérience du métier (René Frydman est obstétricien) : "Et vous, que faisiez-vous, monsieur Frydman ? "demande Ghada Hatem quand celui-ci lui demande si elle accède à la demande de reconstitution d'hymen. Lui "je le faisais" : [son mp3="http://static.franceculture.fr/sites/default/files/sons/2016/01/s01/NET_FC_430c98fd-5390-4745-b065-9ade2244d913.mp3" debut="17:50" fin="19:49"]

Aucune question n'est éludée, mutilations génitales, viols, meurtres des femmes par leurs conjoints, laïcité à l'hôpital : [son mp3="http://static.franceculture.fr/sites/default/files/sons/2016/01/s01/NET_FC_430c98fd-5390-4745-b065-9ade2244d913.mp3" debut="13:50" fin="17:03"]

À l'écoute de la voix de Ghada Hatem, on sent une femme possiblement fatiguée et anxieuse. On apprend plus loin dans l'émission qu'elle a évidemment travaillé le matin même  et qu'elle a dû s'occuper d'une femme battue mariée via Internet (elle décrit le phénomène de femmes venues de l'étranger se retrouvant esclaves). Bref, une responsable de maternité débordée (elle le le concède en début d'émission) impliquée sur de nombreux fronts, dont "une maison des femmes" qui, en raison des violences qui leurs sont faites, va s’appuyer sur une équipe pluridisciplinaire afin d’accueillir les femmes en situations difficiles (battues, seules, enceintes et à la rue…).  

Deuxième partie de l'émission, la stérilisation, l'iIVG tardive et  le sujet devenu la spécialité du Dr Frydman, la fécondation in vitro.

Une très bonne émission sans aucun délayage (Ghada Hatem doit être l'anti-verbiage incarné !) qui démontre encore une fois que les meilleurs entretiens se font entre connaisseurs du même sujet.

25
Répondre en citant  
Frydman fait sa révolution - le Jeu 17 Mar 2016, 21:04

26
Répondre en citant  
Re: Révolutions médicales - le Ven 25 Mar 2016, 10:01

Rowan(http://www.regardfc.com/t80p175-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance#24720) a écrit: (...)

C'est dans ces circonstances qu'Adèle van Reeth a choisi de consacrer cette semaine quatre émissions, soit deux cents minutes d'antenne au thème de l'antisémitisme. Or, durant ces quatre émissions, ni Adèle ni aucun de ses invités n'ont prononcé ne serait-ce qu'une seule fois le mot « islam ». Ni le mot « musulman ». Ni le mot « coran ».

« Respect », comme on dit.

A la suite de Rowan, je me permets d'ajouter l'exemple suivant, dans une émission conseillée par Philaunet dans le post 23 et diffusée le 05 janvier 2016 : La maternité dans tous ses états :

René Frydman :
Une question que vous attendez : comment ça se passe la laïcité dans une zone aussi diverse ? Concrètement, est-ce que vous avez des demandes fortes, on va dire importantes, voire violentes que telle femme soit examinée uniquement par des femmes ?

Ghada Hatem : Oui bien sûr. Vu le nombre de femmes qui transitent par notre maternité, vu la population, ces demandes restent rares, mais elles sont très déstabilisantes pour les soignants, parce que quand à 21h, un père arrive extrêmement furieux en disant : « il est hors de question que cette sage-femme homme - car vous savez qu'il y a de plus de plus de sages-femmes hommes et nous en avons pas mal dans l'équipe - s'occupe de ma femme », c'est très difficile de rester calme, pédagogue et d'expliquer qu'on ne choisit pas son soignant et que ça va pas être possible de changer toute l'organisation du service pour lui faire plaisir. Donc c'est un travail de conviction, de patience. Il arrive qu'on soit obligé d'appeler le personnel de sécurité de l'hôpital, voire le commissariat, ça m'est déjà arrivé, mais je pense que c'est la fermeté qui paye.

Frydman : La violence existe à ce niveau-là.

Hatem : Bien sûr. Parce que les gens partent parfois dans des dérives, on s'est fait traiter d'islamophobes, tout un tas de choses - rarement, Dieu merci, c'est rare, si ça se produit, c'est assez violent.

[son mp3="http://s3-eu-west-1.amazonaws.com/cruiser-production/static/culture/sons/2016/01/s01/NET_FC_430c98fd-5390-4745-b065-9ade2244d913.mp3" debut="27:50" fin="30:18"]

Compter sur l'implicite, ne pas nommer, ou comment rester au chaud dans ses pantoufles...

27
Répondre en citant  
Semelles de plomb radiophoniques - le Jeu 28 Avr 2016, 23:51

Trois minutes et cinq secondes pour dire quoi ? Quel est est le sujet précis de ce numéro de Révolutions médicales* ? René Frydman ne le dit pas, mais il fait une introduction traînante avec maints détails inutiles. Si bien qu'avant que commence l'invité, on se demande vraiment si l'on a envie de l'écouter :[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14312-26.04.2016-ITEMA_20970586-4.mp3" debut="00:00" fin="03:07"]

Il ne fallait donc pas aller chercher loin pour trouver l'opposé de la pratique de plusieurs radios culturelles étrangères consistant en une présentation claire et précise du sujet, une entrée en matière pédagogique et stimulante. Il était question de ce sujet dans le fil BBC Circadian Rhythms, suvi d'une analyse de Yann Sancatorze au post 152.

* Deux psychanalystes y dissertent sur "L’énigme du désir d’enfant" (de la femme), un sujet en prise directe avec la médecine et les enjeux contemporains...

Révolutions médicales     Page 3 sur 3

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum