Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les programmes d'été sur France Culture

Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 31, 32, 33

Accueil / France Culture

Les programmes d'été sur France Culture    Page 33 sur 33

Bas de page ↓   

321
Répondre en citant  
Re: Les programmes d'été sur France Culture - le Jeu 23 Aoû 2018, 08:54

Jean-Luuc(http://www.regardfc.com/t644p310-les-programmes-d-ete-sur-france-culture#31061) a écrit:La série Les Chasseurs de nazis (pourquoi un -C majuscule à Chasseurs ? mystère) ressemble à une grande traversée du point de vue du temps cumulé qu'elle prend sur l'antenne (8 heures) sans l'être dans le format, saucissonnée qu'elle est en 40 épisodes de 10 minutes (pour information, les podcasts sont d'ores et déjà tous disponibles sur Itunes alors que la série s'arrête à la fin de la semaine). Le mot épisodes employé par la chaîne ne doit rien au hasard. Il reflète la volonté d'inscrire ces émissions dans une logique sérielle proche du feuilleton, genre auquel ce travail de recherche est totalement étranger mais qui s'en rapproche par toutes les musiques distillées à l'arrière plan, qui tentent bêtement d'illustrer le sens des propos donnés à écouter. Certains cas relèvent de l'indécence. [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/19263-09.07.2018-ITEMA_21737919-0.mp3" debut="00:45" fin="01:41"] etc. Entendez-vous cette lancinante musique dronesque derrière la voix de Benjamin Ferencz qui lit la déclaration de l'accusation au procès de Nuremberg ? (1947) (...)
Merci pour l'ensemble de votre contribution et ses liens, c'est fort instructif.

Concernant le fond sonore, voir également le post consacré  à la Série Documentaire Les philosophes emprisonnés.

Cette nappe sonore n'est  pas étonnante, elle correspond au but du réalisateur qui n'est pas de faire un documentaire mais un polar historique ("Tous les ingrédients d’un polar historique : justice en trompe l’œil, vengeance secrète, coups tordus des services spéciaux… Tout est vrai ! ").

C'est à Michel  Pomarède que sont confiés les "documentaires" montés comme des drames radiophoniques. On avait eu un exemple de cette tendance glauque  copiée sur les docu-fictions (cf. M 6) avec le feuilleton fort critiqué s'appesantissant sur le cas Estelle Mouzins durant l'été 2017 (Estelle, disparue par Michel Pomarède, 8 "chapitres" de 5 "épisodes" de dix minutes). Les massacres et les meurtres, c'est super en été pendant deux mois, voir Les meurtres d'enfants le dimanche 30 juillet 2017.

Sur l'affaire de ce garçon ukrainien de 18-20 ans qui s'est retrouvé gardien de camp nazi en Pologne en 1943,  et l'homme de 95 ans qu'il est devenu, ayant vécu 75 ans aux États-Unis, envoyé le 21 août 2018 en Allemagne à Münster dans un centre de soins gériatriques, il y aurait beaucoup à dire. Mais cela ne concerne pas l'objet de ce forum.

PS. Le C majuscule de "Chasseurs" vient de la convention des titres à France Culture : le premier terme porte une majuscule, par exemple La Grande table ou Les Chemins de la philosophie.

Voir le profil de l'utilisateur

322
Répondre en citant  
Re: Les programmes d'été sur France Culture - le Jeu 23 Aoû 2018, 22:24

Philaunet(http://www.regardfc.com/t644p310-les-programmes-d-ete-sur-france-culture#31062) a écrit:(...)
PS. Le C majuscule de "Chasseurs" vient de la convention des titres à France Culture : le premier terme porte une majuscule, par exemple La Grande table ou Les Chemins de la philosophie.

Merci Philaunet pour cette précision, qui me permet de revenir une seconde sur ma contribution postée hier. Une lecture hâtive du papier d'Hélène Combis-Schlumberger indiqué en Post Scriptum m'a causé le tort de passer au travers d'une information capitale que je reproduis ci-dessous :

>>> A ECOUTER : Cet été, Michel Pomarède avait consacré une grande enquête radiophonique, de Paris à Washington, en passant par les tribunaux de Nuremberg, sur les traces des chasseurs de nazis et de leurs proies : Klaus Barbie, Adolf Eichmann, Aloïs Brunner... Le dernier épisode, qui sera diffusé le 24 août, raconte la traque de Jakiw Palij, sous les fenêtres duquel des étudiants d’écoles juives du Queens se réunissaient tous les ans pour protester contre son impunité.


Comme ce numéro est d'ores et déjà accessible pour les abonnées au podcast (son descriptif ici), il est possible de compléter (voire rectifier) quelques informations données par Le Figaro et Hélène Combis-Schlumberger, qui ne semble pas avoir écouté l'émission dont elle parle.

Jakiw Palij, appelé Jacob Palij dans l'émission, a été considéré en 2016 comme le dernier criminel nazi en vie sur le sol américain par Evan Pérez, journaliste à CNN. Lors de son arrivée sur le territoire en 1949, Palij a affirmé aux services d'immigration avoir exercé la profession de menuisier en Pologne (et non fermier). L'historien Peter Black est à l'origine du dossier de preuves monté à son encontre, soient 219 dépositions précisément, recueillies par les services de renseignements soviétiques. À partir celles-ci, on pouvait présumer que Palij (...) surveillait les juifs dans les camps de travaux forcés adjacents à Trawniki, dans le cadre de sa formation.

Dénaturalisé en 2003, son expulsion est ordonnée en 2004 par un tribunal de l'immigration. Peter Black : Mais une démocratie ne peut pas lâcher quelqu'un au beau milieu de l'océan. Alors ce que nous avons fait (...) c'est continuer de négocier avec les pays susceptibles de le récupérer : l'Ukraine, l'Allemagne, l'Autriche, et possiblement la Pologne. Aucun à ce jour n'a voulu l'accueuillir. Personne ne veut avoir sur les bras un criminel de guerre (...) Eli Rosenbaum : Cela fait quatorze ans que nous tentons d'éxécuter cette ordonnance. Mais les trois pays vers lesquels il devait être expulsé, soit l'Allemagne, soit l'Ukraine, soit la Pologne ont tous les trois dit non. Et je crains, comme pour d'autres personnes sur lesquels nous avons enquêté avec succès (...) qu'il mourra ici [aux États-Unis], en toute liberté. C'est probablement l'aspect le plus frustrant de ce travail. Il apparaît que l'histoire en a décidé autrement. Cette série ne pouvait trouver épilogue plus conforme aux attentes de cette dernière émission.

Voir le profil de l'utilisateur

323
Répondre en citant  
Re: Les programmes d'été sur France Culture - le Ven 24 Aoû 2018, 09:55

Jean-Luuc(http://www.regardfc.com/t644p320-les-programmes-d-ete-sur-france-culture#31068) a écrit:(...) [un] papier d'Hélène Combis-Schlumberger indiqué en Post Scriptum m'a causé le tort de passer au travers d'une information capitale que je reproduis ci-dessous :

>>> A ECOUTER : Cet été, Michel Pomarède avait consacré une grande enquête radiophonique, de Paris à Washington, en passant par les tribunaux de Nuremberg, sur les traces des chasseurs de nazis et de leurs proies : Klaus Barbie, Adolf Eichmann, Aloïs Brunner... Le dernier épisode, qui sera diffusé le 24 août, raconte la traque de Jakiw Palij, sous les fenêtres duquel des étudiants d’écoles juives du Queens se réunissaient tous les ans pour protester contre son impunité.

(...) Mais les trois pays vers lesquels il devait être expulsé, soit l'Allemagne, soit l'Ukraine, soit la Pologne ont tous les trois dit non. Et je crains, comme pour d'autres personnes sur lesquels nous avons enquêté avec succès (...) qu'il mourra ici [aux États-Unis], en toute liberté. C'est probablement l'aspect le plus frustrant de ce travail. Il apparaît que l'histoire en a décidé autrement. Cette série ne pouvait trouver épilogue plus conforme aux attentes de cette dernière émission.
"Le dernier criminel nazi résidant sur le sol américain, enfin extradé" (Les Chasseurs de nazis par Michel Pomarède).

Où l'on reconnaît la morale contemporaine, toute une, dont France Culture se fait quotidiennement le héraut.

Le garçon de 18-20 ans, menuisier ukrainien en 1940, "criminel nazi" : "L’historien Peter Black est à l’origine du dossier de preuves monté à son encontre, soient [sic] 219 dépositions précisément, recueillies par les services de renseignements soviétiques. À partir celles-ci, on pouvait présumer que Palij (...) surveillait les juifs dans les camps de travaux forcés adjacents à Trawniki, dans le cadre de sa formation."

Si l'on peut "présumer", alors...

"de sa formation". De quelle "formation" ?

"enfin". Que signifie "enfin" ?

Günter Grass enrôlé dans les Waffen SS à l'âge de 17 ans en 1944 et Le fondateur d’Ikea voit son passé nazi ressortir de nouveau.

Tout le monde n'a pas la chance d'être écrivain et allemand  ou homme d'affaires et suédois pour que sa biographie soit étudiée avec le recul et les nuances qu'apporte l'histoire.

Si l'on veut se pencher sur le nazisme, il existe une série historique exceptionnelle, non dramatisée, non empreinte de morale justicière à la France Culture 2018 :

Le Procès de Nuremberg
(60ème anniversaire)

France Culture – 25 émissions de 60 minutes Diffusion du lundi 24 juillet au vendredi 25 août 2006, de 13h30 à 14h30; par Dominique Missika

Le procès des grands criminels de guerre nazis qui s'est déroulé à Nuremberg entre novembre 1945 et septembre 1946 a été entièrement enregistré : c'est un montage de ces archives sonores que France Culture vous propose durant les cinq semaines de sa grille d'été.

1. L'ouverture du procès * 24.07.2006

2. Le juge Jackson * 25.07.2006

3. Le film des atrocités * 26.07.2006

4. Les chefs d'accusation * 27.07.2006

5. Les Einsatzgruppen 28.07.2006

6. La bureaucratie du génocide 31.07.2006

7. La déclaration liminaire de François de Menthon * 01.07.2006

8. Les crimes nazis en Europe occidentale 02.08.2006

9. Les témoins du ministère public français 03.08.2006

10. Marie-Claude Vaillant-Couturier 04.08.2006

11. L'Accusation soviétique 07.08.2006

12. Les crimes nazis en Europe orientale 08.08.2006

13. Une tribune pour Hermann Goering 09.08.2006

14. Le contre-interrogatoire de Goering 10.08.2006

15. Le pacte secret germano-soviétique 11.08.2006

16. La fin des illusions 14.08.2006

17. Streicher – Schacht – Funk 15.08.2006

18. Les militaires 16.08.2006

19. Schirach - Sauckel - Seyss-Inquart - Papen – Neurath - Fritzsche - Bormann 17.08.2006

20. Albert Speer 18.08.2006

21. Plaidoiries et réquisitoires 21.08.2006

22. Le procès contre les organisations 22.08.2006

23. La fin du procès 23.08.2006

24. L'héritage de Nuremberg 24.08.2006

25. La mémoire de Nuremberg 25.08.2006

Voir le profil de l'utilisateur

324
Répondre en citant  
Deux voix exceptionnelles sur Alexandre Soljenitsyne - le Ven 24 Aoû 2018, 15:27

Tel que : poste allumé "au hasard" à 12h15 le 21 août, quelle est cette voix familière à l'érudition captivante ? "Familière", mais entendue pour la dernière fois il y a... 10 ans ? Non, 20 ans ? Non, 25 ans, sans doute, dans un de ces passionnants numéros du Panorama de France Culture. Écoutons jusqu'au bout... Ah Georges Nivat !  Georges Nivat !

Soljenitsyne, l'écrivain : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17362-21.08.2018-ITEMA_21777936-2.mp3" debut="01:08" fin="05:20"]

On taira le nom de la présentatrice au ton et à la voix atroces, aux "questions" richeuzo-becdelièvresques. Pour un exemple de sottise abyssale, on écoutera de 19'25 à 19'40 un rire reniflé à propos de la langue française.

Georges Nivat se croit avec une interlocutrice cultivée, il dit poliment "Vous savez", "si vous voulez", "si vous lisez  [L'Archipel du Goulag]", etc. Georges Nivat est d'un autre siècle (né en 1935) et sur un autre France Culture.

La langue, l'écriture, l'expérience du bagne, l'horizon spirituel, la lutte [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17362-21.08.2018-ITEMA_21777936-2.mp3" debut="05:50" fin="08:53"]

Vous dites 'Avoir raison avec Soljenitsyne', ça me trouble un peu, on ne peut pas avoir raison avec Soljenitsyne, on ne peut pas avoir cette bataille spirituelle qu'il a eue dans sa chair, par ces années de bagne, ces années de relégation qu'il croyait éternelle, son cancer, etc. Je préfère qu'on dise qu'on se bat avec Soljenitsyne, et encore nous ne sommes pas capables nous de nous battre comme Soljenitsyne, qu'il n'y a plus les conditions de ce combat-là. Mais il reste évidemment comme un exemple d'écrivain lutteur.      
Georges Nivat


Exceptionnelles interventions en russe de Natalia Saraskina, biographe et spécialiste d'Alexandre Soljenitsyne, via une traductrice du meilleur niveau.

Souvenirs littéraires du mitan des années 1970, Le pavillon des cancéreux, Le premier cercle, Août 14, Une journée d'Ivan Denissovitch, les deux premiers tomes parus au Seuil en 1974 de L'Archipel du Goulag.

Voir le profil de l'utilisateur

325
Répondre en citant  
Re: Les programmes d'été sur France Culture - le Sam 25 Aoû 2018, 16:22

Philaunet(http://www.regardfc.com/t644p320-les-programmes-d-ete-sur-france-culture#31069) a écrit:
(...)
Le garçon de 18-20 ans, menuisier ukrainien en 1940, "criminel nazi" : "L’historien Peter Black est à l’origine du dossier de preuves monté à son encontre, soient [sic] 219 dépositions précisément, recueillies par les services de renseignements soviétiques. À partir celles-ci, on pouvait présumer que Palij (...) surveillait les juifs dans les camps de travaux forcés adjacents à Trawniki, dans le cadre de sa formation."

Si l'on peut "présumer", alors...

"de sa formation". De quelle "formation" ?

"enfin". Que signifie "enfin" ?

Günter Grass enrôlé dans les Waffen SS à l'âge de 17 ans en 1944 et Le fondateur d’Ikea voit son passé nazi ressortir de nouveau.

Tout le monde n'a pas la chance d'être écrivain et allemand  ou homme d'affaires et suédois pour que sa biographie soit étudiée avec le recul et les nuances qu'apporte l'histoire.
(...)

- Vous pointez à juste titre Philaunet l'emploi du verbe « présumer » utilisé par l'historien Black pour qualifier les activités du gardien de camp nazi Jakiw Palij, qui dit même un peu plus tôt (Peter Black) dans cette interview : On ne savait pas exactement ce qu'il y avait fait à Trawniki mais on s'en doutait un peu parce qu'on avait lu des centaines de dépositions d'hommes qui s'y trouvaient en février 1943. Un peu plus loin, Serge Klarsfeld abonde sur l'incertitude entourant le cas Palij : En tant que gardien, il y a aussi des témoignages de gardiens de camp qui n'étaient pas inhumains, qui étaient même humains. Donc comment prouver que celui-ci était humain ou inhumain puisque il n'y a plus de témoins, plus de victimes ayant traversé l'univers concentrationnaire et qui puissent témoigner à leur sujet (...)

Au moment où les interviews sont enregistrées, il semble que les preuves restent à fournir pour procéder à l'extradition de Jakiw Palij. Mais l'enquête en cours empêche d'en savoir plus. Ce serait parler d'un cas ouvert, si on avait un cas, dit Jens Rommel qui laisse entendre à demi-mots que la responsabilité pénale de Palij est en voie de finalisation.

- Au sujet de la formation, il est difficile de savoir à quoi Peter Black fait exactement référence.

- Le mot enfin dans cette phrase du descriptif : Le dernier criminel nazi résidant sur le sol américain, enfin extradé, fait allusion au délai écoulé entre l'ordre d'expulsion donné par le tribunal d'immigration américain en 2004 de Jakiw Palij et son autorisation d'extradition vers l'Allemagne en 2018, qui avait jusque-là comme plusieurs autres pays, refusé d'accepter d'ouvrir une enquête sur l'ancien garde de camp nazi. Soit 14 ans.

Philaunet(http://www.regardfc.com/t644p310-les-programmes-d-ete-sur-france-culture#31062) a écrit:
(...)
Sur l'affaire de ce garçon ukrainien de 18-20 ans qui s'est retrouvé gardien de camp nazi en Pologne en 1943,  et l'homme de 95 ans qu'il est devenu, ayant vécu 75 ans aux États-Unis, envoyé le 21 août 2018 en Allemagne à Münster dans un centre de soins gériatriques, il y aurait beaucoup à dire. Mais cela ne concerne pas l'objet de ce forum.

Dans l'avant-dernier numéro, Jens Rommel donne un élément de réponse : (à lui-même) Qu'est-ce que tu vas faire avec ces vieux [criminels] ? À quoi ça sert de poursuivre telle personne qui était vraiment jeune, 20 ans à l'époque, et qui a vécu sa vie ? (...) Et la réponse ? C'était une décision du parlement allemand de prolonger les limites de prescription pour meurtre (...), c'est-à-dire qu'on est obligé en tant que procureur d'investir ces crimes. Et l'autre idée qui est au-delà de cette explication juridique, c'est que c'est un devoir politique ou moral de la société allemande d'aujourd'hui. Il ajoute : [Si]une contribution [même] restreinte mène à une responsabilité pénale, on peut penser que c'est vrai aussi pour les crimes nazis.

Michel Pomarède développe en indiquant que l'Office central allemand a considérablement étendu son champ de recherche dès lors qu'il s'est intéressé autant aux têtes pensantes, aux décideurs qu'à n'importe quel gardien. Ce à quoi Jens Rommel répond que 95% de ces subalternes sont déjà morts et que parmi les trente dossiers restants, beaucoup ne sont plus aptes à paraitre devant la cour. (...) Seuls 5 cas ont été transmis au tribunal.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


326
Répondre en citant  
Re: Les programmes d'été sur France Culture -

Les programmes d'été sur France Culture     Page 33 sur 33

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 31, 32, 33

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum