Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 14 ... 25  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition    Page 4 sur 25

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Lun 30 Juin 2014, 17:55

Rappel du premier message :

La nouvelle mérite d'être lue et commentée : "Du jour au lendemain" ne sera pas reconduite à la rentrée de septembre 2014.

L'événement reçoit son écho et pas seulement dans ce forum, mais aussi dans la presse et sur le web. Ce sujet initialement proposé de façon provisoire, reçoit nombre de réactions qui montrent l'attachement des auditeurs à une des dernières émissions subsistant du programme de FC antérieur à la rentrée de septembre 1999. Que les esprits forts et les ricaneurs qui croient que rien n'était jamais mieux "avant" aillent se faire une soupe de fèves et la dégustent en lisant le fil "C'était mieux avant".

Contrairement à ce que j'avais envisagé, ce sujet ne sera donc pas rapatrié ultérieurement en "Art de l'entretien radiophonique" ou en "Le projet culturel du directeur de France Culture".


= = = = =

Pour accéder aux archives de l'émission et pour l'écoute en ligne :
- La saison 2011-2012  
- La saison 2012-2013
- La saison 2013-2014
* * *

31
Répondre en citant  
Du sujet, de l'objet, et du hors-sujet - le Sam 05 Juil 2014, 22:47

Bel exemple de langue de bois, cette dépèche AFP : le coup du renouvellement des générations, c'est pure rhétorique. Et le baratin de type "Droit du travail" : "Alain Veinstein a choisi de rompre le contrat". On frise l'accusation de faute professionnelle, là. Rhétorique encore, et pas des mieux inspirées.

Tout aussi savoureux est le courrier du Poivrinet : avons-nous bien lu : " [...] Outre qu'elle ne correspond en rien à l'objet de ton émission, etc "
De la part de celui qui n'a cessé de réduire la culture sur l'antenne de France Culture pour y renforcer l'actu, le compassionnel, et y ajouter une louche de tourisme médiocre, le rappel à l'ordre sur le hors-sujet c'est assez fortiche comme argument.

De plus en plus fort : "Trente-cinq minutes de récits subjectifs, et de discussions internes ne regardent en rien l'auditeur". En clair, Poivrinet décide à la place du producteur de ce qui regarde l'auditeur. Si ça c'est pas du caporalisme, qu'est-ce ?

32
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Sam 05 Juil 2014, 23:03

La dépêche ci-dessus est de 17h02. En comparer le contenu avec les contributions du jour dans ce fil.

Je note particulièrement la fin du paragraphe. On sera attentif aux conflits d'intérêt, comme autrefois quand Enthoven ne citait quasiment que les ouvrages de Gallimard, son éditeur, qu'il fallait acquérir de toute urgence (on se souvient de l'édition Quarto de Montaigne parée de toutes les vertus) ou quand Frédéric Lenoir et René Frydman promeuvent leurs seuls ouvrages sur la page de leurs émissions (et l'on ne sait plus quel produit pour le premier, fait relevé par antonia).  

Alain Veinstein est un poète, pas un sage. Il semble s'être débrouillé comme un manche en cette occasion.

@cricrigrigri a écrit:Pour compléter, cette information reçu sur le groupe ANPR:

France Culture a fait valoir que la radio "s'était entendue avec Alain
Veinstein sur l'arrêt de son émission depuis plus d'un an" et que "ce dernier avait accepté le principe d'un nouveau rendez-vous annuel de 40 émissions pour la grille d'été" de 2015. "Nous en étions à convenir des modalités de cette nouvelle collaboration quand Alain Veinstein a choisi de rompre le contrat et de transformer la dernière émission de +Du jour au lendemain+ - censée accueillir un écrivain - en un monologue de 35 minutes sur sa propre situation professionnelle", ajoute la station. "Une radio de service public n'est ni une antenne privée, ni le lieu de plaidoyer pro-domo, et ce pas plus pour Alain Veinstein que pour aucun d'entre nous (...). Assurer le renouvellement des générations à l'antenne, c'est aussi conforter l'avenir de France Culture", poursuit-elle.

33
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Lun 07 Juil 2014, 23:40

Bonsoir,
pour information, nous tentons de mettre au point une pétition sur le groupe ANPR afin de demander la diffusion de cette fameuse émission censurée.

34
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Lun 07 Juil 2014, 23:54

Pourquoi ne pas demander à Alain Veinstein le texte de son intervention ? Ce n'était pas une improvisation. S'il n'a « rien fait de mal » (expression d'un homme de 71 ans et de 40 ans de radio ?), il n'a qu'à poster son texte sur un blog ou diffuser ses propos via n'importe quelle plate-forme. Qu'attend-il ? De reprendre quand même un peu de soupe, finalement ? Et donc de ne pas mordre la main qui l'a nourri ?

35
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Mar 08 Juil 2014, 00:20

Dans la dépêche de Télérama, propos sortis d'on ne sait où, il y a eu ça aujourd'hui 07/07/2014 :

http://www.telerama.fr/radio/la-derniere-emission-d-alain-veinstein-censuree-par-france-culture,114583.php

Vendredi 04 juillet, après vingt-neuf ans d’antenne, il devait faire ses adieux aux auditeurs de façon un peu particulière. Producteur de Du jour au lendemain sur France Culture (qui ne souhaitait pas reconduire son émission à la rentrée), Alain Veinstein avait décidé de s’interroger lui-même, plutôt que les écrivains et essayistes qu’il recevait habituellement. Mais la direction de France Culture en a décidé autrement, en rediffusant à la place une interview de Pierre Lemaître, datant de novembre.

« J’avais intitulé cette dernière émission “Un pourboire”, précise Alain Veinstein. J’y lisais un texte personnel, où j’expliquais pourquoi ce rendez-vous radiophonique s’arrête, ce que j’éprouve, et le sens qu’a eu “Du jour au lendemain” pour moi, pendant toutes ces années. » Pour Olivier Poivre d’Arvor, directeur de la station, il s’agissait « d’un long lamento sur sa situation, ce qui ne lui rendait pas hommage ». « Ce n’était pas humble, poursuit-il, et ce n’était pas la commande qui lui était faite par France Culture – à savoir inviter un écrivain pour parler de son œuvre. Les départs sont toujours difficiles, mais il faut bien arrêter un jour... »

Abattu, Alain Veinstein cite l’attitude plus coulante de France Inter envers Daniel Mermet [lui aussi remercié par sa chaîne], « auquel on n’a pas interdit de parler de son départ à l'antenne ». « Je n’étais pas agressif, assure le producteur, romancier et poète. Je disais juste que la direction de France Culture se trompait, qu’elle devait montrer l’exemple en matière de radio, et non faire rimer culture et censure. »


La lecture d'"un texte personnel" nous permet donc d'espérer qu'à défaut de bande, on pourra toujours avoir une idée de ce qui a privé A. Veinstein de sa dernière.

Quant à une pétition, à moins d'être symbolique, est-elle bien utile, sachant que la direction et A. Veinstein avaient plus ou moins convenu de leur séparation l'an dernier :  

http://www.telerama.fr/radio/christophe-ono-dit-biot-rejoint-france-culture,114614.php

Vous vous séparez cependant d'Alain Veinstein. Vous parlez de renouvellement de générations, il a évoqué des raisons financières. Qu'en est-il vraiment ?
Nous nous étions mis d'accord, il y a un an, sur le fait qu'il effectuait sa dernière saison sur France Culture. Je n'ai pas vocation à pousser les gens dehors, mais tout cela était très clair dans son esprit, et le mien. Je lui ai proposé de produire une quarantaine d'émissions pour l'été 2015, ce qui est à peu près équivalent à une hebdomadaire... Mais c'est vrai que la disparition de cette production « fraiche » va nous permettre d'atteindre, en tout cas en partie, l'objectif de réduction de notre budget de 3% sur la saison 2014-2015.

On ne parle plus de 7,5% ?
On a réussi à faire autrement.

Par quoi la demi-heure quotidienne qu'il consacrait à la littérature va-t-elle être comblée ?
Plein de choses ! On crée un nouveau rendez-vous à 14h55 : pendant cinq minutes, un auteur de fiction lira les pages de son livre à paraître – Sandrine Treiner produira cette émission qui devrait accueillir, sur l'année, 240 romanciers et poètes ! Le rendez-vous de Marie Richeux, Pas la peine de crier (du lundi au vendredi à 16h), se transforme : il s'appellera Nouvelles Vagues, abordera tous les domaines de la création dont la littérature une fois par semaine. L'écrivain et essayiste Cécile Guilbert nous rejoint. Tous les week-ends (probablement le dimanche, mais l'horaire reste à définir) elle lira une lettre du patrimoine dans La Boîte aux lettres : c'est un rendez-vous qui existe déjà sur la grille d'été, mais que nous avons décidé de pérenniser. Il y a encore du travail à faire pour rajeunir et féminiser nos émissions, mais vous voyez, nous y travaillons.

La part de l'antenne consacrée aux livres ne diminuera pas ?
J'ai fait un petit calcul. Chaque jour, nous parlons, en moyenne, de quarante-six ouvrages. Nous accueillons (toujours en moyenne) douze auteurs par jour, ce qui représente entre deux heures et deux heures un quart quotidiennes consacrées aux livres. Ça ne diminuera pas l'année prochaine.

Pourquoi faire appel à des écrivains pour présenter des émissions ?
Pour renouveler l'offre, mais aussi parce que ce sont des créateurs, des artistes, et pas des animateurs. Pour eux, il s'agira moins d'un travail de médiation que de production d'oeuvres.


"Production fraîche", "objectif de réduction",  "rajeunir et féminiser nos émissions", "petit calcul", "pas des animateurs".

Une pétition ?

36
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Mar 08 Juil 2014, 00:55

Eh bien voila qui me semble parlant. Avons nous besoin d'une explication de texte :
- d'un côté la langue de bois managériale, imprégnée des clichés du moment, par un type dont toute la créativité a consisté à venir vendre sur l'antenne dont il est le directeur un livre où il fait la psychanalyse de ses couilles improductives.
- de l'autre, côté, un homme qui par une candeur étonnante, reconnait l'erreur qui justifie la censure : "Je disais juste que la direction de France Culture se trompait, qu’elle devait montrer l’exemple en matière de radio, et non faire rimer culture et censure".
Désarmant : "je n'ai rien fait de mal j'ai seulement essayé de dire à des centaines de milliers de personnes que mon chef était dans l'erreur".

Comment voulez vous que le premier tolère le second ?  
Le second, on lui pardonne cette formulation d'enfant battu.
Quelque peu bouleversé ces derniers jours, il a besoin de repos.

Mais surtout, maintenant nous savons l'existence de ce texte. Alors il n'y a plus qu'à attendre : il sortira un jour ou l'autre. Certainement pas ici car Veinstein connait à peine l'existence du public et encore moins celle des auditeurs critiques. Qu'il connût la seconde qui a abondamment  éreinté sa bonne femme, il ne leur fera pas ce cadeau. Quant à rêver reprendre de la soupe, ça me semble bien peu réaliste comme hypothèse après une telle rupture.

37
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Mar 08 Juil 2014, 18:14

38
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Mar 08 Juil 2014, 23:10

Et personne pour se demander ce qu'il y aura en remplacement de cette émission littéralement à bout de souffle?

39
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Mar 08 Juil 2014, 23:39

Mais si, mais si.

Pour le moment on a enregistré une hypothèse : le déplacement de l'Eloge du savoir, de 0h30-1h30, à 00h00-01h00.

Pour cadrer l'hypothèse : en principe, pas d'émission frâiche.

Pour faire flipper tout le monde : pas de tranche nocturne à la rentrée de septembre. Suppression du programme des Nuits de FC, remplacé par 100% de multidiffusions du jour.

Personnellement je m'en fous.
Je considère que la désastreuse sortie de Veinstein vient en clôture d'un cycle de démontage. Et que pour écouter comme pour analyser le programme à partir de septembre 2014, il nous faudra changer à la fois nos exigences d'auditeurs, nos pratiques d'écoute, notre style critique, notre profil de forumeurs. Enfin en ce qui me concerne hein, ici je ne parle que pour moi. Je me vois mal continuer sur le même ton que les 5 années qui viennent de s'écouler, lesquelles faisaient suite à 5 années en d'autres lieux et sur un mode différent, lesquelles faisaient suite à 5 années d'ébahissement devant la dégringolade du contenu.

40
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Mar 08 Juil 2014, 23:59

@cellom a écrit:[...] cette émission littéralement à bout de souffle?

Pas d'accord là-dessus.

Elle était férocement inégale en qualité. D'un ridicule étonnant certains soir. Mais d'autres soirs, une profondeur unique sur la fréquence. Et parfois, des invités qui semblaient catapultés là par des exigences venus d'on ne sait où.

Inégale, elle l'a toujours été. J'ai commencé à l'archiver en 2004 à toutes petites doses annuelles. Depuis que le stockage est devenu très peu coûteux, j'ai conservé au fil des années (hors du répertoire "horreur-radiophonique" où JAL a posé quelques fleurons) :
2006-2007 :   79
2007-2008 :   55
2008-2009 :   61
2009-2010 :   86
2010-2011 :   48
2011-2012 :   39
2012-2013 :   44
2013-2014 :   65

Si quelque chose était à bout de souffle, c'était l'inspiration de Veinstein
au moment du lancement. On sentait qu'il avait épuisé sa mine d'introductions et qu'il ne se fatiguait plus pour se renouveler "vous avez publié X livres" , "c'est Xième fois que vous venez dans Du jour au lendemain" , "on se connait depuis 198x cette année là vous étiez venu pour la première fois dans Du jour au lendemain". Mais ça ne présageait rien de mauvais pour la suite ni rien de bon non plus d'ailleurs.   C'était juste un moment de banalité à passer.

Ce que je vois, c'est que quand le Poivrouillou est arrivé, nous avions 3 émissions quotidiennes de 30 minutes accueillant un auteur. Et qu'une fois passé avec sa charrue, il nous reste des quotidiennes de 5 minutes.

On connait cette logique. C'est ainsi que les émissions de théâtre et de littérature à la télé ont laissé place au fil des années, à des chroniques ou des billets de 5 minutes. Les sujets élaborés avec un montage d'interviews, d'extraits, de captation, de commentaires, ont laissé la place à des 5minutes de babillage chroniquant avec en plan fixe Fabienne Pascaud ou Olivier Barrot.

La télé avait été livrée à des pignoufs. En 15 ans un trio de pignoufs avec leurs assistants ce qui fait une brochette de 5 nuls (Adler, Bloch, Kessler, Poivre, Treiner) a tué la capacité de France Culture à présenter correctement l'actualité du livre. Il ne restera bientôt que la promotion des bouquins ayant reçu le visa de Terra Nova.

41
Répondre en citant  
Un CV pour FC - le Mer 09 Juil 2014, 00:19

@Nessie a écrit:Personnellement je m'en fous.
Je considère que la désastreuse sortie de Veinstein vient en clôture d'un cycle de démontage. Et que pour écouter comme pour analyser le programme à partir de septembre 2014, il nous faudra changer à la fois nos exigences d'auditeurs, nos pratiques d'écoute, notre style critique, notre profil de forumeurs. Enfin en ce qui me concerne hein, ici je ne parle que pour moi. Je me vois mal continuer sur le même ton que les 5 années qui viennent de s'écouler, lesquelles faisaient suite à 5 années en d'autres lieux et sur un mode différent, lesquelles faisaient suite à 5 années d'ébahissement devant la dégringolade du contenu.

Permettez-moi de ne pas vous croire, Nessie, lorsque vous dites "je m'en fous". Enfin, de ne pas vraiment vous croire.

Je trouve que Regards sur France Culture recèle des "forumeurs" de haute volée, avec des intérêts très variés, littéraires, historiques, créatifs, techniques, humains, artistiques, philosophiques etc. Une idée me vient régulièrement en tête : proposer vos services à FC, initiative qui permettrait de relever le niveau, sans l'ombre d'un doute. Ma pensée est naïve, certes, mais elle a du sens, et bien plus que les insipides tranches de saucisson que la direction nous promet. Dans un monde idéal et sensé, on aurait embauché (ou cherché à embaucher, ou demandé directement conseil à) plusieurs des plumes et des éruditions, des esprits fins, drôles et lettrés de ce forum, entre autres.

Aussi, votre déception est-elle compréhensible. Néanmoins, il nous reste à voir, enfin entendre, ce qui nous attend. Une autre solution est d'apprendre vite, en deux mois, l'anglais, l'allemand et l'espagnol, pour commencer, pour accéder à des émissions de qualité... Et télécharger. Et enfin, oh enfin, entamer le stock accumulé pendant des années d'émissions pas encore écoutées !!! Finalement, il y a déjà de quoi faire, non ? C'est l'INA qui va s'en mettre plein les poches, à ce rythme-là !

Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition     Page 4 sur 25

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 14 ... 25  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum