Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Des producteurs de France Culture    Page 6 sur 11

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Des producteurs de France Culture - le Mer 19 Fév 2014, 11:17

Rappel du premier message :

Florian Delorme : débit précipité, articulation inexistante, propos approximatif, ton rigolard, point de vue engagé, art de l'entretien : interruption de l'invité.  

Le producteur parfaitement adapté au sujet, quoi : « De la PMA à l’euthanasie, des questions de vie ou de mort ».

Page de présentation du site non prête avant et lors de la diffusion : CULTURESMONDE. Sont annoncées les questions d'infertilité, d'adoption, d'Afrique. Devrait intéresser en haut lieu.

***************

NOTA BENE : des fils de discussion spécifiques concernant des producteurs ont été ouverts dans le forum : Qui fait quoi ? ; Le blog FC de Michel Alberganti ; Le blog de Jean Lebrun ; Un été avec Regis Debray ; Lemerre vs Voinchet ; Hubert Huertas à la campagne ; Alain-Gérard Slama ex-chroniqueur en Contrepointeur ; René Jentet ; Pour Francesca Isidori ; Grande présence de Denis Podalydès ; Pierre Descargues (1925-2012) ; Edwy Plenel en ses œuvres ; Brice Couturier, le libéralisme et les néo-conservateurs.

* * *

51
Répondre en citant  
Pure people, chez Alain Finkielkraut - le Dim 07 Juin 2015, 21:49

Nessie a écrit:
stein a écrit:C'est assez curieux ce prétexte de l'âge de la retraite. Car si Colette Fellous a bien 65 ans, Alain Finkielkraut en a lui 66 , Christine  Ockrent 71, Dominique Souchier 68, Jean Noël  Jeanneney 73....

(...) Finkielkraut selon mes paris, devait sauter en septembre de cette année, une fois bouclée la fête des 30 ans de Répliques. Et ce d'autant plus qu'il a déclaré récemment qu'il ne se reconnaissait plus dans la ligne du PS, destructeur de tout ce à quoi Finkielkraut est attaché. Mais son élection à l'Académie lui a rendu un certain poids de respectabilité. Et par suite de la grève d'Avril le report à l'automne prochain de la fête des 30 ans assure encore une année de survie à Répliques. Mais je maintiens mon pari sur la disparition de Répliques en septembre 2016, sauf si FC change de Directeur et encore il faudra que le nouveau titulaire ne voie pas dans Répliques une sorte de cheval de Troie prophylactique contre le mainstream idéologique des classes cultivées à la sauce Télérama/Le Monde/Nouvel Obs. (...)

Non, Finkielkraut ne partira pas de sitôt, si ce n'est de son plein gré. Il remplit parfaitement les espoirs du présent directeur : il "génère des podcasts" (contrairement à la poésie chez Sophie Nauleau : bouh, la poésie, dernière de la classe des podcastés !), il invite des pure people (nom aussi du magazine dans lequel OPDA se pavane), il surfe sur l'actualité, aime la castagne et la polémique. Peu importe ce qu'il dit, c'est l'audience qui compte et il en fait (et puis une caution de pluralité idéologique, c'est toujours utile).

Ainsi de la mise en scène de l'émission Le choc Charlie où tout est joué par les participants et l'arbitre qui étalent leurs égos sur l'actualité en enfilant des poncifs dans une langue affligeante *, ici entre autres chez Daniel Scheidermann ** :  [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/05/s22/RF_23C74DCA-E47C-446F-A3BB-F4428929F403_GENE.MP3" debut="23:00" fin="23:49"]
Ce genre de propos de cafétéria ne peut que plaire à Poivre d'Arvor et sans doute Alain Finkielkraut le sait-il  puisqu'il invite, malin qu'il est, au moins une fois sur deux des gens qui n'ont rien à dire, mais qui font le show en ferraillant avec moins de 300 mots de vocabulaire.  Il pérennise ainsi son émission.  Il pourra toujours se répandre en dénonciations, et répéter que tout est "effffroyâââââble", on n'y croira pas, on sait qu'il joue. Il l'a dit. Le théâtre télévisé et radiophonique est son oxygène. Espérons que les auditeurs-internautes fidèles nous signalent les numéros écoutables, surtout les anciens ayant valeur un tant soit peu littéraire.  

* Notez "journaliiiiistes; racoleeeeeuuuurs, un rallongement des voyelles qu'on trouve d'ailleurs rarement chez les hommes, mais fréquemment chez les Laurentin girls, tic de l'immaturité qui rappelle une forme de prononciation anglaise bien relevée par Yann Sancatorze (j'en ai oublié la dénomination)

** Voir le 3 § de ce post qui résume bien la nature des participants et leurs liens

52
Répondre en citant  
Re: Des producteurs de France Culture - le Lun 08 Juin 2015, 14:47

Ca rime à quoi était une très belle émission.
C'est désolant de la voir disparaître...
Les moments intéressants sur cette radio vont bientôt se compter sur les doigts d'une main.
Que faire ?
Ecrire au directeur ?
Sait-il lire...?
Quels droits avons-nous en tant qu'auditeurs ? Aucun peut-être...Mais je me pose quand même la question.
France Culture étant une radio du service public, c'est quand même étrange que personne ne puisse rien faire face à cette entreprise de destruction assumée. C'est assez effrayant.

53
Répondre en citant  
Finkielkraut dans les Matins - le Lun 08 Juin 2015, 15:57

Philaunet a écrit:

Non, Finkielkraut ne partira pas de sitôt, si ce n'est de son plein gré.

Signalons qu'invité des Matins le 13 avril 2015, Alain Finkielkraut y a critiqué sans fard les "jingles" qu'impose la direction de France Culture aux producteurs de la station et qu'il a clairement affirmé que jamais son émission ne serait défigurée par ces horreurs sonores.

http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-alain-finkielkraut-2015-04-13

54
Répondre en citant  
Ce n'est pas de leur faute... - le Jeu 18 Juin 2015, 13:00

Non, ce n'est pas la faute des producteurs s'ils se répètent, s'ils s'embrouillent, s'ils disent des âneries. En écoutant Caroline Broué ce midi avec Gérard Garouste (le laborieux entretien !), cette pensée : elle a besoin d'une pause, d'une parenthèse,  pour recharger ses batteries, pour penser, pour se cultiver, pour réfléchir à son métier. Cela vaut pour Voinchet, Laurentin, Van Reeth, Delorme, Richeux, Goumarre, Gardette, Laporte, Adler.

Non, ce n'est pas de leur faute, c'est celle de la Direction de France Culture qui a décidé de remplacer les producteurs tournants qui ont fait France Culture * par des producteurs obligés de fournir une quotidienne (sinon rien ?).

La quantité nuit la plupart du temps à la qualité. Repensons à France Culture avant 1999 : des producteurs tournants (et pas des amateurs !) et peu d' "anchormen" comme aime à les appeler Poivre d'Arvor. en français : peu de têtes d'affiche ou de vedettes "fidélisantes" (type Bouvard, Ruquier, etc).

C'était le gage de la qualité : la direction du Panorama quotidien  ? Duchateau, Bydlowski, JM de Montremy (très bon, trop rare). Agora ? Germain-Thomas, Lapouge alternativement ou une semaine sur deux. Etc.

Par intérêt personnel, par idéologie du simplisme, par suivisme de l'air du temps et goût des icônes (le pure people, l'alpha et l'omega de Poivre d'Arvor),  pour imposer des personnalités (reconnaissantes et obéissantes), les quotidiennes animées par un seul producteur se multiplient, et ce au détriment de la qualité et de la variété.  

Nessie l'a signalé maintes et maintes fois et le contributeur Achille rappelle dans ses propositions ce qui est gage de qualité : non le généraliste qui dit n'importe quoi par fatigue ou manque de renouvellement  (voir Broué avec Garouste et cent autres exemples), mais le producteur passionné, bon connaisseur d'un domaine et qui sait dialoguer intelligemment avec un spécialiste du même domaine (cf. le regretté Pierre Descargues et la peinture).

Les gens critiqués le sont moins pour ce qu'il sont que pour les pions (consentants tout de même !) qu'il sont devenus pour réaliser le plan de directions successives de faire une radio de bavardage et de reconnaissance de people, et ce afin d'attirer plus de clics et d'auditeurs de passage, autant de signes comptables permettant à ladite direction de pérenniser son emploi à une époque où seule la statistique est marque de succès.


* Mention des producteurs tournants par Nessie (voir aussi le sujet dans d'autres posts)

* Achille dans Des idées pour France Culture évoque les producteurs tournants pour l'histoire, la philosophie, la littérature, etc.

55
Répondre en citant  
Mathieu Bénezet - le Sam 01 Aoû 2015, 09:57

Dans le fil Des idées pour France Culture
Espritestula a écrit: (...) En passant reconnaissances à  Mathieu BENEZET dont l'émission" Reconnaissances à ..."d'une heure seulement , nous mettait bien dans l'ambiance d'un auteur...même si on en aurait écouté plus avec plaisir ! (...)

Eh oui, voilà un producteur non formaté comme France Culture n'en fait plus entendre, un homme de culture, même si l'on pouvait ne pas toujours goûter le rythme et le propos de ses émissions.

Il y a deux ans, j'avais mentionné dans le fil Des voix et des ondes une rediffusion d'une lecture de Mathieu Bénezet, suite à la disparition de ce dernier. Le post 49 renvoyait à un article du Monde sur l'essayiste et poète.

56
Répondre en citant  
Raphaël Enthoven - le Dim 23 Aoû 2015, 15:33

Ce n'est pas la première fois que Raphaël Enthoven a l'honneur des magazines Pure People et Pure Media (quant à pur Esprit, on a de sérieux doutes...) et voici qu'on le retrouve dans le second grâce à l'attention de Jean-Luuc qui a posté cette contribution dans le fil Rentrée 2015 :  

Jean-Luuc a écrit:On me dit dans l'oreillette que Raphaël Enthoven quitte FC pour rejoindre Europe 1 (source : http://www.ozap.com/actu/raphael-enthoven-rejoint-europe-1/475490 ) (...)  
La copicole :
Cet été, Raphaël Enthoven a discrètement quitté France Culture, dont il était l'une des têtes pensantes les plus mises en avant depuis plus de dix ans ! Le professeur de philosophie y est entré comme chroniqueur puis y a présenté de nombreuses émissions comme les "Vendredis de la philosophie" (2003-2006), "Rendez-vous des politiques" (2006-2007), "Les Nouveaux Chemins de la connaissance" (2007-2011) et le "Gai Savoir" qu'il proposait chaque dimanche de 16h à 17h depuis septembre 2012.
(...)

« les plus mises en avant » dit B.D. de Pure Media en renvoyant avec ces mots en hyperlien au blog très complet que l'on avait... remarqué.

Est aussi citée la chanson de Carla Bruni qui le décrit comme un amant de première bourre, ce qui de nouveau laisse dubitatif sur ses propos très hypocrites dans une des plus calamiteuses émissions de France Culture des dernières années, Le Gai Savoir.

Raphaël Enthoven quitte France Culture. Il était temps, vu son évolution. Et cela pour aller à Europe 1, tout un symbole. Les émoluments n'y sont certainement pour rien, ni la couleur politique de la station...

C'est aussi une bonne nouvelle qui permet d'espérer en l'évolution que suggère Yann Sancatorze à la fin de sa lucide analyse : Rentrée septembre 2015.

57
Répondre en citant  
Re: Des producteurs de France Culture - le Dim 23 Aoû 2015, 16:48

Philaunet a écrit:
Raphaël Enthoven quitte France Culture. Il était temps, vu son évolution. Et cela pour aller à Europe 1, tout un symbole. Les émoluments n'y sont certainement pour rien, ni la couleur politique de la station...

Couleur "pognon", Europe 1?
Sérieusement, n'écoutant plus cette radio depuis des décennies, je serais curieux de connaitre cette fameuse couleur politique.
Enthoven à Europe 1, fitting! Je verrais bien Onfray à RTL, maintenant, dans le même rôle de "décrypteur" de l'actualité.

58
Répondre en citant  
Laure Adler choyée - le Ven 01 Jan 2016, 15:06

Dans le fil Hors-Champs de ce 1 janvier 2016
Alain Machefert a écrit:Première bonne nouvelle de l'année: Laure Adler promue officier de la Légion d'honneur.

Ce doit être une fausse nouvelle, Laure Adler ne peut avoir reçu un titre qui n'a que le masculin. À moins que le mot « Officière » n'ait été créé pour lui complaire ?

59
Répondre en citant  
Une historienne au service des historiens du futur - le Dim 03 Jan 2016, 17:35

Philaunet a écrit:
Dans le fil Hors-Champs de ce 1 janvier 2016
Alain Machefert a écrit:Première bonne nouvelle de l'année: Laure Adler promue officier de la Légion d'honneur.

Ce doit être une fausse nouvelle, Laure Adler ne peut avoir reçu un titre qui n'a que le masculin.  À moins que le mot « Officière » n'ait été créé pour lui complaire ?

Cette récompense est à comprendre au futur : le corpus du programme de France Culture dans les années 1999-2015 (et certainement encore un peu plus) servira aux historiens et peut d'ores et déjà servir aux ethnologues venus d'une autre société, qui à fins de connaissance scientifique, rédaction de monographie etc, étudieront la mentalité socialiste à l'intérieur de nos frontières. Pour voir ailleurs (Nord de l'Europe, URSS, Egypte Nasserienne, Algérie, Vénézuela) il faudra voir ailleurs et en d'autres temps. Mais pour le socialisme à la française, c'est tout bon il y aura de la matière. Merci de prendre le mot de "matière" dans un sens positif, certes figuré (abstrait), et non au sens certes plus réaliste et mérité qui mène diwect aux goguenots ou à la poubelle, antinomique de celle qui est évoquée dans cet autre post mais le résultat est le même.

Laure Adler restera le personnage qui aura initié un cycle d'au moins 15 années de détournement d'une radio publique à vocation culturelle au bénéfice du parti politique qui a sa faveur. Lequel aura ainsi trouvé là une agence de propagande à sa dévotion, et cela tandis que ledit parti, malgré les apparences ou plutôt comme le confirme le brio de son actuelle ministre de la culture, se fout comme d'une guigne de l'objet principal de cette radio (la culture, merci de suivre) dont il ne fait qu'un secteur de sa propension au clientélisme électoral.

Enfin quoi donc si tout cela ne mérite pas la Légion d'Honneur c'est à ne plus rien comprendre.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

60
Répondre en citant  
Laure Adler décorée - le Lun 04 Jan 2016, 08:36

Nessie a écrit: (...) Laure Adler restera le personnage qui aura initié un cycle d'au moins 15 années de détournement d'une radio publique à vocation culturelle par un parti politique. Lequel aura ainsi trouvé là une agence de propagande à sa dévotion, et cela tandis que ledit parti, malgré les apparences ou plutôt comme le confirme le brio de son actuelle ministre de la culture, se fout comme d'une guigne de l'objet principal de cette radio (la culture, merci de suivre) dont il ne fait qu'un secteur de sa propension au clientélisme électoral.

Enfin quoi donc si tout cela ne mérite pas la Légion d'Honneur c'est à ne plus rien comprendre.

Ce doit être la Légion Donneur de leçons...

Dans Les politiques de la Légion d’honneur, les journalistes pensaient-ils à Laure Adler, ex-directrice de France Culture, journaliste multi-cartes, en écrivant : « Après tout, la légion d’honneur n’est-elle pas une breloque d’un autre temps, un gadget pour vaniteux,(...) » et « Elle est l’héritage d’une révolution brisant les ordres anciens au nom du seul mérite. Pour autant, il faudrait encore savoir sur quoi se base ce mérite… » ?

En prime, et comme à l'accoutumée, du  français fautif : « Moyennant quoi, difficile de comprendre comment et par qui elle est attribué (...) ».

61
Répondre en citant  
Des invités triés sur le volet chez Laure Adler - le Mar 05 Jan 2016, 22:05

Nessie a écrit: (...) Laure Adler restera le personnage qui aura initié un cycle d'au moins 15 années de détournement d'une radio publique à vocation culturelle par un parti politique. Lequel aura ainsi trouvé là une agence de propagande à sa dévotion, et cela tandis que ledit parti, malgré les apparences ou plutôt comme le confirme le brio de son actuelle ministre de la culture, se fout comme d'une guigne de l'objet principal de cette radio (la culture, merci de suivre) dont il ne fait qu'un secteur de sa propension au clientélisme électoral.

Enfin quoi donc si tout cela ne mérite pas la Légion d'Honneur c'est à ne plus rien comprendre.

Votre hypothèse, exprimée en d'autres lieux du forum,  m'est revenue en mémoire en lisant le descriptif de Hors-ChampsHors-Champs et France Culture on dit et écrit  « d'Hors-Champs », comme on doit dire un « nhors-jeu » ou un « nhors contexte »...) du 4 janvier 2016 :

David Graeber :  Anthropologue, économiste et militant altermondialiste très en vue dans l’espace politique de la gauche libertaire américaine, David Graeber s'entretient avec Laure Adler. Il revient sur son enfance et le parcours idéologique et militant de ses parents pour expliquer son engagement actuel.

Des producteurs de France Culture     Page 6 sur 11

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum