Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27 ... 31  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les programmes d'été sur France Culture    Page 26 sur 31

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les programmes d'été sur France Culture - le Jeu 27 Aoû 2009, 08:15

Rappel du premier message :

Les perles et les navets de l'été 2009

La grille d'été bientôt connaître sa fin, celle de la rentrée vient de paraître, on peut donc déposer un premier bilan de l'été qui s'achève.

D'habitude, l'été, on a droit a un redressement du culturel, et a un traitement en longueur qu'on aimerait voir pratiquer l'année. Cette fois, ça a été particulièrement léger.

Première émission qui, chose baroque, fait partie des deux catégories - perle et navet - à la fois, les matins d'été :

* Les invités de première partie parlent de sujets variés et intéressants, ils semblent eux-même particulièrement calés.

* Florian Delorme mène un rythme dans ses entretiens très profitable à la discussion, il ne s'excite pas, et n'hésite pas à laisser son interlocuteurs développer son propos. Ses questions rentre assez vite dans le dur et l'interessant des sujets, il évite de se complaire à leur superficie, comme on l'a trop souvent entendu chez Ali Baddou.

Malheureusement :

* Les chroniques sont horribles :face: ! Les téléchroniques de Mauriac, avec les 40 génériques musicaux mixés qui les commencent, les découpent et les terminent sont insupportables. La voix de l'animatrice, le ton des musiquette, rappellent à peu près "les enfants de la télé", pire du pire!

La chronique d'actualité culturelle est aussi difficile à avaler : Raphaëllle Le Pen a une lecture de collégienne, elle a parfois l'air de manier des mots trop gros pour elle.

Un objet singulièrement baroque, ces matins. Je crains que ceux à venir ne présentent qu'une seule face en revanche... On verra.


:face:  :face:
* * *

251
Répondre en citant  
Bien écouté ! - le Sam 08 Aoû 2015, 21:03

Jean-Luuc a écrit:Avant toute chose, merci aux deux dernières contributions d’Antoine Arnoux, (post 24 de ce fil) et 180 de cet autre :

http://www.regardfc.com/t34p170-michel-onfray-qu-as-tu-fait-de-ta-promesse#19239

C’est, entre autres, exactement ce que j’attends des lectures du forum RFC.

Pour faire suite aux remarques initiées plus haut donc, je me permets d’ajouter les éléments suivants :  (...) à 41’57’’ : New Order se sent pousser des ailes, de même que le label Factory, et c’est ainsi que Peter Saville va sans doute réaliser l’une des pochettes les plus emblématiques de l’histoire du rock, en utilisant le fameux tableau "Panier de roses" de Georges Fantin-Latour comme pochette de l’album de New Order : "Power Corruption and Lies".

Recette : Prenez Georges de La Tour et Henri Fantin-Latour, mélangez bien fort et vous aurez : Georges Fantin-Latour.

[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/08/s32/NET_FC_da7fb246-f207-4dc9-9f81-2d564cf8caa1.mp3" debut="41:59" fin="42:14"]
(...)

Merci pour le relevé ci-dessus et pour votre dernière observation : j'avais entendu le passage sans relever la confusion. Une réparation du genre que j'attends aussi de lire, entre autres, sur ce Forum attentif.

252
Répondre en citant  
Avis de disparition - le Sam 08 Aoû 2015, 21:07

Le 21 juillet 2015 dans la série Grands écrivains, grandes conférences, n'a été ni donné en podcast, ni proposé au téléchargement via le lien RSS  le numéro Molière et Don Juan (2/5) : Juan Tenorio.

Maître Garbit, auriez-vous la bonté de signaler le fait au technicien de service ?

253
Répondre en citant  
Gogol en 1953, puis en 2015, pour comparaison - le Lun 28 Sep 2015, 09:22

Une conférence d'une heure captivante de bout en bout : Les âmes mortes de Nicolas Gogol par Henri Troyat*

Qui a dit que les conférences n'étaient pas radiophoniques ? En réalité ce sont les conférenciers actuels qui ne passent pas l'épreuve, la plupart étant ennuyeux à mourir devant leur micro. Car si l'on repense à Henri Guillemin ou aux autres conférenciers  de l'Université des Annales  dans les années 50 et 60 que l'on a découverts dans la série Grands écrivains, grandes conférences ces dernières années, on est sûr que c'est la langue, la culture, l'humour, la passion pour le sujet et le plaisir de transmettre qui font la différence. Quand Gilles Cantagrel fait une conférence actuellement, on le suit avec intérêt.

D'Henri Troyat, nous avons eu le plaisir d'entendre une rediffusion du Bon Plaisir, puis cette conférence. La question qui se pose après l'écoute de ces programmes de 1980 et 1953 : faut-il tenter une écoute de Nicolas Gogol, le rire au bord de l’abîme (1809-1852) de ce 26 septembre 2015 ?

Ce n'est pas le nom de Perrine Kervan qui m'y incitera, bien plutôt l'équipe de réalisation, constituée de piliers de France Culture :  Productrice  « Laetitia Leguay **. Réalisation : Ghislaine David. Attachée de production : Claire Poinsignon. »

Mais six intervenants, deux archives, une lecture et la voix de la narratrice, tout cela en 55 minutes ? Cela sera-t-il plus convaincant que le monologue savant et inspiré d'Henri Troyat de même durée ?


* Grands écrivains, grandes conférences  par Philippe Garbit
XIXème siècle (7/15) : Nicolas Gogol
04.08.2015 - Première diffusion le 22 juin 1953 sur La Chaîne Nationale

** Voir son Une vie une oeuvre sur Sandor Marai et sa page personnelle.

254
Répondre en citant  
Le tour de la France par deux enfants - Série de l'été 76 - le Lun 05 Oct 2015, 11:26

Nessie a écrit:Ce titre, les auditeurs de France Culture le connaissent bien même s'ils ont moins de 98 ans : dû à Augustine Fouillée qui l'avait signée du pseudonyme G. Bruno c'était le manuel de lecture des petites classes dans l'école française.

Il a fait l'objet d'un documentaire dans la série "Lieux de mémoire", en 2 parties les 16 et 23 novembre 1995, soit  quasi au démarrage de la série. Documentaires de 58 minutes avec Mona Ozouf, signés Philippe Garbit

20 ans plus tôt, le Tour de la France avait donné lieu à un feuilleton d'été, en 24 épisodes quotidiens, du 2 au 28 août 1976 soient 5 semaines moins la journée du 15. Avec Michel Bouquet et Nathalie Nerval. L'adaptation était de Sylvie Albert, la réalisation de Guy Delaunay.

Le programme d'été de France Culture nous en offre deux épisodes (Reims & Paris), datés du 25 et du 26 aout 1976. Ils seront diffusés dans la tranche d'après-midi "Grands écrivains" vendredi prochain, et rediffusés dans la nuit suivante (du 1 au 2 août) à 00h06.

Alors que rien ne nous permet d'espérer que Fc nous livre un jour la série au complet, ni que l'INA vous la propose sur son site Ina-Com (com comme commerciallll), voila que les Nuits de FC viennent de nous offrir le premier épisode ce cette série d'été. Disponible en podcast à la date du 27 septembre mais atassion : dans les "Nuits rêvées & nuits spéciallles", en l'occurrence la nuit rêvée d'Hervé This.

Et pour l'écoute directe (avec repiquage sur votre PC au moyen du programme de Firefox), c'est au bout de ce lien

./...

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

255
Répondre en citant  
Héros du roman noir français - 20 épisodes à l'été 1991 - le Lun 05 Oct 2015, 11:51

./...

Et puis parce qu'il faut faire parfois les choses à l'envers, je signale cet autre numéro d'une autre série d'été : les héros du roman noir français. Série de l'été 91 produite par Noël Simsolo. L'inventaire complet dort quelque part dans l'effroyable bordel de mes archives ; si un tsunami de rangement venait à se déchainer sur les lieux, on pourra en proposer au moins la liste dans ce même fil avant la fin des temps.

Anattendant, signalons la diffusion de cet épisode -le 9e- consacré à Chéri-Bibi. Il a été proposé récemment par Philippe Garbit dans sa  3e nuit spéciale Rouletabille. Dans le générique de fin on reconnait le thème de Miklos Rosza pour Providence.

Deux autres numéros en avaient été proposés jadis, bien avant la création de ce fil :
- Maigret (13 août 91) dans la nuit du samedi 22 février 2014
- Arsène Lupin (2 août 91) dans la nuit du 10 décembre 2012, rediffusée au printemps 2013.
Hélas c'était avant que les auditeurs du programme nocturne ne bénéficient enfin de l'écoute à la demande. En ce cas elles seraient encore disponibles sur le site de FC. Mais je gage qu'on pourra retrouver sans mal ces deux émissions en passant par le réseau ANPR.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

256
Répondre en citant  
Re: Les programmes d'été sur France Culture - le Dim 06 Mar 2016, 00:31

Nessie(http://www.regardfc.com/t644p20-les-programmes-d-ete-sur-france-culture-des-tresors-enfouis#20556) a écrit:Dans la nuit rêvée de Pascale Ferran (cf notre programme des nuits de FC), Philippe Garbit nous offrira un épisode de la série de Michel Boujut : Cinéma retrouvé. C'est une série de l'été 1994, nous sommes là dans les grandes années de Boujut, auréolé de sa réussite dans "Cinéma, cinémas". Le sujet de la série : les films -ou plutôt des films- qui n'ont pas vu le jour. Des projets abandonnés, avortés, jamais aboutis, parfois bloqués pour raisons de droits, ou de budget ; parfois interrompus en plein tournage car il arrive que l'argent manque subitement et que les prises de vue ne dépassent pas le premier jour, telle fut la mésaventure vécue par Robert Enrico avec 'Coup de foudre' qui ouvre la série le 1er août. Encore plus dramatique : parfois la star décède ainsi Marylin abandonne Cukor en plein tournage de 'Something got to give' (épisode du 4 août). Au moins dans ces cas, il reste des rushes. (...)
+
Nessie(http://www.regardfc.com/t644p20-les-programmes-d-ete-sur-france-culture-des-tresors-enfouis#20557) a écrit:
Le numéro donné cette nuit est un serpent de mer du cinéma, fréquemment évoqué sur France culture et aussi notoire que le Don Quichotte d'Orson Welles :  Resnais passionné de littérature populaire et grand amateur de Jean Ray, a souvent parlé de son Harry Dickson. Souvent, mais pas dans cette émission où il jouera l'homme invisible ou plutôt inaudible. (...)

On l'a dit, pendant toute l'émission Resnais fait le mort. Il apparait dans quelques archives mais reste injoignable. Arnaud Laporte, rusé, réussit à obtenir quelques explications par son ami André Heinrich qui, lui, répond au téléphone. Le même André Heinrich qu'on avait rencontré au téléphone déjà fort cordial en 1991, l'été de Chronique d'un été. Alors si l'on ne nous a pas épargné le suspense qui n'aboutit à rien (sonneries de téléphone, messages de répondeur bref la même mise en scène stérile dont FC abuse encore), au moins au plan strictement radiophonique, il faut saluer l'appel aux ressources maison avec cette idée qui fait mouche : faute de documents sonores on reconstitue un entretien de magazine entre Resnais et François Truchaud (par les comédiens Jean-Marie Galey et Jean-Pierre Malo). (...)
+
Nessie(http://www.regardfc.com/t644p20-les-programmes-d-ete-sur-france-culture-des-tresors-enfouis#20698) a écrit:(...)
Eh bien les amis, l'espoir est permis puisque dans la semaine à venir, l'équipe de nuit nous offre un 2e numéro de cette série : dans la nuit de dimanche à lundi, de 3h12 à 4h12, l'épisode du 4 août : Something's got to give, qu'on avait nommément évoqué dans la première partie de notre notice sur cette série disparue. En 1963, une comédie de Dgeorges Cukor dont le tournage fut définitivement interrompu par le décès de la star. Les rushes contiennent les dernières images filmées de Marylin. Certaines sont passées à la postérité et non sans une dimension de légende (Marylin nue dans l'eau ou au bord de la piscine).

On vous en dira plus ici-même dans la journée précédant la diffusion. Non, pas sur Marylin mais sur l'émission Wink
(...)

Merci Nessie pour vos précieuses collaborations datant de février/mars 2015, simultanément repêchées grâce à Philaunet et son abécédaire : 2015 : Regards sur le forum et au programme des Nuits. Aujourd'hui et sauf erreur, seulement deux des émissions (sur 25) de la série Le cinéma retrouvé de Michel Boujut et Arnaud Laporte sont devraient être en accès libre. La première : Autour du projet d'Alain Resnais sur « Harrry Dickson » est bel et bien contenue dans La nuit rêvée de Pascale Ferran (14 février 2015) mais indisponible à l'écoute (vous la retrouverez en podcast, mais hurry up, comme la diffusion date d'il y a bientôt un an, celui-ci est tout prêt de disparaitre).

Quant au deuxième numéro, Autour de « Something's got to give » de George Cukor, idem, devrait mais n'est pas inécoutable, alors que proposé dans la nuit du 10 janvier 2016 (rattrapable en podcast).

Je le regrette d'autant que je souhaitais revenir sur cette mise en scène ridicule déjà pointée par Nessie de l'appel passé à la radio. Voilà par exemple ce que les auditeurs ont entendu le 4 août 1994 à l'antenne : sonnerie, puis : « Les Acacias, bonjour.  _ Bonjour, j'aurais voulu parler à Simon Simsi s'il vous plait, de la part d'Arnaud Laporte. _ Arnaud Laporte. [sonnerie d'attente] _ Allô ?_ Allô Simon Simsi ? _ Oui. _ Oui, bonjour c'est Arnaud Laporte à l'appareil (...) »

Une véritable plongée au coeur de l'entretien téléphonique. Effet rétro, charme de l'objet domestique diffusé sur les ondes, grain d'histoire prélevé sur le temps, est-ce pour cette raison qu'Arnaud Laporte, 20 ans plus tard, a imposé un répondeur au début de son actuelle émission : La dispute ? (depuis supprimé)

En attendant le compte-rendu de Nessie (vous nous l'avez promis il y a un an, le temps passe), ne manquez pas les deux émissions d'une heure chacune, charpentées comme il faut.

257
Répondre en citant  
Re: Les programmes d'été sur France Culture - le Dim 06 Mar 2016, 23:27

Hasard de l'écoute : Supersonic proposait le 5 mars 2016 la lecture d'un poème en « 3D » (ou écoute immersive, selon l'acception proposée par Thomas Baumgartner) d'Anne-James Chaton sur les derniers moments de la vie de Marilyn Monroe.

Celui-ci vient précisément recouper le récit donné par Françoise Ducout, dans l'émission : Le cinéma retrouvé (voir ci-dessus), du tournage mouvementé de Something's got to give, ponctué par les absences de Monroe entre mai et juin 1962. D'abord portée malade puis soi-disant indisposée (une clause de son contrat l'autorisant à déserter les plateaux de la Fox au moment de ses règles), l'actrice s'était en fait retirée quelques jours à New York où le 19 mai, au Madison Square Garden, devant 20 000 invités, elle souhaita l'anniversaire du président Kennedy (32'40'' > 36'30'').

Supersonic : les vies entremêlées de Marilyn Monroe (oreille droite) et de Jackie Kennedy (oreille gauche) à écouter au casque pour identifier leur subtil croisement : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11985-05.03.2016-ITEMA_20929117-0.mp3" debut="07:30" fin="14:15"]

258
Répondre en citant  
Grille et émissions de l'été 2016 - le Ven 17 Juin 2016, 13:19

grille et émissions de l'été 2016

La voici disponible sur le site de la station

Apparemment, personne ne travaille en été... Voilà qui en dit long sur la vision de la société française telle que perçue par la direction de France Culture.

Les Grandes Traversées sont toujours ce qui attire l'oeil dans ces grilles estivales, car ce sont elles qui laissent l'empreinte d'écoute la plus profonde dans nos souvenirs d'auditeurs. Vraisemblablement, cette année, à une ou deux exceptions, on pourra facilement passer son chemin et continuer à vivre sur le stock d'archives radiophoniques rendu disponible par les Nuits... Notons donc :

- Une saison au Théâtre Français (du 4 au 8 juillet) : parce que la Comédie Française est vraiment sous représentée à France Culture

- Pourquoi la culture (du 11 au 15 juillet) : la question mérite d'être posée, surtout par une station anciennement culturelle qui a renié sa vocation pour faire du journalisme militant chic ? A redouter : rediffusion de leur petit festival de loisir créatif "Imagine" au Centre Pompidou qui s'est tenu récemment. Prévoir propos pontifiants, lénifiants, hypocrites, clichés enfilés, des meaumants culleturailles d'aimeaussion aimouvante et larremoillante.

- Charlie Chaplin, The Artist (du 18 au 22 juillet). J'espère que le sous-titre "The Artist" va nous épargner tout le fond politique du personnage, parce que la carrière de Chaplin contient tous les ingrédients d'une traversée idéologiquement compatible avec la ligne politique de la maison. On verra.

- Sur les routes de l'exil (du 25 au 29 juillet), par Marie Richeux. Peut-on espérer une traversée consacrée à son propre exil loin des ondes de France Culture? Une longue route loin, loin, loin de nos oreilles. Sinon, prévoir de longues litanies moralisantes susurrées avec une voix d'hôtesse de l'air, des clichés de poétesse lycéenne dans un français quasiment incompréhensible, et des injonctions à être aussi impeccablement moral que Mademoiselle Ressources Humaines Junior. Et c'est vrai quoi, une émission quotidienne, ce n'est pas assez, il faut aussi une longue traversée estivale. On aime la diversité et le "pour tous" à France Culture. Mais quand il s'agit de l'appliquer à un niveau personnel, c'est autre chose : népotisme, immobilisme, égoïsme, narcissisme.

- Frankenstein, bienvenue dans le monde des créatures artificielles (du 8 au 12 août) : officiellement la seule traversée qui a de quoi rendre impatient, et sans doute la plus grande réussite (par anticipation) de l'été.

- David Bowie (du 16 au 19 août), par Nicolas Martin :  Rolling Eyes

- Women's Power : les nouveaux féminismes (du 22 au 26 août). Parce que c'est obligatoire. Parce que vous n'avez pas le choix. Pourquoi la culture? Pour mi-li-ter bien sûr.


La grille d'été 2015 avait laissé un souvenir bien vide (rediffusions et traversées bien maigres). Qu'en sera-t-il pour cette année ?..

259
Répondre en citant  
Re: Les programmes d'été sur France Culture - le Ven 17 Juin 2016, 15:21

Encore un titre qui en dit long sur le recul de la connaissance à France Culture : La curiosité n'est plus un vilain défaut ! Qui a donc ainsi peur de s'instruire ? Il aurait mieux valu titrer : « Nous voulons un maximum d'auditeurs ! »

Quelques extraits des lignes écrites par Sandrine Treiner (et ses conseillers en communication) :

Enfin du temps ! Les curiosités s’étirent avec la longueur du jour. Littérature, astrophysique, cinéma, théâtre, architecture, histoire, philosophie, géopolitique : il y en aura pour tous les goûts et de toutes les couleurs.

> Les curiosités s’étirent avec la longueur du jour. Sauf que le solstice d'été passé, les jours raccourcissent.
> il y en aura pour tous les goûts et de toutes les couleurs. Une phrase soufflée par Charon ?

Le meilleur de la première édition du week-end Imagine réalisé en coproduction avec le Centre Pompidou sera proposé à tous au cours d’une Grande traversée diffusée du 11 au5 juillet.

> du 11 au 5 juillet : le temps à reculons sur France Culture.

Cet été, vous saurez tout et davantage encore sur Charlie Chaplin, David Bowie, Frankenstein. Savoir davantage que tout, un programme alléchant.

Nouvelles chroniques, nouveaux rendez-vous attendent les auditeurs dans ces carrefours d’antenne dont un feuilleton de reportages sur la jeunesse.

> Carrefours d'antenne ? Feuilleton de reportage sur la jeunesse, nous n'en attendions pas moins. Ça confortera les stats de Richeux.

Nous irons aux faits - fait historique, fait religieux, avec Régis Debray qui nous donne, pour la première fois, une grande série d’émissions exclusives. Cela fera plaisir aux autres producteurs qui ne font jamais rien d'exclusif.

A l’orée d’une année électorale, nous célèbrerons la passion française pour le débat que portent notamment France Culture et son partenaire, Le Monde. Qu'est-ce qu'une phrase pareille peut bien vouloir dire ?

Par ailleurs Les grandes traversées ne semblent plus tenir leur mission initiale de plongée de 3h x 5 jours sur un sujet donné. C'est ainsi que nous trouverons sans doute le mode d'emploi d'une marelle dans celle intitulée : Pourquoi la culture ? Et puis, en quoi Une saison au théâtre Français peut-il constituer un objet de connaissance ? Ne parlons pas du sponsoring accordé à l'auteure de : Sur les routes de l'exil. Restent : Chaplin et Frankenstein, Bowie... C'est maigre sur 8 semaines d'été.

Pat de Mérignac 

260
Répondre en citant  
Grille d'été 2016 - le Jeu 23 Juin 2016, 15:38

Noon...Richeux tout cet été ???
C'est décidé, je valide ma réservation en Cévennes...aucune réception possible !

261
Répondre en citant  
''Trois minutes à méditer'' - le Mar 05 Juil 2016, 14:57

Dans le fil L'ânerie du jour,
Jean-Luuc(http://www.regardfc.com/t609p370-l-anerie-du-jour#26240) a écrit:Cet été, France Culture vous endort (vaut aussi pour le reste de l'année).
Pourquoi "ânerie du jour" ?

Trois minutes à méditer, c'est le nom de la séquence dont la déclaration d'intention est la suivante : " TROIS MINUTES À MÉDITER EN SEMAINE13h55 Production : Christophe André
Prendre conscience de son état intérieur, écouter la rumeur du monde, contempler la nature… cet été, Christophe André propose sur l’antenne de France Culture une introduction simple et ludique à la méditation en pleine conscience. Chaque jour, du lundi au vendredi après la Grande table d’été, trois minutes de méditation guidée, pour respirer, se concentrer et lâcher prise. Trois minutes en apesanteur, avec soi-même.

Christophe André
. Psychiatre spécialiste des troubles anxieux et dépressifs, Christophe André commence à s’intéresser à la méditation à la fin des années 1990, en tant que médecin et en tant que pratiquant. Il se forme à l’enseignement de la pleine conscience et il est l’un des premiers à la proposer à ses patients dans le cadre de protocoles thérapeutiques, dès 2004, dans le Service Hospitalo-Universitaire de l’hôpital Ste-Anne à Paris. Il est l’auteur de nombreux best-sellers dont Méditer  jour après jour
".

Cette chronique est réalisée en partenariat avec un magazine féminin dont le nom n'apparaît pas sur la page, c'est déjà ça, non ?

Ensuite, comparons. Prenons les trois minutes de Bonnafé, par exemple, ou celles d'Onfray. Franchement, il n'y a pas photo. Christophe André fait dix fois mieux. Aujourd'hui avec Le bavardage des pensées*, il nous proposait (rappelait) d'apprendre à écouter. Assez pertinent, non, pour les auditeurs de la radio culturelle qui ne jurent que par l'écoute concentrée ?

Pas sûr qu'il soit inutile sur cette antenne de rappeler les vertus de la respiration et de l'écoute. Il faut seulement espérer que les producteurs de l'année se soient abonnées au podcast...

À cette heure-là, l'on a habituellement la désannonce interminable de Sonia Kronlund sur fond de variété américaine qui se termine invariablement sur "Il n'y a pas que les Pieds sur terre sur terre" et "écrivez-nous sur twitter, facebook", etc. Imbuvable. Après, le passage de relais entre l'annonceuse et Richeux est un des pires moments de radio qui soient.

Alors la méditation de pleine conscience** en 3 minutes, sans frénésie à la Mathieu Conquet ou à la Nicolas Martin, c'est toujours ça de moins d'excitation vaine et d'imbécillité revendiquée à France Culture.


* "Il y a souvent une idée reçue à propos de la méditation : nous pourrions arriver à faire le vide dans notre esprit, à stopper le flot incessant de nos pensées, pour accéder enfin au calme intérieur."
** pas "plein conscience" comme écrit sur la page du 4 juillet (où l'on pouvait aussi lire une citation de Lamartine)

Les programmes d'été sur France Culture     Page 26 sur 31

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27 ... 31  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum